Interview de parent instagrameur : Papa Tête en Bas

Le voilà, le premier Papa de cette série d’interviews ! Cela fait bientôt un an que ce rendez-vous existe et c’est vrai que je n’avais pas encore mis de papa à l’honneur. Je ne peux pas dire qu’il n’y en a pas sur Instagram mais il y a tout de même plus de Mamans qui tiennent des comptes famille. Je vais vous avouer quelque chose: nous sommes très voyages dans la Famille Écureuil. Je suis même très frustrée de ne pas être partie cette année à cause de la crise sanitaire. Nous devions partir à Bali cet été… J’espère que ce ne sera que partie remise. Je vous présente donc aujourd’hui un papa voyageur. Il partage sur son compte des clichés absolument magnifiques de ses explorations. Voici donc Papa Tête en Bas.

Papa Tête en Bas

1- Bonjour Papa Tête en Bas. Merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Merci à toi de m’avoir proposé cette interview. Je m’appelle Samuel et je suis papa de 2 filles de 5 ans et 1 an et demi. Je suis nantais et comme le montre mon compte Instagram j’adore allez voir la beauté du monde. Instagram, ça fait 1 an et demi que j’ai découvert avant je ne savais même pas à quoi ça servait. C’est un collègue (je suis ingénieur agro) qui m’a conseillé de m’y inscrire. Pourquoi mon pseudo Papa Tête en Bas ? La 1ère partie vous l’avez comprise… la deuxième est assez simple : je suis acrobate à mes heures perdues après pas mal d’années à pratiquer la gym et le trampoline. 

Papa Tête en Bas

2- Tu es parti faire le tour du monde avec ta femme et ta fille. Quel a été le déclic pour sillonner les routes du monde et quels pays avez-vous fait?

Avec ma femme nous avions déjà eu une 1ère expérience d’1 an de voyage en Australie et avions envie de renouveler l’expérience. On avait trouvé que partir plusieurs mois permettait de voir les choses différemment et de prendre un peu de recul. Car une fois de retour on est très vite de nouveau la tête dans le guidon. Alors on s’est dit allez banco on retente l’expérience mais cette fois avec notre fille de 2 ans. On a mis 9 fois pour préparer l’aventure ; alors jongler avec notre travail, la préparation et le fait d’être jeunes parents ce n’était pas de tout repos. Nous avons choisi des pays faciles à voyager avec une petite et où les risques sanitaires étaient réduits. Nous avons donc sillonné Hong-Kong, Taïwan, l’Indonésie, la Nouvelle Calédonie, la Nouvelle Zélande, la Polynésie, le Chili, l’Argentine, le Brésil et les Etats-Unis. On ne regrette vraiment pas notre décision car nous avons pu voir grandir notre fille plutôt qu’elle soit gardée chez une nounou, et nous avons partagé plein de moments privilégiés. Je ne te cache pas que tout n’était pas rose et qu’il y avait un peu de logistique derrière tout ça. Le plus dur est de franchir le pas, et une fois partie il n’y a plus qu’à profiter. Nous n’avons rencontré quasiment aucune famille avec de très jeunes enfants voyageant sur plusieurs mois mais c’est tout à fait possible !

3- Je suis sûre que certains parents ont peur de partir avec un ou plusieurs enfants faire de gros voyages. Est-ce facile de partir pour les plus jeunes? Quels seraient tes conseils aux parents pour partir sereinement?

Je me suis posé les mêmes questions quand je suis devenu papa. Habitué à voyager, je n’avais pas envie que devenir parent signifie faire une croix sur ce que j’aimais. J’ai essayé de garder la philosophie de continuer de faire « comme avant » et de l’allier à la vie de papa. Nous sommes partis aux Canaries pour les 3 mois de ma 1ère fille puis aux Seychelles pour ses 9 mois et enfin à Oman pour ses 15 mois… avant de partir en tour du monde. Pour ma 2ème fille mon congé paternité s’est fait aux Cyclades pour ses 2 mois. Et maintenant qu’elle a 1 an et demi elle est déjà parti à Madère, à Ténérife, en Andalousie et à la Réunion. Je crois que l’on ne part jamais vraiment serein car voyager veut dire aller vers l’inconnu ; et l’inconnu peut faire peur. Mais sortir de sa zone de confort ne peut que faire du bien aux grands comme aux petits. Les enfants s’adaptent tellement bien et ce qui importe pour eux c’est d’être avec leurs parents. Il y a quand même des choses à prévoir. Préparer en avance le voyage est le plus important pour éviter les déconvenues. Quand tout est calé le voyage est plus fluide. Il y a suffisamment de temps à passer sur place à s’occuper des enfants (surtout le soir) plutôt que d’essayer de trouver un logement ou décider de l’itinéraire. Il faut essayer d’optimiser les trajets car pour les enfants ce n’est pas ce qu’ils préfèrent 😉 et d’éviter de trop changer de logement : ils ont vite fait de mettre le bazar dans le logement (et qui doit ranger ? C’est bibi). Le mieux est de choisir un pays où l’on se sent rassuré avec les conditions sanitaires, et éviter d’aller en altitude avec les très jeunes. Nous avons aussi amélioré nos conditions de voyage : logements plus spacieux et plus propre, voiture de locations quand on le peut. Et bien sûr, lister ce que l’on veut mettre dans les bagages (avec une trousse à pharmacie au top) ! 

