« Oh là là, Lucie! » chez Gautier-Languereau

Souvenez-vous, il y a quelques semaines de cela, je vous parlais du livre « L’ours Bla-bla », un ouvrage pour enfants aux illustrations sublimes signées Pippa Curnick. Elle est de retour avec un nouveau livre en collaboration avec Danny Baker : « Oh là là, Lucie! ».

Oh là là, Lucie!

Cette fois-ci, nous allons faire la connaissance de Lucie, une jolie petite oie qui vie seule dans les bois et qui n’a jamais rencontré d’autres animaux.

On la suit donc dans sa petite vie tranquille: dans son jardinage, dans sa récolte de fraises, ou encore dans sa cueillette de fleurs. Durant ses multiples activités, elle va faire la connaissance d’un loup, puis d’un ours et enfin d’un lion. Chacun à son tour essaye de lui faire peur en poussant de gros hurlements. Mais il en faut bien plus à Lucie pour la perturber. Elle continue son petit train-train sans se soucier de ses importuns. La jolie oie préfère les inviter à prendre une tasse de thé et à manger un morceau de gâteau. Invitation qu’ils déclinent chacun à leur tour… Ces grands féroces sont plutôt ahuris que Lucie ne prenne pas ses pattes à son cou. C’est la première fois qu’ils tombent sur une proie qui n’a pas peur.

Or, un jour, notre jeune héroïne a la surprise d’avoir la visite de ces trois gros méchants. Le loup, l’ours et le lion se tiennent devant sa porte et demandent à venir déguster ce bon goûter. Ne vous faites pas avoir: ce n’est pas la sympathie de notre oie qui les a attirés, mais tout simplement qu’ils sont eux-même la proie d’une autre créature qui essaye de leur faire peur. Comme dit la morale: tel est pris qui croyait prendre !

Oh là là, Lucie!

Une jolie histoire pleine d’humour avec des illustrations colorées et travaillées. Une nouvelle pépite sortie aux éditions Gautier-Languereau au prix de 14,95 euros. Un livre que je vous conseille à partir de 3 ans.


« Une lumière dans la nuit » de Marie Voigt

Je crois que la plupart des enfants passent par l’étape : peur du noir. C’est vrai que la nuit peut paraître effrayante pour les plus petits. Ils sont loin de leurs parents, dans une chambre sombre avec de petits bruits qui viennent de je-ne-sais-où. J’ai toujours essayé de dompter les craintes de notre Petit Écureuil par la lecture. Il y a tellement de pépites qui permettent de dédramatiser. Aujourd’hui, je vous parle d’un splendide livre que j’ai reçu des éditions Gautier-Languerau « Une lumière dans la nuit » de Marie Voigt.

une lumière dans la nuit

Vous allez faire la connaissance de Betty, une jeune demoiselle qui n’a pas du tout peur de la nuit. Bien au contraire, elle l’adore ! C’est le moment où les histoires sont les plus magiques. D’ailleurs, en parlant de magie, Cosmo, le héros de son livre de ce soir vient d’apparaître dans sa chambre. Et autant vous dire qu’il n’est pas aussi courageux qu’elle face à l’obscurité de la nuit. Mais Betty a bien décidé de lui montrer qu’il ne craint absolument rien.

une lumière dans la nuit

Je ne vous cache pas que lorsque j’ai ouvert ce livre pour la première fois, je me suis dit « Wouah ». C’est plein de poésie et les illustrations sont féériques. Du haut de mes 36 printemps, j’arrive à m’émerveiller devant autant de beauté. Forcément enfant, on ne peut que regarder ce livre avec des yeux plein d’étoiles.

une lumière dans la nuit

Betty et Cosmo vont donc partir à l’aventure et explorer une caverne. Attention, il est noté à l’intérieur de celle-ci qu’il faut éteindre les lumières. Autant vous dire que ce n’est pas du tout au goût de Cosmo qui ne demande qu’à faire demi-tour. Betty se montre alors courageuse et suit les consignes…. Et là, la magie opère ! La caverne s’illumine de centaines de lumières de petites lucioles.

une lumière dans la nuit

C’est une histoire très douce qui permet aux enfants de se détendre avant de se lover dans les bras de Morphée. Un somptueux livre qui est, à mon sens, une vraie oeuvre d’art. Vous trouverez cet ouvrage dans le commerce pour 14,95 euros.

une lumière dans la nuit


« On est tous uniques » des Editions Gautier-Languereau

Je vous livre aujourd’hui un nouveau bijou de chez Gautier-Languereau « On est tous uniques » de Karl Newson et Kate Hindley.

On est tous uniques

Je ne sais pas si je me voile la face où si c’est parce que j’ai le nez plongé dans l’éducation bienveillante, mais j’ai l’impression qu’on apprend un peu plus aux enfants de maintenant que nous sommes tous différents et qu’on doit s’accepter les uns les autres. Je suis née au début des années 80 et je n’ai pas souvenir qu’à cette époque où nous expliquait autant à quel point il est important de respecter les différences de chacun. Il est pourtant primordial pour bien vivre ensemble d’expliquer que nous sommes tous uniques. Voici donc un livre qui vous aidera à apprendre à votre enfant que nous avons tous nos spécificités.

On est tous uniques

« On est tous uniques », un ouvrage avec des illustrations bourrées d’humour qui met en scène sur chaque page des personnages très opposés. Il y a des petits/des grands, des câlins/des grognons, des doux/des brusques, des vieux/des jeunes, des rapides/des lents, des calmes/des bruyants… Nous sommes tous pareils et différents à la fois. Et ce sont nos différences qui font notre richesse.

On est tous uniques

Parfois, quand on est jeune, on veut se fondre dans la masse… On veut plaire et on croit que pour cela, il faut être comme tout le monde. On apprend en grandissant que c’est en s’assumant qu’on est vraiment heureux et qu’on nous aime pour ce que nous sommes vraiment. C’est important de pouvoir l’expliquer aux plus jeunes. Je trouve donc primordial que ce genre de livres existe.

On est tous uniques

Les dessins sont sublimes. C’est coloré et plein de pep’s. Les textes sont épurés, juste ce qu’il faut. Vous allez fondre sur cette galerie de personnages et d’animaux tous uniques à leur manière.

On est tous uniques

Un magnifique ouvrage que vous trouverez dans le commerce pour 14,95 euros. Un livre à mettre entre les mains de tous les enfants.

On est tous uniques

Aldebert est de retour en librairie avec « Une ascension au poil ».

Connaissez-vous Aldebert? Je suis une grande fan depuis toujours de cet artiste. Pour vous raconter un petit peu ma vie, quand j’étais jeune et encore fraîche (oui soyons honnête, je suis loin de mes 20 ans), j’ai eu une grande période musique française à texte. J’ai beaucoup écouté La Rue Ketanou, les Hurlements de Léo, les Ogres de Barback, ou encore Aldebert.

Aldebert une ascension au poil

Aldebert, artiste de Briançon, est très attaché à sa terre natale. Il a une poésie, une justesse des mots, une drôlerie naturelle. Depuis 11 ans maintenant, il s’est tourné vers le monde de l’enfance. Il a commencé avec « Enfantillages », un album de duos avec de nombreux artistes reconnus. Depuis, on ne l’arrête plus… Plusieurs opus sont sortis, des tournées à travers la France faisant le bonheur des petits et des grands, mais également des livre-cds d’une qualité exceptionnelle. Je vous avais d’ailleurs parlé il y a quelques semaines de cela de « Mon amoureuse ».

Aldebert est de retour en librairie avec un nouvel ouvrage « Une ascension au top ». L’histoire d’un petit garçon qui meurt d’envie d’aller faire un tour en montagne. Alors forcément, à côté de chez lui, ce n’est pas l’Himalaya, mais c’est tout de même bien joli. Il part donc avec ses parents et ses amis en expédition. On pourrait penser qu’ils pourraient tomber sur un yéti, mais c’est une tout autre créature qu’ils vont rencontrer. Je ne vous en dis pas plus, je ne veux pas vous spoiler. Mais il y a une morale à cette histoire et elle est d’actualité. On parle environnement et écologie dans cette ouvrage. Cela nous a permis d’en parler pour sensibiliser notre Petit Écureuil.

Encore un succès pour Adelbert qu’on aime beaucoup à la maison. Sur le cd qui accompagne ce livre, vous aurez donc la voix de l’artiste qui conte l’histoire, mais aussi la chanson « Madame Nature ».

Le prix est totalement raisonnable pour un tel ouvrage. Comptez seulement 9,95 euros.

Aldebert une ascension au poil

Et comme je suis d’humeur généreuse, je vous offre l’album « Mon amoureuse » d’Aldebert. Pour cela, direction mon Instagram. Il vous faudra alors liker mon compte ainsi que le post, inviter vos amis et si vous le souhaitez, partager en story. Vous avez jusqu’au 14 juin minuit pour participer. Bonne chance à vous.

Aldebert concours

7 Histoires de Printemps – Deux Coqs d’Or

Qui ne connait pas la collection « Un Petit Livre d’Or » ? Grand classique de la littérature pour enfant puisqu’elle a fait son apparition en 1949. Elle a permis à de nombreuses générations de se plonger dans de jolies histoires. C’est plus de 300 millions de livres édités. De quoi trouver son bonheur. Aujourd’hui, je vous présente « 7 Histoires de Printemps ».

7 histoires de printemps

Pourquoi on aime ?

Le principe de cet ouvrages est simple : 7 histoires qui ont besoin seulement de 5 minutes chacune pour être lue. Le soir, dans de nombreux foyer, la routine du dodo est souvent de lire un livre à son petit avant de se plonger au pays des rêves. Vous y trouver votre bonheur. Et si votre enfant est un gourmand de littérature ; vous pourrez toujours prolonger ce temps de lecture avec une deuxième histoire.

7 histoires de printemps

Ici, nous célébrons donc le printemps avec des histoires variées. Vous y trouverez « Mon histoire anti-cauchemar », « Pouf et Noiraud campeurs », « Le corbeau et le renard »… Et beaucoup d’autres pour faire le plein d’aventures. Les personnages sont tous différents, mais vous retrouverez à chaque fois une fraîcheur printanière.

7 histoires de printemps

Je vous parle souvent de la maison d’édition Gautier-Languereau, mais chez Deux Coqs d’Or, les illustrations sont également très mignonnes et colorées.

Il est indiqué à partir de 3 ans, mais les histoires sont très simples et largement abordables pour les petits dès 2 ans.

7 histoires de printemps

Le tarif est des plus abordables car vous aurez ici 7 histoires pour à peine 6,95 euros. Ce qui fait quand même un ratio de même pas un euro chacune… Vous pourrez difficilement faire moins cher.

Vous pouvez prolonger la collection avec d’autres ouvrages tout aussi sympathique. L’été approche à grand pas par exemple; n’hésitez pas à acheter les « 7 Histoires d’été ». Vu le prix, il serait bête de ne pas en profiter.

7 histoires de printemps

« Dans la lune » aux éditions Gautier-Languereau

Encore une pépite de chez Gautier-Languereau, je vous présente aujourd’hui « Dans la lune ».

Pourquoi on l’aime?

Dans la lune livre

Tout simplement car j’y ai reconnu mon fils. Petit Écureuil est un enfant hypersensible et très observateur du monde qui l’entoure. Nous pouvons passer des heures à regarder des fourmis déambuler et communiquer avec leurs antennes, pendant que d’autres enfants sont plus dans les jeux de ballons.

Dans la lune livre

Ici, nous découvrons Jacques-Etienne, un enfant tendre et rêveur qui est un petit peu dans sa bulle. Il a une imagination débordante. Pour lui, tout est prétexte à se raconter des histoires. Lorsqu’il voit de l’eau couler dans un caniveau, il s’imagine par exemple un petit ruisseau avec un bateau qui vogue sur les flots.

Dans la lune livre

En classe, il est souvent dans la lune. Il observe le monde qui l’entoure et s’égare dans ses pensées. S’il aperçoit un oiseau par la fenêtre, il se voit alors s’envoler sur les ailes de ce dernier. Ces rêveries constantes peuvent énerver ses professeurs. Le monde qui l’entoure ne comprend pas toujours pourquoi Jacques-Étienne semble si loin et lui demande de revenir sur Terre.

Jacques-Étienne est un enfant qui est souvent seul. Ses camarades ne sont tous comme lui. Mais un jour, il fait connaissance d’Adélaïde. Elle lui demande alors de partir sur la lune avec elle. Voici une rêveuse tout comme lui.

Dans la lune livre

Cet album est un coup de cœur qui parlera à tous les enfants dotés d’une sensibilité particulière, aux rayures de zèbres un peu prononcées. Un ouvrage poétique qui montre que la différence est belle et qu’on ne peut pas demander à un enfant (ou un adulte bien sûr) d’être ce qu’il n’est pas. Laissons les rêveurs rêver. « Dans la lune », un livre que vous trouverez dans le commerce pour 12,90 euros.

Dans la lune livre

« Ce qui s’est passé quand j’ai dit oui »

Haaaa encore une merveille signée Gautier-Languereau. Vous connaissez mon amour pour cette maison d’éditons… Il y a quelques semaines de ça est donc sorti dans le commerce « Ce qui s’est passé quand j’ai dit oui ».

"Ce qui s'est passé quand j'ai dit oui"

En tant que parents, vous connaissez très certainement cette fameuse période du « non » des enfants qui peut durer très longtemps. Cela commence avec le si célèbre « terrible two » et peut durer une bonne partie de l’enfance. « Non, non et non », voici des mots qui raisonnent dans de nombreux foyers.

Dans cet ouvrage, nous faisons donc la connaissance d’une petite fille attachante qui passe son temps à dire « non » à tout. Ses parents lui demandent donc de faire un effort là-dessus. Elle décide alors de changer de tout au tout et de répondre toujours « oui » . Quand soudain, elle fait la connaissance de Gédéon.

"Ce qui s'est passé quand j'ai dit oui"

Gédéon est un gorille qui vient sonner à sa porte et lui demande plein de choses très farfelues. Notre petite héroïne acquiesce à tout ce qu’il lui demande et se retrouve dans des situations incroyables.

"Ce qui s'est passé quand j'ai dit oui"

J’aime quand les lectures enfantines donnent une leçon de morale. On apprend donc qu’il ne faut pas dire « oui » à tout. Cela peut blesser des personnes car on leur ment pour leur faire plaisir. On peut se retrouver également dans des situations compliquées car on a accepté de faire des choses qu’on ne voulait pas. Ce livre donne également une leçon aux parents en leur faisant comprendre qu’un enfant ne peut pas tout accepter des autres, même des parents.

"Ce qui s'est passé quand j'ai dit oui"

« Ce qui s’est passé quand j’ai dit oui », une histoire touchante qui se finit bien avec Papa et Maman qui sont là pour lui faire un câlin et l’aider quand cela ne va pas. Des illustrations colorées, un grand format à prendre en main. Une fantastique histoire à partir de 3 ans, que vous trouverez dans le commerce pour 14 euros.

Les poux sont de retour !

On a de la chance dans la Famille Écureuil, personne n’a jamais eu de poux. Quand nous étions jeunes et frais, Papa Écureuil et moi-même n’avons jamais eu le droit à ces petits parasites sur nos têtes. Pour l’instant, Petit Écureuil semble avoir hérité de notre chance. Je ne crie pas victoire trop vite, mais pour le moment nous n’avons pas eu besoin de dégainer la lotion qui pue. Et vu les cheveux bien touffus et bouclés de notre rejeton, j’en suis bien contente. Bref, tout ça pour vous dire que j’ai reçu un super livre de chez Gautier-Languereau, ma boîte d’édition jeunesse préférée: « Les poux sont de retour! »

Les poux sont de retour !

Au commencement de la lecture, j’ai cru à un documentaire pour enfants. Pendant quelques pages, on nous explique ce que sont les poux, comment ça s’attrape et comment s’en débarrasser. Et puis très vite, l’histoire commence !

Les poux sont de retour !

On apprend alors que les poux sont sur la tête des enfants pour pouvoir s’instruire à l’école. En effet, il est vital pour ces petites bêtes de savoir lire pour pouvoir déchiffrer l’étiquette du shampoing antipoux et se sauver à temps. Il est indispensable pour eux de suivre les cours d’éducation physique pour être en forme pour aller rendre visite à leur si grande famille sur les têtes voisines. Il est primordial de savoir compter pour repérer leurs si nombreux enfants…

Les illustrations sont sublimes (comme toujours dans cette maison d’édition). Il y a plein de petits détails amusants qui donnent envie de s’attarder sur chaque page.

Les poux sont de retour !

C’est un ouvrage bourré d’humour. En tant que parents, je prends beaucoup de plaisir à le lire à notre fils. Et finalement, il n’y a pas besoin d’avoir des poux plein la tête pour pouvoir se plonger dans cette lecture.

Il ne coûte que 10,95 euros. Un vrai chef d’oeuvre qui vous fera décomplexer d’avoir plein de lentes sur le cuir chevelu.

Découvrez le livre « L’ours blabla » de Pippa Curnick

Si vous me suivez depuis un moment, vous connaissez mon amour pour la maison d’édition Gautier-Languereau. Leurs livres sont tous aussi magnifiques les uns que les autres, les illustrations très soignées, avec une pointe de poésie. Très fraîchement sorti dans le commerce, voici leur tout nouveau bijou « L’ours blabla » de Pippa Curnick.

L'ours blabla

Pourquoi on aime ?

Pour cette histoire touchante et porteuse de moral. C’est l’histoire d’un ours qui aime beaucoup parler. Il parle du matin jusqu’au soir et du soir jusqu’au matin. Cela a plutôt tendance à fatiguer les autres ours qui en ont un peu ras la casquette de l’entendre blablater sans cesse. L’ours décide donc un jour de quitter sa maison et de trouver un endroit où il pourra parler sans agacer personne. Il se retrouve alors sur une île où vivent des oiseaux qui n’ont pas du tout le même langage que lui. Mais ils trouvent un système ingénieux pour pouvoir communiquer : la gymnastique de sourcils ! C’est mignon, c’est amusant et cela apprend surtout que même si on est différent, on peut se comprendre et surtout s’apprécier. Dans une société où on vit aujourd’hui avec la peur de ce qui ne nous ressemble pas, il est bon de rappeler aux enfants que la différence est une richesse et non quelque chose qui devrait séparer les gens.

L'ours blabla

Pour ces illustrations sublimes. Comme je vous le disais plus haut: c’est vraiment une marque de fabrique de cette maison d’édition. Les couleurs sont flashys: du jaune qui pète, du rose fluo, du bleu électrique, tout est fait pour attirer et accrocher l’oeil. Les dessins sont travaillés et chargés (dans le bon sens du terme). Les personnes donnent envie de sourire rien qu’en les regardant. C’est vraiment un bel ouvrage.

L'ours blabla

Pour son format. C’est vrai que lorsqu’un livre pour enfant est aussi beau, je trouve les petits formats un peu dommage. Cela n’exploite pas entièrement le potentiel de l’oeuvre. Ici, on a plaisir à ouvrir ce grand livre et à se plonger dans l’histoire. C’est un bel objet que vous aurez plaisir à trouver dans la bibliothèque de votre enfant.

L'ours blabla

Pour sa cible large. Je dirais que « L’ours blabla » est à partir de 3 ans. Mais l’histoire est tellement belle et rigolote que l’on peut très bien se régaler avec les tribulations de ce bavard à l’âge de 6 ans.

L'ours blabla

Vous l’aurez compris, c’est un livre coup de cœur que vous trouverez dans le commerce pour 14,95 euros.

Découvrez les nouveaux livres de Laura Romero aux Éditions Samir

Tout d’abord, je voulais remercier les Éditions Samir qui m’ont fait confiance et m’ont permis de découvrir une auteure jeunesse que je ne connaissais pas du tout « Laura Romero » à travers ces deux derniers livres fraîchement sortis « Le berger des boules de neige » et « Le meilleur monde du monde ».

Laura Romero

« Le berger des boules de neige ».

Livre parfaitement de saison puisqu’il parle du changement de saison de l’hiver au printemps. Nous faisons donc la connaissance de Martin, un petit garçon qui devient berger de boules de neige. Il prend soin de ses boules au fil de l’hiver, comme un berger le ferait de son troupeau de moutons. Un jour, à son réveil, il se rend compte qu’une de ses précieuses boules manque à l’appel. Mais surtout le paysage commence à changer et il découvre un tapis de fleurs blanches. C’est le début du printemps.

Le berger des boules de neige

Nous aimons les illustrations soignées et épurées avec le ciel qui change progressivement de couleur au fil des pages et du temps qui passe. Cela est une belle façon d’inciter nos chers petits à prêter attention à la nature qui nous entoure et aux changements de saison. Un livre que je conseille à partir de 3 ans.

Le berger des boules de neige

« Le meilleur monde du monde ».

Coup de cœur pour notre Petit Écureuil. Quand nous l’avons reçu, il a fallu lui lire et relire en boucle. Nous retrouvons ici Lucas, un enfant qui est en train de fabriquer le meilleur monde du monde. Mais au début, tous ses amis ne peuvent pas y habiter. Il manque par exemple le terrier du renard, un lac pour que le cygne puisse y nager, un trésor pour que le dragon puisse le protéger. Petit à petit, le petit garçon rajoute tout ce qu’il faut pour que chacun soit heureux dans le meilleur monde du monde.

Le meilleur monde du monde

Ce que j’aime dans cet album jeunesse, ce sont les illustrations qui se démarquent avec la présence de papiers découpés, voir même froissés, mais aussi l’incrustation de pièces en plastique, ou même de bois… On reconnait la patte de Laura Romero. D’ailleurs le personnage de Lucas ressemble beaucoup à celui de Martin du livre « Le berger des boules de neige ». Une histoire pleine de poésie qui convient parfaitement aux enfants à partir de 3 ans.

Le meilleur monde du monde

Et n’oubliez pas : un enfant qui lit est un candidat de moins pour les émissions de télé-réalité plus tard. Donc n’oubliez pas de leur mettre pleins d’ouvrages entre les mains…