Je lance ma chaîne Maman Écureuil ASMR

Alors je sais, les vidéos ASMR ne sont pas du goût de tout le monde. Cela agace certains, les crispe même… Et même éveille les moqueries… Qu’importe ! Ce n’est pas cela qui va me freiner à lancer ce projet qui me tient à cœur. Voici donc le début de la chaîne Maman Écureuil ASMR !

Maman Écureuil ASMR

Pour être totalement transparente avec vous, j’ai découvert les vidéos ASMR lors du premier confinement. C’est mon mari qui m’en a parlé (pour en rire justement). Mais il m’a tout de même suggéré l’idée d’essayer car je suis quelqu’un qui a une sensibilité très développée. Et il n’a pas eu tord: j’ai a-do-ré! Quel sensation de bien-être et de détente pour moi… C’est juste magique !

Alors qu’est-ce que c’est que les vidéos ASMR? Les initiales signifient en anglais « Autonomous Sensory Meridian Response » que l’on peut traduire en français par « Réponse Automatique des Méridiens Sensoriels« . En gros, c’est une sensation de détente extrême (non sexuelle je précise), voir de picotement que l’on ressent derrière le crâne, ou même au long du dos. C’est cette sensation agréable que l’on peut ressentir au quotidien lorsqu’on écoute une voix douce, qu’on regarde quelqu’un dessiner, ou que l’on se plonge dans un bain bien chaud aux douces senteurs…

Dans les vidéos ASMR, les YouTubeurs essayent donc de « vous déclencher » à l’aide de chuchotements, de petits bruits, ou de visuels. C’est ce que fait d’ailleurs Sandra ASMR, que je vous avais présenté il y a quelques mois dans l’interview de parent instagrameur.

Il a donc deux teams: les adeptes et les anti ASMR. Il n’y a pas de juste milieu. Cela plait ou cela ne plaît pas. Mais je sais que je ne suis pas la seule chez qui cela procure des sensations agréables puisque c’est la 3ème recherche au monde sur YouTube. Et le nombre de conquis ne cesse d’augmenter (surtout depuis cette vague de covid et de confinements qui a tendance à stresser les gens).

C’est bien d’en écouter mais pourquoi sentir ce besoin de lancer ma propre chaîne ASMR Maman Écureuil ASMR ? Tout simplement car je veux aider les gens à se détendre et à lâcher prise, comme ce que je fais depuis un an. J’en écoute vraiment beaucoup et j’ai retrouvé une paix intérieur que je n’avais pas eu depuis des années. J’aimerais pouvoir aider certaines personnes à sortir du stress et des mauvaises nuits. De plus, je suis une ancienne animatrice radio et le micro me manque. J’aime ce côté créatif tout en utilisant un micro. Entraide, détente, micro et créativité, autant vous dire que c’est tout ce qui me correspond.

Maman Écureuil ASMR est donc née. Je viens de sortir ma toute première vidéo. Elle n’est certainement pas parfaite car c’est la toute première, mais j’ai essayé en tout cas de faire une présentation de ce que je suis et ce que je veux apporter. J’ai conservé le nom « Maman Écureuil » puisque je vais essayer de vous détendre et vous endormir avec des objets de l’enfance. Il n’y aura bien sûr pas que ça, mais quand même en partie…

N’hésitez pas à me faire des remarques constructives afin que je puisse améliorer mes vidéos (montage, son, lumière, etc.). Ce projet ne me fera pas arrêter le blog qui fonctionnera de la même manière. Il est juste annexe à celui-ci. J’essayerai de sortir une à deux vidéos par semaine. Je pense qu’il me sera difficile d’en publier plus pour le moment car cela demande énormément de temps, mais on ne sait pas ce que l’avenir nous dira.

Si vous êtes sensible aux vidéos ASMR, n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne et à partager autour de vous. Comme vous le savez, ce sont les débuts le plus difficile. Un coup de pouce est toujours appréciable.

Aimez-vous les vidéos ASMR? Dites-moi tout en commentaire.

Interview de parent instagrameur : What to do with rasmoquette

Voici le rendez-vous que vous attendez tant : l’interview de parent instagrameur. Cette semaine, je voulais mettre en avant un plus petit compte. Car avec des milles et des milles de followers n’est pas forcément un signe de qualité. Surtout en ce moment où il y a beaucoup de « triche » sur Instagram avec des follow trains et compagnie. La maman que je vous présente aujourd’hui a donc moins de 2000 abonnés mais elle en mérite bien plus. C’est une maman adorable et créative qui fait beaucoup de choses avec ses enfants. Je vous présente donc : What to do with rasmoquette.

What to do with rasmoquette

1- Bonjour What to do with rasmoquette. Merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Salut Angelique, merci à toi d’avoir pensé à moi ça me touche. Je m’appelle Annelaure, j’ai presque 33 ans. Je suis infirmière de formation mais j’ai pris un congé parental pour profiter de mes enfants. J’ai 3 garçons : Lucien ( 5ans et demi), Abel ( 3 ans) et Marlo (1 an). J’ai pleins de passions : j’aime dessiner, bricoler, tricoter, cuisiner, sortir en famille, faire mes produits, je fais aussi mes savons…

What to do with rasmoquette

2- Qu’est-ce qui t’a donné envie d’ouvrir ton compte Instagram?

