Interview de parent instagrameur: Maman Luju

Que j’aime ce rendez-vous! J’apprécie vous faire découvrir chaque semaine des comptes qui me tiennent tout particulièrement à cœur. Aujourd’hui, je vous présente Laurène, une Maman que je suis depuis mes débuts sur Instagram. J’aime son univers tourné autour du développement de l’enfant. Elle est douce et j’aime discuter avec elle. Si vous ne la connaissez pas encore, je vous conseille de foncer vous abonner à son compte, voici donc Maman Luju !

Maman Luju

1- Bonjour Maman Luju. Et merci d’avoir répondu présente à cette interview de parent instagrameur. Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Bonjour ! Tout d’abord, je voulais te remercier de me laisser une place sur ton blog 🙂
Je m’appelle Laurène, j’ai 32 ans, je suis la maman de Lucas, qui a presque 7 ans, et de Julia qui a 4 ans. Nous habitons en Limousin, une région que j’adore. Je suis enseignante en maternelle, mais j’évoque assez peu mon travail sur mon compte qui est plutôt dédié à ce que je propose à mes enfants.

Maman Luju

2- Qu’est-ce qui t’a donné envie d’ouvrir ton blog et ta page Instagram ?

Lorsque Lucas avait 18 mois environ, j’ai découvert deux blogs fabuleux : Maman Nougatine et Le pays des merveilles. J’ai alors découvert la richesse et l’étendue des activités que l’on peut proposer à un enfant, même tout petit. J’ai commencé à faire de nouvelles activités avec Lucas et au bout de quelques années, l’envie est venue de les partager avec d’autres parents. J’ai donc ouvert mon blog il y a presque 3 ans et ma page instagram dans la foulée. Aujourd’hui, je publie moins sur le blog et beaucoup sur Insta, car les échanges y sont vraiment plus riches et plus faciles. J’aime partager mes idées et mes découvertes et savoir que ça a pu servir à un autre parent est toujours un grand plaisir !

Maman Luju

3- Tu fais plein d’activités avec tes deux enfants, où trouves-tu ton inspiration ?

Je suis une accro à Pinterest ! Je fonctionne beaucoup par thème dans les activités que je propose aux enfants et lorsque je manque d’idées, je sais que je vais pouvoir y faire le plein 😉
Instagram est également une grande source d’inspiration : certaines mamans sont tellement créatives que je n’hésite pas à reprendre leurs idées, en les adaptant la plupart du temps afin qu’elles correspondent aux attentes de mes enfants (et en les citant ensuite lorsque je montre l’activité : je trouve important de ne pas s’approprier les idées des autres 😉 ).

Maman Luju

4- Je sais aussi que tu as un penchant pour les livres jeunesse. Est-ce que tu as des petits préférés que tu voudrais mettre en avant?

J’ai découvert la littérature jeunesse à la fac, lors de cours pour préparer mon concours d’instit. Et j’ai été fascinée par la qualité des livres que l’on peut proposer aux enfants.
Parmi mes chouchous, il y a Mon amour d’Astrid Desbordes et Pauline Martin, Boreal Express de Chris Van Allsburg, Au creux de mon arbre de Britta Teckentrup, Maman de Hélène Delforge et Quentin Gréban, Quand je t’attendais de Meritxell Marti et Xavier Salomo, un livre pop-up extraordinaire sur l’évolution du bébé dans le ventre de sa maman, Je t’aimerai toujours quoi qu’il arrive… de Debi Gliori. Et tellement d’autres…

Maman Luju

5- De part ta profession d’enseignante, comment se passe la reprise des cours et comment le vies-tu?

Suite à un drame familial, je n’ai pas encore eu l’occasion de reprendre le chemin de l’école. Mais pour avoir participé à l’organisation de la reprise, je peux te dire que c’est un véritable casse-tête : comment garder l’essence de l’école maternelle (se sociabiliser, avoir confiance en l’école, jouer, apprendre en manipulant…) tout en respectant le protocole sanitaire ? Il a fallu trouver de nouvelles manières de fonctionner. Mes élèves (j’ai des petits et moyens) ne reprendront que lundi prochain, le 25 mai, et je serai ravie de les retrouver, mais j’appréhende tout de même la façon dont vont se dérouler les journées. Tu imagines un enfant de 3 ans assis toute la journée à la même table sans pouvoir jouer avec ses camarades ? Notre rôle sera bien évidemment de veiller à la sécurité des enfants mais également de faire en sorte que l’enfant prenne toujours plaisir à venir à l’école, malgré ces conditions particulières. Un sacré défi, non ?

Maman Luju

6- Et pour finir, quels sont tes comptes Instagram chouchous ?

Il y en a tellement, je ne vais pas pouvoir te citer tout le monde ! Je vais commencer par te parler de mes comptes « repères », ceux que je suis depuis mes débuts sur Instagram : Maman sur le fil que j’adore, Maman dans les nuages, Mon bazar coloré, Maaademoisellea, La brigade d’Annaelle, le tien… 
Et puis il y a des comptes que j’ai découvert plus récemment mais qui sont aussi de vraies pépites, aussi bien par leur contenu que par la gentillesse des mamans qui se cachent derrière : Dinette Paillette, qui en plus d’être adorable est très drôle, blondinmathilde, que j’ai connu grâce à ton swap, Maman mais pas seulement…

Maman Luju

Merci encore à Maman Luju d’avoir répondu présente pour ce rendez-vous hebdomadaire, surtout que je sais qu’elle vie des moments pas simples en ce moment (je t’embrasse fort Laurène et pense bien fort à toi dans ces moments difficiles). En attendant de découvrir la prochaine Maman mise à l’honneur mercredi prochain, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Maman Luju

Découvrez Game Plak’ pour les mordus de billes

S’il y a un bien un jeu qui traverse les générations, ce sont les billes. Nos parents y jouaient étant jeunes… Nous enchainions les parties lorsque nous étions petits… Nos enfants y jouent dans la cours d’école… Et je peux le dire sans trop m’avancer : nos petits-enfants auront également un sac de billes dans leurs poches ! J’ai découvert cette année au Festival International des Jeux de Cannes Game Plak‘, une plaque en silicone absolument géniale pour jouer aux billes n’importe où. Zoom sur cette nouveauté qui va conquérir les plus jeunes.

Game Plak'

Pourquoi on aime?

  • Parce que c’est une jolie histoire qui commence avec l’amour d’une mère pour son fils. Camille apprend alors à son garçon comment jouer aux billes sur les plaques d’égout. Elle lui demande alors s’il y en a dans son école et il lui répond que c’est toujours pris par les autres enfants. Comme vous le savez, la nuit porte conseil ! Elle fut alors inspirée avec sa moitié pour créer une plak’ transportable ! Game Plak’ était alors née.
  • Parce que c’est en silicone. C’est tout souple et se roule en un clin d’oeil. Les enfants peuvent alors facilement transporter leur Game Plak’ pour jouer avec les copains n’importe où. Et pour ceux qui veulent jouer à domicile et qui vivent en appartement, le silicone permet également d’amortir le bruit des billes qui roulent et donc de rester en bons termes avec votre voisin du dessous.
  • Parce que vous pouvez mettre plusieurs Game Plak’ les unes à côté des autres afin de faire un grand terrain de jeux pour vos billes. Et c’est même plutôt conseillé ! Nous avons testé à la maison avec une seule plaque et nous avons vraiment eu l’envie de coller une voir plusieurs plaques supplémentaires afin de faire un grand circuit de plaques d’égout !
  • Allez, je vais faire un peu de chauvinisme: parce que c’est une entreprise française, et je dirai même plus : des Bouches-du-Rhône (c’est l’azuréenne qui parle avec fierté). PACA en force hihi ! Nous sommes loin des grandes filiales du jouet. Et il est bon d’encourager les bonnes idées.
  • Parce que le prix est raisonnable. Pour une seule plaque comptez 19,99 euros. Mais vous pouvez acheter deux plaques pour 34,99 euros. Et deux plaques, ça promet de belles parties de billes devant vous !

Vous l’aurez compris, nous sommes fans de Game Plak’ dans la Famille Écureuil. Et attention, surveillez bien mon compte Instagram car avant la fin de la semaine, je vous offrirai une plak’ de votre choix.

Game Plak'

Tuto maracas en pots de yaourt

De base je suis adepte de la récup pour faire des petits ateliers maison, mais j’avoue que le confinement m’a encore plus conforté dans mon amour de transformer des objets. Pourquoi acheter quand on peut utiliser « des déchets » pour amuser les enfants ? On vit dans une société de consommation. Et pourtant avec un peu d’imagination, on n’a pas besoin de mettre la main au portefeuille. Aujourd’hui, je vous explique comment faire des maracas maison avec simplement des pots de yaourt.

Tuto maracas en pots de yaourts

Il vous faut:

  • 2 pots de yaourt vides
  • des feutres de peinture acrylique style Posca
  • du riz
  • de la colle forte ou pistolet à colle

1- Commencez par conserver deux pots de yaourt après avoir déguster votre dessert. Pensez à bien les laver et à les faire sécher avant utilisation.

2- Décorez vos pots avec des feutres de peinture acrylique style Posca. Vous pouvez customiser comme vous le voulez. Ici, nous avons décidé de faire un clown. Petit Écureuil a fait le chapeau avec une fleur dessinée dessus. Je me suis occupée du visage du clown. Attendez que ça sèche avant de mettre les doigts. Sinon vous risquez de tout étaler et tâcher.

3- J’ai ensuite demandé à Petit Écureuil de mettre un peu de riz au fond de l’un des pots.

4- J’ai refermé en collant avec un pistolet à colle mais ça marche aussi avec de la colle forte. (C’est presque plus efficace de la colle super forte car le pistolet à colle va mettre un petit écart entre les deux pots de yaourts et laisser échapper quelques grains quand vous allez remuer votre maracas).

Vous avez maintenant une jolie maracas maison très colorée pour faire un petit concert improvisé. Pensez à garder vos emballages et pots en tout genre ! Vous avez de l’or dans votre maison pour les activités manuelles sans le savoir.

Interview de parent instagrameur : Blondin Mathilde

Alors ce mercredi, j’avoue que je suis tout particulièrement heureuse de vous parler de ce compte Instagram car c’est mon coup de cœur de cette année. Elle n’a pas beaucoup de followers mais elle en mérite vraiment plus ! Elle a beaucoup de créativité et propose des activités manuelles très variées. Mais surtout, c’est une femme très attachante avec qui j’ai plaisir à dialoguer . Une rigolote au grand cœur. De qui je parle? De Blondin Mathilde ! Alors s’il vous plait, foncez vous abonner à son compte.

Blondin Mathilde

1Bonjour Mathilde. Merci d’avoir répondu présente pour cette interview. Peux-tu te présenter en quelques mots?

Bonjour et merci à toi d’avoir pensé à moi pour cette semaine.
Alors moi c’est Mathilde, j’ai 31 ans et je suis la maman de Corentin 5 ans et Timothé 2 ans. J’habite dans la Drôme avec leur papa et notre chienne Looza et je reprends (tout doucement grâce au confinement ^^) le chemin du boulot après un congé parental de 2 ans.

Blondin Mathilde

2- Tu es une touche à tout. Tu fais beaucoup de loisirs créatifs très différents. Mais qu’est-ce que tu préfères faire et pourquoi?

J’aime beaucoup tester de nouvelles activités, je ne crois pas en avoir un jour fait une qui ne m’a pas plu pour l’instant (à part le tricot mais c’est lui qui ne m’aime pas). J’ai fait du point de croix, du dessin, de la couture, du modelage, de la construction en carton… Je n’ai pas vraiment de préférence même si je reviens assez souvent sur la pâte polymère (fimo, cernit) depuis quelques années en particulier pour les supports bougies d’anniversaire.
Ce que j’apprécie le plus c’est de créer avec un but, pouvoir jouer avec ou offrir/faire plaisir à quelqu’un.

Blondin Mathilde
Blondin Mathilde

3- Tu fais beaucoup de loisirs créatifs également avec tes garçons. Sont-ils toujours coopératifs? Comment t’organises-tu pour leur créer des activités ?

