Découvrez le livre « Mon coaching coloré » d’Anne-Sopie Casper. Concours Inside.

Aujourd’hui, on ne parle pas d’enfants mais de bien-être. En étant parent, on est très souvent à court d’énergie. On se sent sans force, épuisé, vulnérable… Il est donc tant de prendre soin de vous. Et quand je dis « vous », ce n’est pas vous en tant que Papa ou Maman, mais vous en tant que personne. Voici un livre de développement personnel qui vient de sortir et qui va vous y aider : « Mon coaching coloré » d’Anne-Sophie Casper.

Alors, je vous entends dire dire d’ici: « Encore un livre de développement personnel ?! » Oui, mais celui-ci est plutôt différent des autres car il s’appuie sur le bien-fait des couleurs. Vous ne le savez peut-être pas mais les couleurs ne sont pas innocentes dans notre vie. Elles influencent nos pensées, nos sentiments mais aussi nos désirs.

Mais tout d’abord, qui a écrit ce livre ? Je ne sais pas vous, mais moi quand j’ouvre un ouvrage de développement personnel, j’aime savoir qui se cache derrière ces lignes et ces conseils. Est-ce quelqu’un qui est légitime à me driver ? Et pour le coup, oui ! Ici, vous allez lire la plume d’Anne-Sophie Casper. Elle est révélatrice de couleurs, médium et maître Reiki enseignante. En parallèle, elle anime également des conférences et enseigne la couleur à travers sa symbolique et les harmonies chromatiques de style.

Cet ouvrage est très facile à lire. Il est fluide et ça va de soi… également coloré ! 4 grandes étapes y sont décrites suivant les 4 familles de couleurs du cercle chromatique (rouge, bleu, vert, jaune). Vous y trouverez donc :

  • des tests de personnalité pour faire le point sur vous-même.
  • Mais également des conseils en lithothérapie, en huiles essentielles et en élixirs floraux (Parce que la nature nous apporte tant de bonnes choses pour nous ressourcer).
  • Vous allez pouvoir vous régaler avec quelques recettes de cuisine bien colorées et des exercices physiques.
  • N’oublions pas quelques conseils beauté et mode pour vous sentir au mieux dans votre peau.
  • Des astuces pour passer à l’action maintenant.

Je vous avoue que la lecture de ce livre m’a fait beaucoup de bien. Cela m’a rappelé certaines choses que je connaissais déjà mais que j’avais rangé dans un coin de ma tête… Et j’ai pris note également des nombreuses astuces pour se sentir mieux au quotidien. Car n’est-ce pas ce que nous recherchons tous au fond ? Être le plus heureux possible.

Et comme votre bien-être me tient à cœur, je vous offre un exemplaire du livre « Mon coaching coloré ».

C’est sur ma page Facebook que cela se passe. Il vous suffit alors de me répondre à cette question: quelle est votre couleur préférée ?

N’hésitez pas à liker ma page, inviter 2 ou 3 amis et partager le jeu, cela fait toujours plaisir.

Bonne chance à vous. Vous pouvez jouer jusqu’au dimanche 4 novembre à minuit.

 

Découvrez le livre « Parentalité Affirmée » de Charlotte Uvira.

L’éducation des enfants ! Vaste sujet où nous ne sommes pas tous d’accord. Et sur mon blog, je ne vous ferai jamais de leçon de moral sur la façon dont vous élevez vos enfants… Tout d’abord car je déteste qu’on le fasse pour moi ! Je ne suis pas une meilleure Maman que vous… Ni même une plus mauvaise… J’essaye de faire au mieux pour mon petit écureuil et c’est déjà pas mal. Mais une chose que je ressens dans mon petit cœur de mère, c’est que j’essaye d’être la plus bienveillante possible. Je parcours de nombreux livres sur la pédagogie positive et essaye de m’en inspirer comme je le peux. J’entends parfois que l’éducation positive n’est qu’une éducation laxiste et permissive. Je ne suis pas d’accord. Il y a des règles de vie dans cette éducation. C’est d’ailleurs le sujet du livre « Parentalité Affirmée » de Charlotte Uvira qui vient tout juste de sortir.

