Découvrez les livres de la maison d’éditions du Dahu

Avoir un blog, c’est aussi avoir l’opportunité de vous faire découvrir des choses. Chez la Famille Écureuil, nous sommes de grands amateurs de livres. Petit et grands adorons nous plonger dans un bon bouquin. Mais aujourd’hui, j’avais envie de vous faire découvrir une maison d’édition que vous ne connaissez peut-être pas car elle est toute jeune : le Dahu.

éditions du Dahu

Comme son nom l’indique, le mot d’ordre de leurs ouvrages: le rêve et l’imaginaire. Le catalogue n’est pas encore immense du fait que l’aventure a commencé il y a 3 ans, mais vous pouvez quand même largement y trouver votre bonheur. Nous avons d’ailleurs 3 livres des éditions du Dahu, je vous en parle.

Bouh

C’est l’histoire d’un petit caméléon farceur. Il adore faire des blagues à ses amis et leur crier « Bouh ». Forcément, ce n’est pas au goût de tous et les animaux décident de se venger.

éditions du Dahu

C’est un petit livre court pour les enfants dès 2 ans. Les illustrations sont colorées et amusantes. C’est totalement le genre d’histoire que j’aime lire en y mettant le ton. Je me prends alors pour une comédienne et entre dans la peau du personnage pour donner du rythme et faire rigoler mon fils.

éditions du Dahu

Vous le trouverez pour un prix tout petit: 6,50 euros, alors autant se faire plaisir

Petit chat a disparu

Vous allez faire la connaissance de Capucine, une petite fille a l’imagination débordante. Elle ne retrouve plus son petit chat Mousse. Forcément la fillette s’inquiète et pense à beaucoup de scénarios improbables.

éditions du Dahu

Serait-il enlevé par des extraterrestre ? Serait-il tombé dans un trou sans fin et atterrit au pays des kangourous ? Ou peut-être que c’est un magicien qui l’a mis dans son chapeau pour lui apprendre des tours ?

éditions du Dahu

Loin de moi l’envie de vous spoiler, mais autant vous dire que ça se termine bien et que Capucine va pouvoir faire plein de câlins.

Un joli petit livre que vous trouverez pour 8,50 euros.

Le rêve d’Arthur

Je finis avec mon coup de cœur des éditions du Dahu. Je suis convaincue que vous allez tomber sous le charme d’Arthur. C’est un ours pas tout à fait comme les autres. Son rêve le plus fou, c’est d’apprendre à voler. Ce n’est pas vraiment évident pour un gros mammifère à poils, vous me direz. Mais il va faire la connaissance d’un petit garçon qui l’entend pleurer et vient le consoler.

éditions du Dahu

Les illustrations sont splendides. L’histoire est très douce. J’aime le côté rêveur et qui montre que tout est possible dans la vie.

éditions du Dahu

Le format album est très agréable pour pouvoir se plonger dans ces belles images.

Un superbe ouvrage que vous trouverez pour 12 euros seulement. Et vu la qualité du produit, ce n’est vraiment pas cher.

Connaissiez-vous les éditions du Dahu? Si ce n’est pas le cas foncez sur leur site internet voir toutes leurs pépites.

Cette année j’ai cantine !

Déjà trois semaines que nos enfants ont repris le chemin de l’école. Les vacances sont finalement vite passées et cela me semble déjà une éternité qu’ils sont retournés en cours. On reprend les bonnes habitudes: on part de chez nous à 8h10, on arrive à l’école à 8h30 et le soir, cela dépend : soit 16h30 quand Papa Écureuil le peut… Sinon garderie jusqu’à 18h. Mais surtout: c’est la reprise de la cantine !!! Cela peut être un peu impressionnant pour un enfant qui n’y a jamais mis les pieds. Alors, pour les nouveaux élèves en « demi-pension », voici « Cette année j’ai cantine » chez Gautier-Languereau.

Cette année j'ai cantines !