Alors non ils ne sont pas toujours coopératifs ! Lol mais la plupart du temps ils sont demandeurs alors je leur propose de choisir entre 2 ou 3 activités, tout en essayant de les orienter vers celle que je pensais faire ce jour-là.
Du coup j’évite de trop préparer à l’avance et je les intègre à chaque étape de la création. (par ex là je me retrouve avec un sabre de pirate non peint parce que Corentin n’a pas encore décidé que c’était le bon jour pour le faire).

Blondin Mathilde

4- Où puises-tu ton inspiration ?

Principalement sur Pinterest et Instagram. En général je pars d’un thème et on réalise plusieurs créations qui correspondent.

Blondin Mathilde

5- Nous avons également un loisir commun (et j’avoue que c’est aussi grâce à toi que je me suis lancée dans l’aventure): tu dessines sur les cailloux puis tu les replaces dans la nature. Peux-tu nous en toucher quelques mots? As-tu des retours parfois de tes cailloux?

Oui bien sûr avec plaisir ! 
Comme tu le dis, le principe est simple : peindre des cailloux, allez les cacher dans la nature et laisser des inconnus les trouver par hasard (ou presque) ! 
J’ai découvert le concept « LOVE ON THE ROCKS » en août 2018 quand @heloiseweinerandco a créé le groupe France sur Facebook, j’en suis maintenant administratrice ainsi que sur le groupe de ma région. (@loveontherocksfrance)
C’est une activité familiale très répandue au Royaume-Uni.
Elle permet de sortir se promener pour ramasser des cailloux, de dessiner ensemble ou seul, peu importe le niveau de l’artiste ou son âge d’ailleurs, et de retourner se promener pour les déposer, en trouver, vérifier si les nôtres ont disparus… Une sorte de chasse au trésor qui plaît à tout âge !

J’ai déjà eu quelques retours, ça fait toujours plaisir de savoir que son caillou a apporté un peu de bonheur à celui/celle qui l’a trouvé. 

Blondin Mathilde

6- Et enfin, peux-tu me citer tes comptes Instagram chouchous?

Alors ce sont principalement des comptes « famille » et créatifs notamment grâce à @yakadiy
Il y a le tien bien sûr, j’adore échanger avec toi ainsi qu’avec @pepites_and_fun @alice_et_romanette @mamansurlefil, @monpetitsoukdidees et @jaylzafamily et tellement d’autres.
Mais aussi des comptes de maîtresses ce qui me permet de « nourrir » les demandes de Corentin comme @sandramaternelle @a.b.c.maitresse @ecoledechrys

Blondin Mathilde

Merci énormément à Mathilde d’avoir répondu à ces 6 questions. La semaine prochaine, encore une super Maman à l’honneur! En attendant, foncez lire ou relire les précédentes interviews:

Expérience scientifique : créer un nuage dans un verre

Petit Écureuil est un mordu d’expériences scientifiques en tout genre. Cela a un côté magique pour lui. Parfois même, il essaye d’en inventer tout seul. Il veut faire des mélanges dans l’espoir qu’il se passe quelque chose. Alors vous imaginez qu’il était comme un fou quand il a vu qu’il y avait une expérience scientifique de proposée dans son livre l’Imagerie de la Nature ! Il fallait absolument qu’on teste cela sur le champ… C’est ce qu’on a fait et il a adoré ! Voici comment créer un nuage dans un verre. Attention, expérience à réaliser avec un adulte pour ne pas que l’enfant se brûle.

Créer un nuage dans un verre

Il vous faudra:

  • un verre assez solide
  • de l’eau bouillante
  • une assiette
  • des glaçons
  • une lampe torche (personnellement, nous n’en avons pas de vraie mais la lampe poche de votre smartphone marche aussi bien).

1- Faites bouillir de l’eau, puis versez-la dans le verre.

2- Placez des glaçons sur une assiette puis posez-la sur le verre pour le couvrir.

3- Eteignez la lumière et allumez une lampe torche que vous dirigez sur le verre. Vous allez voir de la condensation se former. Des gouttelettes vont se créer sur les parois du verre.

4- Retirez l’assiette et observez le nuage sortir.

