Les poux sont de retour !

On a de la chance dans la Famille Écureuil, personne n’a jamais eu de poux. Quand nous étions jeunes et frais, Papa Écureuil et moi-même n’avons jamais eu le droit à ces petits parasites sur nos têtes. Pour l’instant, Petit Écureuil semble avoir hérité de notre chance. Je ne crie pas victoire trop vite, mais pour le moment nous n’avons pas eu besoin de dégainer la lotion qui pue. Et vu les cheveux bien touffus et bouclés de notre rejeton, j’en suis bien contente. Bref, tout ça pour vous dire que j’ai reçu un super livre de chez Gautier-Languereau, ma boîte d’édition jeunesse préférée: « Les poux sont de retour! »

Les poux sont de retour !

Au commencement de la lecture, j’ai cru à un documentaire pour enfants. Pendant quelques pages, on nous explique ce que sont les poux, comment ça s’attrape et comment s’en débarrasser. Et puis très vite, l’histoire commence !

Les poux sont de retour !

On apprend alors que les poux sont sur la tête des enfants pour pouvoir s’instruire à l’école. En effet, il est vital pour ces petites bêtes de savoir lire pour pouvoir déchiffrer l’étiquette du shampoing antipoux et se sauver à temps. Il est indispensable pour eux de suivre les cours d’éducation physique pour être en forme pour aller rendre visite à leur si grande famille sur les têtes voisines. Il est primordial de savoir compter pour repérer leurs si nombreux enfants…

Les illustrations sont sublimes (comme toujours dans cette maison d’édition). Il y a plein de petits détails amusants qui donnent envie de s’attarder sur chaque page.

Les poux sont de retour !

C’est un ouvrage bourré d’humour. En tant que parents, je prends beaucoup de plaisir à le lire à notre fils. Et finalement, il n’y a pas besoin d’avoir des poux plein la tête pour pouvoir se plonger dans cette lecture.

Il ne coûte que 10,95 euros. Un vrai chef d’oeuvre qui vous fera décomplexer d’avoir plein de lentes sur le cuir chevelu.

Petit jeu de mots pour apprendre à lire.

Au départ, je ne comptais pas faire un article pour ce petit atelier que nous avons mis en place à la maison. Mais j’ai eu une demande sur Instagram pour savoir où j’avais eu mes cartes, alors je me suis dis que j’allais vous partager ce petit jeu de mots.

jeu de mots pour apprendre à lire

Le principe est très simple : l’enfant doit placer sous l’image le mot qui lui correspond. Il n’a pas besoin de savoir lire entièrement, c’est aussi un jeu de déduction. Par exemple, il sait que le mot « Fusée » commence par le son « Ffff », il est donc logique de placer sous l’image le mot qui commence par la lettre « F ».

J’ai voulu corser un peu l’exercice en plaçant à un moment 3 mots commençant par la lettre « T ». Il faut donc faire attention à la seconde lettre pour identifier le son. Notre Petit Écureuil m’a par exemple dit « Dans Tomate, on entend bien le O au début ». Du coup, il a facilement su placer le bon mot sous ce jolie fruit rouge.

jeu de mots pour apprendre à lire

Vous trouverez également quelques lettres que j’ai mises en vert. Ce sont les lettres muettes. J’ai voulu lui expliquer qu’elles étaient là mais on ne les prononçait pas. Mais il est tout de même important de les souligner pour éviter les fautes d’orthographe plus tard.

C’est une petite activité qui a eu un grand succès à la maison et qui a été pliée en très peu de temps. Il nous a fait un sans faute en un clin d’oeil et il était très fier de lui.

jeu de mots pour apprendre à lire

Voici donc les cartes en téléchargement libre. Vous pouvez bien sûr en créer d’autres maison pour vous amuser avec votre enfant. Il ne vous restera plus qu’à les découper et le tour est joué. Cela peut finalement même faire parti d’un atelier découpage pour la motricité de la main.

Expérience rigolote : l’oeuf rebondissant

Chez la Famille Écureuil, on est toujours à la recherche de petites expériences rigolotes à faire la maison. Et détrompez-vous: il ne faut pas tout un tas de produits bizarres, une grande blouse blanche et des lunettes de chimiste pour pouvoir épater vos enfants. Avec trois fois rien, que vous trouverez très facilement dans votre cuisine, vous pouvez faire des merveilles. Aujourd’hui, je vais vous expliquer comment faire un oeuf rebondissant.

oeuf rebondissant

Il vous faudra:

  • un oeuf
  • un verre (transparent, c’est mieux. Comme cela, vous pouvez plus facilement observer la transformation de votre oeuf)
  • du vinaigre blanc

1- Placez un oeuf frais dans un verre.

2- Recouvrez-le de vinaigre blanc.

3- Soyez un petit peu patient et attendez 48 heures.

4- Rincez-le sous l’eau claire, puis amusez-vous.

Oeuf rebondissant

C’est assez bluffant de voir l’effet du vinaigre sur l’oeuf. Très vite, il va remonter à la surface et des bulles vont se former tout autour. Je suis loin d’être une chimiste, j’étais même plutôt nulle en cette matière à l’école, donc n’hésitez pas à me contredire si je dis des bêtises… On voit très rapidement le calcaire de l’oeuf se faire ronger par le vinaigre. Au bout de 48 heures, il n’y a plus aucune coquille. Il ne reste qu’une membrane élastique et rebondissante.

oeuf rebondissant

Bien sûr, ce n’est pas non plus une balle rebondissante du commerce… Vous pouvez vous amuser à le jeter sur une table, d’une hauteur raisonnable, pour le voir faire de petits bons. Si vous y allez un peu trop fort, vous avez toutes les chances de l’exploser et de vous tartiner d’oeuf vinaigré. Quelque part, cela peut être également amusant…

Ce n’est pas une expérience de mon invention bien évidemment. J’avais repéré cette petite activité facile à mettre en place sur de nombreux Instagram et Pinterest (une mine d’or d’idées pour occuper et éveiller ses enfants). J’ai lu également des mamans qui utilisaient un oeuf dur. Je n’ai pas testé donc je ne peux pas vous en parler, mais c’est vrai que quelque part, vous avez moins de risque de l’exploser. Vous pouvez également mettre quelques gouttes de colorant alimentaire dans le vinaigre pour teindre votre oeuf rebondissant.

Aimez-vous faire également des expériences insolites avec vos enfants ? N’hésitez pas à tenter celle-ci. Elle est si simple à réaliser qu’il serait bête de s’en priver.

Découvrez le livre « L’ours blabla » de Pippa Curnick

Si vous me suivez depuis un moment, vous connaissez mon amour pour la maison d’édition Gautier-Languereau. Leurs livres sont tous aussi magnifiques les uns que les autres, les illustrations très soignées, avec une pointe de poésie. Très fraîchement sorti dans le commerce, voici leur tout nouveau bijou « L’ours blabla » de Pippa Curnick.

L'ours blabla

Pourquoi on aime ?

Pour cette histoire touchante et porteuse de moral. C’est l’histoire d’un ours qui aime beaucoup parler. Il parle du matin jusqu’au soir et du soir jusqu’au matin. Cela a plutôt tendance à fatiguer les autres ours qui en ont un peu ras la casquette de l’entendre blablater sans cesse. L’ours décide donc un jour de quitter sa maison et de trouver un endroit où il pourra parler sans agacer personne. Il se retrouve alors sur une île où vivent des oiseaux qui n’ont pas du tout le même langage que lui. Mais ils trouvent un système ingénieux pour pouvoir communiquer : la gymnastique de sourcils ! C’est mignon, c’est amusant et cela apprend surtout que même si on est différent, on peut se comprendre et surtout s’apprécier. Dans une société où on vit aujourd’hui avec la peur de ce qui ne nous ressemble pas, il est bon de rappeler aux enfants que la différence est une richesse et non quelque chose qui devrait séparer les gens.

L'ours blabla

Pour ces illustrations sublimes. Comme je vous le disais plus haut: c’est vraiment une marque de fabrique de cette maison d’édition. Les couleurs sont flashys: du jaune qui pète, du rose fluo, du bleu électrique, tout est fait pour attirer et accrocher l’oeil. Les dessins sont travaillés et chargés (dans le bon sens du terme). Les personnes donnent envie de sourire rien qu’en les regardant. C’est vraiment un bel ouvrage.

L'ours blabla

Pour son format. C’est vrai que lorsqu’un livre pour enfant est aussi beau, je trouve les petits formats un peu dommage. Cela n’exploite pas entièrement le potentiel de l’oeuvre. Ici, on a plaisir à ouvrir ce grand livre et à se plonger dans l’histoire. C’est un bel objet que vous aurez plaisir à trouver dans la bibliothèque de votre enfant.