Parfois, j’aimerais être une petite souris pour voir ce qui se passe lors du moment du repas. Lui qui est si difficile, mange-t-il? Est-ce bon? (Je n’ai jamais mangé à la cantine de ma vie, mais je n’ai jamais entendu de bons échos de la gastronomie écolière). Ne fait-il pas trop la foire? Et je suis sure qu’un enfant se pose aussi un milliard de questions avant d’y manger la première fois… Dans ce livre, on retrouve d’ailleurs un petit garçon qui va franchir les portes de la cantine et qui s’imagine un lieu sombre et effrayant où on nous oblige à engloutir des serpents rôtis à la sauce vinaigrette.

Forcément, ce livre est pour dédramatiser la cantine, alors il ne va pas du tout trouver une pièce lugubre, mais plutôt un endroit ensoleillé avec plein de fenêtres, des tables colorées, et des enfants qui rient. C’est même un lieu formidable car on mange avec ses copains, comme lors d’un anniversaire, sans les parents qui surveillent les enfants du coin de l’oeil. Et on peut même dire que le repas est bon !

Cette année j'ai cantines !

Une note sur les illustrations que j’aime tout particulièrement. C’est fin et travaillé. Vous y trouverez une multitude de détails très amusants. Vous pouvez vous amuser à rester quelques minutes sur chaque page pour observer les mimiques de chacun.

D’ailleurs ce livre ne manque également pas d’humour au niveau de l’écriture. J’ai beaucoup aimé le moment où le jeune garçon a peur de manger du dauphin avec son gratin dauphinois !

« Cette année j’ai cantine », un livre formidable à mettre entre toutes les mains des élèves allant pour la première année à la cantine. De plus, le prix est tout doux. Comptez 10,95 euros.

Vos enfants mangent chez vous ou restent-il à l’école à l’heure du déjeuner? Dites-moi tout en commentaire.

Zékéyé et la sorcière

Zékéyé est de retour en librairie avec une toute nouvelle aventure « Zékéyé et la sorcière » L’histoire d’un petit garçon plein de courage, qui devra affronter cette fois-ci…. Vous l’aurez compris…. Une sorcière !

Zékéyé et la sorcière

Zékéyé, c’est le personnage principal de Nathalie Dieterle. Elle est née au Ghana et a grandi jusqu’à l’âge de 6 ans au Cameroun, son père y était médecin de brousse.

Zékéyé et la sorcière

Vous allez être plongés au Mawalé, au fin fond d’une forêt maudite. Là-bas y vit une méchante sorcière qui ne veut pas vieillir. Elle décide alors de capturer le temps et de l’emprisonner dans un arbre creux. Malheureusement, tout cela a des conséquences. La nuit ne vient plus. Plus aucune eau ne tombe. Les plantes ne poussent plus. Autant vous dire que c’est une catastrophe ! Mais Zékéyé n’a pas peur de la sorcière et décide d’aller libérer le temps.

Notre Petit Écureuil adore cette histoire. Ce n’est pas ce qu’on appelle un téméraire et je pense que ça l’impressionne de voir un enfant de son âge rempli de courage. Zékéyé est en plus malin et trouve des astuces très rigolotes pour déstabiliser la sorcière.

« Zékéyé et la sorcière » est un livre qui se présente sous un format album. C’est agréable d’avoir de grandes pages pour pouvoir se plonger dans l’histoire. Notez que les illustrations sont sublimes. Les couleurs sont chaudes. Les dessins sont à la fois simples et très travaillés. Il y a une atmosphère qui se dégage et on s’imagine très facilement dans un petit village africain.

Les livres sont pour moi également un support pédagogique. J’aime le fait que cela ne se déroule pas en France. C’est essentiel de s’ouvrir à d’autres cultures et de parler très tôt des différentes coutumes à travers le monde. La connaissance amène le respect. C’est très important pour moi que notre Petit Écureuil comprenne que nous ne vivons pas tous de la même manière, mais que nous sommes tous des êtres humains et que nous devons nous aimer et nous respecter les uns et les autres.