Ici, nous avons observé dans le noir à l’aide d’une lampe torche mais rien ne vous y oblige. C’est juste que cela permet de mieux voir. Les plus jeunes comprennent alors que les nuages sont formés de fines gouttelettes d’eau. Vous pouvez expliquer à votre enfant qu’en altitude la température est beaucoup plus basse qu’à même le sol. Les nuages sont donc formés de la même façon avec de la vapeur d’eau provoquée par le choc des températures.

Je précise que je n’ai rien d’une scientifique à la base. Du coup, mes explications sont peut-être pas les plus justes. Mais même si vous n’avez pas une blouse de chimiste dans la vie de tous les jours, il est possible de réaliser de petites expériences faciles à la maison pour apprendre en s’amusant avec nos enfants.

Interview de parent instagrameur : Jeune Maman Extraterrestre

Comme chaque mercredi depuis le début de l’année, je vous partage des comptes Instagram qui me tiennent à cœur. Aujourd’hui, j’ai voulu mettre en avant Jeune Maman Extraterrestre car il me semblait bon de vous en parler. Elle a sorti récemment un magazine Parentalité Éclairée. De part sa profession d’orthophoniste, elle partage avec vous pleins d’astuces pour vos loulous. Un compte à suivre absolument !

Jeune Maman Extraterrestre

 1- Bonjour Jeune Maman Maman Extraterrestre, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Léa, j’ai bientôt 33 ans , j’ai rencontré l’amour de ma vie il y a bientôt 11 ans et je suis la maman de 2 petits amours de 5 ans et de bientôt 8 mois. Et j’exerce la profession d’orthophoniste. 

 2- Tu es ce qu’on appelle une Maman bienveillante. Est-ce que tu peux nous expliquer en quoi consiste pour toi la parentalité bienveillante ?

Je n’aime pas vraiment ce terme à la mode de « parentalité bienveillante », j’utilise davantage le terme d’accompagnement respectueux. C’est pour moi respecter mon enfant en tant que mon égal, accorder une valeur particulière à sa parole et l’accompagner dans toutes ses émotions. 

Jeune Maman Extraterrestre

3- Nous sommes en pleine période de IEF forcée, mais pour toi c’est le quotidien avec ton Loulou. Est-ce que tu aurais des conseils à donner aux parents qui n’ont pas l’habitude et qui sont en instruction en famille avec ce confinement?

Je dirai surtout de lâcher prise et de suivre les envies de vos enfants. Ils sont un vrai guide. Les enfants apprennent partout et tout le temps si on leur en laisse l’opportunité.

4- Tu as lancée il y a peu de temps le magazine « Parentalité Eclairée », peux-tu nous expliquer ce que c’est ?

Il s’agit d’un magazine qui a pour objectif de permettre aux parents d’avoir accès aux bonnes informations pour accompagner leurs enfants dans leur développement . Le premier numéro était consacré au développement langagier mais l’idée sera d’aborder au fil des numéros les différents pans du développement des enfants et notamment l’acquisition de la lecture. 

Jeune Maman Extraterrestre

5- Qu’est-ce qui t’a donné envie de lancer ce magazine?

Le magazine est arrivé avec une volonté d’apporter encore davantage d’informations aux parents, de tout compiler dans un seul magazine pour que les parents puissent s’y référer. Sur Instagram, notre nombre de caractères est limité en écriture . Le magazine me permet de développer comme je le souhaite des thèmes qui me sont chers.

 6- Et pour finir, peux-tu nous citer tes comptes chouchous?

C’est dur de n’en choisir que quelques uns mais allez, voici un petit top 5:
Soline s’éveiller pour ses réflexions pertinentes sur le monde 
Unamouraunaturel pour ses relaxations et toutes les idées yogas qu’elle nous apporte 
Maman fouine pour la littérature jeunesse 
Monpetitsoukdidees et maviedewondermaman pour les activités.