L'ours blabla

Pour sa cible large. Je dirais que « L’ours blabla » est à partir de 3 ans. Mais l’histoire est tellement belle et rigolote que l’on peut très bien se régaler avec les tribulations de ce bavard à l’âge de 6 ans.

L'ours blabla

Vous l’aurez compris, c’est un livre coup de cœur que vous trouverez dans le commerce pour 14,95 euros.

Apprendre à écrire, inspiration Montessori

Je sais qu’il y a de grands adeptes de Montessori. Je suis loin de tout connaître et de tout suivre à la lettre, mais j’aime cette façon ludique d’apprendre des choses aux enfants. La méthode est essentiellement basée sur l’observation et les découvertes. Je farfouille sur le net ou sur les livres pour trouver des petites activités à mettre en place à la maison pour éveiller notre fils. J’ai souvent vu sur Pinterest passer des bacs de sable/semoule/farine/sel ou autre pour apprendre à écrire. Je vous en parle aujourd’hui.

lettres Montessori

Alors bien sûr, le commerce autour de la méthode Montessori a de beaux jours devant lui. Vous trouverez facilement dans les magasins des kits pour faire cette activité à la maison. On vous vendra ça les yeux de la tête, alors qu’il nous vous faudra pas grand chose pour mettre tout ça en place. Le but est que votre enfant reproduise les lettres à l’aide de son doigt dans un bac contenant donc sable/semoule/farine/ou sel…

Ici, j’ai utilisé du sel coloré pour plus de fun. Pour cela, rien de plus simple. Placez du sel fin dans un sac de congélation qui peut se zipper. Versez quelques gouttes de colorant alimentaire. Refermez le sac. Malaxez le sac à l’aide de vos petits doigts agiles. Versez le sel sur une plaque recouverte de papier de cuisson pour le laisser sécher.

Les puristes Montessori vous diront que c’est encore mieux d’utiliser des lettres rugueuses en guise de modèle. L’enfant peut alors passer son doigt dessus pour se rendre plus facilement compte de la forme avant de la reproduire dans un bac rempli de ce que vous voulez (sable/semoule/farine/sel….. bref, vous l’aurez compris. Je ne le vous le répèterai plus haha). Et ces puristes ont certainement raison. Mais nous n’en avons pas chez la Famille Écureuil. Nous nous sommes donc contentés d’imprimer les lettres de l’alphabet sur du papier (en rouge les voyelles, en bleu les consonnes). Je lui faisais tout de même passer le doigt sur la lettre à reproduire sur le papier préalablement. Il n’y avait pas le relief, mais ça l’aidait tout de même.

Lettres Montessori

Petit atelier que vous pouvez sortir à plusieurs moments : lors de l’apprentissage des lettres bâtons, mais aussi lors de l’écriture en cursive par exemple. Cela a un grand succès à la maison. C’est alors amusant d’apprendre à écrire, sans avoir la pression du maintient parfait du crayon.

Pratiquez-vous des petites ateliers d’inspiration Montessori à la maison ? Si oui, que mettez-vous en place pour l’apprentissage de l’écriture ? Dites-moi tout en commentaire.

Découvrez les nouveaux livres de Laura Romero aux Éditions Samir

Tout d’abord, je voulais remercier les Éditions Samir qui m’ont fait confiance et m’ont permis de découvrir une auteure jeunesse que je ne connaissais pas du tout « Laura Romero » à travers ces deux derniers livres fraîchement sortis « Le berger des boules de neige » et « Le meilleur monde du monde ».

Laura Romero

« Le berger des boules de neige ».

Livre parfaitement de saison puisqu’il parle du changement de saison de l’hiver au printemps. Nous faisons donc la connaissance de Martin, un petit garçon qui devient berger de boules de neige. Il prend soin de ses boules au fil de l’hiver, comme un berger le ferait de son troupeau de moutons. Un jour, à son réveil, il se rend compte qu’une de ses précieuses boules manque à l’appel. Mais surtout le paysage commence à changer et il découvre un tapis de fleurs blanches. C’est le début du printemps.

Le berger des boules de neige

Nous aimons les illustrations soignées et épurées avec le ciel qui change progressivement de couleur au fil des pages et du temps qui passe. Cela est une belle façon d’inciter nos chers petits à prêter attention à la nature qui nous entoure et aux changements de saison. Un livre que je conseille à partir de 3 ans.

