L’interview de parent instagrameur : Maman Écureuil

Comment ça une interview de moi-même ?! Et oui, je ne sais pas si vous me suivez sur Insta mais j’annonçais il y a quelques jours de cela que je vais faire une pause d’interviews. Une pause n’est pas un arrêt définitif, mais cela fait maintenant deux ans que je fais des interviews chaque semaine et je suis assez fatiguée en ce moment et je ne voulais plus me fixer une obligation de « travail » à faire un jour précis. Ce rendez-vous reviendra donc un petit peu plus tard. Le temps que je me repose et me retape un peu. Les articles divers et variés quant à eux continuent comme d’habitude. Et je vous ai donc demandé de me poser vos questions pour ce dernier jeu de questions/réponses de l’année. Je n’ai pas tout sélectionné car sinon cela faisait trop long. Bonne lecture à vous.

1- Petite présentation en quelques lignes.

Et bien, bonjour (oui enfin rebonjour) à tous. Je suis donc Angélique. Une Maman de 38 ans d’un petit bout de 6 ans. Bretonne exilée dans le sud, ma région d’adoption que j’adore. Ancienne animatrice radio, je travaille aujourd’hui dans la presse écriture culturelle. Je tiens ce blog depuis 5 ans maintenant et mon compte Insta depuis 4 ans je crois. Je suis une touche à tout qui adore créer, communiquer, et bien sûr les livres jeunesse !

2- Pourquoi « Maman Écureuil »?

Alors, cela vient d’un voyage que nous avons fait au Canada avec mon mari. Nous n’étions même pas encore parents. Un jour, lors d’une balade dans la nature, nous voulions jeter un papier dans une poubelle. En ouvrant celle-ci, nous sommes tombés nez-à-nez avec une Maman écureuil qui venait de donner naissance à des petits. Elle tremblait de peur, mais elle aurait tout fait pour ses enfants. Elle a voulu les protéger et elle nous a montré ses petits poings pour nous boxer. Une mère courage. J’ai trouvé ça tellement touchant.

3- Quel est ton parcours pro?

Alors après le bac, j’ai commencé par un BTS en assurances. Mauvaise idée. Pas pour moi. Puis lors d’un salon étudiant, je suis tombée sur la présentation d’une école de radio à Paris et j’ai su que c’était ce qu’il me fallait. Je suis donc partie faire mes études deux ans à Paris après le bac où j’ai été en stage dans des grosses radios nationales. Ensuite, après mon diplôme, je suis allée à Nantes travailler pour Hit West. J’ai enchainé en étant animatrice au Mouv’ (à l’époque où c’était une radio rock). J’ai enchaîné avec Europe 2 (qui est devenue Virgin Radio) en faisant pendant 13 ans le décrochage locale de la Côte d’Azur. J’ai quitté ce post en 2018 avec la rentrée à l’école de Simon et mes horaires qui n’étaient pas compatibles. Je travaille depuis dans un journal culturel où je suis chargée de développement. Je m’occupe du commerce, des partenariats et j’écris des articles.

4- Pourquoi avoir lancé ces interviews de parents instagrameurs?

J’ai toujours trouvé que les réseaux sociaux étaient vraiment durs. L’algorithme est compliqué et pour se faire une place, c’est beaucoup de travail. Alors je voulais donner un coup de pouce à des comptes que j’aimais tout particulièrement. Je trouve qu’il est important de s’aider dans la vie et il n’y a pas que les énormes comptes qui valent le détour. C’est bien de pouvoir se serrer les coudes et d’exposer des comptes plus moyens ou plus petits pour qu’ils aient un peu de visibilité.

5- Comment choisis-tu tes parents instagrameurs ?

Ce sont forcément des comptes auxquels je suis abonnée et que je consulte régulièrement. Ensuite, l’ordre n’a pas de logique particulière. Il y a même beaucoup de comptes que je n’ai pas encore mis en avant. Plus tard, quand j’aurais repris ce rendez-vous… Forcément, il y a beaucoup de comptes créatifs et des comptes de littérature jeunesse car c’est vraiment ce que je consulte. Je regrette de ne pas avoir eu plus de « messieurs » à l’honneur. Mais c’est vrai qu’il y a moins de Papas dans ces domaines sur les réseaux sociaux.

6- Quels sont tes 3 livres jeunesse préférés de tous les temps ?

Alors je vais aussi parlé de MES livres jeunesse et pas forcément de ceux de mon fils. Mon livre préféré est un roman qui m’a énormément plu quand j’étais enfant « Le fantôme et moi » de Catherine Sefton. Je l’ai lu enfant tellement de fois… Je l’ai racheté il y a quelques années pour pouvoir l’offrir à mon fils. C’est une histoire d’amitié entre un petit garçon et un fantôme qu’il est le seul à voir.

Il faut en citer deux autres. Je dirai « Le sais-tu que tu ne dois pas tout savoir «  de Mylen Vigneault et Maud Roegiers. Un ouvrage qui m’a fait pleurer tellement il est plein de bienveillance. Des mots d’amour envers son enfant avec des mots si justes.

Et en troisième, je dirai « Edgar » d’Alan Mets, un livre-cd sorti chez Benjamins Media. C’est amusant, avec une super moral et côté sonore, c’est vraiment bien fait !

7- Et la question piège qui est posée à chaque fois : quels sont mes comptes Instagram chouchous ?

Vous la voyez venir ma réponse ? Hihi Et bien tout simplement les comptes que j’ai mis en avant ! Je vous rappelle la liste ci-dessous. Merci encore pour tout. C’est une expérience géniale et je suis heureuse de vous avoir tous donné une petite place sur mon blog :

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

L’interview de parent instagrameur : Des Mains en Or

Alors là attention ! Nous avons une invitée vedette aujourd’hui. Oui parce que la personne que je vous présente aujourd’hui compte vraiment beaucoup à mon cœur, puisque je vous présente tout simplement ma soeur : Valérie qui tient Des Mains en Or. Alors cette chronique porte sur les parents instagrameurs, et ce n’est pas faux puisqu’elle a un compte Instagram… Mais c’est avant tout une artiste qui a ouvert sa boutique/atelier à Saint Servan à Saint Malo : Des Mains en Or. Je vous conseille l’endroit. Il y a vraiment du choix pour tous: les pros, ceux qui débutent dans le loisir créatif, mais aussi les enfants. De plus, elle propose des ateliers vraiment chouettes. Bref, elle en parlera mieux que moi, alors je lui laisse la parole !

1- Bonjour Des Mains en Or, merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Ce qui me définit le mieux, c’est la curiosité et la passion.Touche à tout, je peins, couds, bricole … depuis toujours. Aimant transmettre cette énergie créative, j’ai décidé d’ouvrir mon propre concept.

2- Valérie, est-ce que tu peux nous expliquer ce qu’est ta boutique Des Mains en Or?