Disons que j’ai 3 garçons pleins de vie, énergiques et très curieux, ils sont toujours en demande d’apprendre de nouvelles choses. Ils ne tiennent pas beaucoup en place, je crois qu’ils ont de qui tenir. 

Je suis aussi contre les écrans, hormis un petit disney en famille le dimanche, ils n’y ont pas accès. 

Donc, pour les occuper et afin qu’ils ne se chamaillent pas trop, ou qu’ils ne me retournent la maison, j’aime leur proposer des petites activités : lecture, loisirs créatifs, expériences scientifiques ou sensorielles et bricolage en tout genre. On sort aussi pas mal quand le contexte sanitaire le permet.

Lors du premier confinement, on échangeait avec une amie maman sur comment occuper nos enfants et elle m’a dit que je devrais partager mes idées sur instagram.

Voila c’est comme ça, que lors d’une tétée nocturne, whattodowithrasemoquette est né !

What to do with rasmoquette

3- Lorsque nous suivons des Mamans activités sur Instagram, on a parfois l’impression qu’elles proposent des ateliers sans arrêt à leurs enfants. Peux-tu nous dire à quelle fréquence fais-tu des activités avec tes petits bouts? Tu as des enfants d’âge différents, sont-ils toujours tous partants pour faire ces ateliers à la maison?

Je suis d’accord avec toi, j’ai souvent cette impression en suivant certaines mamans… Je m’interroge où elles trouvent ce temps, car je suis seule la semaine avec les rasemoqu’, la maison, les courses, les animaux … il y a des semaines où je n’arrive pas à proposer d’activité, alors on sort des kits tout prêts, des coloriages, des gommettes, des box créatives et des jeux de société.

Globalement en temps normal je dirais que j’en propose une ou deux la semaine et une autre le dimanche lorsque mon conjoint est là.

Pendant les vacances scolaires j’ai plus de temps, donc c’est plus facile. 

Je propose toujours les activités à tout le monde, mais si l’un d’entre eux préfère faire autre chose, c’est OK. J’en profite alors pour passer un moment privilégié avec celui qui est partant. 

J’essaie de varier les activités afin qu’elles plaisent à tout le monde. Lucien par exemple aime apprendre des choses sur des artistes, s’inspirer d’œuvres d’art connues, expérimenter les sciences… Abel lui est très créatif, il est fan de peinture et de paillettes. Et depuis quelques mois, j’essaie d’inclure mon petit dernier qui apprécie beaucoup les bacs sensoriels. 

What to do with rasmoquette

4- Tu proposes plein d’activités à base de recyclage. Quels sont les objets que nous pouvons mettre de côté pour les détourner? Et as-tu quelques idées pour les employer?

En effet, étant donnée la quantité de déchets qu’on produit, je trouve qu’il serait dommage de ne pas en faire quelque chose …L’écologie est une valeur importante pour moi que je souhaite transmettre aux enfants, le surcyclage ou l’upcycling est un moyen ludique de le faire.

On peut réellement TOUT détourner, il suffit d’un peu d’imagination ! Le carton est une matière idéale pour créer des cabanes, des personnages, des véhicules, des cadres….

Mais pas que ! Avec les couvercles en plastiques transparents des pots de crème fraiche par exemple, on peut faire des attrapes rêves, des cartes de vœux, des bonhommes de neige et tout un tas d’autres choses… 

C’est intéressant aussi de peindre avec différentes textures comme le papier bulle, le carton ondulé, l’aluminium… 

Les barquettes de gâteaux peuvent servir aux exercices de tri. Les bouteilles vides et leurs bouchons peuvent permettre aux bébés d’exercer la motricité fine. 

Au grand désespoir de mon conjoint, je garde tout un tas de déchets pour nos futures créations.

What to do with rasmoquette

5- Où trouves-tu toutes son inspiration? 

Dans ma poubelle ( oui oui je t’assure). On aime aussi s’inspirer des albums jeunesse que l’on a aimé. Et puis surtout dans ma tête, et dans celle de mon fils ainé. Il est très inventif, il a pensé nombreuses activités que j’ai mis sur mon compte. C’est également en fonction des questions des enfants que l’on aborde certains themes. On va bientôt parler de l’amour d’ailleurs car c’est un sujet qui les interroge beaucoup actuellement. Lorsque je sèche un peu je vais jeter un œil sur pinterest, ou sur des blogs créatifs.

What to do with rasmoquette

6- Et pour finir, peux-tu me citer tes comptes Instagram chouchous?

AHahah il y en a pas mal…

Mais voici les incontournables :

@nos_instants_creatifs ce que fait Vanessa est dingue et c’est une personne en or

@leveilsurunplateau j’admire sa créativité et sa rigueur, ses posts sont toujours nickels 

@maman_des_champs Sidonie me fait rire avec ses storys et dans chaque post elle arrive à mettre les mots sur une situation ou un sentiment que j’ai déjà vécu

@mulidy elle crée tout un tas de chose avec du carton 

@pepites_and_fun une bricoleuse, touche à tout avec de l’or dans les mains

J’adore aussi @kiddozadventures, @anis.et.compagnie  et @diy_girl37 et tant d’autres…

What to do with rasmoquette

Merci énormément à What to do with rasmoquette d’avoir accepté cette invitation. N’oubliez pas d’aller visiter son compte et de vous y abonner. La semaine prochaine, un Papa ! Et oui, il y en a eu très peu l’an dernier alors je me rattrape cette année. En attendant de découvrir qui cela sera, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews.