Quand je voyage mon raisonnement est le suivant : qu’est-ce que je veux faire et voir ? Une fois que j’ai déterminé ça je vois si c’est jouable avec des enfants et c’est très souvent le cas. Et surtout ne pas se mettre de frein : pourquoi les faire dormir dans un lit alors qu’en porte-bébé ou en transport ils récupèrent tout autant ? une rando ? c’est parti si elle n’est pas trop longue… etc… Le maître mot : s’adapter en fonction de ses enfants 😉

4- Quels sont les voyages que tu as préféré faire et pourquoi?

Il n’y a aucun voyage que j’ai détesté. Mais même lorsqu’on est déçu on en sort toujours quelque chose de positif. S’il fallait choisir il y en a 4 qui me viennent en tête. Le 1er est évidemment l’Australie. J’y ai passé 1 an et demi alors il restera pour toujours gravé en moi. Sa faune si unique est vraiment un atout. Le sultanat d’Oman est aussi un pays surprenant avec son désert. J’affectionne surtout les destinations nature avec de la faune ; alors faire un safari en Afrique du sud et Tanzanie restent aussi des moments inoubliables. Pour terminer l’Argentine est un pays tellement grand et tellement changeant entre les glaciers de Patagonie et le désert rouge du far west du nord du pays qu’il ne peut pas laisser insensibles. 

5- Sur ton site internet papateteenbas.fr, tu proposes des formules de voyage. Peux-tu nous expliquer en quoi cela consiste?

Effectivement, je propose d’organiser des voyages personnalisés pour les personnes qui n’ont pas l’habitude ou la méthodologie. Je le fais par plaisir et ne cherche pas à en faire mon activité principale. L’idée est d’apporter mon expérience de voyageur aguerri. J’aide donc sur la construction de l’itinéraire en fonction des envies, de la recherche de logements ou des moyens de transport : ce ne sont pas des packs déjà créés, je pars toujours de 0. L’idée est venue du fait que beaucoup de personnes me demandaient des conseils. Je demande une participation financière seulement si le projet est à construire de A à Z.

Mais mon site est avant tout un support pour montrer que l’on peut voyager avec des enfants. Il y a effectivement peu de sites qui montre des jeunes voyageurs alors j’espère que cela permettra à certains parents de franchir le pas. Le voyage n’est pas forcément à l’autre bout du monde mais parfois aussi dans sa ville, dans son département… faire découvrir de nouvelles choses à ses enfants fait partie de leur apprentissage. L’argument du « ils ne s’en souviendront pas » est un faux argument contre lequel il faut lutter. Oui tout petit ils ne souviendront pas des lieux, des paysages mais ils apprendront à s’adapter, à voir des choses différentes, des gens différents… et cela ça n’a pas de prix. Via des articles je présente donc les destinations où j’ai eu le plaisir à voyager le tout illustré de photos. Car oui, j’aime la photographie. Quand on voyage avec des enfants ce n’est pas simple d’être aux endroits avec la bonne lumière (lever et coucher du soleil) ou de chercher le bon paramétrage sur son appareil ; mes photos sont donc prises sur le vif et montrent les endroits comme ils le sont sans tricher.

6- Et pour finir, quels sont tes comptes Instagram chouchous?

Cette question est la plus dure ! Il y a tellement de jolis comptes avec de magnifiques photos. Je suis quand même plus sensible aux comptes de voyageurs en famille. J’aime bien le compte de @randosenfamille qui donne des idées de randonnées avec des enfants. Il y a aussi le compte de @wanderworldmaps qui propose des carnets de voyage pour les enfants. Il y aussi @travelfameelya qui prépare un tour du monde en départ en 2021 avec leur puce. Ou encore @voyageravecbebe , @getontheroadatfive , @devantnouslemonde, @avecmesenfants (un site internet avec des témoignages de familles baroudeuses)… et j’en passe 😉

Merci encore à Papa Tête en Bas de s’être prêté au jeu des questions/réponses. Un compte superbe qui donne envie de découvrir ce joli monde sur lequel nous habitons. Je vous conseille de le suivre. La semaine prochaine, encore un très beau compte que je vous fais découvrir. En attendant, je vous invite à lire ou relire les précédentes interviews:

6 réflexions sur « Interview de parent instagrameur : Papa Tête en Bas »

  1. Trop bien, une interview de papa !! Je file m’abonner.
    C’est une belle découverte, étant nous aussi adeptes de voyages avec les enfants depuis que notre grand a 3 mois, ce que Samuel dit dans l’interview correspond pas mal à notre vision du voyage en famille. J’ai hâte de pouvoir repartir découvrir le monde, et en attendant je vais me délecter de ses belles photos sur IG.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *