Inscrivez-vous au swap littérature jeunesse

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez peut-être vu passer en story mon idée de lancer un swap de littérature jeunesse. Chez la Famille Écureuil nous sommes très attachés à nos bouquins et j’aime le fait de partager et de faire découvrir à d’autres des pépites de livres pour enfants.

swap littérature jeunesse

On voit régulièrement passer sur Instagram ou sur Facebook des chaînes pyramidales qui promettent 36 livres si tu envoies un ouvrage à la personne en tête d’une liste… Personnellement, j’ai testé dans le passé. J’ai reçu un livre sur les je-ne-sais-pas-combien promis. Mais la plupart des participants ne reçoivent rien. J’ai donc voulu proposer quelque chose de moins mensonger: tout simplement un swap !

Le principe est simple : vous avez une semaine pour vous inscrire sur le formulaire. Je vous ai mis quelques questions pour en savoir plus sur l’enfant qui recevra son livre à la maison: Quel âge a-t-il? Quels sont ses centres d’intérêt? Sait-il lire tout seul? etc… Et bien sûr vos coordonnées postales pour que vous puissiez recevoir votre ouvrage à la maison. Je vais procéder ensuite à un tirage au sort puis je vais vous contacter par mail en vous donnant les renseignements nécessaires pour faire le meilleur choix pour l’enfant qui vous sera attribué.

Bien sûr, je vous demande d’être très honnête et d’envoyer un livre à la personne qui vous sera donné. Le but n’étant pas de recevoir et de ne rien donner en retour.

Petite précision: la personne à qui vous enverrez le livre n’est pas forcément celle qui vous enverra le vôtre. A envoie à B, B envoie à D, C envoie à B, etc…

Nous sommes lundi 17 février, vous avez donc jusqu’au 24 février pour inscrire votre enfant, petit-enfant, neveu, cousin, etc… Je reviendrai vers vous la semaine du 24 février avec toutes les informations nécessaires par mail individuel. Puis vous avez tout le mois de mars pour faire parvenir votre ouvrage (Pensez qu’un enfant sera dans l’attente, donc essayez de poster votre ouvrage dans la première quinzaine si possible).

Alors êtes-vous partants pour ce swap de littérature jeunesse ? Si oui, voici le fameux questionnaire pour vous inscrire:

CLIQUEZ ICI !

« Le fil » de Philippe Jalbert

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de Philippe Jalbert. C’est l’un de nos auteurs/illustrateurs jeunesse préférés chez la Famille Écureuil. Nous apprécions tout particulièrement ses illustrations à la fois travaillées et épurées et son humour bien à lui. Souvenez-vous, je vous ai déjà chroniqué « Et… », « Qui a fait la plus belle? » ou plus récemment « La grosse grève ». Il est de retour avec un nouvel ouvrage très drôle : « Le fil » chez Gautier-Languerau.

 le fil Philippe Jalbert

Ce que j’aime dans ses histoires, c’est le côté « répétitif » des choses. Attention, je trouve le terme « répétitif » péjoratif alors qu’ici ce n’est pas du tout le cas. Au contraire, cela donne une dimension comique au scénario. Très souvent, Philippe Jalbert part d’un fait et ajoute un élément la page qui suit. On reproduit la même chose de page en page avec cette petite chose en plus à chaque fois, jusqu’à la chute finale qui fait mourir de rire les petits mais aussi les grands (Oui je l’avoue, je me marre quand je lis des livres à notre Petit Écureuil).

 le fil Philippe Jalbert

Ici, nous commençons donc l’histoire d’une petite dame qui trouve un fil et qui commence à tirer dessus pensant qu’un trésor se cache au bout. Elle a beau y mettre toutes ses forces, à peine quelques millimètres ont été tirés. Rentrent en scène alors de nouveaux personnages. Un chat vient alors l’aider, pensant à toutes les bonnes croquettes qu’il va pouvoir s’acheter avec ce trésor…. Mais toujours pas de trésor en vu. Arrive alors un cochon, puis un ours, un géant et même un petit oiseau. Tous essayent tant qu’ils peuvent… Quant tout un coup, le petit trésor apparait. Il s’agit d’un enfant qui s’est retrouvé les fesses à l’air car les intéressés ont détricoté tout son vêtement.

 le fil Philippe Jalbert

Une petite histoire rapide à lire le soir avant le coucher qui plaira à coup sûr aux jeunes lecteurs. Le prix est en plus très doux: seulement 10,50 euros. A ce tarif, il serait dommage de priver d’un peu de bonne humeur à la Philippe Jalbert.

Les Tourouges et les Toubleus

Si vous avez des enfants et que vous aimez la littérature jeunesse, il est peu probable que vous ne connaissiez pas le Gruffalo. C’est l’un des plus grands classiques des livres pour enfants. Julia Donaldson et Axel Scheffler, les créateurs de ce monstre aussi attachant qu’effrayant, sont de retour avec « Les Tourouges et les Toubleus ».

Les Tourouges et les Toubleus

Je vous avoue que nous sommes de grands fans de ces auteurs/illustrateurs. Nous avons plusieurs de leurs ouvrages à la maison: le Gruffalo (bien évidemment), Petit Gruffalo, Zébulon le dragon ou encore Monsieur Bout de Bois… C’est toujours un plaisir de parcours leurs histoires. Les illustrations sont à la fois très travaillées avec plein de détails pour accrocher l’oeil du petit lecteur… L’humour est toujours au rendez-vous… Et la morale percutante…

Les Tourouges et les Toubleus

Nous pourrions facilement comparer les Tourouges et les Toubleus à une version moderne de Roméo et Juliette. Seulement, ici nous ne parlons pas des Montaigu et des Capulet avec leur statut social, mais de deux familles sur une planète lointaine qui n’ont pas la même couleur de peau.

Les Tourouges et les Toubleus

D’un côté nous avons donc les Tourouges qui vivent au bord d’un lac rondouillard avec la jeune Jeannette. Pas très loin de là, sur une colline sautatoire, vivent les Toubleus dont le jeune Edouard. Leurs grands-parents sont bien d’accord sur une chose : jamais au grand jamais, ils ne doivent jouer avec un enfant de l’autre couleur. Cela ne se fait pas ! Ils sont bien trop différents et bizarres…

Mais un jour, Jeannette et Edouard se rencontrèrent au bois de Merlimpinpin. Le contact passa tout de suite très bien entre les deux enfants. Cela énerva fortement les grands-parents qui les empêchèrent de se fréquenter. Les années passèrent et ils se manquèrent l’un à l’autre. Mais dès qu’ils le pouvaient, ils allaient se voir en douce au bois de Merlinpimpin.

Les Tourouges et les Toubleus

Un jour, ils décidèrent d’emprunter la fusée de Grand-Père Tourouge pour aller se marier. Les familles Tourouges et Toubleus partirent à leur recherche pour les en dissuader… Le temps passa et aucune trace des deux fugitifs sur aucune autre planète que ce soit. Pendant leur périple, les deux familles apprirent à se connaitre et à s’apprécier. Faute de trouver les deux amoureux, ils rentrèrent sur leur planète et retrouvèrent Jeanette et Edouard au bois de Merlimpinpin. Et devinez quoi? Ils n’étaient pas seuls ! Ils avaient désormais un petit Touviolet !

Les Tourouges et les Toubleus

Une histoire qui permet d’ouvrir le dialogue avec son enfant. J’aime qu’un livre puisse apporter une morale. Cela nous a permis d’expliquer à notre fils que peu importe notre couleur de peau ou nos coutumes, nous sommes tous des humains et nous devons nous respecter. La tolérance est la base de tout. Et que bien évidemment, il peut jouer avec qui il veut et plus tard se mettre en couple avec la personne de son choix. Nous sommes tous égaux.

Les Tourouges et les Toubleus

« Les Tourouges et les Toubleus », un livre à mettre entre toutes les mains que vous trouverez pour 14,90 euros.

Livre coup de cœur : « Le manteau » chez Gallimard Jeunesse

Attention, arrêtez tout ! Je vous parle aujourd’hui d’un livre coup de cœur : « Le manteau » fraichement sorti chez Gallimard Jeunesse de Séverine Vidal et Louis Thomas. Un ouvrage à mettre entre les mains de tous les enfants.