C’est un endroit multiple. Ce qu’on vit d’abord, c’est le coin boutique où je vends des articles de loisirs créatifs, beaux arts, puzzles, maquettes … Vous y découvrirez une sélection « que vous ne trouverez pas ailleurs ». Je privilégie le local, les matières nobles, des objets qui éveillent les sens.Vient ensuite l’atelier, le cœur du concept. Chaque jour, des ateliers créatifs y sont organisés pour tous les âges. Un espace exposition permet aux artistes locaux de présenter leurs tableaux. Des vernissages sont organisés régulièrement. Il y a enfin des animations à l’extérieur comme à l’occasion de fêtes de Noël, d’enterrement de vie de jeune fille ou d’anniversaire.

3- Qu’est-ce qui t’a donné envie d’ouvrir cette boutique?

C’est la réalisation d’un rêve. Je travaillais dans un secteur bien différent auparavant. Ce qui est devenu mon métier était un ensemble de passions. J’ai côtoyé dans ma profession beaucoup de dirigeants d’entreprises de PME locales. Je me suis dit : « pourquoi pas moi ? » Le côté indépendant me plaisait.

4- Tu proposes donc des ateliers pour petits et grands dans ta boutique. Qu’est-ce que c’est exactement? Comment peut-on s’inscrire?

Vous y retrouverez des cours de peinture, dessin, couture, bricolage, calligraphie … Il y en a pour tous, de 3.5 à 99 ans. Le système est très libre, aussi bien dans l’inscription à la séance, sans obligation, que dans les sujets qui sont entièrement libres. Je suis là pour vous faire acquérir de la technique, mais sans imposer un style.
Les groupes sont petits, et me permettent d’individualiser complètement l’accompagnement. Les personnes apprennent ainsi très vite.L’ambiance est détendue, on rit beaucoup !

5- Je crois que tu es aussi très active dans la vie commerçante de Saint Servan. Peux-tu nous en parler?

En effet, je suis présidente de l’Union Commerciale Servannaise. Saint Servan est un quartier malouin de 200 commerces. Le but de l’association est d’animer nos rues et regrouper les commerçants pour des actions communes. Avec une équipe dynamique et joyeuse, nous œuvrons par de la décoration et des évènements comme la braderie de l’été. Mon rôle est aussi représentatif auprès de la Mairie, notre partenaire privilégié.

6- Et pour finir, question que je pose à tous : quels sont tes comptes Instagram chouchous?

Tu veux dire mise à part « Maman Ecureuil » ?

Merci à ma soeur Des Mains en Or, ma soeur Valérie, pour cette interview. Si vous êtes dans la région de Saint Malo, n’hésitez pas à aller la voir dans sa boutique et dites-lui que vous venez de la part de Maman Écureuil. J’en profite pour vous donner le lien de son site internet, pour cela cliquez ici. En attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

Interview de parent instagrameur : Maîtresse en Claquettes – Une étoile dans mon cœur

Alors oui, en effet…J’ai déjà interviewé Maîtresse en Claquettes ! Mais je me suis permise de la remettre à l’honneur car elle m’a gentiment offert le livre qu’elle vient de sortir « Une étoile dans mon cœur ». Histoire qui ne vous laissera pas indifférents(es) puisqu’elle fait référence à son fils Soën qu’elle a perdu. Laurence est une Maman que j’admire beaucoup. Elle a su tenir debout pour ses autres enfants. Je ne pouvais que la soutenir dans la sortie de cet ouvrage. et je voulais lui donner la parole. On retrouve donc une deuxième fois Laurence afin qu’elle nous parle de « Une étoile dans mon cœur », l’histoire d’une petite fille qui pense à son frère et qui est là-haut dans les étoiles.

1- Bonjour Maitresse en claquettes, ou devrais-je dire Laurence 🙂 Tu as déjà répondu à cette interview mais pour ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu te présenter en quelques lignes? 

Bonjour, Avant de commencer, je tiens à te remercier de m’accorder une place dans ton blog pour la seconde fois. Je suis Laurence, alias Maîtresse_en_claquettes… J’ai 40 ans et je suis l’heureuse maman de 4 enfants de 4, 8, 14 et 16 ans. Je vis sous le soleil Martinique depuis le mois de juillet 2020. Nous retournerons dans ma Bretagne natale d’ici quelques mois. Je suis une amoureuse de la vie, des belles rencontres et de l’écriture.  

Laurence, Maîtresse en claquette, l’auteure de ce livre
Nina Bruneau, l’illustratrice de ce livre. Son compte Insta : @gribouilleuse.cosmique

2- Tu viens de sortir « Une étoile sur le coeur », une histoire très touchante qui vient d’une histoire personnelle. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire? 

L’histoire « Une étoile sur le coeur » est née il y a quelques années déjà.  Lorsque nous avons perdu notre fils, mes deux grandes filles, Maëlys et Liloo, n’avaient que 4 et 6 ans. C’est une nouvelle et surtout une absence assez difficile à vivre à cet âge. Liloo a été la plus affectée des deux. Du moins, c’est celle qui montrait le plus son chagrin. J’ai écrit cette histoire pour tenter d’apaiser ses larmes. La petite histoire est restée dans le tiroir de ma table de nuit avec les photos de notre petite étoile. Et puis Aïleen est née. Elle a commencé à poser des questions. Et l’absence de ce grand frère s’est fait ressentir. J’ai donc ressorti mon histoire. Je l’ai un peu retravaillée. Et cela a fonctionné une nouvelle fois. Alors j’ai eu envie de la partager. Cela a pris un peu de temps. Il m’a fallu trouver le courage et l’audace d’aller au bout de ce projet d’album alors que je pensais n’avoir aucune légitimité. 


3- Quels conseils donnerais-tu aux familles endeuillées?


Chacun vit son deuil à sa manière. Je ne peux que parler de ma propre expérience. Lorsque nous avons appris que notre fils avait une maladie génétique et que ses chances de vivre plus de deux ans étaient extrêmement minces, cela a été un grand coup dur. J’ai pleuré une nuit entière. J’ai détesté la terre entière. Le lendemain matin, il a fallu annoncer cette mauvaise nouvelle à nos familles. Nous vivions en Nouvelle-Calédonie alors il a fallu faire ces démarches par téléphone. C’est terrible pour ceux qui sont à l’autre bout du fil, impuissants. Soen est né et décédé le 8 septembre 2011. Les filles n’ont pas vu leur frère. C’était un choix de notre part. Nous avons répondu à toutes les questions des filles. Absolument toutes. Certaines étaient difficiles à entendre. Mais il le fallait. Pour avancer… Pour vivre malgré la douleur. Je pleurais la nuit en regardant les étoiles et tentais de donner de beaux moments aux filles la journée. Je les préservais et je me préservais ainsi. Je n’ai pas souhaité voir de psychologue. J’ai continué de répondre aux questions des filles. J’avais peur de craquer et de ne plus jamais m’arrêter de pleurer. Je pense encore chaque jour à mon petit Soën. Mais la douleur est moins intense. Sauf peut-être le 8 septembre chaque année. Je crois qu’il faut vivre son deuil à sa manière avec ses croyances. 


