Inscrivez-vous au swap littérature jeunesse

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez peut-être vu passer en story mon idée de lancer un swap de littérature jeunesse. Chez la Famille Écureuil nous sommes très attachés à nos bouquins et j’aime le fait de partager et de faire découvrir à d’autres des pépites de livres pour enfants.

swap littérature jeunesse

On voit régulièrement passer sur Instagram ou sur Facebook des chaînes pyramidales qui promettent 36 livres si tu envoies un ouvrage à la personne en tête d’une liste… Personnellement, j’ai testé dans le passé. J’ai reçu un livre sur les je-ne-sais-pas-combien promis. Mais la plupart des participants ne reçoivent rien. J’ai donc voulu proposer quelque chose de moins mensonger: tout simplement un swap !

Le principe est simple : vous avez une semaine pour vous inscrire sur le formulaire. Je vous ai mis quelques questions pour en savoir plus sur l’enfant qui recevra son livre à la maison: Quel âge a-t-il? Quels sont ses centres d’intérêt? Sait-il lire tout seul? etc… Et bien sûr vos coordonnées postales pour que vous puissiez recevoir votre ouvrage à la maison. Je vais procéder ensuite à un tirage au sort puis je vais vous contacter par mail en vous donnant les renseignements nécessaires pour faire le meilleur choix pour l’enfant qui vous sera attribué.

Bien sûr, je vous demande d’être très honnête et d’envoyer un livre à la personne qui vous sera donné. Le but n’étant pas de recevoir et de ne rien donner en retour.

Petite précision: la personne à qui vous enverrez le livre n’est pas forcément celle qui vous enverra le vôtre. A envoie à B, B envoie à D, C envoie à B, etc…

Nous sommes lundi 17 février, vous avez donc jusqu’au 24 février pour inscrire votre enfant, petit-enfant, neveu, cousin, etc… Je reviendrai vers vous la semaine du 24 février avec toutes les informations nécessaires par mail individuel. Puis vous avez tout le mois de mars pour faire parvenir votre ouvrage (Pensez qu’un enfant sera dans l’attente, donc essayez de poster votre ouvrage dans la première quinzaine si possible).

Alors êtes-vous partants pour ce swap de littérature jeunesse ? Si oui, voici le fameux questionnaire pour vous inscrire:

CLIQUEZ ICI !

« Le fil » de Philippe Jalbert

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de Philippe Jalbert. C’est l’un de nos auteurs/illustrateurs jeunesse préférés chez la Famille Écureuil. Nous apprécions tout particulièrement ses illustrations à la fois travaillées et épurées et son humour bien à lui. Souvenez-vous, je vous ai déjà chroniqué « Et… », « Qui a fait la plus belle? » ou plus récemment « La grosse grève ». Il est de retour avec un nouvel ouvrage très drôle : « Le fil » chez Gautier-Languerau.

 le fil Philippe Jalbert

Ce que j’aime dans ses histoires, c’est le côté « répétitif » des choses. Attention, je trouve le terme « répétitif » péjoratif alors qu’ici ce n’est pas du tout le cas. Au contraire, cela donne une dimension comique au scénario. Très souvent, Philippe Jalbert part d’un fait et ajoute un élément la page qui suit. On reproduit la même chose de page en page avec cette petite chose en plus à chaque fois, jusqu’à la chute finale qui fait mourir de rire les petits mais aussi les grands (Oui je l’avoue, je me marre quand je lis des livres à notre Petit Écureuil).

 le fil Philippe Jalbert

Ici, nous commençons donc l’histoire d’une petite dame qui trouve un fil et qui commence à tirer dessus pensant qu’un trésor se cache au bout. Elle a beau y mettre toutes ses forces, à peine quelques millimètres ont été tirés. Rentrent en scène alors de nouveaux personnages. Un chat vient alors l’aider, pensant à toutes les bonnes croquettes qu’il va pouvoir s’acheter avec ce trésor…. Mais toujours pas de trésor en vu. Arrive alors un cochon, puis un ours, un géant et même un petit oiseau. Tous essayent tant qu’ils peuvent… Quant tout un coup, le petit trésor apparait. Il s’agit d’un enfant qui s’est retrouvé les fesses à l’air car les intéressés ont détricoté tout son vêtement.

 le fil Philippe Jalbert

Une petite histoire rapide à lire le soir avant le coucher qui plaira à coup sûr aux jeunes lecteurs. Le prix est en plus très doux: seulement 10,50 euros. A ce tarif, il serait dommage de priver d’un peu de bonne humeur à la Philippe Jalbert.

Expérience avec des filtres à café

Mon fils fonctionne par période… Il sort de sa période Playmobil (suite au château que je lui avais construit), maintenant il ne voit que par les expériences scientifiques. Tous les soirs, lorsqu’il rentre de l’école, il veut que je lui trouve une expérience à mettre en place. Cela faisait longtemps que je voulais tester la chromatographie avec les filtres à café. C’est chose faite ! Vous allez voir, c’est tout simple à mettre en place. Cela ne vous coutera pas cher et ne vous prendra pas énormément de temps.

expérience filtres à café
expérience filtres à café

Il vous faudra:

  • un pot en verre
  • de l’eau
  • des feutres
  • des filtres à café

1- Demandez à votre enfant de prendre des feutres et de faire des gros ronds de couleurs sur des filtres à café (ou s’il préfère, il peut également faire une ligne droite au lieu des ronds). Orientez le choix vers des couleurs secondaires. Les primaires ne vont forcément pas se décomposer de la même manière. Le noir et le marron seront celles qui obtiendront un meilleur résultat.

2- Placez chaque filtre dans un pot en verre rempli d’eau (les pots de yaourts en verre sont un bon format pour cette expérience).

3- Laissez la magie opérer. Très rapidement le filtre à café va absorber de l’eau. Petit à petit, nous allons voir les couleurs se décomposer.

expérience filtres à café

C’est un activité très amusante à mettre en place mais aussi pédagogique. L’enfant peut alors constater par lui-même quelles sont les couleurs qui composent une autre. Même s’il le savait déjà, Petit Écureuil a par exemple vu que le violet était fait de bleu et de rouge.

Aimez-vous faire des expériences avec vos enfants? Dites-moi en commentaire.

Monanniv.fr , le site pour organiser un anniversaire gratuitement

Connaissez-vous le site monanniv.fr ? Le site qui vous permet d’organiser un anniversaire gratuitement.

Alors attention, quand je vous dis que cela vous permet d’organiser une fête d’anniversaire sans débourser, cela ne veut pas dire qu’on vous fait un gâteau à l’oeil, et des animations sans dépenser un centime… Mais cela vous facile la vie sur certains points sans mettre la main au porte-monnaie. Je m’explique.

Vous avez déjà la possibilité de créer votre carton d’anniversaire gratuitement. Vous avez une galerie de photos à disposition. Il ne vous reste plus qu’à choisir le visuel qui vous convient et écrire votre texte. Je vous ai fait une petite simulation pour vous donner une idée de ce que cela peut donner. Personnellement, je trouve qu’il manque quelques thèmes d’images qui plait aux enfants (super héros, princesses, dinosaures, espace, et j’en passe…), mais vous pouvez tout de même faire de jolis cartons numériques à envoyer à vos invités.

J’ai découvert récemment le monde des anniversaires d’enfants avec l’arrivée de Petit Écureuil à l’école. C’est toute une organisation pour la mafia des parents. En novembre dernier, c’est la première fois qu’on a organisé une fête avec ses camarades. J’ai remarqué que tout le monde demandait quel cadeau amener. J’étais un peu surprise et gênée. J’avoue que je ne suis pas du genre à quémander aux autres. De plus, nous n’invitons pas pour lui faire une montagne de cadeaux. C’est plutôt le plaisir de partager avec les enfants qu’il apprécie tout particulièrement. Je suis donc restée assez évasive en disant qu’il aimait par exemple les jeux de société, l’espace et les dinosaures. Du coup, nous ne sommes retrouvés avec beaucoup de doublon. Alors pourquoi ne pas préparer une liste?

Sur monanniv.fr, vous avez la possibilité de noter des articles qui plairaient à votre enfant. Les invités peuvent alors choisir facilement en ligne ce qui leur convient tout en évitant les doublons. Le seul reproche que je ferais sur cette façon de faire, c’est que monanniv.fr utilise uniquement des listes Amazon. Impossible de créer une liste avec un autre fournisseur. Je sais que certains boycotte cette enseigne.

En résumé, je dirais que monanniv.fr et une façon facile d’inviter ses amis à une fêter d’anniversaire en version 2.0. Le numérique simplifie les choses. Pas de frais de carton et un accès à une liste pour les cadeaux afin de ne pas avoir deux fois le même paquet.

Fêtez-vous l’anniversaire de vos enfants avec ses amis? Comment vous organisez-vous? Dites-moi tout en commentaire.

Les Tourouges et les Toubleus

Si vous avez des enfants et que vous aimez la littérature jeunesse, il est peu probable que vous ne connaissiez pas le Gruffalo. C’est l’un des plus grands classiques des livres pour enfants. Julia Donaldson et Axel Scheffler, les créateurs de ce monstre aussi attachant qu’effrayant, sont de retour avec « Les Tourouges et les Toubleus ».

Les Tourouges et les Toubleus

Je vous avoue que nous sommes de grands fans de ces auteurs/illustrateurs. Nous avons plusieurs de leurs ouvrages à la maison: le Gruffalo (bien évidemment), Petit Gruffalo, Zébulon le dragon ou encore Monsieur Bout de Bois… C’est toujours un plaisir de parcours leurs histoires. Les illustrations sont à la fois très travaillées avec plein de détails pour accrocher l’oeil du petit lecteur… L’humour est toujours au rendez-vous… Et la morale percutante…

Les Tourouges et les Toubleus

Nous pourrions facilement comparer les Tourouges et les Toubleus à une version moderne de Roméo et Juliette. Seulement, ici nous ne parlons pas des Montaigu et des Capulet avec leur statut social, mais de deux familles sur une planète lointaine qui n’ont pas la même couleur de peau.

Les Tourouges et les Toubleus

D’un côté nous avons donc les Tourouges qui vivent au bord d’un lac rondouillard avec la jeune Jeannette. Pas très loin de là, sur une colline sautatoire, vivent les Toubleus dont le jeune Edouard. Leurs grands-parents sont bien d’accord sur une chose : jamais au grand jamais, ils ne doivent jouer avec un enfant de l’autre couleur. Cela ne se fait pas ! Ils sont bien trop différents et bizarres…

Mais un jour, Jeannette et Edouard se rencontrèrent au bois de Merlimpinpin. Le contact passa tout de suite très bien entre les deux enfants. Cela énerva fortement les grands-parents qui les empêchèrent de se fréquenter. Les années passèrent et ils se manquèrent l’un à l’autre. Mais dès qu’ils le pouvaient, ils allaient se voir en douce au bois de Merlinpimpin.

Les Tourouges et les Toubleus

Un jour, ils décidèrent d’emprunter la fusée de Grand-Père Tourouge pour aller se marier. Les familles Tourouges et Toubleus partirent à leur recherche pour les en dissuader… Le temps passa et aucune trace des deux fugitifs sur aucune autre planète que ce soit. Pendant leur périple, les deux familles apprirent à se connaitre et à s’apprécier. Faute de trouver les deux amoureux, ils rentrèrent sur leur planète et retrouvèrent Jeanette et Edouard au bois de Merlimpinpin. Et devinez quoi? Ils n’étaient pas seuls ! Ils avaient désormais un petit Touviolet !

Les Tourouges et les Toubleus

Une histoire qui permet d’ouvrir le dialogue avec son enfant. J’aime qu’un livre puisse apporter une morale. Cela nous a permis d’expliquer à notre fils que peu importe notre couleur de peau ou nos coutumes, nous sommes tous des humains et nous devons nous respecter. La tolérance est la base de tout. Et que bien évidemment, il peut jouer avec qui il veut et plus tard se mettre en couple avec la personne de son choix. Nous sommes tous égaux.

Les Tourouges et les Toubleus

« Les Tourouges et les Toubleus », un livre à mettre entre toutes les mains que vous trouverez pour 14,90 euros.

Jeu de société Monza de Haba

Cela fait un moment que je ne vous ai pas parlé jeux de société. Et pourtant, on joue beaucoup à la maison… Il me tarde, en février, c’est le Festival International des Jeux à Cannes. C’est le paradis des ludistes sur 3 jours de festivités. Attention: prévoir un budget conséquent afin de pouvoir se faire plaisir et remplir encore un peu plus sa ludothèque… Mais en attendant de tester les nouveautés, je vous parle d’un jeu qui a beaucoup de succès à la maison : Monza de chez Haba.

Monza

Bon, je suis sure que vous êtes plusieurs à le connaître. Il ne vient pas de sortir… Mais pourquoi toujours s’attarder sur ce qui est tout neuf ?

Comme à son habitude chez Haba, nous retrouvons ici un jeu de société avec des jetons en bois. Les règles sont très simples: jeter les 6 dés et chercher la meilleur combinaison de couleur afin d’avancer le plus loin possible.

C’est un jeu de chance et d’observation. L’enfant doit alors se poser les bonnes questions : « Faut-il que j’avance mon pion en utilisant le dé blanc, puis le vert, puis le jaune? Ou faut-il que j’utilise le jaune avant le vert? »

Bref, vous l’aurez compris, c’est un jeu de course. Le premier arrivé a gagné la partie. Mais un lancé de 6 dés peut facilement faire remonter votre retard.

Bien vu à la marque Haba qui a baptisé ce jeu avec le nom du circuit automobile Monza près de Milan.

Monza, un jeu à partir de 5 ans également très agréable à jouer pour les parents. (Je vous jure, on est fan! On est même déçus quand notre Petit Écureuil veut le ranger). Les parties sont courtes (comptez une dizaine de minutes à peine). De 2 à 6 joueurs. Prix: 19,99 euros.

Aimez-vous les jeux de société chez vous? Connaissez-vous les jeux de la marque Haba? Quels sont vos jeux préférés? Dites-moi tout en commentaire.

Livre coup de cœur : « Le manteau » chez Gallimard Jeunesse

Attention, arrêtez tout ! Je vous parle aujourd’hui d’un livre coup de cœur : « Le manteau » fraichement sorti chez Gallimard Jeunesse de Séverine Vidal et Louis Thomas. Un ouvrage à mettre entre les mains de tous les enfants.

Le manteau

Il y a parfois des sujets qui sont difficiles à aborder avec les plus jeunes. On manque parfois de mots quand il s’agit de sujets sensibles. Je me sers alors très souvent de livres pour pouvoir ouvrir le dialogue avec notre Petit Écureuil. Comment expliquer à un enfant de 4 ans que nous avons toutes les richesses du monde: en plus d’avoir une famille aimante, nous avons un toit sur la tête et nous mangeons à notre faim. Ce n’est pas le cas de tous et il est important de sensibiliser les plus jeunes à cela. Bien sûr, à notre petite échelle nous ne changerons pas le monde mais nous pouvons aider les plus démunis.

« Le manteau » parle de Lison qui ne rêve que d’une chose : récupérer le manteau rouge de sa soeur une fois qu’il lui sera trop petit. Un manteau avec plein de poches partout pour cacher sa collection de plumes. Un manteau avec un col immense qui fait penser à une cabane.

Un jour, sa Maman et sa grande soeur l’accueillent avec un paquet cadeau ! Voici enfin le jour qu’elle attendait depuis de longues années: elle hérite du manteau rouge tant rêvé. Elle est tellement fière de pouvoir aller à l’école tout de rouge vêtue. Mais sur son chemin, elle croise une dame toute maigre assise sur des cartons sous la neige avec sa petite fille blottie contre elle. Finalement, son manteau rouge n’a plus du tout la même saveur.