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

Un jour mon prince viendra – Talents Hauts

C’est vrai que je vous présente très peu souvent des livres que nous prenons à la bibliothèque. Cela arrive, mais un peu trop rarement… C’est un tord car j’y déniche souvent de petites pépites. Aujourd’hui, j’avais envie de vous présenter un ouvrage qui parle d’un sujet très peu abordé auprès des jeunes lecteurs : l’homosexualité. Voici donc « Un jour mon prince viendra » de Agnès Laroche illustré par Fabienne Brunner , sorti chez Talents Hauts.

Un jour mon prince viendra - Talents Hauts

Nous avons tous un jour entendu l’histoire de la belle et jolie princesse qui embrasse un jour un crapaud et celui-ci devient un beau prince. Forcément, ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Cette fois-ci, nous nous plaçons du point de vue du batracien. Il était une fois donc un crapaud qui s’appelait Philémon. Il vivait sur un rocher confortable, au bord d’un étang, avec plein de mouches et de moustiques pour satisfaire ses repas. Il avait tout pour être heureux ou presque…

Ses parents lui ont toujours dit qu’un jour, il recevrait un doux baiser qui ferait de lui un prince charmant. Il en a vu des princesses… Elles ont toutes défilées pour l’embrasser. Mais à chaque fois le même constat: rien ne se passa… De plus, elles n’étaient pas toujours bienveillantes envers lui en le voyant rester dans sa peau de crapaud.

Il commençait à avoir le moral dans les chaussettes. Puis un jour, un charmant prince lui rendit visite. Il s’agissait du Prince Arthur de Belle-Allure. Il était un peu déboussolé lui aussi car il ne trouvait personne à aimer. Philémon se proposa de lui présenter des princesses… Après tout, il en connaissait un rayon avec toutes celles qui venaient l’embrasser, en vain. Mais le Prince Arthur de Belle-Allure lui avoua que les princesses ce n’était pas pour lui.

Il décida donc de tenter sa chance et d’embrasser notre batracien préféré. Et voilà… En un doux baisé Philémon s’est transformé en prince charmant. Ce fut comme une évidence entre eux et ils décidèrent alors de se marier et d’avoir beaucoup d’enfants.

Je sais que ce sujet peut être tabou dans certaines familles. Et pourtant, pourquoi avoir peur ou honte de l’amour ? C’est le plus doux et délicieux des sentiments. Je trouve cela important ce genre de lecture à faire avec son enfant. Cela permet d’ouvrir la conversation. Vous savez, j’aime me servir des livres pour appuyer notre éducation. Il sait ainsi que s’il aime un jour un garçon, il n’y a rien de mal et nous ne serons pas là pour le juger. Mais s’il est hétéro, il est aussi bon qu’il respecte l’autre. Ne pas avoir peur de ceux qui ne nous ressemblent pas. C’est la base d’un monde meilleur, d’un monde plus aimant et avec moins de violence.

Il y a tant d’ados ou de jeunes adultes qui se font rejeter par leurs parents… Maltraités par les autres… Le harcèlement engendre parfois des drames qui pourraient être évités.

Je suis donc heureuse de vous présenter ce livre qui est, à mon sens, d’utilité publique ! « Un jour mon prince viendra », un ouvrage que vous trouverez au prix de 14 euros.

Ma toute première enquête – Larousse Jeunesse

Je ne sais pas si c’est le cas pour vos enfants, mais Petit Écureuil est un fan absolu des livres-jeux. Il voue une passion à cela. Il faut savoir que c’est un enfant qui joue rarement seul… Fils unique, il ne veut pas s’occuper seul… Sauf: pour les livres-jeux ! Il peut y passer un temps fou en toute autonomie. Et son dernier coup de cœur est « Ma toute première enquête » de chez Larousse Jeunesse.

Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse

Ce livre s’adresse aux p’tits Sherlock à partir de 5 ans (bon vous savez que pour moi les âges c’est subjectif. C’est ce qui est indiqué mais c’est en fonction du développement de l’enfant).

Ce n’est pas juste une succession de jeux au fil des pages, il y a une vraie histoire ! Un mystère a eu lieu à la ferme, et Sherlock Holmes a confié l’enquête à son fidèle Voyou. Mais le chien détective a besoin d’aide… Alors Il y a bien sûrs ces camarades: Maki, Kéké et Ficelle, mais Voyou a besoin également de votre enfant pour arriver à trouver le voleur.

Notez également la présence d’une loupe filtrante qui sera fortement utile aux jeunes enquêteurs pour trouver de précieux indices et découvrir qui est le coupable. En plus, cette loupe est très pratique car elle est attachée au livre avec une longue ficelle de couleur. L’enfant ne risque donc pas de la perdre et il pourra s’en servir en marque-page.

Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse
Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse
Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse

Au programme de cet ouvrage : des points à relier, des labyrinthes, des rébus, des différences, des sudokus, des cherche-et-trouve, et j’en passe… Votre enfant trouvera bien sûr toutes les réponses pour s’auto-corriger en fin de livre.

Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse
Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse
Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse

Petit Écureuil était déçu d’une seule chose: que ça se termine à un moment ! Dès le réveil, il était dessus… Et il avait hâte de rentrer de l’école pour retrouver son livre-jeux ! J’espère qu’ils sortiront prochainement un nouvel ouvrage dans la même collecetion. En attendant, n’hésitez pas à vous procurer celui-ci. Vous trouverez « Ma toute première enquête » au prix de 14,95 euros.

À l’école, il n’y a pas… Oui, mais… La Petite Fabrique de Livres

Sur mon blog (et sur mon Insta d’ailleurs aussi…), j’aime vous parler de livres jeunesse. Mais il n’y a pas que les grandes maisons d’édition qui sortent de belles choses. Je vous assurent qu’on trouve de belles pépites chez des éditeurs indépendants. Aujourd’hui, je vous parle de « À l’école, il n’y a pas… Oui mais… » sorti chez La Petite Fabrique de Livres.

À l'école, il n'y a pas... Oui, mais...

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de cette maison d’éditions. Rappelez-vous, je vous avais parlé de « Emy et l’Escargot Paillette », un ouvrage qui permet d’apprivoiser les colères chez les enfants.

« À l’école, il n’y a pas … Oui, mais… », écrit par France Van Overschelde et illustré par Sabine Pruvost est un album qui parle de l’école comme vous pouvez le deviner. Il s’adresse à de jeunes lecteurs qui vont rentrer à l’école. C’est vrai que c’est une étape importante qui peut amener son lot de stress (pour les enfants mais aussi pour les parents). On n’est jamais trop préparé pour ce grand saut dans l’éducation nationale.

Sur chaque double page, vous allez avoir la crainte de l’enfant sur la gauche et de quoi le rassurer sur celle de droite. Cela commence toujours par « À l’école, il n’y a pas… » mais on contrebalance de l’autre côté avec un « oui mais… ». Exemple « À l’école, il n’a pas mes jouets préférés. Oui, mais, à l’école, il y a des jeux par milliers et tant de surprises à découvrir! ».

J’avoue que dans un livre jeunesse, je suis aussi sensible au texte qu’aux illustrations. J’aime dans cet ouvrage ce côté coloré, voir même rassurant avec ces animaux et leurs grands yeux qui font pensée à l’art kawaii. C’est typiquement le genre d’illustrations qui plait à mon fils.

À l'école, il n'y a pas... Oui, mais...

Alors si votre enfant prépare ses premiers pas en maternelle, je vous conseille fortement ce livre rassurant et bienveillant. Vous avez vu la photo un peu plus haut; je vous propose un jeu concours pour gagner un exemplaire. Pour cela, foncez sur mon compte Instagram. Je croise les doigts pour vous.

« À l’école, il n’y a pas… Oui, mais… », un superbe livre que vous trouverez pour 14 euros... N’oubliez pas de soutenir nos maisons d’éditions indépendantes ! Fouillez et lisez… Il y a tellement de belles choses à découvrir !

Interview de parent instagrameur : La Biblio de Gaspard

Je pense que si vous me suivez depuis un moment, vous avez du comprendre que j’aimais les livres jeunesse. Mais du coup, j’aime également les comptes Instagram qui en parlent. Aujourd’hui, je vais donc vous présenter une Maman passionnée et passionnante: La Biblio de Gaspard. Je suis sûre que vous allez tomber sous le charme de ses photos magnifiques d’ouvrages à avoir absolument à la maison.

La Biblio de Gaspard

1- Bonjour La Biblio de Gaspard. Merci d’avoir accepté cette invitation. Peux-tu te décrire en quelques lignes?

Bonjour tout le monde et surtout bonjour et merci à toi Angélique de m’ouvrir les portes de ton blog, ça fait chaud au cœur.En quelques lignes, je suis Manon, 33 ans, maman d’un « petit » Gaspard de 3,5 ans, bibliothécaire et surtout passionnée par la littérature jeunesse. J’ai d’autres passions comme la course à pied (qui est un peu en pause), le massepain (😋), le portage des bébés – je suis monitrice certifiée – et la photo. Durant mon temps libre, je partage sur Instagram sous le pseudo @labibliodegaspard et j’écris ponctuellement des articles autour de la littérature jeunesse pour le journal de ma région.

La Biblio de Gaspard

2- Tu es bibliothécaire. Un métier qui personnellement me fait rêver. (Il était d’ailleurs ressorti lors de mon bilan de compétence il y a quelques années). Peux-tu nous expliquer comment tu es en arrivée là? Je suppose que l’amour des livres en est la raison… Quel est ton parcours pour arriver à ce poste?