Le manteau

Il y a parfois des sujets qui sont difficiles à aborder avec les plus jeunes. On manque parfois de mots quand il s’agit de sujets sensibles. Je me sers alors très souvent de livres pour pouvoir ouvrir le dialogue avec notre Petit Écureuil. Comment expliquer à un enfant de 4 ans que nous avons toutes les richesses du monde: en plus d’avoir une famille aimante, nous avons un toit sur la tête et nous mangeons à notre faim. Ce n’est pas le cas de tous et il est important de sensibiliser les plus jeunes à cela. Bien sûr, à notre petite échelle nous ne changerons pas le monde mais nous pouvons aider les plus démunis.

« Le manteau » parle de Lison qui ne rêve que d’une chose : récupérer le manteau rouge de sa soeur une fois qu’il lui sera trop petit. Un manteau avec plein de poches partout pour cacher sa collection de plumes. Un manteau avec un col immense qui fait penser à une cabane.

Un jour, sa Maman et sa grande soeur l’accueillent avec un paquet cadeau ! Voici enfin le jour qu’elle attendait depuis de longues années: elle hérite du manteau rouge tant rêvé. Elle est tellement fière de pouvoir aller à l’école tout de rouge vêtue. Mais sur son chemin, elle croise une dame toute maigre assise sur des cartons sous la neige avec sa petite fille blottie contre elle. Finalement, son manteau rouge n’a plus du tout la même saveur.

Le lendemain, Lison prend une grande décision: elle ne va pas faire comme les adultes qui détournent le regard lorsqu’ils voient une personne dans la rue… Elle va agir ! Et elle va donner à cette Maman et son enfant, des bonbons, son bonnet, son écharpe, ses gants… Et son beau manteau rouge tant aimé !

Une histoire qui ne peut pas vous laisser indifférent. Une belle façon d’aborder les inégalités avec les plus jeunes, le partage et le don. Vous le trouverez pour 14 euros. À vous procurer de toute urgence !

Le manteau
Le manteau

Plein Désert d’Antoine Guilloppé

Ce n’est pas la première fois que je vous parle des ouvrages d’Antoine Guilloppé sur mon blog. Il y a quelques mois de ça, je vous présentais « Pleine Mer ». Il est de retour aux éditions Gautier-Languerau avec « Plein Désert ».

Plein Désert

Ne vous attendez pas à une histoire compliquée. Ici les textes sont courts et l’histoire très simple. L’atout majeur de ce livre, c’est la beauté des pages. Antoine Guilloppé est un véritable artiste et s’amuse à découper les illustrations au laser. Autant vous dire que le rendu est splendide et poétique.

Plein Désert

Vous allez faire la connaissance d’Assya. Elle est toute contente car son père vient la chercher à la sortie de l’école. Ils partent alors dans le désert et elle est fière car pour la première fois, elle monte seule sur un dromadaire. La nuit tombe… Les étoiles éclairent la nuit… Et c’est le moment de festoyer pour célébrer le retour de son grand frère qu’elle n’a pas vu depuis longtemps.

Plein Désert

En plus des belles illustrations, ce que j’aime dans cet ouvrage c’est l’ouverture vers le monde. Les histoires sur le désert sont rares pour les enfants. Et j’aime pouvoir faire découvrir une autre culture à mon fils à travers une lecture. C’est important de montrer aux plus jeunes qu’on a tous des coutumes différentes. Cela permet également de travailler de nouveaux mots de vocabulaire : une oasis, un chèche…

Plein Désert

Notre Petit Écureuil a une petite préférence pour « Pleine Mer » qu’il nous demande de lui lire très régulièrement. C’est un amoureux des animaux marins. Mais personnellement, je le trouve tout aussi réussi. Il en existe d’autres dans la collection, mais nous les avons jamais feuilletés : « Pleine Lune », « Plein Soleil » et « Pleine Neige »

Vous l’aurez compris, Plein Désert est un nouveau coup de cœur pour ma part. Le prix est un peu élevé : 19,95 euros. Mais c’est une véritable oeuvre d’art que vous aurez à la maison.

« La grosse grève » de Philippe Jalbert

Voici un livre qui tombe à pic et qui colle parfaitement à l’actualité du moment: « La grosse grève »de Philippe Jalbert sorti récemment aux éditions Gautier-Languereau que je ne vous présente plus.

la grosse grève

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de cet auteur et illustrateur bourré de talent. Souvenez-vous, je vous avais chroniqué son livre « Et… » ainsi que « Qui a fait la plus belle ? » ; il est de retour avec une nouvelle histoire bourrée d’humour.

la grosse grève

Vous allez retrouver tous les grands classiques des contes pour enfants: la sorcière, les trois petits cochons, le loup… et ils en ont tous assez ! Marre de jouer toujours le même rôle… La sorcière en a ras la verrue de vivre dans un taudis… Les trois petits cochons en ont assez de passer pour des imbéciles… Le loup sature de manger des mamies et des enfants… Lui il veut des légumes et des fruits ! Trop, s’en est trop !!! Il est temps que ça s’arrête !

la grosse grève

Nos personnages fétiches ont donc décidé de faire la grosse grève. Pas question de rejouer un de ces rôles redondants. Ils veulent de la nouveauté… Et tant que les auteurs n’auront pas fait un petit effort dans leur sens, et bien ils ne feront rien… Les voici dans la rue à défiler avec leurs pancartes. Ils veulent être entendus et qu’on pense un peu à eux.

la grosse grève

On reconnait la plume humoristique de Philippe Jalbert et son trait de crayon si coloré. C’est l’un de mes auteurs et illustrateurs jeunesse préférés avec Alan Mets. Et j’aime le fait que même nous parents, nous puissions rigoler en lisant ce livre à nos enfants.

la grosse grève

Je ne vous raconte pas la chute car je ne suis pas du genre à spoiler les fins, mais elle a le mérite d’être originale. Je peux même vous dire que l’auteur se met en scène. Mais chut, je ne vous en dirai pas plus.

la grosse grève

« La grosse grève », un ouvrage absolument génial que vous trouverez dans le commerce pour seulement 12,90 euros.

Nico et Ouistiti explorent les fonds marins

J’espère que vous avez passé de belles fêtes avec vos proches et que vous avez été bien gâtés par le vieux bonhomme en rouge. Je sais que cette période de l’année est onéreuse… Mais si vous avez quelques pièces encore de côté, je vous conseille de vous procurer « Nico et Ouistiti explorent les fonds marins » qui est vraiment un ouvrage coup de cœur.

Nico et Ouistiti explorent les fonds marins

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de la maison d’éditions ABC Melody. Souvenez-vous, il y a peut de temps je vous parlais de « Arrête de bouger ! » qui est peut-être le livre pour enfant que j’ai le plus aimé cette année 2019. Aujourd’hui, je vous parle de nouveau d’une pépite de cet éditeur.

Sorti au printemps dernier, cet album est à la fois magique et poétique. Vous allez faire la connaissance de Nico, un petit garçon qui a un secret: le soir quand la nuit tombe, il se laisse glisser dans de gros tuyaux et arrive dans son hangar magique. Nico est inventeur ! Il a pour ami Ouistiti et tous les deux scient, collent, clouent et font un magnifique sous-marin en forme de poisson des abysses.

Les voici partis à l’aventure et Nico et Ouistiti vont découvrir les fonds marins. Dans leur exploration, ils vont rencontrer de jolies sirènes à la chevelure magique, ainsi que des tortues luth qu’ils vont devoir aider à rejoindre la plage afin qu’elles puissent pondre.

Les illustrations sont splendides et très travaillées. C’est un véritable objet d’art aussi plaisant à regarder pour les enfants que pour les parents qui lisent à leurs petits. Vous allez rêver grâce à ces dessins multicolores. Notez que plusieurs pages se déplient et vous offrent une vue panoramique sur les fonds marins.

J’aime l’idée de faire rêver les enfants. Je me rappelle que lorsque j’étais petite, mon héroïne préférée était une petite fille qui inventait des machines. Je me souviens encore être dans mon lit le soir en train d’imaginer être moi aussi inventrice et créer mes propres robots. Je suis heureuse de pouvoir faire rêver mon enfant avec une histoire un peu similaire. C’est beau de pouvoir faire jouer son imagination.

Nico et Ouistiti explorent les fonds marins

Notez que vous pouvez également télécharger l’histoire racontée par l’autrice avec accompagnement musical et sons aquatiques sur le site d’ABC Melody.  La musique est envoutante et cela permet aux enfants de bien se détendre avant de partir dans les bras de Morphée.

« Nico et Ouistiti explorent les fonds marins » est à 16 euros. Honnêtement, il vaut vraiment la dépense. C’est un vrai chef d’oeuvre. Je ne suis jamais déçue par cette maison d’édition. Un grand bravo à eux pour leurs choix. Mettez-le de ce pas dans votre Wish List de livres pour enfants ! Vous m’en direz des nouvelles.

Les imagiers d’Agathe Singer aux Éditions Maison Eliza

Connaissez-vous les Éditions Maison Eliza? Si ce n’est pas le cas, je vous conseille de jeter au plus vite un oeil sur toutes leur merveilles. En plus, depuis peu, vous pouvez y trouver les imagiers d’Agathe Singer pour les tous petits et ce sont de véritables pépites.

Maison Eliza

Mais premièrement, pourquoi aime-t-on autant Maison Eliza?

– Tout d’abord parce que c’est une maison d’édition solidaire. Pour 5 livres vendus, un livre est offert à un enfant qui a peu accès à la culture. Chapeau à eux pour cette belle initiative.

– Nous consommons souvent (même si on ne le souhaite pas) du Made In China et j’en passe. Ici, Maison Eliza s’engage à imprimer ses livres en France ou en Europe pour préserver notre si jolie Planète.

– Sans compter que leurs livres sont vraiment de grande qualité. J’ai eu le plaisir de les découvrir lors du Salon du Livre de Mouans-Sartoux et j’ai été frappé par la splendeur de leurs ouvrages et de leurs illustrations. C’est plein de poésie et de délicatesse.

Maison Eliza

Depuis peu, vous pouvez trouver dans le commerce 3 imagiers signés Agathe Singer chez Maison Eliza. J’ai la chance d’avoir à la maison 2 d’entre eux « Les formes de ma ville » ainsi que « Petits et grands de la jungle », mais il existe également « Les couleurs de mon jardin ».

Ces livres s’adressent donc aux tous petits mais changent des simples imagiers que nous connaissons tous. Dans « Petits et grands de la jungle », l’enfant va par exemple pouvoir enrichir son vocabulaire avec le « dendrobate » ou encore le « morpho ». Dans « Les formes de ma ville », les objets du quotidien des citadins ont des formes particulières: le café est rond , le square est hexagonal, etc.

Maison Eliza

Les illustrations sont juste sublimes, avec des couleurs à la fois vives et douces. C’est un vrai moment d’évasion.

Maison Eliza

Notez que les pages sont cartonnées pour plus de solidité avec les petites mains. Ils devraient ainsi pouvoir survivre aux mâchouillis et autres lancées de livres des enfants parfois peu délicats.

Maison Eliza
Maison Eliza

Et comme cela me tenait à cœur de vous faire découvrir ce merveilleux travail d’Agathe Singer, je vous permet de gagner un exemplaire de « Petits et grands de la jungle » de chez Maison Eliza. Pour cela, rendez-vous sur mon compte Instagram pour tenter votre chance. Je croise les doigts pour vous.

Petits et grands de la jungle

Je suis un voyageur – Laurence Fey / Aurore Marguin

J’ai de la chance de travailler pour le journal La Strada. Si vous n’habitez pas le sud-est de la France, vous ne connaissez pas. Mais c’est le journal culturel leader dans le coin. Nous sommes distribués dans les Alpes-Maritimes, le Var et Monaco. Nous sommes entourés de beaucoup de pigistes de talent, comme Laurence Fey. Si vous aimez l’univers de la littérature jeunesse, ce nom vous dit peut-être quelque chose. Et pour cause: elle a écrit de nombreux livres pour le jeune public comme « Un sacré cinéma » ou encore « Le plus beau jouet du monde ». Elle s’associe donc ici à l’illustratrice Aurore Marguin pour « Je suis un voyageur ».

Je suis un voyageur

Notez que ce n’est pas une histoire à proprement parler. C’est plutôt un ouvrage où vous allez pouvoir coller des souvenirs de la vie de votre enfant.

Je suis un voyageur

A l’heure du numérique, on ne sort plus assez de photos sur papier. Et le jour où nous perdons notre portable ou que notre disque dur nous lâche, c’est le drame. Avoir un enfant, ça donne vraiment envie de ne pas en perdre une miette et de reprendre les bonnes habitudes du papier glacé.

« Je suis un voyageur », titre de cet ouvrage, mais ne pensez pas que votre bébé doit avoir fait le tour de la planète pour pouvoir vous le procurer ! Pas du tout. On ne parle pas de voyage à travers le monde. Mais pour un nouveau-né, chaque jour est une découverte, chaque instant une escale, faite de rencontres et de surprises. Ici, vous allez pouvoir y coller une photo de votre enfant dans le bain, ou encore dans son premier lit de grand.

Je suis un voyageur

Une fois rempli, cela peut être également un beau cadeau de Noël à offrir aux grands-parents qui sont toujours friands d’avoir des photos de leurs petits chéris. Pour savoir où trouver « Je suis un voyageur », il vous suffit de cliquer ici .

Je suis un voyageur

Et vous ? Conservez-vous vos photos sur disque dur? Sur un cloud? Ou préférez-vous garder une version papier? Dites-moi tout en commentaire.

Je suis un voyageur

« Arrête de bouger ! » aux éditions ABC Melody

Il y a des livres qu’on aime plus que d’autres… Des livres qu’on aime feuilleter et conter à notre enfant… Des livres qui donne envie de mimer en prenant une voix rigolote pour incarner le personnage… Des livres qui font aimer la lecture…. « Arrête de bouger ! » aux éditions ABC Melody en fait parti.

Arrête de bouger

Vous allez faire la connaissance d’un grand peindre : Salvador. Salvador est un personnage rigolo avec de longs cheveux, une longue barbe et un béret sur la tête. L’image en quelque sorte que nous pouvons nous faire d’un artiste. Je prends toujours un accent espagnol en parlant un peu fort et en faisant de grands gestes quand je lis ce livre et ça a tendance a bien faire rigoler notre Petit Écureuil (je vous ferai grâce d’une vidéo de moi en train de lire ce livre car je suis assez ridicule en le faisant mais on s’amuse).

Arrête de bouger

Ce qui me plaît tout particulièrement dans ce livre, c’est que le personnage principal s’adresse directement à l’enfant. Notre fils se sent très impliqué et je le vois sourire quand on parle de lui. Je le vois bomber le torse quand Salvador dit: « Traits du visage parfaits, grande élégance et en plus, tu m’as l’air très intelligent. Tu dois être drôlement populaire à l’école ». Mais aussi titiller quand notre artiste se trompe sur sa description « Je vais commencer par du jaune pour tes cheveux ». J’ai le droit alors à : « Pourquoi il dit ça? C’est toi qui est blonde, moi je suis châtain ». C’est très amusant de le voir réagir au fur à mesure des pages.

Arrête de bouger

Dans cette histoire, notre artiste peintre veut donc faire un portrait de notre jeune lecteur. Mais forcément, il ne veut pas qu’il bouge. Cela a même tendance à l’agacer de voir son modèle gesticuler dans tous les sens et c’est très comique de voir Salvador s’énerver.

Je ne vous raconte pas la chute parce que ça serait vous gâcher l’histoire, mais c’est à mourir de rire. Et je vous assure qu’à chaque fois que je termine l’histoire, j’ai le droit à un « Encore une fois ! » de la part de notre Petit Écureuil.

Arrête de bouger

Les illustrations sont en plus sublimes. Bref, c’est un fantastique ouvrage à avoir absolument à la maison. C’est bientôt Noël, pourquoi ne pas penser à le glisser sous le sapin? Vous le trouverez dans le commerce pour 14 euros. Et vu la qualité, c’est un bon prix ! Coup de cœur assuré ! Merci ABC Melody pour cette merveille.