Jeune Maman Extraterrestre

Merci à Léa de Jeune Maman Extraterrestre d’avoir répondu à ces 6 questions. Pour vous procurer son magazine fraîchement sorti , c’est par ici ! Si ce n’est pas déjà fait, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil aux précédentes interviews déjà sorties:

Tuto tampons encreurs maison

Petit Écureuil a beaucoup de chance, il a une maîtresse exceptionnelle. C’est une vraie passionnée de son métier et elle fait tout son possible pour les enfants. Pendant ce confinement, elle a été très présente en nous faisant régulièrement des réunions vidéos… Elle se filmait en train de lire des histoires aux enfants… Elle nous lançait des défis rigolos… Et surtout, elle nous faisait un vrai suivi pédagogique! Ces jours-ci, elle nous a demandé de réaliser des tampons encreurs avec du carton et de la ficelle. J’aime tellement le résultat que je voulais partager cela avec vous.

Tuto tampons encreurs maison

Pour réaliser ces tampons, il vous faudra:

  • du carton
  • de la ficelle
  • de la colle liquide
  • des ciseaux
  • de la gouache ou de l’encre
Tuto tampons encreurs maison

1- Commencez par découper des carrés de carton.

2- Badigeonnez votre carton de colle liquide pour enfant.

3- Coupez des morceaux de ficelles de différentes tailles puis collez-les sur les carrés de carton en laissant libre court à votre imagination.

4- Attendez que ça sèche. Ne soyez pas trop pressés, n’hésitez pas à attendre 24 heures pour cela.

5- Il ne vous reste plus qu’à peindre vos tampons avec de la gouache (ou pourquoi pas de l’encre si vous en avez) puis les retourner sur une feuille de papier. Appuyez bien partout pour que la peinture adhère correctement, puis soulevez vos cartons pour admirer le résultat.

Tuto tampons encreurs maison

C’est très gratifiant de pouvoir réaliser ses propres formes. J’ai pu constater que les formes les plus simples avec le moins de ficelles entassées rendaient mieux sur le papier (exemple : le poisson est moins reconnaissable que le cœur que nous avons fait).

De votre côté, comment se sont passées ces semaines de confinement avec vos enfants ? Comment s’est passé le suivi pédagogique avec l’école ? Avez-vous aimé porter la casquette de professeur des écoles ? Dites-moi tout en commentaire.

Tuto tampons encreurs maison

Expérience du ballon increvable

Dans la Famille Écureuil, on adore les expériences scientifiques. C’est magique de voir les yeux pétillants de notre Petit Écureuil quand il voit quelque chose d’insolite se produire. Je vais vous montrer comment un ballon de baudruche peut ne pas éclater en étant percé par une aiguille. Si si! Je vous assure que c’est possible !!! Bon, je ne vous cache pas qu’on a loupé une première fois avant de réussir… Mon mari a bougé un peu trop vite l’aiguille et ça a explosé. Mais les essais qui ont suivi ont été un succès ! Notre fils a voulu recommencer plusieurs fois tellement cela lui a plu. Et je vous avoue que même si ça explosait, il trouvait ça totalement hilarant! Un bruit fort et si soudain, c’est forcément un grand moment de rires pour les enfants.

Expérience du ballon increvable

Il vous faudra donc :

  • un ballon de baudruche
  • une aiguille
  • du scotch

1- Gonflez votre ballon de baudruche. Ne le gonflez pas au maximum. Laissez un tout petit peu de marge.

2- Coupez un morceau de scotch et collez-le sur le ballon de baudruche.

3- Percez délicatement le ballon au niveau du milieu du scotch avec votre aiguille.

Vous verrez, c’est magique ! Le ballon n’explosera pas ! Vous pouvez même enlever votre aiguille et il restera intact. Il perdra par contre un peu d’air. Vous pouvez alors demander à votre enfant de placer le ballon au niveau de sa joue pour sentir l’air en sortant.

Je vous poste une petite vidéo pour vous montrer en image ce que ça donne.

Attention: si vous continuez à toucher le ballon une fois percé, cela va s’écarter et éclater. Si vous ne touchez pas, cela va tout simplement se dégonfler entièrement… Et forcément un peu plus vite qu’un ballon de baudruche qui n’aurait pas un trou d’aiguille.

Aimez-vous faire des expériences scientifiques en famille? Dites-moi tout en commentaire.