Parce que ma grande sœur m’en a parlé ! J’ai une maturité commerciale puis j’ai fait une maturité professionnelle commerciale dans un journal et ensuite, je me suis dirigée vers la formation HES de spécialiste en information documentaire. Ah oui, j’ai oublié de préciser que je suis suissesse donc toutes les appellations sont différentes… pas certaine que tu y vois clair dans mon parcours 🤪 et je suis nulle pour les correspondances avec la France, sorry !Mais bref 😃 ma sœur m’a donc parlé de cette formation, je me suis renseignée sur les cours et les débouchées et ça m’a tout de suite intéressé ! J’ai toujours aimé lire même si cet appétit grandit avec les années. Mes choix s’affinent, s’affirment et évoluent aussi évidemment en parallèle de ce que je vis. Parfois j’ai envie d’un livre qui fait écho à une situation du quotidien, d’autres fois j’ai envie de m’évader ou de me torturer l’esprit et… c’est ça qui est riche, entre autres, avec la lecture !Pour en revenir plus aux questions métiers, j’ai travaillé en section jeunesse, adulte mais aussi en bibliothèque scolaire. J’ai du mal à dire ce que j’ai préféré car chaque public a ses spécificités et richesses. Peut-être un petit penchant pour la jeunesse, même si paradoxalement c’est là où j’ai le moins d’expérience professionnelle. Je m’égare de ta question d’origine, ça c’est tout moi 🙃

La Biblio de Gaspard

3- Tu as un vrai don pour la mise en scène de tes photos. Je suis fan de ton compte. tes posts sont superbes et mettent vraiment les ouvrages. Peux-tu nous parler un petit peu de cette passion pour la photographie?

Tu vas me faire rougir avec cette avalanche de compliments, merci ! Comme pour la lecture, je crois que j’ai toujours aimé la photo. Petite, j’avais un appareil photo tout plastique, à deux anses, bleu et jaune que beaucoup d’enfants ont sûrement manipulé mais je ne citerai pas la marque 😃Je prenais tout ce que je voyais en photo et j’essayais de reproduire les clichés de ma maman qui elle, avait un vrai don. Plus grande, mon appareil photo était mon indispensable en voyages. Une fois de retour chez moi, j’aime me replonger dans les souvenirs et me remémorer ces moments de découvertes. Et puis je suis devenue maman et… comme beaucoup, mon téléphone est devenue mon meilleur allié avec le stockage photos presque illimité 😅J’aime capter les moments en essayant d’y ajouter de la poésie, du réel ou de l’humour. Avec Gaspard, on est plus souvent sur l’humour et le réel alors les livres me permettent d’explorer le côté plus artistique. Je fais presque tout depuis mon téléphone mais parfois je sollicite l’aide de mon mari qui lui maîtrise photoshop, notamment pour les bookface.

La Biblio de Gaspard

4- Quels sont pour toi les meilleures sorties littérature jeunesse qu’il y a eu en 2020?

Le dernier qui m’a ému aux larmes est « dégâts des eaux » de Pauline Delabroy-Allard et Camille Jourdy.« Toi et moi : ce que nous construirons ensemble » d’Oliver Jeffers.« Amitié : tout ce qui nous lie » d’Heike Faller et Valerio Vidali.« Le marchand de bonheur » de Davide Cali.« Vertige » d’Isabelle Simler 
Mais dur dur de choisir… et j’oublie sans doute des pépites desquelles je me souviendrai une fois que je t’aurai envoyé mes réponses 🙃

La Biblio de Gaspard

5- Sur ton compte, tu nous partages des livres pour les enfants. Es-tu toi aussi une grande lectrice? Si oui, quels sont les styles de livres adultes que tu préfères?

Je lis pas mal oui 🙂 par contre je n’ai pas de style précis. J’arrive plus facilement à te dire ce que je lis pas ou peu : la SF ou le fantastique. J’aime bien quand c’est un peu torturé et ne suis pas une fan des happy ending ou love story !Dernièrement, j’ai beaucoup aimé Betty dont on a passablement parlé sur les réseaux et les secrets de ma mère. Sinon j’adore aussi wild et les étoiles s’éteignent à l’aube. Ça pourra peut-être te donner un aperçu de mes goûts ☺

6- Et pour finir, quels sont tes comptes Instagram chouchous?

Le compte de Margaux Motin. J’ai découvert son blog d’abord et j’y ai passé des heures pendant mes études lors des cours ennuyeux 😅 puis je me suis plongée dans ses BD que j’adore. Et sur Instagram, elle partage son quotidien aussi, son amour grandissant pour les petites bêtes, du yoga et du jardinage. Des domaines qui me parlent.
Je suis une grande gourmande donc je suis aussi des comptes de cuisine comme Papilles et Pupilles. Grâce à Anne, j’ai redécouvert, entre autres, les lentilles ! C’est pas vendeur dit comme ça et pourtant…
Et puis j’aime beaucoup suivre Ely killeuse, une ambassadrice du mouvement body positive qui est passée par plein d’étapes et là elle vient de devenir maman. Elle pose un regard juste et décomplexé sur la vie en général. Il souffle sur son compte un vent de fraîcheur et de bonne humeur, le tout dosé intelligemment. Bref, j’adore !

Merci encore à la Biblio de Gaspard de s’être prêtée au jeu des questions/réponses. N’hésitez pas à aller vous abonner. La semaine prochaine, encore une super Maman à découvrir. En attendant cela, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil sur les dernière interview. J’ai décidé que je vous mettais les interviews de l’année en cours en détaillée ci-dessous. Puis pour celles de 2020, il faudra simplement cliquer sur le lien approprié.