4- Tu as auto-financé la parution de ce livre. Je suppose que c’est un sacré parcours. Comment on s’y prend pour sortir soi-même un ouvrage?


L’auto-édition est un parcours du combattant.  On pourrait croire que c’est simple puisqu’on est seul à décider mais il y a énormément de démarches. Et surtout cela engage une très grosse somme d’argent. Personnellement, j’ai eu la chance de croiser la route de Nina Bruneau, une illustratrice de talent. Elle a lu mes écrits et a accepté de faire les illustrations immédiatement. L’album a été lu et relu des dizaines de fois avec de nombreuses corrections pour éviter les répétitions notamment. Un travail très pénible mais absolument nécessaire. Je peux vous dire qu’à la vingtième lecture, je me suis mis à détester mon album. Je me suis mis à douter sur l’histoire… Mais Nina m’a rassurée. J’ai donc continué d’avancer dans mes démarches en faisant une demande d’ISBN à l’Agence Francophone pour la Numérotation Internationale du Livre (AFNIL) pour obtenir mon indicatif d’éditeur. Après le travail de l’illustratrice, c’est au tour de la graphiste de peaufiner la mise en page de l’album.  De nouveau des corrections, des choix cornéliens sur les polices d’écriture… Jusqu’au moment magique où la maquette part à l’impression. L’attente aura été longue. J’ai douté jusqu’à la dernière minute sur la qualité de cet album. Et puis la délivrance avec la cagnotte en ligne qui a bien fonctionné. J’ai pu ainsi rembourser la moitié de la somme que j’avais avancée pour ce projet. 


5- Où peut-on se procurer ton livre?


Avec le bouche-à-oreille, j’ai eu de nouvelles commandes depuis l’arrêt de la cagnotte. Les personnes qui souhaitent se le procurer peuvent m’envoyer un petit message par mail ( latribudubonheur5697@gmail.com ) ou sur ma page instagram. Je réponds avec plaisir à tout le monde. Il est au prix de 10 euros (paiement par Paypal ou virement bancaire) 


6- As-tu comme projet l’écriture d’un nouveau livre jeunesse?


Oh que oui… Cette expérience était tellement magique. Les retours positifs que j’ai pu avoir m’ont donné envie de continuer. J’ai déjà quelques projets en cours. Dont un, au moins, qui verra le jour en 2022… En grande fan de Noël, je souhaite publier un album de Noël.  

Merci encore à Laurence, Maîtresse en claquettes d’avoir répondu à mes questions. Foncez vous abonner à son compte si ce n’est pas déjà fait. Et en attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

L’interview de parent Instagrameur : Taam 76

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui c’est une Maman qui a déjà répondu à mes questions pour l’interview de parent instagrameur. En fait, je voulais remettre à l’honneur Tony apprend avec Maman car elle a un autre compte Instagram Taam 76. J’avais envie de lui offrir de la visibilité pour les fiches d’activités qu’elle propose et vend pour les enfants. J’ai eu la chance de recevoir le calendrier de l’avent des activités de CE1 concocté par Ophélie et j’ai été bluffée car c’est vraiment très riche. L’enfant peut s’amuser et réviser en même temps. Cela peut être une bonne aide à côté des cours ou en supplément le week-end ou pendant les vacances.

1- Bonjour Tony apprend Avec Maman, enfin devrais-je dire Ophélie ^^ Je sais que tu t’es déjà présentée sur mon blog mais une petite introduction est toujours la bienvenue. Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Bonjour Angélique, 
Tout d’abord un grand merci à toi, de m’inviter à nouveau. Et pour me présenter brièvement, je suis Ophélie, j’ai 34 ans enfin les 35 frappent à la porte Lol. Et je suis la maman Solo de Tony qui vient d’avoir 5ans. 


2- Si je te réinvites sur mon blog, c’est tout simplement parce que je voulais que tu nous parles des fiches d’activités que tu fais pour les enfants. Peux-tu nous en dire quelques mots?

Cela va bientôt faire 1an que je me suis lancée officiellement dans la création de fichiers et de jeux pédagogiques. Pour moi apprentissages doit rimer avec plaisirs et découvertes. C’est en tout cas ce que j’essaie de faire dans mes fichiers. Les rendre aussi attrayants que possible, afin de donner envie à l’enfant de s’y intéresser et de les faire avec plaisir. Je fonctionne beaucoup par thématique, toujours dans le but de découvrir, d’attirer. Et tout en restant dans une même thématique je fais en sorte d’aborder différents domaines d’apprentissages selon le niveau. 


3- Qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer dans ce projet ?

Depuis ses 3ans, Tony est scolarisé en IEF (Instruction en Famille), et je me suis vite rendu compte que les cahiers d’activités que l’on trouve dans le commerce en fonction du niveau scolaire ne l’interessaient pas ex: proposait du graphisme de base alors que lui voulait écrire les lettres. Et surtout à 3ans rien de mieux que d’apprendre par le jeu. A ce moment là il s’intéressait beaucoup au Corps Humain et c’est ainsi que j’ai créé le tout premier jeu. J’ai alors constaté qu’en suivant ses centres d’intérêts non seulement il apprenait plus facilement mais surtout il prenait plaisir à apprendre. Et bien souvent j’avais ce problème de ne pas trouver de fichiers ludiques sur un thème en fonction de son niveau donc je me suis mise à les faire. Puis suite à mes stories on me demandait où j’avais trouvé ce fichier, on me complimentait….et je me suis dis qu’après tout autant que cela puisse servir à d’autres enfants. Ne travaillant pas, cela était pour moi alors l’occasion de reprendre une activité tout en me permettant de continuer l’IEF. 


4- Ces fichiers pédagogiques s’adressent pour des enfants de quels niveaux? Vas-tu en faire pour d’autres âges et classes ? Ces fichiers s’adressent pour des enfants en IEF ou pour tous les enfants ?

Actuellement je créé des fichiers allant de la TPS (2 ans environ (cela va dépendre des enfants) au CP. On trouve aussi quelques supports pour des niveaux au dessus je pense notamment au jeu sur les multiplications ou encore au livret du corps humain qui suit l’enfant du cycle 1 à la fin du cycle 2 voir plus puisqu’il va jusqu’à l’anatomie du coeur. 
Il est vrai que je note rarement un niveau scolaire ou un âge car d’un enfant à un autre cela peut varier. 
Dans l’immédiat, cela sera jusqu’au Cp essentiellement, mais oui bien évidemment que je compte proposer des fichiers pour les niveaux au-dessus (jusqu’au Cm2 maximum en revanche)
Les fichiers ne sont pas réservés aux enfants en IEF, d’ailleurs beaucoup de parents qui les achètent les font en Coschooling. J’ai également des enseignantes qui ont achetées des fichiers ou jeux. 


5- J’ai reçu un magnifique livret spécial Noël. As-tu d’autres thèmes de livrets ? D’autres à venir ?

