Découvrez le livre « La fabuleuse route vers la lune ».

J’aime partager avec vous nos coups de coeur littéraires pour les enfants. Et là attention, vous allez vous en prendre plein les yeux avec ce nouveau livre de chez Gautier-Languereau. Il s’agit de « La Fabuleuse route vers la lune » de Teresa Heapy, illustré par David Litchfield. Il vient de sortir dans toutes les bonnes librairies et je vous le conseille de toute urgence.

Pourquoi on aime ?

– Nous sommes très sensibles à la beauté des dessins. Ici, ils sont à la fois magiques et féeriques. Les images sont travaillées. Il y a une sorte de luminosité ambiante à travers les pages. On savoure aussi bien les mots que les illustrations.

– L’histoire est toute mignonne et apporte une belle morale. Cela parle d’une souris qui habite dans les bois avec son ami l’ours. Elle rêve d’aller sur la lune et dessine une carte pour s’y rendre. Mais elle veut y arriver toute seule et ne veut surtout pas que son ami l’aide… Vous l’aurez compris… Tout ne se passe pas comme elle le souhaite. Notre petite souris sera alors bien heureuse d’avoir l’aide de ce gentil ours. Hier, je lisais ce livre à notre petit écureuil et il me dit alors : « Tu sais Maman, toi aussi tu es là pour moi et moi pour toi ». Des paroles pleines d’amour qui font chaud au cœur.

– Vous trouverez à la fin de l’ouvrage des instructions détaillées pour fabriquer un bateau en papier, comme celui présent dans l’histoire. Voici un petit atelier qui peut être très amusant à mettre en place avec votre enfant.

– 30 pages adorables à lire aux plus jeunes. Je dirais qu’il s’adresse aux enfants à partir de 3 ans. Le prix est complètement correct pour un livre de cette qualité. Comptez 12,90 euros.

N’hésitez pas à me faire part en commentaire si jamais vous vous laissez charmer par ce magnifique ouvrage. Noël approchant, il pourrait très bien se glisser sous le sapin.

 

Découvrez le livre « Et… » de Philippe Jalbert

Alors là: attention ! Je vous parle aujourd’hui d’un livre complètement coup de cœur de Philippe Jalbert, sorti début septembre chez Gautier Languereau, « Et… ».

Philippe Jalbert est illustrateur pour de nombreuses maisons d’édition. Vous avez certainement déjà vu quelques uns de ses dessins auparavant. Philippe Jalbert était à la  base parti  pour devenir professeur d’arts plastiques et lors de son premier jour d’IUFM, il a eu comme un éclair: être prof, ce n’était pas pour lui. Le voici parti pour la grande aventure des livres pour enfants et je crois qu’on peut le remercier de cette décision soudaine car ses ouvrages sont fantastiques.

J’ai tout de suite été séduite par « Et… ». J’ai eu beaucoup de plaisir à le lire (et le relire) à mon petit écureuil qui nous le demande en boucle. Un livre avec beaucoup d’humour qui explique les conséquences de nos actes. Une Maman demande à sa fille de ne pas toucher un papillon. Sinon, il va s’envoler… Et… Cela va engendrer plein de situations catastrophiques. Que va-t-il se passer ensuite ? Je ne vais pas vous spoiler l’histoire, mais il va y avoir du suspens et la chute finale est à mourir de rire.

Ce qu’on aime également, ce sont les illustrations et les couleurs explosives. J’accorde beaucoup d’importance aux dessins. Il y a une sorte de poésie sur ces pages.

La taille du livre est idéal: ni trop petit, ni trop grand (207 x 240 mm). La couverture est cartonnée pour plus de solidité. Je dirais qu’il est pour les enfants à partir de 3 ans (voir un peu moins selon le développement de votre petit). Malgré un texte court, il faut pouvoir comprendre cet effet papillon. Comptez 32 pages pour un prix complètement correct vu la qualité de l’ouvrage. Vous le trouverez dans le commerce pour 10,50 euros.

N’hésitez pas à me faire part de votre avis en commentaire si vous l’achetez.

« Ma Maman est une pirate », livre pour parler du cancer avec les enfants.