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

Pitikok et la petite poule blanche

Que j’aime les P’tites Poules ! C’est ma collection de livres préférée. Et vous le savez, car ce n’est pas la première fois que je vous le dis… Il y a quelques jours, je vous parlais du dernier exemplaire « Les P’tites Poules et la rivière qui cocotte », et je vous ai déjà chroniqué également leur escape game. Aujourd’hui, je voulais vous parler de Pitikok et tout particulièrement du dernier volet « Pitikok et la petite poule blanche ».

Pitikok et la petite poule blanche

Les plus grandes séries tv ont leur spin-off. Il y a par exemple « Friends » avec la série « Joey »… « Breaking Bad » et « Better Call Saul »…. « Buffy contre les vampires » et « Angel »… Et bien, ça se fait aussi dans le monde littéraire: « Pitikok » est donc le spin off des « P’tites Poules » !

Dans ce spin off, nous retrouvons donc Pitikok, le papa des P’tites Poules dans ces jeunes années. C’est une collection de livres avec moins de pages que « Les P’tites Poules » et se destine d’avantage aux enfants à partir de 4 ans. J’avoue que j’apprécie aussi les Pitikok car parfois on traine pour aller au lit et ils sont donc plus courts pour que je lui fasse la lecture avant de s’endormir.

Si vous connaissez bien « Les P’tites Poules » vous devez savoir que le premier livre est « La Petite Poule qui voulait voir la mer ». Nous y faisions la connaissance de Carméla qui s’était enfuit de son poulailler car elle voulait découvrir l’immensité de la mer… Elle avait atterrit dans le bateau de Christophe Colomb et était arrivée en Amérique où elle avait trouvé l’amour: Pitikok… Dans « Pitikok et la petite poule blanche », nous nous plaçons du point de vue de Pitikok… Il est en Amérique, il vit sa vie de jeune coq aventurier avec sa plume magique et il fait la connaissance de Carméla qui vient de débarquer du bateau de Christophe Colomb…

Pitikok et la petite poule blanche

Une histoire donc qui fait écho… Il plaira à coup sûr aux passionnés de ces deux collections. Mais il peut être lu également par un lecteur qui ne connait pas du tout l’histoire des P’tites Poules.

« Pitikok et la petite poule blanche », sorti récemment chez Pocket Jeunesse au prix de 6,60 euros.

Quiz 100% Dinosaures – Larousse Jeunesse

Je pense que 80% des enfants passent par une période dinosaures. En même temps, c’est fascinant de se dire que sur notre planète, il y a eu une vie différente de celle que nous connaissons aujourd’hui … Et malgré leur grande taille (en majeur partie), ils ont disparu. Et quoi de mieux que de tester ses connaissances pour en savoir encore plus sur ces géants d’autrefois? Cela tombe bien, un quiz 100% dinosaures vient de sortir chez Larousse Jeunesse.

Quiz 100% Dinosaures - Larousse Jeunesse

En tout, 140 questions pour être incollables sur ces terribles lézards. Ils ont pensé à tout avec des cartes qui tiennent facilement dans la main. Et si vous avez un doute, comme dirait-l’autre, « avec un mal-entendu ça peut marcher » puisque vous avez à chaque fois le choix entre 3 réponses.

Quiz 100% Dinosaures - Larousse Jeunesse

La seule chose que je leur reprocherais, c’est que les réponses sont écrites relativement petit en blanc sur du vert pomme… J’ai personnellement beaucoup de mal à lire (serait-ce la vieillesse qui me guette ?!). Bon, heureusement, je connais les réponses car ce quiz 100% dinosaures s’adressent à des enfants. Du coup, même si je n’arrive pas à déchiffrer, je peux jouer avec mon Petit Écureuil.

Je vais vous donner quelques exemples de questions pour vous donner une idée du niveau requis:

  • A quoi ressemblait la Terre au temps des dinosaures?
    • 1- A celle que l’on connait aujourd’hui
    • 2- Il n’y avait qu’un seul continent
    • 3- Il n’y avait aucun continent
  • Les dinosaures étaient…
    • 1- Des reptiles
    • 2- Des amphibiens
    • 3- Des mollusques
  • Que signifie le mot « dinosaure »?
    • 1- Crocodile debout
    • 2- Lézard terrible
    • 3- Serpent géant

Pour ceux qui veulent savoir à partir de quel âge s’adresse ce jeu, je dirais à partir de 6 ans… Mais vous le savez, je n’aime pas donner des âges au jeu. Cela dépend tellement du développement de chaque enfant et de leurs centres d’intérêt.

Notez que ce quiz 100% dinosaures est de petite taille et peut donc se glisser dans votre sac facilement quand vous partez quelque part avec vos enfants. Le prix également est petit. Comptez 5,95 euros.