Merci beaucoup pour le compliment et contente que le livret de l’avent te plaise. Il est vrai que la période de Noël rend les activités naturellement plus ludiques. Les thématiques que je propose sont assez variées, dernièrement j’ai mis en ligne un fichier sur les Premiers Secours avec tout un livret de secouriste que j’ai fais contrôler au préalable par les Pompiers, mais on va trouver aussi des thématiques comme :
Le Cirque, La ferme (qui existe pour 2 niveaux), L’océan et le Recyclage, ou encore Les dinosaures (qui existe en version Cycle 1 et cycle 2), L’eveil musical, l’Espace, les Continents…. on va aussi trouver quelques livrets par domaine:
Le livret TPS/PS « Structurer sa pensée  » qui est l’un des livrets que j’ai le plus vendu ou encore le livret de Graphisme/Alphabet PS/MS ou pour les plus grands le Fichier des Débuts en Grammaire par exemple.
J’ai une longue liste de fichiers, donc oui beaucoup de livrets à venir que ce soit en thématique ou par domaine.


6- Et pour finir, où pouvons-nous les trouver et pour quel tarif?

Malheureusement je n’ai pas de site internet, je passe uniquement par les réseaux sociaux instagram @taam.76 ou Facebook TAAM.
Pour chaque fichier, on retrouve en descriptif le contenu. Pour passer commande, ou pour toute demande de devis, (car tous mes fichiers sont disponibles en version imprimé/plastifié/relié) il suffit de me contacter en mp. 
Autre information, j’ai mis en place depuis Mars une carte de fidélité virtuelle, donc tous les 50 euros d’achat (à condition que les 50 euros soient effectués dans l’année à partir de la date du 1er achat) il y a une remise de 3 euros sur la commande suivante en PDF. 

Merci beaucoup à Tony apprend avec Maman de nous avoir parlé de Taam 76. N’hésitez pas à la contacter pour lui acheter des fiches d’activités, elles sont vraiment chouettes ! En attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews dont celle d’Ophélie !

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

L’interview de parent instagrameur: La Cabane des Diplodocus

Mercredi, ce n’est pas raviolis mais interview de parent instagrameur! Et aujourd’hui, j’avais envie de mettre en avant une Maman amoureuse des livres jeunesse tout comme moi. C’est un compte référence dans la matière, j’ai nommé La Cabane des Diplodocus. Alors pour en savoir plus sur cette super Maman, ça se passe ci dessous !

La Cabane des Diplodocus

1- Bonjour La Cabane des Diplodocus. Tout d’abord merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te décrire en quelques lignes?

Bonjour Angélique, merci beaucoup pour ton invitation. Je suis Aude, maman trentenaire (et normande !) d’une petite fille de 6 ans et d’un petit garçon de 3 ans et demi. J’aime les livres depuis toujours: les toucher, les observer, les sentir et les lire bien évidemment. Transmettre cette passion à mes enfants a toujours été pour moi une évidence. Nous lisons partout et tout le temps, en intérieur comme en extérieur, le matin comme le soir… les livres prennent une grande place dans notre quotidien.

La Cabane des Diplodocus


2- D’après toi, quels sont les livres à avoir absolument dans la bibliothèque de ses enfants?

Nos coups de coeur évoluent régulièrement en fonction de nos envies, de nos préoccupations du moment et aussi au gré de nos découvertes. Si je devais choisir trois albums au succès garanti je dirais : « Les orteils n’ont pas de nom » (Jean Leroy et Mathieu Maudet, Ecole des Loisirs); « La tribu qui pue » (Elise Gravel et Magali Le Huche, Les fourmis rouges); Le livre sans image (B.J. Novak, Ecole des loisirs). 

La Cabane des Diplodocus


3- As-tu des auteurs jeunesse qui te touchent plus que d’autres ? Si oui lesquels?

La litterature jeunesse est tellement riche que faire un choix est vraiment très difficile. Avec mon regard d’adulte j’aime beaucoup l’engagement de Marie Pavlenko, l’audace de Clémentine Beauvais, la poésie de Béatrice Alemagna ou encore l’ingéniosité du duo Julie Billault et Jean-Charles Baty. Avec mes enfants, les albums de Mathieu Maudet, Mrzyk et Moriceau ou Tomoko Ohmura fonctionnent à tous les coups. 

La Cabane des Diplodocus


4- Fais nous rêver: combien de livres as-tu à la maison et comment les classes-tu?

Là encore, bonne question ! Plus de 700 c’est certain. On en a absolument partout, il n’y a pas une pièce sans livre chez nous. De ce fait ils ne sont pas vraiment classés même si j’essaie de les rassembler par catégorie: albums (qui sont eux rangés par couleur la plupart du temps), documentaires, livres jeux, livres sonores… 

La Cabane des Diplodocus


5- Sur ton comptes, tu nous partages des livres pour les enfants. Es-tu toi aussi une grande lectrice? Si oui, quels sont les styles de livres adultes que tu préfères?

Oui, effectivement, je suis une grande lectrice. Mes goûts sont assez éclectiques, j’aime me laisser surprendre. A titre d’exemples, voici trois livres que j’ai particulièrement aimé ces derniers mois : « De pierre et d’os » (Bérengère Cournut, Le tripode), « Félines » (Roman ado de Stéphane Servant, le Rouergue) et « Mon Mari » (Maud Ventura, L’iconoclaste).

La Cabane des Diplodocus


6- Et pour finir, peux-tu nous citer tes comptes Instagram chouchous?

Tous les mentionner serait impossible, la sphère instagram regorgant d’univers singulier et fantastique à découvrir. Voici donc 3 comptes chouchous d’illustrateur et illustratrices jeunesse qui m’émerveillent par la beauté de leur contenu : @eglantineceulemans, @julien.arnal et @camillejourdy.

La Cabane des Diplodocus

Merci beaucoup à La Cabane des Diplodocus d’avoir joué le jeu des questions/réponses. Maintenant que vous en savez un petit peu plus sur elle, foncez vous abonner à son compte si ce n’est pas déjà fait ! Et en attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

L’interview de parent instagrameur : Éveil Créatif

Alors si vous me suivez depuis un moment, vous devez savoir que j’habite à Nice. Mais je suis avant tout bretonne. Alors aujourd’hui, je vais mettre en avant un compte de chez moi, et vraiment de chez moi car c’est une Maman qui habite à une demi-heure de chez ma Maman : j’ai nommé Éveil Créatif. Bon, ce n’est pas juste mon côté chauvine qui m’a donné envie de la mettre en avant, mais c’est avant tout parce que c’est un compte très joli avec plein de belles idées à mettre en place avec ses enfants avec trois fois rien.

1- Bonjour Eveil Créatif. Merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Bonjour, et merci à toi pour cette invitation, cela me fait vraiment très plaisir ! Je suis Adeline une maman de 32 ans de deux petites filles, Célestine âgée de 3 ans et demi et de Clémence qui vient d’avoir 6 mois. Je travaille dans le secteur de la santé en tant que manip radio. Nous vivons dans un des plus beaux coins de France, la Bretagne en bord de mer ! (Oui en Bretagne, on est chauvin !)
J’ai toujours été passionnée par la petite enfance (à la base je souhaitais être professeur des écoles), la photo et les arts créatifs, du coup j’essaie de transmettre un peu de mon savoir-faire avec les filles pour leur créer de jolis souvenirs.

2- Qu’est-ce qui t’a donné envie d’ouvrir ton compte Instagram ?

J’ai ouvert ma page Instagram en début 2020, je venais de me faire opérer d’une banale chirurgie de la cheville, m’obligeant à rester chez moi et forcément à ne pas trop pouvoir me déplacer. J’avais envie de mettre ce temps à profit pour Célestine et de lui créer des petites activités. Je cherchais des idées sur Pinterest et c’est là que j’ai découvert des profils qui partageaient des choses encore plus sympas sur Instagram, qu’il était plus facile d’interagir sur les photos etc. Alors je me suis dit et pourquoi pas le faire moi aussi ! (Avec surtout l’idée en tête que ça resterait un peu une sorte de journal souvenir pour Célestine si jamais elle peut le regarder quand elle sera grande ! Même si je me doute que Instagram sera sans doute dépassé d’ici là ! )


3- Tu as deux enfants, dont la dernière qui est née cette année. L’arrivée d’un deuxième enfant peut provoquer parfois beaucoup de fatigue. Comment vas-tu? Comment va ta petite famille ? Ta fille aînée est heureuse d’être grande sœur?

Je ne vais pas le cacher c’est vrai que les 2/3 premiers mois ont été assez fatiguant d’autant plus que j’ai allaité Clémence donc je passais beaucoup de temps avec elle et Célestine avait beaucoup moins d’attention qu’elle n’en avait avant l’arrivée de sa sœur, ce qui est normal mais elle avait parfois du mal à le comprendre du haut de ses 3 ans. Ma patience a été mise assez souvent à rude épreuve ! En tout cas j’ai de la chance d’avoir un mari qui est très attentionné avec ses filles et qui m’aide énormément au quotidien. Maintenant ça va on a retrouvé notre rythme, et c’est un vrai plaisir de les voir évoluer et grandir ensemble. J’ai la chance de pouvoir prendre un congé parental me donnant le droit de n’être qu’à 80% à mon travail, je ne travaille donc plus que 3 jours par semaine, j’avoue que c’est un vrai confort de vie, j’ai à la fois du temps pour moi, bon d’accord je travaille, mais j’aime mon métier et j’ai surtout une super équipe de collègues, et j’ai du temps aussi pour profiter des filles ! 
Célestine est très heureuse d’être grande sœur, bon même si elle embête très souvent Clémence…. 😉


4- Tu fais énormément d’activités manuelles avec ta fille aînée. Est-ce que la naissance d’un petit bébé bouscule vos habitudes ? Arrives-tu toujours à trouver du temps pour faire autant d’activités qu’avant?

C’est vrai qu’on fait beaucoup d’activités avec Célestine, car elle a toujours envie d’apprendre de nouvelles choses ! A l’arrivée de Clémence comme je le disais précédemment on a eu beaucoup de moins de temps ensemble, mais j’essaie de toujours lui consacrer du temps rien qu’à elle, on joue à des jeux de sociétés très souvent ou je lui prépare des activités. Maintenant on s’organise différemment toutes les activités que je poste sur Instagram ne sont pas faites forcement le jour même ! Il peut arriver que plusieurs jours d’affilé on ne fait rien, et d’autres on en fera plusieurs à la suite tout dépend aussi de nos envies ! Ce qui est important pour moi c’est de passer du temps avec mes filles, car une enfance elles n’en ont qu’une !


5- Ton feed est magnifique. Tes idées d’activités sont si bien pensées… Où puises-tu ton inspiration ?

Oh merci c’est vraiment gentil !
J’essaie toujours que l’activité apporte un intérêt ludique. On me demande souvent ou je trouve l’inspiration et bien d’un peu partout à vrai dire, je flâne régulièrement sur Instagram, sur Pinterest aussi, l’idée vient aussi subitement dans ma tête en pensant ou en voyant telle ou telle chose, des objets à détourner, etc. Mais surtout l’inspiration première c’est Célestine par ses envies et ses centres d’intérêts du moment.  
J’ai maintenant hâte de commencer à faire des activités avec Clémence, j’ai déjà plein d’idées en tête !


6- Et enfin, peux-tu nous donner tes comptes Instagram chouchous?

Mes comptes Instagram chouchous sont nombreux, je ne pourrais pas tous les citer mais en voici quelques uns : @cheregemme pour ces belles idées d’activités et son univers poétique que j’adore !
@lecarnetdemma et aussi son compte plus dédié aux activités @lesactivitesdemma c’est d’ailleurs uns des premiers comptes que j’ai commencé à suivre et qui m’a donné aussi l’envie de me lancer dans l’aventure d’Instagram.@nos_instants_creatifs un compte qui regorge également de belle idées !@alice_et_romanette un de mes comptes chouchous pour ces jolies créations !
@corazon_dorado26 une insta copine qui propose est également des idées d’activités. Et enfin @grandir.en.samusant mon coup de cœur que j’aime suivre au quotidien !

Merci énormément à Éveil Créatif d’avoir joué le jeu des questions/réponses. Maintenant que vous en savez un petit peu plus sur elle, foncez vous abonner à son compte si ce n’est pas déjà fait. Et en attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

L’interview de parent instagrameur : Sarah Maternage

Instagram regorge de superbes comptes. Aujourd’hui, je voulais vous présenter une Maman qui a une philosophie que j’aime: personne n’est parent parfait mais on fait ce qu’on peut. Voici une Maman bienveillante qui a une petite Emma de 2 ans et demi. Je vous présente Sarah Maternage.

Sarah Maternage

1- Bonjour Sarah Maternage, tout d’abord merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?


Bonjour Angélique. Je suis Sarah du compte Instagram Sarah.maternage. Je suis l’heureuse maman d’une petite Emma de 3ans, et j’ai commencé mon compte pendant le premier confinement pour partager toutes mes idées d’activités et de loisirs avec les autres parents. Je te remercie de m’avoir invitée sur ton blog !

Sarah Maternage
Sarah Maternage


2- Sur ta bio Instagram, tu parles de « blabla sur la parentalité imparfaite ». Peux-tu nous dire ce que c’est pour toi exactement ?


Contrairement à d’autres réseaux sociaux, Instagram est très bienveillant. Si beaucoup nous donnent l’impression d’être des parents parfaits avec des enfants parfaits, nous savons tous que la réalité est clairement loin des photos filtrées. Sur Instagram, j’ai eu le bonheur de discuter avec énormément de parents, de poser ou de répondre à des questions – sur l’allaitement, le Sommeil, les crises, la pédagogie, l’éducation, l’alimentation… Bref. Toutes ces décisions, ces attitudes, ces comportements qui nous cataloguent en tant que bon ou mauvais parent. La réalité, c’est que nous sommes tous dans le même bateau et que face à nos petits, nous faisons de notre mieux. Mais on craque parfois. Où on fait des choses dont on n’est pas fiers (la méga colère ou le Happy Meal par exemple). Sur mon compte, je donne la parole à tous les parents lors de soirées stories sur un thème (l’endormissement par exemple) ou sous mes post.  L’important, c’est de savoir que l’on fait de nôtre mieux et que le parent parfait est un menteur. 😋 Du coup, on se déculpabilise et on commence enfin à être fiers de notre parentalité imparfaite. Et ça fait un bien fou.