Il y a des sujets qui sont très difficiles à aborder avec les enfants. On ne sait pas quel mot choisir, comment dire les choses sans leur faire trop de mal, leur faire peur, ou qu’ils comprennent de travers. Pour parler de sujets tabous, personnellement je me sers énormément des livres. Voici un ouvrage qui vient de sortir chez Gautier Languereau, très bien fait, pour parler du cancer aux plus jeunes: « Ma Maman est une pirate » de Karine Surugue et Rémi Saillard.

Karine Surugue est aujourd’hui âgée de 45 ans. Elle est éducatrice Montessori et a deux enfants de 3 et 6 ans. Quand son plus grand a eu 4 ans, elle est tombée malade. Elle a donc voulu chercher des livres pour en parler avec son fils. Mais elle n’a trouvé dans le commerce que des livres avec des messages beaucoup trop lourds « Papa va mourir », « Maman a une très grave maladie ». Elle a donc voulu écrire un ouvrage dédramatisant, tout en expliquant les choses aux plus jeunes, autour d’une jolie métaphore : la piraterie.

Dans « Ma Maman est une pirate », nous découvrons donc un petit garçon qui nous parle de sa Maman qui est sur un bateau qui s’appelle « Le Crabe Sans Pitié ». Avec son équipage, elle parcourt les mers depuis quelques mois déjà, à la recherche d’une île au trésor. On explique qu’elle affronte les grandes vagues avec courage. On explique les jours de chimio, quand Maman rentre et que ça tangue fort, qu’elle est fatiguée et qu’elle a envie de vomir. On parle du foulard noué sur la tête comme les pirates. C’est un petit garçon qui imagine sa mère en train de combattre les ennemis dans les embruns en criant « À l’abordage! ». À la fin de l’histoire, elle a quitté son navire. Elle a retrouvé sa bonne mine mais elle n’oubliera pas de si tôt sa bataille avec son équipage.

Les illustrations sont belles. L’image des pirates est juste (courage, combat…). Une manière plus douce de parler d’un sujet grave avec les enfants.

Un livre que je vous conseille donc très fortement si vous êtes confronté à la maladie au sein de votre famille. Il est important de dire les choses aux enfants. Mais la forme est essentielle. N’hésitez pas à m’en faire part si vous connaissez d’autres livres aussi bien faits sur des sujets tabous.

Nouveautés de la rentrée chez Hachette Jeunesse

Je tenais tout d’abord à remercier Hachette Jeunesse qui m’a envoyé un joli colis à la maison avec les nouveautés du mois de septembre. J’ai pu recevoir donc « Quelle heure est-il ? » de la Pat’ Patrouille, ainsi qu’une box rentrée Sam Le Pompier. On fait le point.

Tout d’abord « Quelle heure est-il? » 

 

– Ce qu’on aime dans ce livre, c’est avant tout l’horloge avec deux aiguilles à tourner pour indiquer l’heure. C’est une belle façon d’expliquer comment ça fonctionne  aux plus jeunes.

– Sur chaque double page, nous avons un moment de la journée des petits chiots de la Pat’ Patrouille. 8 heures, tout le monde se met en uniforme pour partir en mission. 11h15, c’est parti pour un sauvetage de petits oiseaux trop mimis. 15 heures, on se repose et on prend son goûter. 21h, il est l’heure d’aller au lit et de lire une histoire. La journée est donc bien structurée. Il est donc possible de faire parallèle avec la vie de l’enfant : on se prépare, on va à l’école, on goûte et on joue, puis vient l’heure de se coucher.

– Le livre est grand pour une bonne prise en main. L’horloge est de bonne taille et facile à manipuler. Les pages sont cartonnées pour plus de solidité.

– Le prix est tout doux. Comptez 10,50 euros.

J’ai également reçu la Box Rentrée de Sam le Pompier.

– J’ai trouvé que la box était tout particulièrement complète. Premièrement: plusieurs livres sur le thème de Pontypandy. Pour l’apprentissage c’est parfait. Il y a par exemple un livre de coloriage sur l’alphabet. Chaque lettre à colorier est illustrée à l’aide du monde de Sam le Pompier. Un deuxième livre permettra de travailler l’écriture et les tracés. Il y a quelques exercices à faire avec des lettres à reproduire. Le troisième petit livret est plus sur les premières notions (les couleurs par exemple, ou les formes géométriques).