Charlotte Uvira est mère de 2 enfants, formatrice, coach et auteure français spécialisée dans l’éducation positive et relationnelle. Dans son ouvrage, elle nous donne de nombreuses clefs pour éduquer avec bienveillance et affirmation. Elle nous explique comment être un parent P.H.A.R.E. . Comprenez par là un parent Positif, Humble, Affirmé, Responsable, Empathique. On nous explique que ce parent est le capitaine du navire familiale. Quelqu’un qui sait tenir la barre et qui sait où aller (et comment y aller).

La lecture est très simple. Ce n’est pas culpabilisateur et c’est plein de bons conseils. Une phrase m’a fait écho: pour être un bon parent P.H.A.R.E., il faut avant tout prendre soin de soi. Seriez-vous rassuré de faire une croisière avec un capitaine qui est fatigué, à bout de force et de nerf ? Avouez que vous ne seriez pas tranquille sur ce bateau. Et bien, c’est pareil dans le navire familiale. Pour bien tenir la barre et ne pas se laisser emporter par les émotions, prenez soin de vous. Apprenez à retrouver un peu de loisir rien que pour vous… Mangez équilibré et pensez à dormir ! C’est bête à dire, mais c’est important pour ne pas s’énerver inutilement contre son enfant car les nerfs lâchent.

On nous explique qu’il est nécessaire de trouver les valeurs de votre famille, ce qui vous tient à cœur et qui sera le bagage de votre enfant tout au long de sa vie. Il est primordial que vous soyez le modèle de ces valeurs. Les enfants sont nos miroirs et il est essentiel d’appliquer nous-même ces règles familiales. Est-ce vraiment utile de dire à un enfant d’être gentil quand il arrive chez quelqu’un? Cela le met dans une situation inconfortable. On sous-entend qu’il ne sait pas se tenir alors qu’il n’a encore rien fait. Nos enfants nous observent. On nous explique qu’il faut être nous-même polis et respectueux envers les autres pour que nos enfants fassent de même.

Dans « Parentalité Affirmée », Charlotte Uvira nous conseille également d’organiser des réunions familiales pour parler de ce qu’il s’est passé dans la semaine. Mettre à plat le quotidien avec ce qui est bien ou de moins bien. Les enfants sont aussi acteurs de cette réunion et peuvent s’exprimer autant que les adultes. Il faut que ces rendez-vous familiaux soient de vrais moments de partage et de joie de se voir. Pourquoi ne pas préparer des petits gâteaux ou un petit jus de fruit pour accompagner la parole ?

De multiples sujets sont abordés par l’auteure, notamment le « terrible-two ». Elle nous explique qu’un enfant de deux ans n’a pas de soucis d’opposition, mais plutôt des demandes d’autonomie. Il est vrai que dans notre société, tout va vite. Il faut « vite » se préparer car on va être en retard, il faut « vite » préparer le repas pour passer à table, il faut « vite » faire les courses… L’enfant est bousculé, frustré et ne peut pas prendre son temps de faire les choses par lui-même, ce qui peut créer de grosses crises durant les journées. Et si on prenait un peu plus de temps pour le laisser faire les choses par lui-même ?

J’ai beaucoup aimé une métaphore qui a été évoqué dans cet ouvrage. On nous parle du manque de respect parfois des enfants envers leurs parents. Charlotte Uvira note:  » On n’a jamais respecté le bouffon. Les rois avaient un bouffon, et quand celui-ci ne les amusait plus, ils s’en débarrassaient. On ne respecte pas ceux qui sont à nos pieds. Historiquement, on n’a jamais respecté les serviteurs ». Ce passage m’a interpellé. Il est vrai qu’il n’est pas bon de mâcher tout le travail de son enfant, par facilité, dans le simple but d’aller plus vite. Il est bon de leur apprendre à mettre la main à la patte et être autonome. Pourquoi ne pas organiser des sessions ménage tous ensemble? 20 minutes par-ci par-là où tout le monde y met du sien pour ranger, quelque soit son âge. La maison sera en plus mieux rangée et cela gagnera du temps pour faire autre chose tous ensemble.