Sarah Maternage
Sarah Maternage

3- Tu fais également beaucoup d’activités manuelles avec ta fille de 2 ans et demi. Où puises-tu ton inspiration ?


Pour être honnête, je m’inspire assez peu des idées Internet. J’ai trois grosses caisses de bazar étiquetées « activités manuelles » et j’ai souvent très peu de temps pour trouver une idée car Emma attend son activité à côté de moi… Donc on pense à un thème, on attrape du matériel… Et go! Mais il m’arrive aussi de piocher des activités coup de cœur sur Instagram. C’est tout l’intérêt du partage sur ce réseau social!

Sarah Maternage
Sarah Maternage


4- Certains parents pensent qu’il est difficile de faire des activités avec des enfants jeunes mais tu es l’exemple qu’on peut faire plein de choses. As-tu des idées d’activités à donner pour les jeunes enfants à faire facilement à la maison?

C’est en effet une idée assez répandue. Et pourtant, on peut commencer les activités sensorielles très tôt! Par exemple, dès 9 mois, on peut proposer à bébé des activités de patouille, sans danger si il porte quelque chose à sa bouche. Des spaghettis colorés, de la pâte à modeler comestibles, des balles à toucher, des jeux de matières… Bébé éveille ses sens et les activités sont là pour l’y aider. Dès 16 mois, il y a un vrai changement ( selon les petits) il devient grand et des activités plus recherchées peuvent être proposées plus facilement. Pour cet âge, je vous invite à consulter les débuts de mon compte.  Sur la durée:  Souvent, les parents se disent que l’enfant n’accroche pas. Mais il faut garder en tête que leur capacité d’attention est courte: 5 à 10 minutes sur une activité, c’est déjà très bien. N’imaginez pas qu’une activité postée sur Instagram a occupé l’enfant pendant deux heures!

Sarah Maternage
Sarah Maternage

5- Attention pour les personnes qui lisent, je ne suis pas du tout culpabilisante pour les femmes qui n’ont pas allaité. Pour des raisons de santé, je ne pouvais moi-même pas le faire. Je sais que tu as allaité ta fille et c’est quelque chose dont tu parles justement sur ton compte Insta. Peux-tu nous raconter ton histoire autour de l’allaitement ?

J’ai allaité ma fille pendant 26 mois. J’ai énormément appris sur l’allaitement notamment grâce à insta. J’y ai découvert des personnes comme @apasdemoa qui m’ont accompagné dans mes doutes, mes douleurs, mes fiertés. Etant une maman qui travaille à temps plein, j’ai eu la chance de pouvoir tirer mon lait au bureau 3 fois par jour, jusqu’aux 17 mois d’Emma. Et puis, j’en suis venue à ne plus vraiment apprécier ces moments, tant l’allaitement, aussi gratifiant et bénéfique soit-il, est épuisant sur le long terme. J’ai donc honteusement utilisé le chantage du père noël pour encourager ma fille a arrêter. ça a aussitôt fonctionné! Petit conseil: Ne dites pas à votre enfant  » Tu peux toucher mais pas boire ». Aujourd’hui encore, ma fille veut toucher ma poitrine, mais je ne supporte plus du tout ça! En tout état de cause, je suis très fière de mon allaitement et si c’était à refaire, je recommencerais. Par ailleurs, je trouve que les mamans qui ont allaité un mois ou trois sont déjà des warrior et qu’elles ont déjà fait un beau cadeau à leur enfant. N’oubliez pas: Les parents d’internet ne sont pas parfaits. Ils sont juste bons en gestion d’image publique. ^^

Sarah Maternage

6- Et pour finir, quels sont tes comptes Instagram chouchous?

Je dirais tout d’abord @coconschooling, une maman merveilleuse, solo avec 3 petits loups, qui fait du co-schooling et anime un blog au quotidien en plus de son compte instagram. Ses contenus sont de qualité, toujours beaux à voir et elle propose plein de pdf gratuits sur son blog pour refaire les activités chez soi. Je suis fan! Je citerais également ma plus belle rencontre, @nany-caly, une maman professeur des écoles, bienveillante, pleine de belles idées, qui propose également des sorties familiales avec sa petite de 3 ans. Une pépite à découvrir, avec son petit grain de folie!

Sarah Maternage

Merci beaucoup à Sarah Maternage pour cette interview très intéressante. Maintenant que vous en savez un petit peu plus sur elle, foncez vous abonner à son compte. Et en attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, voici un peu de lecture avec les anciennes interviews en ligne :

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

L’interview de parent instagrameur : Mulidiy

Mercredi oblige, c’est l’interview de parent instagrameur. Cela fait bientôt deux ans que je vous présente chaque semaine des portraits autour de questions/réponses. Et je me rends compte que Instagram est vraiment riche de plein de comptes intéressants et variés. Aujourd’hui, je voulais vous présenter Murielle de Mulidiy qui est une maman très créative. Je trouve les photos des créations qu’elle fait en famille bien faites et je ne comprends pas pourquoi elle n’a pas plus d’abonnés. Je voulais donc la mettre en avant pour lui donner un peu plus de visibilité car Instagram et son algorithme ne sont parfois pas simples à dompter.

Mulidiy

1- Bonjour Mulidiy. Merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Bonjour Angélique ! Je m’appelle Murielle, j’ai 30 ans, heureuse maman de deux adorables Amours : une princesse de 6 ans et un petit prince de 2 ans et demi. Passionnée d’arts créatifs depuis toute petite, nous adorons laisser libre court à notre imagination lors de nos ateliers à la maison. Actuellement en rénovation de notre maison, nous partageons également l’avancée des travaux.Nous partons aussi régulièrement découvrir de nouveaux endroits ou de nouvelles activités, et racontons nos petites aventures en famille, en toute simplicité.

Mulidiy


2- Qu’est-ce qui t’a donné envie d’ouvrir ton compte Instagram?

En réalité tout a été fait sur un coup de tête, un soir de printemps, en plein confinement. J’ai voulu d’abord créer ce compte comme un mémo virtuel de bricolages maison que nous faisions depuis un petit bout de temps, avec les enfants. Puis progressivement il y a eu de nombreux échanges avec d’autres mamans, des reprises aussi de nos activités. Et nous voici aujourd’hui, toujours là, à partager nos créations mais également maintenant sur notre quotidien !

Mulidiy


3- Tu proposes pleins de jolies activités pour les enfants. Où puises-tu ton inspiration?

Merci beaucoup Angélique ! L’inspiration vient souvent à la tombée de la nuit : il n’est donc pas rare que je me lance, avant de dormir, dans du bricolage ou la préparation d’une activité pour le lendemain. Une image, une situation observée dans la journée, associée à un ensemble de matériaux recyclés : tout est source d’inspiration !

Mulidiy


4- Tu pratiques ce qu’on appelle du upcycling. Peux-tu nous expliquer ce que c’est exactement et comment tu procèdes? 

L’upcycling (ou surcyclage), c’est le fait de donner une seconde utilité, une seconde vie, à du matériel, qui initialement, était destiné à être jeté. Une boîte d’oeufs, du carton, un sac de courses, ou même des morceaux de bois du jardin : tout est récupérable et recyclable ! À la maison, j’ai un petit atelier de création où je stocke l’ensemble des matériaux destinés à être surcyclés. Le tri se fait en fonction de l’imagination, mais j’avoue aussi adorer recycler de nouveaux matériaux et mixer les matières !

Mulidiy


5- Tu fais également pleins de voyages en famille. Certains parents n’osent pas partir avec des enfants par peur de l’organisation. Qu’est-ce que les voyages apportent à ta vie de famille? Et est-ce facile de partir avec deux jeunes enfants?

Nous adorons en effet partir découvrir de nouveaux paysages, rencontrer de nouvelles cultures en famille. Les enfants vivent les voyages comme de nouvelles aventures qu’on partage tous les 4 ensemble, des souvenirs qui restent gravés à tout jamais. Ces découvertes du Monde permettent aussi à nos enfants d’apprendre à le respecter. Niveau organisation, nous leur prévoyons toujours quelques jeux afin que les temps de trajet ne paraissent pas trop longs. Des imprévus, il y en a toujours mais même les situations les plus problématiques nous créent des souvenirs.

Mulidiy


6- Et pour finir, quels sont tes comptes Instagram chouchou?

Je dois dire qu’ils sont nombreux ! 😅J’ai rencontré d’adorables personnes via instagram, et découvert de superbes comptes créatifs.
@etdieucrea & @flavie_peartree : j’adore suivre leurs rénovations effectuées à partir d’éléments chinés.J’aime beaucoup aussi les comptes créatifs de @monstamoons , @makemerryandcreate , @mummyandthebears , @dailyketch , @julia_arttack , @j_de_jugar , @lepetitmonde_a_doucette , @nounousofi , @eveil.creatif , @pepites_and_fun , @the.mother.of.two et tant d’autres encore ! Et j’adore lire tes interviews chaque semaine : un vrai plaisir d’en apprendre un peu plus sur chacun!

Mulidiy

Merci beaucoup à Milidiy d’avoir joué le jeu des questions/réponses. Maintenant que vous en savez plus sur Murielle, foncez vous abonner à son compte. En attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

L’Atelier de Morphée pour adoucir vos nuits

Il faut savoir que je suis une personne qui dort mal, voir très mal. Et ça depuis toujours. Depuis ma plus tendre enfance, je fais des cauchemars quasiment toutes les nuits. Et depuis ma grossesse, je fais également des insomnies, agrémentée par des maux de dos qui m’empêchent de fermer l’oeil. Alors tout ce qui peut me permettre de dormir ne serait-ce qu’un tout petit peu mieux, et bien je prends ! Alors quand L’Atelier de Morphée m’a contactée, j’ai été plus que contente ! L’occasion d’essayer d’aller un peu mieux…

L’Atelier de Morphée est donc un site spécialisée pour votre sommeil. Leur plus c’est que tout est made in France avec des literies naturelles et semi-naturelles. 25 ans d’expérience pour faire de vos nuits un moment doux et non de longues heures de stress comme cela peut l’être pour moi. Des produits de qualité pour des nuits sereines.

Mais si vous me suivez depuis un moment, vous avez du remarquer que je suis également sensible à tout ce qui est environnemental. Et bien chez l’Atelier de Morphée, ils travaillent avec des fournisseurs locaux situés à environ 60 kilomètres de l’atelier pour éviter trop de transport. Et attention point qui est pour moi essentiel : afin d’éviter le gaspillage de matières lors de la confection de leurs matelas et du linge de lit, mais également de vous proposer de la literie sur-mesure, ils confectionnent leurs matelas uniquement sur demande. Par conséquence: on ne produit que ce qu’il faut. Pas de sur-fabrication inutile!

Nous avons à la base ce qu’on appelle « un bon matelas ». Nous l’avons acheté il y a 5 ans et on a mis pas mal d’argent dedans. Mais mon dos me réclame un peu moins de fermeté et ces derniers temps cela devenait très compliqué pour moi. Je finissais souvent dans le canapé car impossible de fermer l’oeil à cause de lombaires capricieuses. J’ai donc testé le sur-matelas à mémoire de forme et quel bonheur ! Cela a vraiment changé mes nuits.

Je ne dis pas cela car j’ai eu le produit gratuitement mais juste parce que je les remercie d’avoir arrangé un peu mes nuits. Je ne dors pas encore parfaitement bien car je fais toujours beaucoup de cauchemars et que ma tête est bien pleine. Mais je ne me réveille désormais plus pour des douleurs de dos et je peux même vous dire que j’ai plusieurs fois fait la grasse mat depuis que nous l’avons installé ! Chose qui n’était pas arrivée depuis des années. J’ai enfin pu me reposer un peu et améliorer mon quotidien. Donc un énorme merci à eux.

J’ai pour ma part opté pour un sur-matelas mais il n’y a pas que cela sur leur site internet. Vous trouverez également des matelas sur mesures, des matelas aux formats atypiques, du linge de lit, des lits, des sommiers… Et cela pour les adultes mais aussi pour les enfants et même les bébés ! Et ce n’est pas parce qu’ils sont jeunes qu’il ne faut pas préserver leur dos ! Au contraire, il vaut mieux leur éviter d’avoir des soucis et des maux en grandissant.

Notons également que la livraison est offerte en France Métropolitaine, que vous avez 30 jours pour essayer et si vous n’êtes pas satisfait(es), vous êtes entièrement remboursé(es). Et si vous avez le moindre souci, vous avez le service client qui est là pour vous répondre tous les jours de la semaine de 10 heures à 12 heures et de 13 heures à 17 heures.

Alors oui, c’est un post qui change car normalement je parle essentiellement de parentalité, livres jeunesse etc. Mais c’est aussi le cri de victoire d’une Maman épuisée qui a réussi à se reposer un petit peu grâce à sur-matelas de chez l’Atelier de Morphée avec en plus une fabrication éco-responsable donc que du plus ! Bravo à eux et longue vie à ce site internet.

L’interview de parent instagrameur : Stéphanie Réflexes Primitifs

Aujourd’hui sur mon blog, c’est quelqu’un de cher à mon coeur que j’invite puisque c’est ma cousine Stéphanie Réflexes Primitifs! Je voulais la mettre en avant car elle vient d’ouvrir son cabinet de réflexes primitifs dans la région parisienne. J’avoue que quand elle m’a dit ça, je ne savais pas trop en quoi ça consistait et je me suis dis que ça allait également fortement vous intéresser. Ma cousine est une femme géniale et si vous êtes du côté de Rueil-Malmaison et que vous voulez prendre un rdv avec elle, foncez sur son site internet pour avoir toutes ses coordonnées.