Le berger des boules de neige

« Le meilleur monde du monde ».

Coup de cœur pour notre Petit Écureuil. Quand nous l’avons reçu, il a fallu lui lire et relire en boucle. Nous retrouvons ici Lucas, un enfant qui est en train de fabriquer le meilleur monde du monde. Mais au début, tous ses amis ne peuvent pas y habiter. Il manque par exemple le terrier du renard, un lac pour que le cygne puisse y nager, un trésor pour que le dragon puisse le protéger. Petit à petit, le petit garçon rajoute tout ce qu’il faut pour que chacun soit heureux dans le meilleur monde du monde.

Le meilleur monde du monde

Ce que j’aime dans cet album jeunesse, ce sont les illustrations qui se démarquent avec la présence de papiers découpés, voir même froissés, mais aussi l’incrustation de pièces en plastique, ou même de bois… On reconnait la patte de Laura Romero. D’ailleurs le personnage de Lucas ressemble beaucoup à celui de Martin du livre « Le berger des boules de neige ». Une histoire pleine de poésie qui convient parfaitement aux enfants à partir de 3 ans.

Le meilleur monde du monde

Et n’oubliez pas : un enfant qui lit est un candidat de moins pour les émissions de télé-réalité plus tard. Donc n’oubliez pas de leur mettre pleins d’ouvrages entre les mains…

Découvrez le jeu de société « Le monstre des couleurs »

Si vous me suivez sur Insta, vous avez peut-être vu passer ma publication sur le FIJ, comprenez par là : le Festival International des Jeux de Cannes. C’est un salon énormissime durant plusieurs jours consacré au monde du jeu. Nous adorons y aller. C’est un moment magique à vivre en famille. Cette année, nous y avons déniché « Le monstre des couleurs », qui était d’ailleurs nommé pour l’As d’Or de l’année (récompense attribuée au meilleure jeu de société de l’année).

le monstre des couleurs

Alors kezako ?

Vous connaissez peut-être le très connu livre « La couleur des émotions », un livre pop-up (et non pop-up aussi d’ailleurs… Il existe les deux versions) qui permet d’aider les enfants à identifier leurs émotions. Et bien ce jeu de société est issu de ce livre. Vous allez retrouver les même personnages (le monstre et la petite fille) autour d’un plateau où sont placés divers sentiments. Le monstre des couleurs est tout embrouillé. Il faut démêler ses émotions et les placer dans des bouteilles.

le monstre des couleurs

Pour pouvoir libérer une émotion et la placer dans une bouteille, le joueur doit alors se déplacer sur le plateau à l’aide d’un dé. Il va tomber sur les même sentiments évoqués que ceux dans le livre : la joie, la tristesse, la colère, la peur, la sérénité et l’amour. Il faudra alors raconter un souvenir, ou quelque chose qui évoque ce sentiment. Exemple qu’a pu me donner mon fils : « Je me sens plein de joie quand Maman vient me chercher à l’école et m’a préparé des activités ». Ensuite, il faut placer un jeton de l’émotion évoquée dans une bouteille. Attention, il faut la placer au bon endroit. Les flacons sont retournés et nous ne savons pas si c’est la bonne couleur qui a été choisie. S’il y a une erreur, il faut reposer le jeton de l’émotion sur le plateau. Une petite difficulté arrive avec des contenants tous embrouillés, avec plein de sentiments à l’intérieur. Si vous en retournez 3, la partie est terminée et c’est perdu. Heureusement, la petite fille peut aider à les remettre à l’envers. C’est donc un jeu collaboratif et qui fait également jouer la mémoire visuelle.

le monstre des couleurs

Bravo aux personnes qui ont créé ce jeu. C’est vraiment bien pensé. Il est important de savoir exprimer ce que l’on ressent et ça s’apprend dès l’enfance. J’avoue que j’aime bien y jouer en plus car je me prends toujours une grosse dose d’amour avec mon fils. Sur chaque case, il arrive à parler de ce que cela évoque tout en parlant de l’amour qu’il a pour moi. « J’étais triste quand Maman finissait tard le soir avec son ancien travail ». « Je suis serein quand je suis avec ma Maman d’amour adoré pour la vie entière ». « Je suis amoureux quand je pense à Maman »…. C’est vraiment touchant.

le monstre des couleurs

Vous pouvez trouver ce jeu dans le commerce pour un petit peu moins de 30 euros. Et comme vous le pouvez le deviner, je vous le conseille absolument. Vous le connaissiez ? Dites-moi tout en commentaire.