Vous l’aurez compris, « Parentalité Affirmée » est un livre qui vous donnera plus d’astuces à mettre en place au sain de votre foyer pour retrouver le calme, avec bienveillance, dans un cadre favorable au bien-être. Je vous le conseille grandement. Vous le trouverez pour un peu moins de 20 euros. Avez-vous d’autres lectures sur la parentalité positive à me conseiller ? N’hésitez pas à me donner tout ça en commentaire.

C’est bientôt la Fête des Grand-Pères.

On parle souvent de la fête des grand-mères, mais on oublie souvent celle des grands-pères. Parce que oui cette fête existe réellement ! Alors célébrons nos chers Papys.  Notez bien, c’est le 7 octobre prochain pour cette année 2018.

Je sais que certains pensent que ce genre d’événement n’est qu’une excuse pour le commerce pour nous faire dépenser de l’argent. Mais je suis assez friande des jours spéciaux pour témoigner tout notre amour. J’avoue que je ne savais pas que la Fête des Papys existait. Quand on était jeune, on n’avait pas l’habitude de célébrer nos grand-pères. Il y a une raison: cela ne se fête en France que depuis 2008. Mais malgré tout, ce jour n’est pas encore enregistré dans le calendrier officiel.

A travers le monde, on ne célèbre pas les grand-pères à la même date. Chez nous, c’est donc le premier dimanche du mois d’octobre. Mais aux Etats-Unis par exemple c’est le premier dimanche de septembre, en Pologne c’est le 21 janvier, et Taïwan le dernier dimanche du mois d’août.

Mais qui est derrière cette fête en France ? C’est l’auteur Franck Izquierdo qui en est l’inventeur.  Il trouvait, à juste titre, qu’il manquait un jour pour célébrer nos gentils papys qu’on aime très fort. Il a donc lancé un site internet dédié à nos grand-pères aux grands cœurs avec le soutien du secrétariat d’État chargé des Aînés pour souligner à un large nombre de personnes qu’il est important de prendre soin de sa famille. Alors un grand merci à lui !

La question est donc : connaissiez-vous cette fête ? Allez-vous la célébrer avec votre famille ? Ici, nous allons essayer de concocter une petite surprise home-made avec notre petit écureuil. Je vous posterai le résultat le 7 octobre prochain sur mon compte Insta.

« Petit décodeur illustré de l’enfant en crise »

Levez les mains en l’air les parents qui se sont sentis démunis devant une crise de nerf de leur enfant. Je pense qu’on peut tous mettre bien haut les deux mains, voir même les deux pieds. C’est le lot de tous les parents de parfois perdre pied et de ne pas savoir quoi faire pour désamorcer la boule de frustration qu’éprouve son petit. Voici un livre à mettre entre les mains de tous les parents. Et encore plus si votre petit a tendance a être hypersensible. Je vous parle donc aujourd’hui du « Petit décodeur illustré de l’enfant en crise » d’Anne-Claire Kleindienst et Lynda Corazza.

Pourquoi on aime ?

– Ce livre a été créé de la rencontre de deux mamans: Anne-Claire Kleindienst, psychologue clinicienne et de Lynda Corazza, illustratrice passionnée de psychologie. Souvenez-vous, je vous parlais récemment de Lynda lors d’un article sur les dessinateurs qui mettaient en scène, de façon très comique, la vie de parents. Cette alliance permet de voir la psychologie de l’enfant ainsi que les paroles et gestes à adopter pour éviter les crises, tout en ayant une touche d’humour. L’ouvrage est très agréable à lire. Il est très schématisé afin d’être compréhensible d’un très large public.