Le lendemain, Lison prend une grande décision: elle ne va pas faire comme les adultes qui détournent le regard lorsqu’ils voient une personne dans la rue… Elle va agir ! Et elle va donner à cette Maman et son enfant, des bonbons, son bonnet, son écharpe, ses gants… Et son beau manteau rouge tant aimé !

Une histoire qui ne peut pas vous laisser indifférent. Une belle façon d’aborder les inégalités avec les plus jeunes, le partage et le don. Vous le trouverez pour 14 euros. À vous procurer de toute urgence !

Le manteau
Le manteau

Plein Désert d’Antoine Guilloppé

Ce n’est pas la première fois que je vous parle des ouvrages d’Antoine Guilloppé sur mon blog. Il y a quelques mois de ça, je vous présentais « Pleine Mer ». Il est de retour aux éditions Gautier-Languerau avec « Plein Désert ».

Plein Désert

Ne vous attendez pas à une histoire compliquée. Ici les textes sont courts et l’histoire très simple. L’atout majeur de ce livre, c’est la beauté des pages. Antoine Guilloppé est un véritable artiste et s’amuse à découper les illustrations au laser. Autant vous dire que le rendu est splendide et poétique.

Plein Désert

Vous allez faire la connaissance d’Assya. Elle est toute contente car son père vient la chercher à la sortie de l’école. Ils partent alors dans le désert et elle est fière car pour la première fois, elle monte seule sur un dromadaire. La nuit tombe… Les étoiles éclairent la nuit… Et c’est le moment de festoyer pour célébrer le retour de son grand frère qu’elle n’a pas vu depuis longtemps.

Plein Désert

En plus des belles illustrations, ce que j’aime dans cet ouvrage c’est l’ouverture vers le monde. Les histoires sur le désert sont rares pour les enfants. Et j’aime pouvoir faire découvrir une autre culture à mon fils à travers une lecture. C’est important de montrer aux plus jeunes qu’on a tous des coutumes différentes. Cela permet également de travailler de nouveaux mots de vocabulaire : une oasis, un chèche…

Plein Désert

Notre Petit Écureuil a une petite préférence pour « Pleine Mer » qu’il nous demande de lui lire très régulièrement. C’est un amoureux des animaux marins. Mais personnellement, je le trouve tout aussi réussi. Il en existe d’autres dans la collection, mais nous les avons jamais feuilletés : « Pleine Lune », « Plein Soleil » et « Pleine Neige »

Vous l’aurez compris, Plein Désert est un nouveau coup de cœur pour ma part. Le prix est un peu élevé : 19,95 euros. Mais c’est une véritable oeuvre d’art que vous aurez à la maison.

« La grosse grève » de Philippe Jalbert

Voici un livre qui tombe à pic et qui colle parfaitement à l’actualité du moment: « La grosse grève »de Philippe Jalbert sorti récemment aux éditions Gautier-Languereau que je ne vous présente plus.

la grosse grève

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de cet auteur et illustrateur bourré de talent. Souvenez-vous, je vous avais chroniqué son livre « Et… » ainsi que « Qui a fait la plus belle ? » ; il est de retour avec une nouvelle histoire bourrée d’humour.

la grosse grève

Vous allez retrouver tous les grands classiques des contes pour enfants: la sorcière, les trois petits cochons, le loup… et ils en ont tous assez ! Marre de jouer toujours le même rôle… La sorcière en a ras la verrue de vivre dans un taudis… Les trois petits cochons en ont assez de passer pour des imbéciles… Le loup sature de manger des mamies et des enfants… Lui il veut des légumes et des fruits ! Trop, s’en est trop !!! Il est temps que ça s’arrête !