– Mais il n’y a pas que des petits livres dans cette box. Elle a le mérite d’être très complète. Vous avez un calendrier de l’année avec des petits icônes à coller pour expliquer à votre enfant ce qu’il l’attend au fur et à mesure des mois. Au dos de ce calendrier, vous avez aussi un super poster format géant de Sam et ses amis pour décorer les murs de la chambre de votre enfant.

– La créativité est aussi à l’honneur dans cette box. Vous y trouverez par exemple des stickers. Mais ce que j’ai préféré, c’est un kit pour faire un cadre photo maison. Il ne reste plus qu’à le décorer, le découper et l’assembler. Le carton est assez épais pour que cela tienne dans le temps. Nous n’avons pas eu encore le temps de le décorer pour le moment (il faut dire qu’avec l’école, on a moins de temps libre ensemble). Mais je pense qu’on va très rapidement s’y atteler.

– Hachette Jeunesse m’avait laissé le choix de la box. Mais si votre enfant n’est pas très fan de Sam le Pompier, il existe le même genre de box spéciale rentrée avec d’autres personnages de dessin animé : Peppa Pig, Pat’ Patrouille ou encore Masha et Michka.

– Vous l’avez vu, la box est très complète et étrangement elle n’est pas si chère. Même pas 10 euros ! 9,95 euros pour être exacte. Cela serait bête de s’en priver.

Merci encore à Hachette Jeunesse pour ces belles découvertes. Vos enfants aiment la Pat’ Patrouille et Sam le Pompier ? Dites-moi tout en commentaire.

Découvrez le livre-CD « Le livre qui parlait plusieurs langues »

Alors là ATTENTION ! Très gros coup de cœur pour ce livre CD « Le livre qui parlait plusieurs langues ». Totale découverte par hasard puisque mon mari l’a eu en cadeau avec l’un de ses collègues.

Alors pourquoi on aime tant?

– Comme son nom l’indique, ce livre parle plusieurs langues: 20 pour être précise. C’est donc l’histoire d’un petit garçon qui marche, marche marche et arrive dans la forêt avec dans son sac un livre. Il rencontre alors un loup qui veut le manger. Rusé, le petit garçon l’arrête et lui dit qu’il veut lui lire son livre. Le loup attend et écoute l’histoire. Une fois qu’elle est terminée, il veut donc à nouveau le manger. Mais le petit garçon reprend sa lecture car il lui dit que ce n’est pas fini et que son livre ne s’arrête jamais puisqu’il parle toutes les langues du monde. Le loup écoute donc et finit par s’endormir. Une fois assoupi, le petit garçon retourne chez lui.

– Je trouve très intéressant de pouvoir faire écouter d’autres langues à son enfant. On a souvent l’habitude d’entendre l’anglais. Mais à part si vous voyagez, vous entendrez plus difficilement d’autres langues. Le cd démarre avec l’histoire en français, puis elle reprendra dans 20 langues différentes comme par exemple le persan, le thaï, le portugais, le swahili…

– Vous allez pouvoir faire découvrir également différentes écritures qui ne ressemblent pas du tout à la nôtre : le chinois, le japonais, le khmer, l’arabe.. Votre enfant peut donc observer qu’il existe de nombreuses cultures, aussi riches les unes que les autres, partout dans le monde. Cela permet de faire une belle ouverture d’esprit dès le plus jeune âge.

– Les illustrations sont belles et colorées. C’est un livre qu’on a envie d’ouvrir et de feuilleter.

– La musique du CD, qui accompagne le récit, est très agréable à écouter. Je dirais même qu’elle est relaxante. C’est vraiment un moment de calme à partager avec votre enfant.

– A la fin du livre, vous trouverez un explicatif des différentes langues que vous entendrez dans ce livre-cd. Si votre enfant vous demande donc où parle-t-on le swahili, vous pourrez lui répondre précisément qu’elle est parlée dans l’est de l’Afrique; principalement en Tanzanie, Kenya, et en Ouganda. Pourquoi ne pas ensuite regarder une carte du monde pour lui montrer les différents pays? C’est un véritable outil pédagogique.