– Ce n’est pas un guide de « prêt-à-éduquer », mais des outils qui vous sont servis pour vous aider à éviter certaines situations chaotiques. Il y a beaucoup de bienveillance dans ces écrits. On se rend compte qu’il ne sert à rien de crier. Bien au contraire, ça a souvent tendance à aggraver les choses. Il faut un maximum faire preuve d’empathie pour essayer de comprendre ce qui se passe dans la tête de nos petits. J’ai moi-même adopté certaines façons de faire abordées dans ce livre. J’ai pour exemple le moment des courses qui pouvaient parfois être un moment très stressant. Depuis que j’aborde les choses différemment, tout se passe au mieux. Du haut de ses 2 ans et demi, je donne maintenant des petites responsabilités à notre fils pendant que nous remplissons le chariot. Il m’aide à remplir, à pousser un panier roulant, à trouver les articles dans les rayons… Et depuis, tout se passe beaucoup mieux !

– Ce livre est divisé en plusieurs chapitres pour aborder tous les sujets: « il ne veut pas », « il ne gère pas », »il se trouve nul », « il prend tellement de place », « avec les autres, c’est compliqué », « dix pistes pour avancer sur notre chemin éducatif ». Vous n’êtes pas obligé de lire dans l’ordre. Vous pouvez aller facilement au sujet qui vous intéresse et revenir sur les autres ensuite. Je dirai même que c’est un livre à garder sur sa table de nuit pour pouvoir se replonger de temps à autre quand la crise pointe le bout de son nez à la maison.

C’est un livre que je vous conseille. Il est beau, intéressant et déculpabilisant. On ne vous montre pas du doigts mais on vous explique comment faire pour que cela se passe mieux. Vous le trouverez dans le commerce pour 14,95 euros.

Top 10 des comptes Instagram de Maman que j’aime suivre

J’avoue que pendant longtemps, j’ai un peu boudé le réseau social Instagram. Par flemme surement et aussi par manque de temps. Mais depuis quelques mois, je m’y suis mis et j’avoue que j’adore. J’aime vous y poster les créations que nous faisons avec notre petit écureuil et vous partager mes trouvailles. N’hésitez pas à me suivre d’ailleurs, ça me fait plaisir. Bref, tout ça pour vous dire qu’aujourd’hui j’ai décidé de vous dévoiler un top de mes comptes préférés. Je vais éviter de vous poster des Instas qui n’ont pas besoin de pubs, mais plutôt de jolis coups de cœur. Il n’y a pas d’ordre de préférence dans ce top.

1-Les découvertes de Nesta. La Maman d’un petit Nesta de bientôt 3 ans qui partage toutes les activités qu’elle fait avec lui. J’avoue d’ailleurs que je suis assez impressionnée de voir à quel point il colorie bien sans dépasser à son âge. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à sa page. Voici aussi son blog.

2-Cabane à idées. Un insta qui vous permettra de trouver plein d’idées sympathiques pour occuper vos enfants. Voici également le site internet.

3- Les ptits loups bricoles. Vous avez du remarquer, j’aime bien suivre des comptes de loisirs créatifs pour les enfants. Ici, c’est le compte de Virginie, une nounou qui fait énormément de choses avec les  petits qu’elle garde. Voici le lien de son blog.

4-  Marie et ses petits loups. Une Maman de deux enfants qui aime également poster des bonnes idées d’activités et de livres.

5- Mon école à moi. Une Maman amoureuse de la nature qui fait l’école à la maison à ses enfants. Du coup plein de bonnes idées pédagogiques sont partagées. Elle tient un blog.

6- Loulou le coquinou. C’est la page de Delphine qui partage avec vous sa vie de Maman. J’aime son Insta car j’ai pu y piocher quelques idées. Vous aimez les livres, elle vous poste régulièrement ses dernières trouvailles en littérature enfantine.

7- Maman Luju. Découvrez le compte d’une Maman et enseignante qui est passionnée par le monde de l’enfance. Elle vous livre des idées d’activités, de lectures et de sorties. Voici le lien également vers son blog.

8- La parenthèse enfantine. Parce que j’adore faire des activités artistiques avec mon petit, mais nous aimons tout autant nous caler avec un bon livre. Vous trouverez sur son Insta une collection très complète de livres passionnants pour les plus jeunes.