Vous le trouverez dans le commerce pour 12,80 euros. Coup de cœur de la Famille Écureuil

Zékéyé et la sorcière


« Le permis d’être un enfant » de Martin Page

J’avoue que je suis très heureuse de vous écrire un article sur une sortie de Martin Page. C’est un écrivain qui nous touche beaucoup dans la Famille Écureuil, qui écrit aussi bien pour les adultes que pour les enfants. Je me rappelle encore du premier livre que j’ai lu de cet auteur… J’étais partie à la librairie et je ne savais pas quoi acheter. J’ai demandé conseil à la libraire qui m’a demandé ce que j’aimais lire. Et elle est revenue auprès de moi avec le génialissime ouvrage « Comment je suis devenu stupide ». Ce fut la découverte.. Je l’ai très vite fait lire à mon mari et nous sommes aussitôt devenus accroc à la plume, à la finesse d’esprit de Martin Page. J’étais donc ravie d’apprendre la sortie de « Le permis d’être un enfant » chez Gallimard Jeunesse. Une belle façon de faire découvrir cet artiste de talent à notre Petit Écureuil.

le permis d'être un enfant Martin Page

Attention, énorme coup de cœur pour ce livre ! C’est l’histoire d’Astor, un enfant qui s’émerveille du monde qui l’entoure. Il peut passer des heures à observer les fourmis, à dessiner dans son carnet, à faire pousser des légumes rares dans son jardin.. Mais un beau jour, il reçoit un étrange courrier. Il est convoqué à la Commission de l’Enfance. Ils considèrent que ce n’est pas un enfant comme les autres et le trouvent bizarre… Et ils veulent lui enlever son permis d’être un enfant !

le permis d'être un enfant Martin Page

J’ai été très touchée par cette histoire. Pourquoi tous les êtres humains devraient être semblables? Pourquoi faut-il absolument rentrer dans un moule? Je reconnais en plein de points notre Petit Écureuil qui peut prolonger un trajet initialement de 10 minutes à pied, en une heure pour la seule et bonne raison qu’il veut observer les fourmis sur son chemin. Il préfère également regarder un « C’est pas sorcier » sur le système solaire qu’un épisode de la Pat’ Patrouille… Mais cela reste un enfant ! Qui n’a certes pas les même passions que la plupart des élèves de sa classe, mais un enfant quand même !

le permis d'être un enfant Martin Page

On y voit l’implication personnel de Martin Page. Lui et sa conjointe sont vegan et élèvent leur garçon Cyrus en végétarien ami et allié des animaux. Je me rappelle un jour lire que leur fils avait refusé de lui-même un bonbon car il y avait de la gélatine animal dedans. Une prise de conscience qui n’est pas habituel pour un enfant. Dans « Permis d’être un enfant », nous avons la commission de l’Enfance qui est sous le choc de voir Astor adorer les légumes et refuser la montagne de bonbons que lui propose le professeur. Si vous êtes sensible au sujet, je vous conseille une autre lecture de ce fantastique auteur : « Les animaux ne sont pas comestibles ».

le permis d'être un enfant Martin Page

Soulignons également le travail d’illustration de Ronan Badel. Les traits sont fins et travaillés, avec des couleurs bien choisies. Je vous invite à vous attarder sur chaque page. Elles sont toutes pleines de détails, parfois très drôles.

le permis d'être un enfant Martin Page

Un livre touchant qui pousse à la réflexion. Je dirai même que c’est un outil pour pouvoir dialoguer avec son enfant et lui inculquer le respect d’autrui. Il est sorti il y a peu et vous le trouverez en librairie pour 14 euros.