Même pas peur ! aux Éditions Quatre Fleuves

Si on m’avait dit il y a un an ou deux que je lirais un jour un livre sur les virus et comment s’en protéger à mon fils, je pense que je ne l’aurais pas cru… Oui mais 2020 est passée par là ! Rien n’est plus comme avant… Les confinements et couvre-feu se succèdent… Et nous vivons dans la crainte. Est-ce une enfance sereine pour nos petits? Doivent-ils vivre dans l’angoisse? Non! C’est à nous de leur expliquer les choses et comme toujours, les livres sont une merveilleuse aide. Je vous présente aujourd’hui une nouveauté : « Même pas peur! » aux Éditions Quatre Fleuves.

Même pas peur ! aux Éditions Quatre Fleuves

Nous suivons donc Zoé, une petite fille comme tous les enfants du monde en ce moment… Elle voit et entend beaucoup de choses qu’elle ne saisit pas. Elle entend parler de la covid 19 à la télévision, à l’école, avec les grandes personnes… Mais elle ne comprend pas tout. Elle en a peur. Comment se protéger et protéger ceux qu’elle aime?

Sa Maman lui explique alors ce qu’est un virus. C’est une petite chose invisible qui rend parfois les gens malades. Mais elle lui dit aussi que les virus ont toujours existé et que pour mieux les combattre, il faut comprendre comment ils fonctionnent. Certains sont inoffensifs, et même sont nécessaires à la survie de l’homme… D’autres sont plus ou moins graves. Mais une chose est sûre: ils ont besoin d’un hôte pour circuler… Que ce soit un humain ou un animal chez qui loger.

Mais de nos jours, les virus circulent plus facilement.. Pour le travail, pour les vacances, on prend l’avion, l’avion, le train, le bus et un virus qui démarre en Chine peut se retrouver rapidement sur toute la Planète. On explique alors qu’il est donc important de se protéger. En un simple éternuement, on projette loin le virus avec nos microgoutelettes qui restent suspendues dans l’air. Dans les fêtes et les jeux, avec un bisou ou un câlin, le virus passe d’une personne à l’autre…

Mais ce n’est pas pour ça qu’il faut avoir peur outre mesure. Le livre apprend alors qu’il faut surtout faire les gestes barrières pour éviter la circulation du virus pour pouvoir s’amuser en sécurité en attendant un retour à la normal. Alors que faire? On peut faire les courses pour ses grands-parents pour que les personnes à risque évitent d’aller dans des endroits pleins de monde… On fait des visios avec les personnes vulnérables pour continuer à les voir… On prend sa température si on ne se sent pas bien et on reste à la maison…. On tousse dans son coude et non dans sa main pour éviter de donner ses virus et microbes à tout le monde… On se lave bien les main avec du savon ou à défaut avec du gel hydroalcoolique… On porte un masque que l’on change régulièrement…

« Même pas peur! » est un livre cartonné pour plus de solidité. On peut penser alors que ce livre s’adresse aux très jeunes mais en fait non. Les textes sont bien fournis et complets. C’est un livre pour les 3/6 ans. Les enfants apprécieront les rabats à soulever pour en savoir plus sur le virus.

Un ouvrage très riche en information écrit par une scientifique italienne de renommée internationale : Ilaria Capua, qui est notamment reconnue pour son travail sur la grippe aviaire et pour ses actions en faveur du libre accès à l’information génétique sur les virus émergeants. Autant vous dire que c’est une pro dans le domaine ! Avec les illustrations de Ilaria Faccioli.

« Même pas peur! », un livre d’utilité publique que vous trouverez au prix de 11,90 euros.

Interview de parent instagrameur : The Mother Of Two.

Il y a un an, je démarrais l’interview de parent instagrameur. Je pensais tenir uniquement une année… Et puis finalement ce rendez-vous vous a énormément plu ! J’ai eu beaucoup de retours positifs sur ces portraits. Et je n’ai pas du tout eu le temps de présenter toutes les personnes que je le souhaitais. Nous sommes donc partis pour la saison 2. Nous verrons s’il y aura une saison 3… C’est comme sur Netflix, ça sera la surprise pour voir si c’est renouvelé une troisième année ou pas ^^ Pour cette première interview de 2021, je voulais mettre en avant une Maman inspirante. Une Maman qui aime faire des activités manuelles et pédagogiques avec ses enfants. Je vous présente : The Mother of Two.

The Mother Of Two

1- Bonjour The Mother of Two. Merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?


Bonjour à tous, et surtout Bonne Année ! Je te remercie Angélique de faire un zoom sur mon compte cette semaine, quoi de mieux que de commencer l’année par ton interwiew incontournable du mercredi !
Je m’appelle Sabine, j’ai 32 ans et je suis l’heureuse maman de Johan 6 ans et Carla 3 ans. Je suis actuellement en congé parental, j’aurai dû reprendre mon métier de notaire à la rentrée de Carla en PS en septembre dernier, mais je m’épanouie trop dans mon rôle de maman au
foyer, donc je me laisse encore un peu de temps… Mon compte s’appelle « The.mother.of.two » en référence à mes deux ptits loups, et j’y
partage mon quotidien avec mes enfants : activités manuelles, bacs sensoriels, recettes culinaires, sorties …

The Mother Of Two


2- Qu’est-ce qui t’a donné envie de lancer ton compte Instagram?