9-  Mum’s Addict. Encore une Maman créative qui fait beaucoup de choses avec ses tous petits.

10- Kalilu. Une Maman solo qui fait l’école à la maison à sa fille. Elle a mis son Insta entre parenthèse en ce moment. Mais vous y trouverez une multitude d’idées pour faire des créations avec votre enfant tout en lui apprenant plein de choses. Elle a d’ailleurs un site internet où elle vous vend des cartes d’apprentissage qu’elle fabrique elle-même.

Bien sûr, je suis d’autres comptes Instagram mais je ne pouvais pas tous vous les citer. Faites vous partis des Insta-Addicts ? Dites-moi tout en commentaire.

10 idées cadeaux à offrir aux maîtresses, atsem, nounous pour la fin d’année

C’est bientôt les vacances d’été. Cela veut dire qu’il est temps de vous creuser la tête pour offrir un petit cadeau sympa aux maîtresses, atsem, et nounous. Il est vrai que lorsque nous étions enfants, cette tradition n’était pas vraiment à l’ordre du jour. Cela nous arrivait parfois d’offrir une fleur ou un chocolat, mais pas plus. Aujourd’hui, c’est un petit peu la surenchère des cadeaux en tout genre. Alors j’ai essayé de vous trouver quelques idées qui changent un peu sans pour autant être obligé de vendre un de vos reins.

1- Un badge avec un message fort. Je trouve cette phrase magnifique: « Merci de m’avoir aidée à grandir ». Ce n’est pas rien de suivre jours après  jours l’évolution de votre enfant. Lui apprendre des choses, l’encourager, le consoler, parfois le gronder… Vous le trouverez pour seulement 2,50 euros.

2- Un tote bag. C’est très à la mode et en même temps c’est pratique et utile. Cela ne prend pas trop de place. L’été arrivant, c’est toujours pratique d’avoir un petit sac pour mettre  son maillot de bain et sa serviette pour aller prendre le soleil à la plage. J’ai trouvé celui-ci très mignon et vous coûtera 13 euros. Sinon, libre à vous d’en acheter des blancs, des feutres à tissu et de laisser votre enfant le décorer.

3- Un livre sonore à enregistrer. Je suis complètement fan de cette idée. Ici, votre enfant pourra enregistrer des petits mots gentils pour dire lui-même merci à sa maîtresse (ou son maître). C’est un cadeau vraiment unique qui vous coûtera 14,95 euros.

4-Un pack « Merci Maîtresse » comprenant un carnet d’étiquettes autocollantes personnalisées, d’un joli magnet, d’une carte de remerciement et d’une jolie enveloppe, ce pack cadeau leur permettra de marquer leurs dossiers, stylos, lunchbox… Une fois les affaires marquées, leurs collègues pourront facilement se souvenir du stylo ou du livre emprunté ! Comptez 14,50 euros.

5- Un autre pack pour les instits: avec plein plein de choses dedans: stylos, gommes, carnet, trousse, effaceur, badge, etc. Un peu plus cher, vous en aurez pour 25 euros.

6-Une assiette ou un verre avec un dessin de votre enfant. Les petits font généralement plein d’œuvres d’art chez leur nourrice ou à l’école. Pourquoi ne pas utiliser une de leurs créations pour un cadeau souvenir ? Comptez 18,95 euros pour une assiette par exemple.

7- Un pot à crayons. Vous en trouverez de toutes les formes et à tous les prix sur le net. Mais j’avoue que je trouve celui-ci en porcelaine tout particulièrement mignon. Il vous coûtera 25 euros.

8- Un coffret de confiserie. Étant sudiste, forcément j’ai une affection toute particulière pour la confiserie Florian. Et puis, ça a le mérite de changer un peu des chocolats. Comptez 14,50 euros pour le coffret.

9- Le tapis de souris avec un joli petit message. Parce que votre maîtresse passe de longues heures derrière son ordi pour préparer ses cours. Comptez 17,90 euros.