la grosse grève

Nos personnages fétiches ont donc décidé de faire la grosse grève. Pas question de rejouer un de ces rôles redondants. Ils veulent de la nouveauté… Et tant que les auteurs n’auront pas fait un petit effort dans leur sens, et bien ils ne feront rien… Les voici dans la rue à défiler avec leurs pancartes. Ils veulent être entendus et qu’on pense un peu à eux.

la grosse grève

On reconnait la plume humoristique de Philippe Jalbert et son trait de crayon si coloré. C’est l’un de mes auteurs et illustrateurs jeunesse préférés avec Alan Mets. Et j’aime le fait que même nous parents, nous puissions rigoler en lisant ce livre à nos enfants.

la grosse grève

Je ne vous raconte pas la chute car je ne suis pas du genre à spoiler les fins, mais elle a le mérite d’être originale. Je peux même vous dire que l’auteur se met en scène. Mais chut, je ne vous en dirai pas plus.

la grosse grève

« La grosse grève », un ouvrage absolument génial que vous trouverez dans le commerce pour seulement 12,90 euros.

Tuto château fort en carton

Notre Petit Écureuil, comme beaucoup d’enfants, a été bien gâté pour Noël. Il a reçu un tas de choses et finalement, il n’a pas encore eu le temps de tout tester. Mais malgré la quantité de jouets qu’il a reçu, savez-vous avec quoi il s’amuse le plus en ce moment? Un château que je lui ai construit avec du carton recyclé !!! Il passe des heures à se raconter des histoires à l’aide de ses Playmobil. Et je vous assure que ce n’est pas très compliqué à faire.

tuto château fort en carton

Pour ce château, il vous faudra:

  • 5 rouleaux d’essuie-tout
  • 1 boîte en carton (ici, un colis que j’ai récupéré)
  • de la peinture marron
  • un pistolet à colle
  • un cure dent
  • du papier cartonné afin de faire le tour et le drapeau
  • des ciseaux
  • un cutter
  • de la ficelle

1- Coupez votre boîte en carton afin de ne garder qu’un rectangle fermé dans le bas.

2- Coupez un peu de hauteur sur 4 de vos rouleaux d’essuie-tout (afin que la tour centrale dépasse légèrement des autres).

3- Coupez un pont-levis avec votre cutter sur le devant de votre château.

4- A l’aide votre paire de ciseaux, découpez les remparts sur votre boîte en carton ainsi que sur vos 4 rouleaux déjà coupés.

5- Collez les 4 tours à l’aide d’un pistolet à colle sur les 4 coins de votre boîte en carton.

6- Peignez le tout (la boîte et ses 4 tours collées, mais également la tour la plus haute pas encore collée).

7- Une fois sec, dessinez avec un feutre noir quelques briques de part et d’autre de votre château. Vous pouvez également dessiner une fenêtre sur la grande tour principale.

8- Coupez un rond plus large que la largeur de votre tour principale dans du carton de couleur. Coupez un rayon du cercle puis collez en pliant légèrement votre rond afin de donner du volume à votre tour.

9- Faites un trou dans le haut du toit de la largeur d’un cure-dent.

10- Dessinez un petit drapeau sur une feuille cartonnée, puis collez-le sur votre cure-dent. Installez votre drapeau sur le toit de votre tour principale.

11- Avec votre pistolet à colle, collez le toit sur votre tour principale. Puis collez votre tour principale au milieu de la cour de votre château.

12- Coupez deux petits bouts de ficelle et collez une extrémité sur le pont -levis et l’autre sur le château.

13- Si vous le souhaitez, vous pouvez comme moi mettre une ficelle avec des drapeaux tout autour de votre château afin de le décorer d’avantage. Pour cela, j’ai coupé 4 morceaux de ficelles auxquelles j’ai collé des triangles de couleur. Puis j’ai collé chaque ficelle de drapeaux de part et d’autres des tours.

J’espère que mes explications ont été claires. Ce n’est pas évident de mettre des mots sur les gestes que l’ont fait pour fabriquer quelque chose. En tout cas, notre fils adore son château. Et vu le prix de celui de chez Playmobil (environ 100 euros), cela fait une belle économie.