Interview de parent instagrameur : La Maternelle Pailletée

Alors c’est vrai que ce rendez-vous hebdomadaire s’appelle « l’interview de parent instagrameur », mais à vrai dire, je ne sais pas si l’invitée de ce jour est Maman. Cependant elle a toute sa place sur mon blog car elle travaille avec les enfants. C’est une super maîtresse qui est à l’honneur ce mercredi et que je suis très heureuse d’accueillir : La Maternelle Pailletée. C’est l’un de mes comptes Instagram d’institutrices préférés. En plus, c’est une niçoise comme moi ! Et à quelques jours de la reprise de l’école après de longues semaines de confinement, je voulais mettre en avant le corps enseignant qui a fait beaucoup pour nous. Entre le suivi pédagogique à distance et la garde des enfants de soignants, on peut leur dire un grand merci et leur tirer notre chapeau. Découvrez donc cette institutrice 4 étoiles !

La Maternelle Pailletée

1- Bonjour La Maternelle Pailletée, merci d’avoir répondu présente pour l’interview. Peux-tu te  présenter en quelques lignes ?

Bonjour Maman écureuil, oui bien sûr .Je m’appelle Alissia, j’ai 29 ans et je suis maîtresse de maternelle en PS MS et GS depuis 5 ans à Nice. C’est un métier qui me fascine et dans lequel je m’épanouis tous les jours. 

La Maternelle Pailletée

2- Peux-tu nous raconter ton parcours ? Comment es-tu devenue maîtresse?

Depuis toute petite, j’ai toujours voulu être maîtresse. J’ai donc fait une licence de Lettres Modernes puis, un Master enseignement à l’IUFM de Nice. Et il y’a 6 ans de cela, j’ai obtenu mon concours de professeur des écoles à Nice.

La Maternelle Pailletée

3- Je voulais te tirer mon chapeau car tu es une maîtresse très inventive. D’ailleurs, tu partages sur ton blog tous les fichiers pédagogiques que tu fais avec tes élèves. D’où te viennent toutes ces idées?

Merci beaucoup c’est super gentil ! En général, je choisis de travailler sur un thème et de l’exploiter au maximum en le déclinant en différentes activités et cela dans les différents domaines (et des fois c’est un vrai casse-tête). Mais ce qui me plaît le plus, c’est la liberté pédagogique que nous avons en maternelle. En effet, elle me permet de laisser libre cours à mon imagination et de créer des supports pour les enfants. Je passe pas mal de temps à essayer de trouver de nouvelles idées pour mes supports, je fais des tests et des fois il y a des loupés ! Aussi, je m’inspire de la littérature jeunesse ou d’idées partagées par d’autres collègues ou mamans sur internet.

La Maternelle Pailletée

4- Nous vivons une période plutôt compliquée avec le confinement. Quels conseils pourrais-tu donner aux parents qui s’improvisent professeurs des écoles ?

Je voudrais déjà les remercier, car je sais que ce n’est pas forcément évident et que cela demande du temps et de l’investissement de devoir faire travailler son enfant à la maison en plus du télé-travail qu’ils doivent gérer à côté.  Ensuite, je leur dirais de faire de leur mieux, si tout ce qu’on leur demande de faire en une journée n’est pas fait, ce n’est pas grave… Pareil, si l’enfant décroche et ne veut plus du tout travailler, il faut le laisser jouer et revenir plus tard sur le travail. Mais surtout, je leur dirais de jouer avec leur(s) enfant(s) ( jeux de société, de rôles…), de leur lire des histoires, de manipuler, de faire des recettes…  car ils passeront de bons moments tous ensemble et à travers ces activités leur enfant apprendra plein de choses ( vocabulaire, les chiffres, règles du jeu, quantité, motricité fine …)

La Maternelle Pailletée

5- Que penses-tu du retour progressif à l’école à partir du 11 mai prochain ?