10- Une carte cadeau dans un magasin. Parce que soyons honnêtes, imaginez un peu le nombre d’enfants qu’elles (qu’ils) voient passer… On a finalement tous à peu près les même idées. Alors pour éviter d’avoir des doublons et pour tomber juste: rien de mieux que la carte cadeau.

Et vous, que faites vous comme cadeau de fin d’année à vos nounous, maîtresses et atsem ? Que pensez-vous d’ailleurs de cette nouvelle tradition ? Car il est toujours agréable de dire merci. Mais parfois on peut avoir l’impression d’une surenchère de cadeaux pour que notre enfant se fasse bien voir. Dites-moi tout en commentaire.

Connaissez-vous le Nutri-Score pour faire vos courses plus sainement ?

Je ne sais pas vous, mais moi être Maman ça me donne envie de faire plus attention à mon assiette. D’une part car je suis morte de fatigue avec des nuits écourtées et qu’il est, je pense, important que je retrouve quelques forces avec des aliments de qualité… Mais aussi parce que la nourriture fait entièrement partie de l’éducation. Élever son enfant, c’est aussi lui inculquer de bonnes bases afin de manger sainement. Et pour vous y aider, il y a le Nutri-Score.

Alors qu’est-ce que c’est?

C’est un logo qui va apparaître sur l’avant du packaging de vos produits pour vous informer sur leur qualité nutritionnelle. On est parfois un peu perdu quand on essaye de décrypter une étiquette d’emballage entre les calories, les graisses saturées, les protéines, le potassium, etc… Bien sûr, il y en a toujours qui sont calés dans la matière, mais soyons honnêtes: la majorité des gens ne savent pas ce qu’ils mangent. Avec un logo clair, précis et visible, ça sera bientôt plus facile de remplir son caddy.

Le score est calculé en prenant en compte les nutriments et aliments à favoriser: fibres, protéines, fruits et légumes. Mais aussi les nutriments et l’énergie à limiter: calories, acides gras saturées, sucre et sel. Le score obtenu est traduit très simplement par une lettre entre A et E qui vous informe de la qualité nutritionnelle du produit. Forcément, ça marche comme à l’école. Si vous voyez un A, c’est que tout va bien. Et le E est clairement un mauvais élève.

Seuls les produits transformés sont concernés par le Nutri-Score. Vous ne trouverez pas de lettre A sur une nectarine ni sur une courgette.

Cela devrait faire petit à petit son apparition dans nos rayons au cours des 6 prochains mois. Toutefois, je tiens à préciser que c’est sur la base du volontariat. Seuls 33 industriels se sont engagés pour le moment. L’idée est pourtant bonne. Je ne comprends pas pourquoi cela ne devient pas une norme obligatoire pour tous. Je m’imagine Grande Industrielle et me dis que si je sais pertinemment que mon produit n’est pas super sain par rapport à d’autres produits d’autres marques, bien évidemment que je vais éviter de mettre une lettre E sur mon packaging avec le Nutri-Score.

Autre point à aborder: cela note la présence de nutriments nécessaires pour la santé, mais en aucun cas cela remplace le logo Agriculture Biologique. Une bonne note au Nutri-Score ne signifie pas que vous n’avalez pas de pesticides. Donc à vous de décortiquer tout de même un minimum.

L’idée est donc bonne. Mais il aurait été peut-être bon de plus l’approfondir.

Connaissiez-vous le Nutri-Score ? Faites-vous attention aux aliments que vous mangez ? Dites-moi tout en commentaire.

Comment élever les enfants les plus heureux du monde. Les recettes du bonheur danois.

Je vous fais partager un livre coup-de-cœur aujourd’hui « Comment élever les enfants les plus heureux du monde. Les recettes du bonheur danois ». Pour être entièrement honnête avec vous, j’ai un peu hésité à l’acheter au départ. Je trouvais la couverture niaise avec cette couleur rose pétante prédominante. Mais les critiques étaient bonnes. Je me suis donc laissée tenter et je ne suis pas déçue.