1- Bonjour Stéphanie Réflexes Primitifs. Merci d’avoir répondu présente pour cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?


Pendant 15 ans, j’ai travaillé dans le secteur évènementiel. Un
métier passion durant lequel j’ai rencontré des personnes
d’horizons différents, découvert des cultures et pays fantastiques,
créé des évènements pour petites et grandes entreprises et partagé
avec les invités de très belles émotions.
En parallèle, je me suis intéressée au métier des Ressources
Humaines, pour répondre à mes envies d’accompagnement,
d’écoute et de valorisation des compétences de chacun.
Puis ma vie de maman m’a offert une toute autre opportunité : celle
de découvrir les réflexes primitifs ou autrement nommés réflexes
archaïques. De là, naît une véritable vocation. Partager et
transmettre au plus grand nombre ce formidable outil, utile pour
petits et grands afin de rendre le quotidien plus agréable.

2- Peux-tu nous expliquer un peu ce que sont les réflexes primitifs et comment tu le travailles en cabinet ?


Les réflexes primitifs nous permettent d’accéder à notre plein potentiel
en travaillant sur la base de mouvements rythmiques et de pressions
isométriques.
Les réflexes primitifs ou archaïques
Définition
Les réflexes primitifs ou archaïques sont des mouvements
automatiques en réaction à des stimuli sensoriels spécifiques qui
émergent la plupart du temps in utero.
Ce sont eux qui permettent à l’enfant de développer son cerveau pour
acquérir ses compétences motrices, son équilibre, ses capacités
cognitives et sensorielles ainsi que sa maturité émotionnelle.

Chaque réflexe émerge et se développe, c’est la phase où il est actif. Il
devrait ensuite s’intégrer et ne plus être observable, laissant la place au
mouvement volontaire intentionnel.
Les réflexes primitifs ou archaïques peuvent servir à :
 nous protéger (réflexe de Moro, réflexe de parachute…)
 nous nourrir (réflexe de ramper, réflexe de succion …)
 se concentrer (réflexe tonique labyrinthique, réflexe tonique
asymétrique du cou)
 coordonner nos mouvements (réflexe tonique symétrique du cou,
réflexe de Landau)
 écrire (réflexe de Babkin, réflexe d’agrippement)
Grâce à leur bonne intégration, l’individu pourra s’adapter de manière
optimale à son environnement tout au long de sa vie.
Réflexes archaïques : l’importance d’une bonne
intégration
Il y a des comportements que l’on observe chez l’enfant ou l’adulte sans
pouvoir les expliquer.
En effet, la non-intégration d’un réflexe peut entraîner un « parasitage »
dans notre fonctionnement et risque de se manifester quand nous
sommes sous stress ou en situation d’apprentissage.
Si les mécanismes n’ont pas évolué correctement, la vie de l’enfant ou de
l’adulte peut être entravée par des difficultés d’apprentissage, des déficits
posturaux, ou encore des difficultés comportementales.
L’individu mettra alors en place des stratégies pour compenser, il va faire
des « efforts » en permanence pour acquérir les apprentissages. Pourtant,
malgré leurs efforts, certaines personnes ne parviennent pas à dépasser
leurs difficultés.
En séance je travaille avec la personne en fonction de son objectif.
Il y a un moment d’échange, de questions- réponses, puis vient le moment du bilan des réflexes en lien avec sa problématique, mon retour sur les réflexes plus ou moins bien intégrés pour expliquer les difficultés vécues. Pour terminer je propose deux ou trois mouvements que la personne fera pendant un mois jusqu’à la prochaine séance.


3- Qu’est-ce qui t’a donné envie de te spécialiser dans ce domaine ?

 
Ma vie de maman ❤️
Pour aider ma grande, nous avons réalisé un parcours du combattant comme bon nombre de famille. Pour seule réponse, nous avons eu « cela ne se soigne pas, pas de chance ni pour votre fille, ni pour vous »
Je suis intimement persuadée que cette phrase, m’a permis la résilience et de trouver les ressources pour mettre à profit mon énergie et ma volonté d’aider ma fille !
J’ai donc passé des heures, des semaines sur internet, dans les livres scientifiques, de médecine pour comprendre.
Et eurêka : les réflexes primitifs.
Je me suis formée sur deux ans pour devenir praticienne en intégration des réflexes, car j’ai vu la transformation et le bien-être retrouvé de ma fille.
Il n’y a rien de magique, il faut pratiquer quotidiennement des mouvements et des bercements pendant 5 minutes grand maximum.
Aujourd’hui c’est ma fille, qui me demande « les massages » tellement ils lui sont agréables et bénéfiques. Je ne pouvais pas garder ce précieux trésor que pour notre famille !


4- Travailler les réflexes primitifs, c’est pour tout le monde? Ou cela s’adresse davantage à des profils spécifiques ?


Le travail sur l’intégration des réflexes primitifs, ou archaïques, est bénéfique quelque soit notre âge et sexe.
Tout le monde peut en profiter : femmes enceintes, bébés, enfants, ado, adultes, personnes âgées qui souhaitent en finir avec ses difficultés quotidiennes, ou pour un sportif de haut ou un musicien visant
l’excellence. Dès que vous avez l’intime conviction que le comportement, la réaction, la réponse n’est pas adaptée : pensez réflexes !


5- Il y a -t-il des conseils que tu peux nous donner ou des petits exercices à faire à la maison pour retrouver nos réflexes primitifs?


L’apport des neurosciences souligne le rôle prédominant du mouvement
dans le développement de l’enfant. Il est primordial pour un bébé de se
mouvoir pour construire le socle de l’apprentissage, de la gestion des
émotions et d’un comportement adapté pour son développement.
Il faut vraiment accorder à l’enfant le temps de bouger, de faire de la
balançoire, de regarder le ciel (ou en l’air) et de ne pas répéter 20 fois la
même chose en criant. La personne qui a des réflexes primitifs non
intégrés n’a pas le choix dans sa réponse. Il ne peut pas faire autrement,
c’est pour cette raison que même si vous lui criez dessus, il ne change pas
son comportement.

Le fait de comprendre cela, permet d’adopter une autre posture, et
d’apaiser les relations et limiter le stress pour la personne qui est déjà
« gênée par ses réflexes primitifs ».
Mon second conseil est de prendre rdv chez un praticien en intégration
des réflexes primitifs qui saura vous accompagner pour intégrer vos
réflexes primitifs.

6- Et pour finir, la question obligatoire et que je pose à tous : quels sont tes comptes Instagram chouchous ?


Maman Cool,
Atoukids
Unamouraunaturel
Et un P’ti dernier mdr : Mamanecureuil

Merci énormément à ma cousine Stéphanie Réflexes primitifs d’avoir joué le jeu des questions/réponses. Je suis sûre que je ne suis pas la seule à avoir appris plein de choses ! N’hésitez pas à aller vous abonner à son compte et à prendre rdv dans son cabinet . En attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020