Communiquer et jouer par signes avec mon enfant

Il y a peu de temps, j’ai reçu avec les Éditions Eyrolles le fantastique livre « Communiquer et jouer par signes avec mon enfant ». Coup de cœur pour cet ouvrage très bien réalisé.

communiquer et jouer par signes avec mon enfant

Quand j’étais enceinte, je rêvais d’apprendre à notre Petit Écureuil la langue des signes pour bébé. Je trouvais cela parfait pour créer une relation privilégiée avec mon enfant tout en évitant les frustrations du langage. Pouvoir exprimer ce dont l’on a besoin quand on ne possède pas encore les mots, c’est une chance pour éviter les frustrations. Mais notre fils a parlé très très tôt. C’est un petit zèbre qui va vite et nous n’avons pas éprouvé le besoin finalement de se lancer dans cette formidable aventure.

communiquer et jouer par signes avec mon enfant

Signer avec son enfant, c’est lui proposer un espace privilégié d’interactions. J’ai de nombreux amis qui le font. Cela créé une complicité particulière. C’est une belle façon de jouer, d’échanger, de se comprendre, quand les mots ne sont pas encore là. Vous allez créer un véritable lien fort.

communiquer et jouer par signes avec mon enfant

Dans cet ouvrage, vous allez apprendre environ 200 signes répartis en 8 chapitres thématiques. Vous allez assimiler avec votre enfant les signes de la vie courante à l’aide de comptines, de jeux, et vous trouverez également des activités de bricolage à faire ensemble.

communiquer et jouer par signes avec mon enfant

Si vous avez envie de pousser l’apprentissage un petit peu plus en avant, vous trouverez également dans ce livre des codes QR pour visionner des vidéos qui vous faciliteront l’apprentissages des signes.

communiquer et jouer par signes avec mon enfant

Ce que j’apprécie également, c’est la fluidité de cet ouvrage. C’est clair et précis. Les photos sont très explicites et de bonne taille afin de faciliter l’acquisition.

« Communiquer et jouer par signes avec mon enfant », un livre à mettre entre les mains de tous les parents de jeunes enfants. Et je m’associe avec le compte Instagram Bonheurdemaman_ pour vous l’offrir. Pour cela, cliquez ici et suivez les instructions. Bonne chance à vous !

Les émotions de Gaston – Je n’arrive pas à dormir.

Il y a quelques mois de ça, je vous parlais de Gaston, une licorne à la crinière magique qui change de couleur en fonction de ses émotions. Il est de retour en librairie avec un nouveau volet de ses aventures : « Je n’arrive pas à dormir ».

Gaston, je n'arrive pas à dormir

A l’heure où j’écris cet article, il est 21h30 et notre Petit Écureuil n’est toujours pas en train de dormir. Je suis avachie sur le canapé avec l’ordinateur portable sur les genoux et j’entends Simon en train de chanter de sa chambre. C’est ce qu’on appelle « un petit dormeur » et il met beaucoup de temps à tomber dans les bras de Morphée. J’étais donc ravie d’apprendre la sortie du nouveau chapitre de Gaston sur le sommeil.

Gaston, je n'arrive pas à dormir

Avec ce petit personnage tout mignon, les enfants apprennent à poser des mots sur ce qu’ils ressentent. Il y a dans chaque petit livre un exercice de sophrologie très simple à mettre en place pour canaliser l’enfant. C’est très bien fait et surtout rédigé et illustré par Aurélie Chien Chow Chine, qui, en plus d’être illustratrice, est sophrologue et exerce en école maternelle.

Gaston, je n'arrive pas à dormir

Pour le moment, je ne peux pas vous dire que ce livre a fait des merveilles sur Simon, cela serait vous mentir. Nous étions partis en vacances et nous n’avons pas fait de sophrologie. Nous nous sommes contentés de lire pour le moment l’histoire pour le familiariser avec cette façon de s’endormir. Mais nous avons d’autres exemplaires de Gaston et les exercices de respiration en cas de grosse colère marche plutôt bien sur lui.

L’histoire est simple mais très réaliste. On voit Gaston qui n’est pas bien car il n’a pas son Doudou. Puis, il a envie d’un verre d’eau, pour enfin aller aux toilettes… Des situations que chaque parent connaît très bien au moment de l’heure du coucher. Il est donc très facile au petit lecteur de s’identifier à cette jolie licorne.

Notez que le format de cet ouvrage est parfait pour l’amener partout avec vous. Votre enfant découche chez Papi et Mamie? Pas de souci, ce livre est tout petit et rentre facilement dans son sac. Son prix est également tout doux. Comptez 6 euros.

Connaissez-vous Gaston? Avez-vous quelques exemplaires chez vous? Vos enfants arrivent-ils facilement à trouver le sommeil? Dites-moi tout cela en commentaire.

Grosses colères et petits drames

Ce n’est pas la première fois que je le dis, mais j’aime le répéter : non, l’éducation bienveillante n’a rien à voir avec le laxisme! Le laxisme, c’est laisser son enfant tout faire, ne pas lui donner de règles, ni de repères. Et autant vous dire que ce n’est pas mon truc. Par contre, essayer de faire en sorte qu’il se sente bien, de gérer ses émotions, prendre en considération mon enfant en me disant que c’est un être à part entière et non pas juste un petit, tout en essayant de lui mettre un cadre, je dis oui ! J’ai trouvé un nouveau livre qui m’a fait tilt, je vous parle aujourd’hui de « Grosses colères et petits drames » aux éditions Eyrolles.

Grosses colères et petits drames

Ne pensez pas que je suis une mère parfaite ou que je pense être dans une parentalité parfaite… Cela n’existe pas ! Et quelque part tant mieux. Ce sont nos imperfections qui forgent une personnalité. J’essaye juste, comme tout parent, de faire au mieux. Et j’essaye de trouver des réponses à mes doutes dans certains bouquins. J’ai aimé celui-ci car il a été écrit par une psychologue qui donne beaucoup de conseils. Dans ce livre, vous allez trouver:

  • le point de vue des parents et des enfants sur la colère
  • mais aussi des réponses aux questions de règles
  • des outils pour adopter l’autorité bienveillante à la maison
  • des exercices et activités pour résoudre les conflits et faire grandir toute la famille.

On nous explique qu’il est important de respecter son enfant. Pourquoi attendre quelque chose de son petit qu’on ne lui donne pas nous-même? Un exemple tout bête: vous arrivez au travail et votre patron vous dit « Vous allez faire ce que je vous dis, sinon vous allez vous en prendre une! », n’avez-vous pas tout simplement envie de lui répondre « Non mais attends, tu te prends pour qui pour me parler comme ça? » Et bien avec un enfant, c’est pareil. Le respect amène le respect. Imaginez-vous avec un patron qui vous considère. N’avez-vous pas envie d’en faire plus pour lui?

On nous explique que nos enfants sont tout simplement notre miroir. On fait du chantage pour qu’il soit « calme », il fera du chantage… Il nous entend crier au lieu de parler… Il prendra l’habitude de crier.. Il reçoit des coups de votre part, il répondra par la violence sur ses petits camarades…

On nous dit également que certains enfants jouent les provocateurs pour attirer notre attention. Ils se disent alors « Au moins j’existe à ses yeux ». Trop de parents restent les yeux sur leur portable au lieu d’échanger avec leur progéniture.

Il est assez dur de résumer un livre de 152 pages en quelques lignes. Mais je vous assure qu’il éclaire sur pas mal de petits points. On parle des différentes sortes de colère, de ce qui les provoque, et de comment désamorcer cette bombe intérieure.

« Grosses colères et petits drames », un livre à mettre entre les mains de tous les parents. Vous le trouverez dans le commerce pour 16,90 euros.