Savez-vous que depuis 40 ans les danois sont les plus heureux de la planète ? Et pourtant, ce n’est pas un pays où il y a beaucoup de soleil et les impôts sont excessivement élevés. Alors pourquoi vont-ils mieux que nous ? Tout simplement grâce à leur éducation.

Le livre est compartimenté en 6 parties fondamentale de l’éducation danoise :

L’empathie. Apprendre à son enfant à comprendre les émotions des autres. Essayer en tant que parents de décrypter pourquoi votre petit ne va pas bien au lieu de lui crier dessus car il pleure.

Le recadrage ou devrais-je dire : l’optimisme réaliste. Apprendre à ne pas voir le verre à moitié vide mais plutôt à moitié plein. Les danois ont une façon très positive de voir la vie. Il pleut ? Ce n’est pas un problème, il faut se dire qu’on est alors bien contente d’être au travail et non en vacances. Ils ne pensent pas que tout est soit noir ou blanc, mais qu’il y a une nuance au milieu sur laquelle il faut se cadrer.

Laisser l’enfant jouer seul. Cela permet à l’enfant de devenir un adulte plus résilient et mieux intégré socialement.

L’authenticité : au Danemark, on ne dit pas: « Mais Qu’est-ce que tu es intelligent ! » qui pourrait frustrer l’enfant ensuite quand il n’y arrive pas et se reposer sur ses lauriers. . Mais plutôt privilégier des phrases comme « tu as fait des efforts et tu as réussi. ».

L’absence d’ultimatum. On nous parle dans ce livre qu’il est préférable d’éviter les rapports de force mais plutôt d’ouvrir la discussion. On connaît tous cette scène : on est un peu fatigué. Notre enfant fait des siennes car il ne veut pas se préparer. On stresse car on va arriver en retard et on commence à crier « Je te préviens, si tu n’es pas prêt dans 5 minutes, ça va mal aller ! ». Pourquoi ne pas trouver pourquoi il ne veut pas se préparer et chercher des solutions fermées. « Préfères-tu mettre ton pull avec le dinosaure ou celui avec les pompiers ? » On ouvre la discussion, l’enfant se calme et on gagne du temps et de la sérénité.

Le hyggye (terme danois qui signifie le cocooning). C’est une philosophie typiquement danoise qui consiste à prendre du temps ensemble en famille sans stress. Une soirée jeux de société autour d’un feu de cheminée, rien de plus hyggye.

Alors forcément, ça paraît un peu simpliste quand je vous explique ce livre en quelques phrases. C’est forcément bien plus développé dans cet ouvrage. Mais je voulais vous dégrossir leurs fondamentaux. Finalement, c’est un livre pour les parents pour apprendre à éduquer avec bienveillance. Mais il est aussi à mettre entre les mains de personnes qui n’ont pas d’enfants pour apprendre à déstresser et voir le bon côté des choses. Car n’est-ce pas tout simplement la recette du bonheur : S’écouter, se parler et positiver ? « Comment élever les enfants les plus heureux du monde » que vous trouverez au prix de 16 euros.

Découvrez le film « La Fête des Mères », actuellement au ciné.

Connaissez-vous l’origine de la Fête des Mères? Ann Mary Reeves était infirmière aux États Unis pendant la guerre et, contrairement aux autres soignantes, elle s’occupait sur place des blessés des deux camps. Après sa mort en 1905, sa fille, Anna Jarvis, a découvert des centaines de lettres de personnes qui avaient écrit à sa mère pour la remercier de les avoir sauvés ou d’avoir accompagné leurs proches dans la mort. Il lui vint alors l’idée de créer cette fête des Mères pour rendre hommage à toutes les mères courage.

Bien sûr, en vous racontant ce trait d’histoire, je vous spoile pas du tout le film « La Fête des Mères ». Mais il est vrai que l’origine de ce jour est évoqué.

C’est le nouveau film signé par la réalisatrice Marie-Castille Mention-Scharr, avec un beau casting. Vous trouverez à l’écran : Audrey Fleurot, Clotilde Courau, Olivia Côte et beaucoup d’autres.

Vous allez découvrir le portrait de plusieurs femmes aux destins entremêlés. De la présidente de la république en passant par une prof de fac, une journaliste, une comédienne de théâtre, une pédiatre et j’en passe… Un film qui désacralise la femme et surtout la Maman parfaite. On y voit la mère toxique, la mère haineuse, la mère stressée et émotive, la mère égoïste, mais aussi la mère en plein baby-blues.

Forcément chaque comportement de mère donne des relations différentes avec son enfant. Nous sommes le produit de notre éducation. Alors bien sûr, je suis totalement d’accord avec vous: l’homme a autant une part sur l’évolution et de son enfant. Mais ici le sujet est avant tout la femme. Nous voyons des enfants qui sont devenus adultes avec une multitude de névroses dues à l’enfance. Ce qui amène la mère qui ne sait pas s’occuper de ses enfants, la mère qui veut trop protéger car n’a pas reçu assez d’amour, le fils trop envahissant, ou la fille qui s’éloigne de sa mère de peur de la perdre réellement un jour.

Il est important de noter qu’on parle également de la femme qui n’a absolument pas envie d’enfant. Comme le personnage du film le dit bien à l’écran « une mère n’est pas une personne supérieure car elle s’est reproduite ».

Un joli film qui est sorti ce mercredi au cinéma, forcément à quelques jours de la Fête des Mères. Je vous le conseille. J’ai passé un bon moment. Je lui donnerais facilement une note de 16/20. N’hésitez pas à me le dire si vous allez le visionner et surtout ce que vous en pensez.

Découvrez la nouvelle série Netflix : Super Mamans (The Letdown) !

Tous les mois Netflix rajoute dans son catalogue de nouvelles séries. Et là, attention, réel coup de cœur pour la Famille Écureuil : Super Mamans (The Letdown). Une série totalement déculpabilisante pour les parents.

Quand on rentre dans le monde de la parentalité, tout se transforme du jour au lendemain: votre vie sociale, votre vie de couple, votre travail, votre temps libre,votre sommeil… Alors effectivement, ce thème a inspiré déjà de nombreux films et séries, mais j’aime beaucoup la façon dont cela a été abordé dans ces 7 épisodes. C’est criant de vérité, ça en est parfois même déstabilisant… Pour être honnête, si vous n’avez pas encore d’enfants, la vision de Super Mamans vous donnera peut-être envie d’attendre encore quelques années supplémentaires avant de vous lancer.

Vous allez trouver dans cette courte série des portraits de femmes très différentes: la Maman Working Girl, la Maman monoparentale, la Maman de famille nombreuse (interprétée d’ailleurs par Celeste Barber, connue pour ses parodies de photos de stars), ou encore  Audrey le personnage principal qui est typiquement la Maman comme vous et moi… Une Maman fatiguée, un peu dépassée, qui pense tout faire mal, mais elle le fait avec beaucoup d’amour. Audrey est d’ailleurs interprétée par Alison Bell qui réalise Super Mamans aux côtés de Sarah Sheller.

Pour être totalement honnête avec vous, cette série m’a fait passer du rire aux larmes. J’ai tellement ri en me disant « Mais c’est tellement trop ça! ». Mais également un soir de grande fatigue après une journée où notre petit écureuil a été particulièrement vif, j’ai aussi eu ma petite larme en me disant également »Mais c’est tellement trop ça! » Cette série fait du bien car on se sent un peu moins seule en tant que parents parfaitement imparfaits. Il est parfois un peu difficile de se confier et de dire qu’on n’y arrive pas, qu’on est fatigué et qu’on en a marre. On se sent coupable car on les aime en même temps plus que tout au monde nos petites têtes blondes. Super Mamans est une véritable thérapie.

Par contre, je préfère vous le préciser: c’est une série australienne qui n’est pas en français. C’est en anglais sous-titré en français. super Mamans (The Letdown) est disponible depuis le 21 avril sur Netflix. N’hésitez pas à me faire part de vos réactions si vous l’avez vu en commentaire.