Je ne sais pas trop quoi en penser pour le moment… Je ne vois pas comment on peut faire respecter les mesures recommandées (port du masque, espacement, avoir son propre matériel …) en maternelle. Les enfants sont encore petits, ils ont l’habitude de jouer et de toucher à tout. Comment expliquer à un enfant qu’il ne pourra pas jouer avec les voitures/ la dînette / le train / les jeux de construction .. parce qu’un autre élève y a joué avant lui. Ils ont l’habitude de travailler ensemble, de jouer ensemble et maintenant on doit leur demander de jouer seul et de ne plus partager le matériel et les jeux… Et ce qui m’inquiète le plus, c’est pour les plus petits qui vont devoir revenir après plus de deux mois à la maison avec leurs parents .. La séparation risque d’être compliquée, je sais que pour certains ça sera comme une seconde rentrée scolaire; donc il va y avoir des pleurs, des cris …  Comment pouvons-nous les réconforter, les consoler en respectant les distances de sécurité… On ne pourra donc pas les câliner et les prendre dans nos bras, on devra les laisser pleurer seul dans leur coin ? Et je trouve ça inconcevable  …

La Maternelle Pailletée

6- Et pour finir, peux-tu me citer tes comptes Instagram chouchous? 

Il y’en a beaucoup ! Instagram est une vraie mine d’or pour ça !J’adore tous les comptes qui sont liés à l’enfance ceux des maîtresses mais aussi ceux des mamans, des maisons d’éditions…Voici donc quelques uns de mes comptes chouchous en maternelle parmi tant d’autres :  Mater_chaLaclassedelaureneSandramaternelle , A.b.c.maitresse , une_bulle_vole , les_chouchous_de_la_maitresse , delph.ecole , classe.de.maitresse.celine , maitressecat63 , la_classe_de_jo ..

La Maternelle Pailletée

Merci à La Maternelle Pailletée d’avoir répondu présente à ce rendez-vous. Si ce n’est pas déjà fait, foncez vous abonner à son compte Instagram ! Et n’oubliez pas de jeter un coup d’oeil aux interviews que vous auriez déjà loupées:

Dis pourquoi? Protéger la Planète

Dans la Famille Écureuil, vous le savez, on adore les livres jeunesse. Ils permettent de s’évader mais aussi d’apprendre beaucoup de choses. C’est souvent un allié pédagogique. Nous aimons d’ailleurs beaucoup la collection de livres de chez Deux Coqs d’Or « Dis pourquoi? » Ce n’est pas la première fois que je vous en parle. Souvenez-vous, il y a quelques mois de cela, je vous chroniquais « Dis pourquoi? Spécial espace ». Aujourd’hui, je vous présente un nouveau volet fraichement sorti : « Dis pourquoi? Protéger la Planète ».

Dis pourquoi? Protéger la Planète

Formidable ouvrage avec plus de 60 questions-réponses pour en apprendre plus sur l’environnement. Les enfants sont l’avenir et c’est important de les éduquer dans le respect de la Planète. Il est plus que nécessaire de ne pas reproduire les erreurs du passé et essayer d’avoir un monde meilleur.

Dis pourquoi? Protéger la Planète

Ils vont en savoir plus sur le réchauffement climatique… Quels sont les animaux en danger… Pourquoi il est préférable de boire l’eau du robinet… On n’oublie pas de parler du zéro déchet et des alternatives au plastique… Et on y aborde également les énergies dites « propres »… Mais surtout, on apprend aux plus jeunes les bons gestes pour changer les choses.

Dis pourquoi? Protéger la Planète

Un livre à mettre entre toutes les mains (y compris les parents qu’il faudrait parfois éduquer également sur les petites gestes à changer au quotidien pour un monde meilleur). « Dis pourquoi? Protéger la Planète » est indiqué pour des lecteurs âgés entre 6 et 8 ans. Notre Petit Écureuil n’a que 4 ans et demi et il est totalement possible de lui lire. Forcément, il a besoin de nous pour qu’on lui fasse la lecture mais il est totalement apte à entendre et comprendre les conséquences de nos gestes.

Dis pourquoi? Protéger la Planète

Les enfants pourront ensuite tester leurs connaissances avec de petits jeux sympathiques en fin de livre.

Dis pourquoi? Protéger la Planète

« Dis pourquoi? » Une collection très intelligente avec d’autres ouvrages également disponibles: les châteaux forts, le corps humain, l’Égypte, l’espace, les pirates ou encore les dinosaures. De jolis livres pour seulement 7,90 euros.

Dis pourquoi? Protéger la Planète
Dis pourquoi? Protéger la Planète