J’aime penser que la lecture ouvre l’esprit. « Le livre qui parlait toutes les langues » en est une parfaite illustration. Je vous le conseille vivement. C’est à mon sens un véritable éveil au monde. Comptez 18,50 euros. Cela coûte forcément un peu plus que les livres sans cd. Mais il les vaut largement.

Découvrez et soutenez le livre « Le vœu d’Orso »de Soizic Lombardot.

Aujourd’hui, c’est un article tout particulier que je vous poste. Je vous parle d’un livre qui n’est pas encore sorti et qui aurait besoin d’un petit coup de pouce pour qu’il soit dans les librairies prochainement: « Le vœu d’Orso » de Soizic Lombardot.

Soizic travaille avec les enfants dans un programme qui permet aux plus jeunes de découvrir la lecture et elle leur invente très régulièrement des histoires. C’est donc tout naturellement qu’elle s’est lancée dans l’aventure du livre pour les 2-4 ans avec un ouvrage qui aborde le sujet de la fratrie, les disputes entre frères et sœurs et le fait de ne pas toujours y trouver sa place.  D’ailleurs Orso est né pour aider un enfant dont elle s’occupe et qui ne voulait pas quitter un animateur.

L’auteure s’est inspirée de ses souvenirs d’enfance. Elle y aborde la place du cadet dans la famille. Quand elle était jeune, elle souhaitait secrètement que son aînée disparaisse. Aujourd’hui pourtant, c’est un pilier pour elle. Il n’est pas toujours simple de trouver sa place dans sa famille. Les livres permettent d’expliquer les mal-êtres aux plus jeunes et d’ouvrir certaines discussions.

Orso est un petit ourson qui se dispute donc avec sa sœur. Et un soir, il regarde le ciel et voit une étoile filante passer. Il fait donc un souhait qui l’amènera dans une extraordinaire aventure.

« Le vœu d’Orso » a donc besoin d’un petit coup de pouce de votre part pour voir le jour. Il se présentera sous la forme d’un album 20 x 15 cms avec 32 pages sur papier épais pour que les enfants puissent le manipuler sans souci + une couverture cartonnée.

Soizic aurait besoin de votre participation sur Uulule. Pour cela, vous avez des options à partir de 1 euro.

C’est important de soutenir les jeunes talents et j’ai tout de suite accrochée sur l’histoire de ce charmant ours en peluche coloré.  Alors même si vous ne participez pas faute de moyen, faites tourner l’info autour de vous.

Découvrez le livre « Bêtises et Limites » aux éditions Milan.

Connaissez-vous la collection de livres « Mes P’tits Pourquoi? » aux éditions Milan? Depuis le mois d’avril, vous pouvez trouver dans le commerce un nouvel ouvrage de ces petits docs: « Bêtises et limites ». Notre fils est dans sa période d’affirmation des 2 ans et demi. Nous avons donc sauté sur l’occasion pour se le procurer et parler avec lui des règles avec bienveillance. Je vous en parle aujourd’hui pour ma  toute première participation à « Chut les enfants lisent ».

Ce qu’on aime:

– Collection de livres adaptés aux 3-6 ans. Des documentaires bien expliqués pour les tous petits.

– Dans cet ouvrage, vous allez faire la connaissance de Noé qui fait des bêtises (il écrit sur les murs, il tire la langue, il ne fait pas attention quand il traverse). Il va apprendre avec ses parents au fil des pages ce qui est possible de faire ou de ne pas faire. Et il va comprendre ses limites.

– Sur chaque double page, vous aurez, sur la page de gauche, Noé qui fait quelque chose de pas bien et sur celle de droite ses parents qui lui expliquent comment réparer ses erreurs. Les phrases sont bien choisies sans être trop culpabilisantes pour l’enfant. On essaye plutôt de prendre conscience des choses. Tout est justement dosé. Ce livre a d’ailleurs été écrit avec les conseils d’un pédiatre afin qu’il soit adapté aux plus jeunes.

– La bienveillance est au rendez-vous. On explique qu’avant les punitions étaient humiliantes voir violentes, mais qu’aujourd’hui les choses ont changé. Les parents sont soumis aux lois et les enfants ont des droits.

– Souvent les enfants pensent qu’en grandissant, on peut enfin faire ce que l’on souhaite. Ici, on explique aux plus jeunes que les adultes doivent également suivre certaines règles pour ne pas avoir de problème.

– Ce petit livre m’a permis de parler avec mon fils de certaines choses qu’il fait où il se met en danger (partir en courant sur la route… Il nous l’a fait deux fois, j’ai cru que mon cœur allait s’arrêter). Il faut donner la main à son Papa ou sa Maman et faire attention aux voitures. Cet ouvrage permettra d’ouvrir la discussion calmement avec votre enfant sur les bêtises qu’il ou qu’elle peut faire.

– Son prix est raisonnable, comptez 7,40 euros.

Il existe d’autres ouvrages de la collection pour expliquer d’autres sujets pas forcément évidents à aborder avec les petits: la mort, le divorce, les allergies alimentaires, les zizis et zezettes, l’orthophoniste ou même les émotions. Si vous avez lu d’autres livres de la collections, je suis preneuse de votre retour.

Collection de livres « Petit Poisson Blanc » de Van Genechten

Dans la famille Écureuil, les livres sont une vraie passion. Du haut de ses 2 ans et 5 mois, notre fils doit déjà en avoir aux alentours de 100, facile. Aujourd’hui, je vous parle d’une collection toute mignonne que nous aimons beaucoup à la maison « Petit Poisson Blanc ». En fait, j’ai découvert ces ouvrages en tapant le nom de l’auteur (Van Genechten) sur Google. Nous avions déjà un livre de cet auteur « Qu’il a-t-il dans ta couche » dont je vous parlais il y a quelques mois de ça (sur l’apprentissage de la propreté). Et ayant un coup de cœur pour cette petite souris curieuse qui veut regarder dans la couche de ses copains, j’ai voulu savoir si Van Genechten avait sorti d’autres choses. Voici donc Petit Poisson Blanc.

Ce que l’ont aime:

– Le format est idéal pour les petites mains. Pas trop petit ni trop grand. Et les pages sont en carton souple (plus pratique pour ne pas les abîmer).

– Chaque ouvrage est sur un thème particulier de l’apprentissage. Nous en avons deux à la maison. « Petit Poisson Blanc »parle des couleurs. Il a perdu sa Maman et il la cherche dans l’océan. Il va tomber sur un crabe rouge, une baleine bleue, ou encore un escargot jaune… Nous avons aussi « Petit Poisson Blanc compte jusqu’à 11 » qui, comme vous l’aurez compris, est sur les chiffres. Coup de cœur pour celui-ci avec des petits animaux marins qui jouent à cache-cache et qui se planque sous des petits décors en rabat.

– Je ne connais pas tous les livres de la collection, puisque nous n’en avons que deux à la maison, mais ce sont des ouvrages participatifs. On pose des questions à l’enfant pour l’impliquer. « Est-ce la Maman de Petit Poisson Blanc? »

– Les illustrations sont simples mais très jolies. Les fonds marins sont noirs, ce qui fait ressortir le petit poisson blanc. Cela donne un très beau rendu.

– Il est indiqué à partir de 2 ans. Mais vous pouvez attaquer la lecture de Petit Poisson Blanc bien avant. Les textes sont courts et simples. C’est donc une collection facilement compréhensibles pour les plus jeunes.

– Le prix est tout doux. Comptez 5,20 euros chaque exemplaire (à part quelques minis exceptions avec des albums un peu plus gros).

Bref, laissez-vous séduire par les fantastiques histoires de Petit Poisson Blanc. Vous êtes sûr de faire plaisir à votre enfant.

 

Découvrez le livre « Un Peu Perdu » de Chris Haughton

Aujourd’hui, c’est un livre que nous avons pris à la bibliothèque que je vous chronique « Un Peu Perdu » de Chris Haughton. En fait, mon mari et moi sommes très fan de l’auteur pour adultes et jeunes: Martin Page. Nous le suivons d’ailleurs sur les réseaux sociaux. Il s’avère qu’il a un petit bout de chou qui a à peine quelques mois que plus que le nôtre. Et lors de l’un de ses partages, il conseillait ce livre pour enfant rempli d’humour. Je l’avais donc mis dans ma liste d’envies sur Amazon. Mais j’ai eu le plaisir de le trouver à la bibliothèque de Nice.

Pourquoi on aime ?

– L’histoire est drôle et attachante. Cela parle d’une petite chouette qui tombe de son nid et qui est à la recherche de sa Maman. Les animaux de la forêt l’aident donc à retrouver sa mère. Mais l’écureuil n’a pas forcément les trous en face des yeux et lui présente des animaux qui ne ressemblent pas du tout à sa Maman.

– La peur de l’abandon est abordé pour l’enfant d’une manière juste et simple. Il voit donc que tout le monde fait son possible pour l’aider et qu’il n’est pas seul.

– Vous y trouverez des phrases répétitives qui aident les petits lecteurs à bien comprendre le texte.

– On aime également les images avec plein de couleurs et des graphismes bien travaillés. Des illustrations assez minimalistes mais poétiques.

– On pense que tout finit bien, mais on voit que Bébé Chouette commence à rebasculer dans son nid. Ce qui permet de discuter avec votre enfant et d’essayer de voir ce qu’il a compris. On finit l’histoire avec le sourire aux lèvres.

– Livre d’une vingtaine de pages de bonne taille. C’est un bel objet que vous aurez plaisir à regarder en famille.

-Comptez 9 euros. Prix raisonnable vu la taille du livre. N’hésitez pas à le mettre entre les mains des petits, à partir de 2 ans.

Si vous avez d’autres livres à me conseiller, je suis preneuse de titres. Vous pouvez partager cela avec moi en commentaire.

 

Littérature jeunesse Qui Quoi Qui d’ Olivier Tallec

On parle littérature jeunesse aujourd’hui avec le fabuleux livre « Qui Quoi Qui » d’Olivier Tallec chez Actes Sud Junior. Ce n’est pas un livre comme les autres. Ici pas d’histoire à raconter, mais un véritable jeu d’observation et de raisonnement.

Pourquoi on aime ?

– Parce que les dessins sont vraiment bien faits et remplis d’humour. Sur chaque page, l’enfant devra répondre à une question simple (exemple : Qui a joué avec le chat ?) et il devra deviner qui est le personnage dont on parle. Il faudra bien tout observer car la réponse ne saute pas toujours aux yeux. Ici par exemple, il faudra faire attention au fait que le chat a l’air énervé et qu’une petite fille a plein de griffures sur le corps. On apprend alors facilement le fameux « cause à effet ».

– Cela permet de travailler le vocabulaire avec les plus petits. Il ne suffit pas de montrer le personnage que l’on cherche. Il est intéressant également de voir le raisonnement et de poser des mots.

– C’est un bon moyen de parler des émotions. Chaque petit bonhomme fait une activité (certains dansent, d’autres promènent leur chien ou encore font du skate) et a une expression faciale différente (il y a les peureux, les fâchés, les interloqués, les tristes, les agacés, les impatients, les joueurs…). On peut donc très facilement demander à son enfant ce que fait tel ou tel personnage, comment il se sent et pourquoi.

– Vous pouvez inventer vos propres devinettes pour prolonger le plaisir. Dans l’illustration ci-dessous, vous pouvez par exemple demander « Qui a envie de jouer au foot? »

– Il est noté à partir de 3 ans, mais vous pouvez commencer largement dès 2 ans. Notre fils a 2 ans et l’adore.

– Vous pouvez retrouver les personnages du Qui Quoi dans d’autres livres et cette fois-ci à histoires avec toujours autant d’humour.

Bref, vous l’aurez compris: ce livre est à mettre entre toutes les mains. Le prix est totalement raisonnable. Vous le trouverez pour 12 euros. Je vous laisse avec un petit reportage d’Olivier Tallec pour que vous puissiez faire un petit peu plus connaissance.