J’ai commencé mon compte au mois de mai dernier, pendant le confinement, donc c’est encore très récent. Comme beaucoup de parents à cette période-là, j’ai essayé de trouver encore plus d’activités qu’en temps normal à faire avec mes enfants. Après avoir échangé quelques photos de mes activités avec la famille, amis, maitresse du
grand, … beaucoup m’ont félicité et encouragé à rendre « publiques » mes idées ! C’est mon mari qui m’a convaincue un soir et qui m’a même créé mon compte car j’hésitais encore… Aujourd’hui, je ne regrette pas car c’est devenu une véritable passion, et je les remercie de tous de m’avoir poussée à me lancer, mais en particulier mon mari. Ce qui m’a également permis de faire de magnifiques rencontres avec de super mamans, avec qui j’apprécie échanger.

The Mother Of Two


3- Quelles sont les activités que tes enfants préfèrent faire à la maison ?


En ayant essayé un peu tous les types d’activités, je sais désormais les préférences de chacun. Carla (3 ans) préfère tout ce qui est sensoriel, essais de nouvelles textures. Elle n’a pas du tout peur de se salir les mains. Ce qui tombe très bien car je prends vraiment beaucoup de plaisir à créer des bacs sensoriels en essayant de varier à chaque fois les sensations, les senteurs, les couleurs … Je me suis beaucoup amusée pour Halloween et elle a adoré ça !! Johan (6 ans) quant à lui, aime le sensoriel je dirais « propre », car dès que ses mains sont salies par des textures gluantes ou autres (gelée, agar-agar…) il ne prend plus de plaisir. Lui ce qu’il préfère, ce sont les activités avec un intérêt pédagogique derrière où on y apprend des choses. Il aime beaucoup les expériences chimiques, et il s’est révélé avoir une véritable passion pour l’astronomie que nous avons abordé cet été, d’où l’achat récent d’un télescope qui le ravit.
Pour ma part, j’ai une petite préférence pour tout ce qui touche à la nature, créer à partir de choses naturelles comme le landart, ce qui ne demande pas beaucoup de matériel au final, je vais dans mon jardin ou en forêt et je trouve toujours mon bonheur !

The Mother Of Two


4- J’ai adoré ton tour du monde pour présenter différents pays à tes enfants autour de DIY. Comment t’organises-tu pour préparer ces différents thèmes?

Moi aussi j’ai adoré partage ce tour du monde virtuel avec mes enfants. Mon fils avait commencé de lire le livre de « P’tit loup qui voulait faire le tour du monde » à l’école  avec sa maîtresse et n’avait pas pu le finir à cause du confinement. On a donc décidé de le relire ensemble et de faire quelques activités par pays. J’ai vraiment pris le livre en fil conducteur et
les idées sont venues ensuite. Mes thèmes suivent souvent la période en cours : automne, noël, mais j’y glisse les choses que j’aime comme lorsque j’ai abordé celui de Harry Potter par exemple … C’était mon petit
plaisir ! Par contre, ils sont réfléchis à l’avance et je me fixe un délai pour chacun. Etant maman au foyer, c’est plus facile pour l’organisation, pour les activités sensorielles, je les prépare à l’avance (souvent le soir) pour qu’ils puissent y jouer de suite à la découverte, et les activités créatives je prépare le matériel en amont pour ne pas perdre leur attention au
moment de l’activité. Jusqu’à maintenant ils sont toujours partants, ce qui est très agréable et encourageant pour moi.

The Mother Of Two


5- Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour cette nouvelle année ?


Pour cette nouvelle année, je souhaiterais dans un premier temps la santé pour toute ma famille et tout mon entourage, je pense qu’il n’y a rien de plus important à l’heure actuelle. En deuxième temps, de toujours m’épanouir dans ce partage d’activités. Et enfin un troisième temps (oui j’attends beaucoup de cette nouvelle année) je souhaiterais pouvoir refaire des sorties culturelles avec mes enfants. En effet, j’ai toujours fait énormément de sorties avec eux, et ça me manque beaucoup ! J’aimerais beaucoup pouvoir associer une sortie culturelle ou pédagogique à chacun de mes thèmes abordés !

The Mother Of Two


6- Et pour finir, quels sont tes comptes Instagram chouchous?


Il y a énormément de fabuleux comptes, j’en prends pleins les yeux tous les jours par la créativité de certains, mais pour n’en citer que quelques-uns, je dirai :

@monpetitsoukdidees : celui de Karine, car c’est l’un des premiers que j’ai découvert en arrivant sur instagram, elle propose des activités plus superbes les unes que les autres, et c’est notamment son compte qui m’a donné envie de me lancer dans les bacs sensoriels,

@lesmercredissouslapluie qui est un compte que je trouve très poétique et très inspirant en même temps,

@anisetcompagnie et @monde2maeana : deux mamans avec qui j’aime partager depuis le début, et que j’adore du fait de leur bienveillance et des superbes activités qu’elles partagent avec leurs enfants,

Le tien également, par sa richesse au niveau de la diversité de tes posts et pour tes interviews du mercredi qui m’ont permis de connaître plein de jolis comptes.

The Mother Of Two

Merci beaucoup à The Mother of Two qui ouvre le bal des interviews de 2021. Maintenant que vous en savez plus sur elle, n’hésitez pas à aller vous abonner à son compte. En attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les interviews de 2020: