« Onomorombonga » chez Gautier-Languereau

Alors là… Alors là… Alors là…. Attention !!! C’est vraiment un énorme coup de cœur que je vous présente aujourd’hui: « Onomorombonga » qui vient tout juste de sortir chez Gautier-Languerau. Notre Petit Écureuil en est fan et j’avoue avoir beaucoup de plaisir à lui lire cet ouvrage.

Onomorombonga

Cette histoire se passe il y a fort longtemps. Dans une contrée près d’une rivière, les animaux vivaient heureux et en paix. Mais le soleil se mis à vraiment chauffer et la sècheresse s’est installée. Il n’y avait plus rien à boire et la famine menaçait les plus faibles.

Une nuit, Dame Tortue fit un drôle de rêve. Elle vit un arbre avec plein de choses délicieuses accrochées (soulignons que jusqu’à là, les fruits n’existaient pas). Elle va donc voir la sorcière Keko pour lui demander conseil. Elle lui explique que cet arbre existe vraiment mais la route est longue. Keko lui dit que Dame Tortue devra saluer l’arbre en prononçant son nom pour pouvoir avoir ces fruits. Mais attention, l’arbre porte un nom à coucher dehors : « Onomorombonga ».

Dame Tortue prend donc la route direction cet arbre fruitier pour sauver tous les animaux de la famine et de la soif. Elle croise alors différents animaux qui pensent mieux réussir cette tâche qu’elle… Tout d’abord Lion qui se croit plus fort et pourtant se fracassa contre une grosse termitière… Puis Eléphant qui se vante d’avoir la plus grosse mémoire. Finalement, tête en l’air, il percuta un baobab. Gazelle se pense plus rapide et pourtant trébucha dans la boue d’une rivière asséchée.

Dame Tortue observa tous ses amis échouer et poursuivi son chemin. Elle prit son temps mais arriva devant l’arbre où tous les animaux l’attendaient. Ils prononcèrent alors le nom « Onomorombonga » et des centaines de fruits différents tombèrent des arbres.

Onomorombonga

Une façon moderne du lièvre et la tortue. Rien ne sert de courir mais il faut partir à temps. Les vantards ne sont pas forcément ceux qui arrivent le mieux. Une belle morale pour les enfants.

Soulignons également la beauté des illustrations et un prix pas excessif. Vous trouverez « Onomorombonga » dans le commerce pour seulement 12 euros.

Onomorombonga

Interview de parent instagrameur : La Petite Enfance

En cette période de confinement, j’avais envie de mettre à l’honneur des professions qui sont aussi au cœur de tout ce gros chamboulement. Et les assistantes maternelles sont aussi très touchées par tout ce qui se passe. Je vous présent donc, ce mercredi, une assmat que j’aime tout particulièrement: Véronique alias La Petite Enfance. Elle est très touchante et transpire la gentillesse et la bonne humeur. Toujours pétillante et entrainante avec sa musique des années 80. Une personne que je vous conseille de suivre.

La Petite Enfance

1- Tout d’abord merci à toi d’avoir répondu positivement pour cette interview. Peux-tu te décrire en quelques lignes ? 

Bonjour et merci à toi. Je m’appelle Véronique, j’ai 49 ans (50 en fin d’année). Je suis mariée et maman d’une grande fille de 19 ans (20 ans cette année). 

La Petite Enfance

2- Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir assistance maternelle? 

J’ai un parcours quelque peu atypique : j’ai obtenu une licence d’allemand avec l’objectif ensuite de devenir professeur des écoles. J’ai été admise en première année d’IUFM ( Institut Universitaire de Formation des Maîtres). Malgré une année de réussite, j’ai échoué au concours à vraiment très peu. J’ai alors décidé de faire des remplacements en tant qu’institutrice remplaçante. Cela a duré 4 ans : j’ai adoré même si ce fut difficile de changer d’école tous les ans, d’avoir des classes à multi niveaux. Malheureusement, ayant énormément de travail, je n’ai pas pu obtenir ce fichu concours. 
Et au bout de ces 4 années, on m’a gentiment dit qu’au bout de ces années je ne pouvais plus exercer ! Après s’être donnée à 200%, la nouvelle fut difficile à digérer. J’ai décidé alors de penser un peu à moi, à nous. Je suis devenue maman en septembre 2000. En octobre, je commençais pour deux ans une nouvelle formation de formateur d’adultes à l’université ! Cette formation se déroulait une semaine par mois, le bonheur car je pouvais consacrer beaucoup de temps à ma fille. 
Après obtention du diplôme, j’ai enseigné auprès de futures secrétaires médicales à savoir un mercredi par semaine. Cela n’était donc pas suffisant alors j’ai repris les remplacements d’enseignants car il en manquait énormément, un peu avec la boule au ventre après avoir été éjectée deux ans auparavant. Pendant deux ans, je travaillais du lundi au samedi midi. Mais j’ai finalement tout arrêté car je passais à côté de ma vie de famille, c’était trop difficile. C’est ainsi que j’ai pris la décision de devenir assistante maternelle.

La Petite Enfance

3- Combien d’enfants accueilles-tu chez toi ? Comment gères-tu la journée avec ces petits? Quelles sont les activités que tu proposes ? 

J’accueille actuellement trois loulous : une puce de 16 mois, un loulou de bientôt 11 mois et une grande chaque mercredi de 4 ans et demi. 
J’ai eu mes deux petits loulous bébés (4 mois pour la puce et 7 semaines pour mon loulou), je les vois donc évoluer de jour en jour. Je pratique essentiellement la motricité libre. Je loue régulièrement des jeux en bois afin de leur faire travailler la motricité fine. Pour ma grande puce, je lui prépare  une activité autour d’un thème qu’elle réclame chaque mercredi ! 
Je participe toutes les semaines aux animations du RAM (Relais Assistantes Maternelles). Nous nous retrouvons entre collègues et les enfants accueillis autour de l’animatrice. Nous rencontrons régulièrement des professionnels de la petite enfance : psychomotricienne, animatrice de la médiathèque, psychologue… Toutes ces animations et rencontres sont très riches professionnellement et humainement : elles permettent une analyse de sa pratique afin de se remettre en question aussi souvent que possible. Dernièrement, nous avons participé à Paris à une journée de formation sur le thème « Accueillir et partager ». 

La Petite Enfance

4- Quels sont les conseils que tu peux donner aux parents qui sont à la recherche d’une assistante maternelle ? Quelles sont les bonnes questions à poser ? 

Je ne sais pas s’il y a de bonnes ou mauvaises questions à poser. Lorsque je reçois de nouveaux parents, je leur explique la façon dont je travaille par le biais d’un PowerPoint illustré de photos. Je leur montre les cahiers que je fais pour chaque enfant présentant les différents progrès, activités… Je leur parle des dossiers photos et montages vidéos que je leur envoie chaque mois. Bref je leur explique ma façon de travailler, mes principes éducatifs. Ensuite ou en même temps, ils me posent leurs questions, nous échangeons. 
Ils peuvent ainsi faire leur choix. Je leur transmets aussi mon projet d’accueil qu’ils lisent tranquillement chez eux pour pouvoir prendre leur décision. 

La Petite Enfance

5- En ce moment, nous sommes en pleine période de confinement. Je sais que ce n’est pas une situation qui est simple pour de nombreuses assistantes maternelles. Ton quotidien est-il modifié? As-tu des échos d’autres assistantes maternelles qui sont en difficultés avec 6 enfants en garde ? 

Oui, mon quotidien est modifié. Je n’accueille plus depuis ce fameux 17 mars. Les parents de mes loulous ont fait le choix de ne plus me confier leur enfant. Je sais qu’ils sont en sécurité chez papa et maman. Je reçois régulièrement des photos et vidéos et nous organisons des visios afin que nous gardions le contact et ça fait tellement de bien ! 
J’ai quelques collègues qui accueillent encore des enfants dont les parents travaillent dans le domaine médical et la situation n’est pas facile car il est très compliqué de mettre en place les gestes barrières avec de jeunes enfants. Le risque est donc omniprésent pour les enfants et leurs parents, l’assistante maternelle et sa propre famille. 

6- Et pour finir, quels sont tes comptes Instagram chouchous ? 

Il y en a tellement mais je dirais ma collègue @lilymyrtille pour son franc parler, @labiotista pour tous ses conseils de cosmétiques bio et @ann.l.c pour son investissement et ses idées sans oublier @mamanecureuil

Merci encore à La Petite Enfance d’avoir répondu présente pour ce rendez-vous hebdomadaire. Je vous conseille vraiment de la suivre. Elle dégage beaucoup d’amour.

La Petite Enfance

Qui sera à l’honneur la semaine prochaine ? Soyez au rendez-vous pour le savoir… En attendant, voici un petit récapitulatif des autres interviews parues dans l’année:

Tuto pour peinture pour fenêtres

Vous êtes à la recherche d’activités à faire avec vos enfants en cette période de confinement ? Vous êtes au bon endroit. Aujourd’hui, je vous donne une recette super simple pour faire de la peinture pour fenêtres. Rassurez-vous, ça s’enlève très facilement avec tout simplement une éponge et de l’eau. Vous pouvez même laisser plusieurs jours les oeuvres de vos enfants en place sans aucun problème. Cela partira toujours en un seul geste. C’est une activité parfaite aussi quand on habite dans de petits espaces. Nous habitons en appartement et nous n’avons pas vraiment la place pour avoir un tableau à craies dans sa chambre. Cela lui permet d’avoir une grande surface pour s’exprimer librement.

peinture pour fenêtre

Il vous faudra donc :

  • de la gouache
  • du produit vaisselle
  • des pinceaux
  • une éponge et de l’eau pour le nettoyage

1- Attention, ça va être très rapide et très simple pour vous donner la recette: mettez dans des pots de la gouache. Versez-y un peu de produit vaisselle puis mélangez.

2- La recette est déjà finie ! Oui, je vous avais dit que ça serait très facile! Il ne vous reste plus qu’à donner des pinceaux à votre enfant et laisser l’artiste parler.

Et je vous le répète, pour le nettoyage, ça se passe avec un peu d’eau et une éponge ! Rien de plus. A vous de jouer les petits artistes en herbe ! De la peinture pour fenêtres réalisable avec simplement ce que vous avez à la maison. Pas besoin de bouger de chez vous pour vous équiper. Alors prenez soin de vous, de vos proches et surtout restez chez vous !

peinture pour fenêtre

Tuto raquettes en assiette en carton

On arrive à deux semaines de confinement et ça va être encore un peu long. On nous parle maintenant du 15 avril, mais personnellement je n’y crois pas du tout. Dans ma tête, je suis préparée psychologiquement à ce que cela dure jusqu’à minimum début mai…Soit encore un bon mois à tenir… Mine de rien, quand on a des enfants, il faut trouver de quoi les occuper. Nous vivons dans un appartement. Nous avons bien une terrasse pour pouvoir manger dehors, mais ce n’est pas assez grand pour courir et se dépenser. Il faut donc trouver des stratagèmes pour que notre Petit Écureuil puisse s’amuser et se changer les idées. J’ai donc fabriqué des raquettes en assiettes en carton pour qu’on puisse faire des parties de tennis avec un ballon de baudruche.

Raquettes en assiette en carton

Il vous faudra:

  • 2 assiettes en carton
  • 2 bâtons de glace
  • 1 pistolet à colle
  • du gros scotch
  • 1 ballon de baudruche

1- C’est très simple: il vous suffit de coller un bâton de glace en bois derrière chaque assiette en carton à l’aide du pistolet à colle.

2- Pour plus de solidité, renforcez la fixation avec du gros scotch

3- Si vous le souhaitez, décorez vos assiettes.

4- Gonflez un ballon de baudruche.

Il ne vous reste plus qu’à vous amuser et vous faire des passes avec vos superbes raquettes home-made. Soyons créatifs avec ce que nous avons à la maison. Ne prenons pas de risque à sortir inutilement pour trouver de quoi occuper nos enfants. Je vous assure qu’il y a largement de quoi faire avec ce qu’on trouve dans nos placards et tiroirs. Pensez à mettre de côté également vos rouleaux de papier toilette/de Sopalin, vos boîtes à oeufs ou encore des filtres à café, des pots de yaourts et j’en passe. Je vous conseille également de me suivre sur Instagram car je ne fais pas un article pour chaque activité que nous mettons en place. Par contre, je partage tout sur Instagram. Cela peut vous donner des idées pendant cette période de confinement. Prenez bien soin de vous et surtout restez chez vous !

« Taxi Pouet-Pouet ! » chez Gallimard Jeunesse

Qu’est-ce que j’aime les livres de chez Gallimard Jeunesse ! Je ne suis jamais déçue. Aujourd’hui, je vous présente une nouveauté qui fait beaucoup rigoler notre Petit Écureuil : « Taxi Pouet-Pouet ! »

Taxi Pouet-Pouet

C’est l’histoire d’un taxi qui se balade dans la ville et qui se fait appeler par des personnes très différentes : une petite dame qui veut aller écouter de la musique au Petit Bois, un policier à la moustache tordue qui veut attraper un voleur de pommes, le président-directeur-général de la Cot-Cot Compagnie, la maîtresse en maillot de bain qui veut faire l’école buissonnière, la fanfare pressée qui a peur d’arriver en retard au bal du Petit Bois… Mais surtout une minuscule dame avec un ventre bien arrondi qui va avoir un bébé ! Leur point commun: ils sont tous pressés et ils vont tous se retrouver ensemble dans le Taxi Pouet-Pouet. Pas moins de 52 personnes entassées dans un même véhicule !

Taxi Pouet-Pouet

Ce qui devait arriver arriva : trop de monde, le Taxi Pouet-Pouet céda ! Ils se rendent compte alors à ce moment là qu’une personne de plus vient d’arriver … Le bébé ! Ils se retrouvent tous au Petit Bois, tous heureux de ne plus se presser et de profiter de ce moment de bonheur avec l’arrivé de ce nouveau-né.

Cet ouvrage est magnifique. Il est grand et très coloré. C’est un bel objet que vous aurez plaisir à avoir à la maison. Je n’arrivais pas à vous le prendre en photo (et quelque part tant mieux, car il faut aussi un peu de mystère): présence d’une page qui se déplie sur la fin au moment où le Taxi Pouet-Pouet cède. Petit Écureuil adore ce moment et observer tous les détails amusants de la scène.

La morale est belle ! Nous vivons dans un monde de gens pressés. Nous voulons toujours aller plus vite et nous ne soucions pas du bonheur des autres. Le Monde est égoïste et nous pensons plus à notre plaisir personnel qu’à celui des autres. Alors que le principal est devant nous: la vie ! Prenons soin de l’essentiel. Il en est grand temps.

Un livre que je vous conseille de tout urgence que vous trouverez pour 15,90 euros. Et comme la morale le dit bien : prenez votre temps, ne vous précipitez pas pour le commander dès ce jour. Restez chez vous, pensez aux livreurs ! Mettez-le par contre dans votre Wish List et achetez-le dès que le confinement sera terminé. Vous ne serez pas déçus.

Je vous parle avec sincérité de So Shape

Vous avez certainement vu passer des pubs de So Shape sur les réseaux sociaux. C’est le régime à la mode en ce moment. J’ai eu l’occasion de le tester et je voulais vous en parler avec honnêteté.

So Shape

Je vous explique déjà le principe: vous perdez durablement du poids avec des challenges de 5, 14 ou 28 jours. 5 jours, c’est surtout pour éliminer un excès et 15 et 28 jours pour une réelle perte de poids. Cela se présente sous forme de berlingots sucrés ou salés à déguster le matin et le soir. Le midi, vous pouvez manger ce que vous voulez (dans la limite du raisonnable. Bien sûr, il faut éviter de manger un hamburger, des frites et un cookie en dessert).

So Shape

Personnellement, je me suis lancée dans un challenge So Shape de deux semaines. Pourquoi ? Parce que tout simplement j’ai pris du poids ces derniers mois. Et je pense que je ne suis pas la seule Maman a être en galère sur mes derniers kilos… On grossit avec la grossesse… On grossit avec le stress et la fatigue.. On prépare de bons goûters pour nos enfants et on ne peut pas s’empêcher de grignoter un peu de gâteau au chocolat… Et on fini l’assiette de nos petits en se disant que ce n’est pas bien de gâcher… Mais tout ça cumulé, ça se sent sur la balance.

Alors est-ce que j’ai perdu du poids avec So Shape ? La réponse est oui ! J’ai perdu 2,5 kilos en deux semaines. Après, c’est un peu logique quelque part… Chaque berlingot fait environ 220 calories… Soit 440 calories sur les deux berlingots de la journée. Donc même si je mangeais un repas sans trop regarder le midi (dans la mesure du raisonnable), j’étais largement sous les 1500 calories par jour, voir même les 1000 calories par jour ! C’est donc un programme hypocalorique qui peut être suivi sur un challenge de maximum un mois, mais cela ne doit pas être une habitude de vie.

So Shape

Est-ce que j’avais faim ? Non ça va ! J’avais peur car j’aime bien prendre un bon petit déjeuner à la base et j’amuse beaucoup mes collègues car à partir de 11h30, je pense déjà au repas. Pour le coup, je n’avais pas faim quand le repas du midi arrivait. Le soir, j’avais parfois un peu envie de manger. Mais je complétais avec des open food. Certains aliments sont acceptés en plus de votre repas. Je mangeais alors parfois une petite boîte de thon que je mélangeais avec le risotto aux champignons ou une petite boîte d’asperges.

Et le goût dans tout ça ? Bon là, je vais être très honnête… Le sucré, ça va .. Je ne dirais pas que c’étaient les meilleurs petits déjeuners de ma vie, mais je buvais mes boissons sans râler. C’était assez gourmand. Par contre, je n’ai pas du tout aimé le salé. C’était un vrai supplice pour moi de manger les berlingots du soir.

  • Côté sucré, j’avais pris Brownie, Stracciatella et Cookies Cream. Je les ai tous appréciés. Une petite préférence tout de même pour le brownie.
  • Côté salé, j’avais pris Macaroni & Cheese, Risotto aux champignons et Pâtes au pesto. Je n’ai rien aimé mais le plus dur a été pour moi les pâtes au pesto qui me tiraient au cœur.

Notez que si vous avez une sortie de prévue le soir, vous pouvez très bien échanger le repas libre du midi avec le berlingot du soir. Cela vous permet de conserver une vie sociale.

Est-ce que je referai une telle cure So Shape ? Oui, certainement. Pas tout le temps bien sûr… Mais éventuellement avant l’épreuve maillot de bain ou en rentrant de vacances quand j’ai bien abusé pendant 15 jours à manger n’importe quoi. Mais cette fois-ci, je ne prendrai pas de salé. Tant pis, je boirai une boisson le soir. Attention, ce n’est pas quelque chose que vous devez manger tout au long de l’année… Prenez ça comme une cure pour perdre quelques kilos et non comme une habitude alimentaire. Je vous conseille tout de même de consulter un nutritionniste si vous avez une grosse perte à prévoir pour ne pas détraquer votre organisme.

J’ai un code promo pour vous : PERSOMAMANECUREUIL Il vous permet de bénéficier de -9,50 euros sur les challenge 14 et 28 jours en sélectionnant (sélectionnez l’option personnalisation des saveurs).

Des idées pour occuper les enfants avec Nathan

Confinement oblige, en ce moment les parents sont beaucoup sur internet pour trouver les bonnes idées pour occuper leurs enfants. Cela tombe bien, Nathan met à disposition, entièrement gratuitement, une multitude d’activités à faire à la maison. On fait le point.

Nathan confinement

L’école à la maison ! Vaste sujet ! Ce n’est pas évident de s’improviser professeur des écoles. C’est un métier… Et il faut mine de rien beaucoup de patience et d’imagination. Sur le site de Nathan, des fiches téléchargeables sont mises à disposition pour faire quelques exercices chez vous. Et il y en a pour tous les niveaux : maternelle et primaire.

Nathan confinement
Nathan confinement

Vous y trouverez également des idées d’activités manuelles à réaliser avec ce que vous avez sous la main. On ne sort pas pour faire des courses de fourniture ! Il y a toujours de quoi faire de belles choses dans nos tiroirs en utilisant de la récupération. Et on peut même apprendre avec ces créations ! Pourquoi ne pas en profiter pour savoir déchiffrer l’heure comme un chef !

Nathan confinement

Nathan a pensé à tout et vous propose aussi des petits jeux à mettre en place avec vos enfants. Chez la Famille Écureuil, nous sommes des mordus de jeux de société. Notre fils joue plus à cela qu’avec le reste de ses jouets. Et bien ici, vous trouverez par exemple le jeu de la bataille navale à imprimer ! Ce n’est pas formidable ça ?!

Nathan confinement

Vous êtes en télétravail et ce n’est pas toujours évidant de s’occuper en non-stop de votre enfant ? Vous y trouverez également des coloriages qu’ils pourront faire en totale autonomie et même des histoires à écouter.

Le confinement, c’est aussi le manque d’activités physiques. Nous habitons en appartement et nous ne pouvons pas nous dépenser dans le jardin à courir après un ballon. Il faut donc trouver des stratagèmes pour dépenser notre Petit Écureuil. Sur le site de Nathan, vous pouvez dénicher quelques exercices à mettre facilement en place à la maison.

Nathan confinement

Le confinement, c’est aussi beaucoup d’organisation à prévoir pour les parents. C’est pourquoi Nathan a pensé à tout et vous propose quelques documents pour pouvoir s’organiser plus facilement.

Nathan confinement

Bref, vous l’aurez compris, n’hésitez pas à aller faire un petit tour sur leur site internet. Vous avez de quoi occuper vos enfants pendant un moment. Prenez bien soin de vous et de vos proches. Restez chez vous !

Interview de parent instagrameur : Paillettes et Imagination

Il y a quelques jours de cela, j’ai eu l’immense joie de découvrir que j’étais citée dans le Top 15 des comptes Insta à suivre de toute urgence pendant ce confinement avec le site Doctissimo. Je ne vous raconte pas comme j’étais flattée. Et plusieurs de mes Insta copines ont été également nommées, notamment Paillettes et Imagination. Je suis très heureuse de faire une place aujourd’hui à Mathilda, une Maman dévouée, passionnée et passionnante. Découvrez-la.

Paillettes et Imagination

1- Bonjour Paillettes et Imagination. Merci d’avoir répondu présente pour ce rendez-vous. Peux-tu te décrire en quelques mots ?

Bonjour Maman Écureuil! Je m’appelle Mathilda j’ai 31 ans, je suis la maman de deux petites filles Andréa 3 ans et demi et Sixtine 21 mois.

2- Maman de deux filles, je sais que tu privilégies notamment les activités Montessori. Es-tu formée pour cette méthode ? Comment faire pour pratiquer des activités Montessori à la maison?

Je suis formée Montessori 0-3 ans et en cours de formation 3-6 ans. En fait Montessori c’est très souvent du bon sens et des choses simples. Dans un premier temps il est important de mettre son lieu de vie en adéquation avec les enfants. Mettre à leur portée les choses qu’ils peuvent toucher et ranger le reste. Leurs donner des outils adaptés à leur taille. Je dis souvent qu’on n’aimerait pas manger avec une fourche ou boire dans un vase, c’est pareil pour les enfants. Ensuite c’est vraiment un état d’esprit, laisser faire son enfant, lui faire confiance,  l’observer pour lui apprendre à faire seul. Et en dernier lieu, il faut connaître le matériel et apprendre à le présenter aux enfants. Les enfants sont incroyables; ils nous guident vers leurs envies et leurs besoins à nous de savoir les observer ! 

Paillettes et Imagination

3- Bientôt tu reprends le chemin du travail (enfin quand le Coronavirus le voudra bien). Comment gères-tu cette reprise avec tes enfants ?

Je ne reprends pas vraiment le travail car je n’ai jamais arrêté totalement mais je n’ai vraiment pas beaucoup d’heures. Ma priorité c’est d’être présente pour mes filles. Mon compagnon bosse 6 jours sur 7 de 8h du matin à 20h donc mon rôle de maman au foyer est essentiel à l’équilibre de notre foyer. 

Paillettes et Imagination

4- Je sais que certains internautes pensent à tord que les parents instagrameurs prônent le parfait. Hors je sais que comme tout le monde, on fait des erreurs et il n’y a pas non plus d’enfants parfaits. Peux-tu raconter un peu l’envers du décors ? Est-ce que tes filles sont toujours partantes pour les activités?

Évidement Instagram laisse paraître que ce que l’on veut bien lui donner ! Je suis partisane de mettre que du positif sur mon insta car je parle des activités enfants et pas de mes états d’âmes… c’est un choix. Mes filles me réclament souvent des activités mais parfois elles n’en on pas envie je respecte leurs moments c’est très important pour moi. Pour vous donner les coulisses, souvent nous faisons 2-3 activités le même jour puis plus de jeux libres, de promenades les autres jours vraiment à la demande. Sur insta j’essaye de poster chaque jour mais ça ne veut pas dire que nous faisons une activité par jour. Parfois Je prépare de choses et je ne vous les montre jamais car les filles ne sont pas intéressées même si c’est rare que ça arrive. Je suis force de proposition elles disposent!!! Quant aux fails, j’essaye toujours de rebondir pour en faire autre chose, comme l’histoire de la tarte tatin c’est pas parce que ça part mal que c’est fichu!!!! Et souvent c’est même l’inverse qui se produit, j’ai une idée et au fil l’activité on améliore la chose. Et pour dire vrai j’aime pas trop prévoir les activités à l’avance, car n’importe quel élément qui me tombe sous la main peut être source d’inspiration au moment.

Paillettes et Imagination

5- En ce moment, nous sommes tous confinés à la maison. Aurais-tu des conseils à donner et des petites idées d’activités rapides à mettre en place ? 

Vivons ces moments comme une chance de nous rapprocher de notre famille, sous même le toit ou nos proches au téléphone ou en visio. Nous avons fait un apéro en visio avec toute ma famille mercredi soir c’était top. Ensuite c’est sûr, il va falloir occuper les enfants mais il faut se rappeler que les enfants (surtout le petits) n’ont pas tellement de repères spatio-temporels. Ils ne vont pas anticiper la longueur du confinement comme nous et auront plus de facilité à s’évader en jouant. Ce qui peut être sympa c’est vraiment de casser la routine. Vous mangez tous les jours sur la table du salon, inventer de nouveaux rituels on mangera sur la table basse en pique-niquant, dans le salon, sur le balcon dans le jardin si vous avez la chance d’en avoir un etc. Pour les activités tout dépend de l’âge des enfants mais vous pouvez retrouver près de 700 sur ma page!!  Je vais vous donner des idées tous les jours en story pendant le confinement.

Paillettes et Imagination

6- Et enfin, peux-tu me donner tes comptes Instagram chouchous?

Les premiers comptes que j’ai suivi avant de me lancer sont @marineactivity et @mamanhappycultrice ce sont aujourd’hui encore mes chouchous Avec @mavietrepidantedemaman on se suit depuis le début, nous avons commencé en même temps, on a le même parcours. J’aime énormément suivre les familles en ief également comme @mmemaman @samueletgaspard ou encore @lesinstantsdebonheur 

Paillettes et Imagination

Merci encore à Paillettes et Imagination qui s’est prêtée au jeu des 6 questions/réponses. N’hésitez pas à la suivre, elle est vraiment chouette. Je vous remets la liste complète des interviews de parents instagrameurs si vous en aviez loupé au passage. Qui sera l’invitée la semaine prochaine? Moi je sais, mais chuuuut, je ne dirai rien !

Tuto jeu de lancer de cerceaux

J’espère que le confinement se passe bien de votre côté. Cela fait maintenant une semaine que nous sommes chez nous, et on en a tous conscience: on va en avoir pour un moment! Donc autant passer ce temps le plus agréablement. Pourquoi ne pas travailler la créativité et la motricité de vos enfants avec un petit jeu de lancer de cerceaux home-made. Et vous allez voir, il ne vous faudra pas grand chose… Car on fait avec ce qu’on a et on évite de sortir faire des courses pour tout et n’importe quoi !

Tuto jeu de lancer de cerceaux

Il vous faudra donc :

  • 7 assiettes en carton
  • 1 rouleau de papier essuie-tout
  • 1 pistolet à colle
  • de la peinture
  • 1 paire de ciseaux

1- Commencez par couper le centre de 6 assiettes en carton. Pour plus de facilité, pliez vos assiettes en deux et coupez avec la paire de ciseaux.

2- Peignez ces 6 cerceaux à votre convenance. J’avoue que nous avons utilisé de la gouache solide car cela permettait de ne pas attendre le séchage de la peinture classique pour pouvoir rapidement utiliser ce jeu de lancer de cerceaux.

3- Fixez un rouleau de Sopalin au centre d’une autre assiette en carton à l’aide d’un pistolet à colle.

Il ne vous reste plus qu’à vous amuser à lancer vos cerceaux sur le socle en carton. Bien sûr, évitez de sortir votre jeu sur votre balcon ou dans votre jardin un jour de grand vent. Cela reste du carton fin… Cela s’envole facilement ! Pour ceux qui habitent en appartement, vous pouvez également y jouer dans un long couloir. Voilà de quoi vous occuper un moment.

Je fais un petit aparté pour remercier Doctissimo qui m’a citée dans les 15 comptes Instagram à suivre pendant ce confinement. Merci à eux, je suis vraiment flattée. N’hésitez pas à me suivre sur Insta, je vous mets plein d’idées d’activités à faire en famille pendant cette période de pandémie.

Ma licorne fait des prouts à paillettes

« Ma licorne fait des prouts à paillettes », quel drôle de titre pour un livre ! Rien qu’à la couverture on sait que ce nouvel ouvrage fraichement sorti chez Gautier Languereau sera en même temps tendre et drôle. Encore une jolie pépite pour les jeunes lecteurs.

Ma licorne fait des prouts à paillettes

C’est donc l’histoire d’une petite fille qui a une licorne à la maison. Mais cette licorne est un petit peu… comment dirais-je… turbulente ! Elle ne fait que des bêtises qui l’enquiquinent. Elle fait des prouts à paillettes puants dans son bain moussant… Elle pique le rouge à lèvres de Maman et lui fait des bisous baveux dégueu… Elle la réveille la nuit avec ses ronflements d’avion à réaction… Ou encore, elle fait éclater les ballons de son anniversaire avec sa corne débile qui brille… Bref, voici une licorne très agaçante !

Ma licorne fait des prouts à paillettes

Mais à côté de ça, c’est aussi une licorne très attachante ! Quand la fillette est au fond de son lit avec un gros rhume, elle lui peint des arcs-en-ciel… Quand bébé commence à pleurer, elle souffle des bulles sur ses boucles… Ou quand la petite fille se sent un peu seule, elle galope avec sa licorne sur le gazon…

Ma licorne fait des prouts à paillettes

Mais je vais vous faire une confession… Et quelque part vous spoiler le livre… Sa licorne, c’est son petit frère ! Et malgré tous ses prouts, ses éternuements et ses ronflements, la petite fille l’aime très fort.

C’est une jolie histoire de famille. Parce que oui, quand on a des frères et des soeurs, ils nous énervent souvent, mais à côté de ça, on les adore !

Un livre plein de poésie et de douceur avec des illustrations pleines d’humour et de couleurs. C’est pétillant !

Cela paraît quelque part un peu abstrait pour mon Petit Écureuil car il est fils unique, mais je le conseille aux enfants qui font partie d’une fratrie. « Ma licorne fait des prouts à paillettes », un joli album que vous trouverez dans le commerce pour 11 euros.