« Oh là là, Lucie! » chez Gautier-Languereau

Souvenez-vous, il y a quelques semaines de cela, je vous parlais du livre « L’ours Bla-bla », un ouvrage pour enfants aux illustrations sublimes signées Pippa Curnick. Elle est de retour avec un nouveau livre en collaboration avec Danny Baker : « Oh là là, Lucie! ».

Oh là là, Lucie!

Cette fois-ci, nous allons faire la connaissance de Lucie, une jolie petite oie qui vie seule dans les bois et qui n’a jamais rencontré d’autres animaux.

On la suit donc dans sa petite vie tranquille: dans son jardinage, dans sa récolte de fraises, ou encore dans sa cueillette de fleurs. Durant ses multiples activités, elle va faire la connaissance d’un loup, puis d’un ours et enfin d’un lion. Chacun à son tour essaye de lui faire peur en poussant de gros hurlements. Mais il en faut bien plus à Lucie pour la perturber. Elle continue son petit train-train sans se soucier de ses importuns. La jolie oie préfère les inviter à prendre une tasse de thé et à manger un morceau de gâteau. Invitation qu’ils déclinent chacun à leur tour… Ces grands féroces sont plutôt ahuris que Lucie ne prenne pas ses pattes à son cou. C’est la première fois qu’ils tombent sur une proie qui n’a pas peur.

Or, un jour, notre jeune héroïne a la surprise d’avoir la visite de ces trois gros méchants. Le loup, l’ours et le lion se tiennent devant sa porte et demandent à venir déguster ce bon goûter. Ne vous faites pas avoir: ce n’est pas la sympathie de notre oie qui les a attirés, mais tout simplement qu’ils sont eux-même la proie d’une autre créature qui essaye de leur faire peur. Comme dit la morale: tel est pris qui croyait prendre !

Oh là là, Lucie!

Une jolie histoire pleine d’humour avec des illustrations colorées et travaillées. Une nouvelle pépite sortie aux éditions Gautier-Languereau au prix de 14,95 euros. Un livre que je vous conseille à partir de 3 ans.


« Je ne veux pas! » 250 astuces pour faciliter le quotidien des vos enfants.

Avant d’être mère, je ne savais pas du tout quelle Maman je serais. Je me suis découverte petit à petit aux côtés de mon fils. Je me passionne pour tout ce qui a attrait à l’enfance et à l’éducation bienveillante. Récemment, j’ai reçu avec Au fil de Soi le livre « Je ne veux pas! ». Un ouvrage qui vous propose 250 astuces pour faciliter le quotidien avec vos enfants. Je les en remercie car j’ai adoré m’y plonger.

je ne veux pas

« Je veux veux pas! », c’est vraiment une phrase que tous les parents du monde ont déjà entendu dans leur vie. « Non, je ne veux pas aller à l’école ! » « Non, je ne veux pas m’habiller! », « Non, je ne veux pas prendre mon bain! » et j’en passe des meilleurs…. Dans ce livre deux psychologues cliniciennes spécialistes du développement pour enfant et du coaching familial vont vous aider à retrouver le calme à la maison. Alors un grand merci à Aurélie Callet et Clémence Prompsy.

Un ouvrage qui n’est pas du tout culpabilisant. On ne prône pas le parent parfait. Il n’existe pas (et heureusement quelque part). On essaye juste de trouver des astuces pour simplifier le quotidien, de déculpabiliser, et de se recentrer sur ce qui est essentiel.

On nous apprend alors à gérer les émotions de nos enfants. C’est souvent de là que tout commence: crises, frustrations, pleures. On nous dit qu’il faut apprendre à accepter des points de vue divergents, d’éviter de leur montrer nos limites. C’est bien gentil tout cela… Mais comment on fait au quotidien? 250 astuces vous sont alors livrées pour vous aider. Sachez qu’avant tout, pour être bienveillant avec sa descendance, il faut être bienveillant envers soi-même. Prenez soin de votre personne, ne nous autoflagélez pas. Et n’oubliez de temps en temps de boire l’apéro avec les voisins, de passer une soirée en amoureux ou de vous octroyer une échappée. C’est vital !

L’éducation bienveillante n’a rien à voir avec du laxisme. Cela ne veut pas dire qu’on laisse ses enfants faire tout et n’importe quoi en disant que ce n’est pas grave. Il faut établir des règles de vie et s’assurer qu’elles sont bien comprises de tous. Mais on peut aussi les rappeler de façon rigolote pour éviter les crises. Pourquoi pas en chanson ? Libre à vous d’inventer une petite mélodie pour expliquer que « 1, 2, 3, 4, 5, on tire la chasse, on baisse la lunette, on éteint, la lumière, on ferme la porte, et on n’oublie pas de se laver les mains !!!! » Tous les enfants sont joueurs, essayez d’amener ça de façon le plus ludique possible.

Dans cet ouvrage à mettre entre toutes les mains, vous verrez que tout est bien expliqué. On vous donne des aides pour tous les moments de vie que ce soit au parc, après l’école, pendant les devoirs, pour se laver les dents, au restaurant, pour aller au lit…. Et j’en passe et des meilleures.

Je commence à avoir pleins de livres sur la parentalité positive à la maison. Mais j’avoue que celui-ci est dans mes préférés. Il est facile à lire, on ne vous juge pas, prenez ça uniquement comme une aide au quotidien. Car soyons honnête, tout parent que nous sommes a déjà eu des moments de doutes extrêmes face à nos enfants.

« Je ne veux pas! » dans le commerce depuis peu pour 14,90 euros.

« Une lumière dans la nuit » de Marie Voigt

Je crois que la plupart des enfants passent par l’étape : peur du noir. C’est vrai que la nuit peut paraître effrayante pour les plus petits. Ils sont loin de leurs parents, dans une chambre sombre avec de petits bruits qui viennent de je-ne-sais-où. J’ai toujours essayé de dompter les craintes de notre Petit Écureuil par la lecture. Il y a tellement de pépites qui permettent de dédramatiser. Aujourd’hui, je vous parle d’un splendide livre que j’ai reçu des éditions Gautier-Languerau « Une lumière dans la nuit » de Marie Voigt.

une lumière dans la nuit

Vous allez faire la connaissance de Betty, une jeune demoiselle qui n’a pas du tout peur de la nuit. Bien au contraire, elle l’adore ! C’est le moment où les histoires sont les plus magiques. D’ailleurs, en parlant de magie, Cosmo, le héros de son livre de ce soir vient d’apparaître dans sa chambre. Et autant vous dire qu’il n’est pas aussi courageux qu’elle face à l’obscurité de la nuit. Mais Betty a bien décidé de lui montrer qu’il ne craint absolument rien.

une lumière dans la nuit

Je ne vous cache pas que lorsque j’ai ouvert ce livre pour la première fois, je me suis dit « Wouah ». C’est plein de poésie et les illustrations sont féériques. Du haut de mes 36 printemps, j’arrive à m’émerveiller devant autant de beauté. Forcément enfant, on ne peut que regarder ce livre avec des yeux plein d’étoiles.

une lumière dans la nuit

Betty et Cosmo vont donc partir à l’aventure et explorer une caverne. Attention, il est noté à l’intérieur de celle-ci qu’il faut éteindre les lumières. Autant vous dire que ce n’est pas du tout au goût de Cosmo qui ne demande qu’à faire demi-tour. Betty se montre alors courageuse et suit les consignes…. Et là, la magie opère ! La caverne s’illumine de centaines de lumières de petites lucioles.

une lumière dans la nuit

C’est une histoire très douce qui permet aux enfants de se détendre avant de se lover dans les bras de Morphée. Un somptueux livre qui est, à mon sens, une vraie oeuvre d’art. Vous trouverez cet ouvrage dans le commerce pour 14,95 euros.

une lumière dans la nuit