Découvrez le livre « Le Carnaval Jazz des Animaux »

Aujourd’hui, nous sommes mardi gras. Le jour tant aimé par les enfants où on peut se transformer en son personnage préféré. Nous sommes niçois, LA ville du carnaval en France (même si nos amis de Dunkerque vous diront le contraire haha). La tête du roi vient d’être coupée il y a à peine quelques jours. Célébrons donc toute cette période de fête avec le nouveau livre sorti chez Gautier-Languereau « Le Carnaval Jazz des Animaux ».

le carnaval jazz des animaux

Pourquoi on aime ce livre ?

Tout d’abord, parce que ce livre est accompagné d’un cd qui permettra de faire découvrir le jazz aux enfants. Vous connaissez tous « Pierre et le loup ». Vous trouverez ici le même principe: chaque animal est associé à son instrument. Tous ensemble, ils forment alors un véritable orchestre. C’est très joyeux, c’est un véritable éveil des sens. Une belle façon de découvrir « The Amazing Keystone Big Band », oeuvre classique de 1886 de Camille Saint-Saëns. Je rajouterai même que chaque animal, en plus d’être associé à un instrument, représente aussi un courant du jazz. L’auditeur pourra donc balayer tout le jazz du 20ème siècle grâce à ce bel ouvrage.

Le carnaval jazz des animaux

Forcément, ce livre ne s’arrête pas à la musique. C’est aussi une histoire de carnaval avec un grand méchant loup. C’est LE vrai loup des contes pour enfant : un goinfre, méchant et roublard qui veut manger tous les animaux. Va-t-il pouvoir réaliser son festin ? Je ne suis pas du genre à vous spoiler la fin des histoires, alors je vous laisse découvrir cela par vous-même.

Pour conter cette histoire, vous trouverez le fantastique Edouard Baer. J’avoue être une grande fan de cet acteur. Sa voix est reconnaissable parmi mille. Il a une façon d’incarner le loup bien à lui.

Les illustrations sont sublimes et signées Taï-Marc Le Thang et Rose Poupelain. Mais j’ai envie de dire : comme chaque livre sorti chez Gauier-Langereau. C’est vraiment une marque de fabrique de cette maison d’édition. Les ouvrages sortis ont toujours des dessins travaillés et magnifiques.

le carnaval des animaux

La seule mini remarque que je ferai sur ce livre, c’est qu’il est long à écouter. Vous me direz que c’est une façon d’avoir une oeuvre complète; mais les enfants ont tendance à décrocher assez vite. Pour pouvoir écouter toute l’histoire, il vous faudra tout de même 45 minutes. Mais 45 minutes de bonheur auditif.

Un bel ouvrage comme celui-ci coûte forcément un peu. Il ne faut pas oublier que c’est le travail de nombreuses personnes. Comptez donc 22,90 euros.


Méthode d’apprentissage de la lecture : la Planète des Alphas

Tout d’abord, je m’excuse de ne pas avoir écrit depuis une dizaine de jours. Je suis en ce moment dans une période de fatigue avancée. Je ne trouve pas l’énergie nécessaire pour me pencher sur mon blog et écrire. Ce matin, je suis tombée du lit. Je profite donc de ce moment avant que mon Petit Écureuil ne se lève pour vous parler de la Planète des Alphas.

planète des alphas

Notre fils a une volonté très forte d’apprendre à lire. Nous nous sommes donc penchés sur cette méthode ludique et progressive d’apprentissage. Il existe plusieurs techniques pour apprendre la lecture, mais ce que j’aimais avec les Alphas, c’est qu’il peut apprendre sous forme de jeux. On fait appel à plusieurs sens avec la vue, l’ouïe et le toucher.

Alors comment ça marche tout ça ? Avant tout, il faut s’équiper du coffret. Je vous annonce tout de suite: c’est assez cher ! Comptez 49,90 euros. Vous y trouverez 28 figurines, un DVD, un CD avec un support livre du conte, un poster géant. Faisons donc connaissance avec ces Alphas. Chaque lettre est représentée par un personnage/objet s’appuyant sur le phonème de la lettre auquel il est lié. Par exemple le « F » est une Ffffusée ou le « M » un MMMonstre.

planète des alphas

Votre enfant va donc développer sa conscience phonémique; comprenez par là qu’il va apprendre à décomposer les sons des mots. Je prends par exemple le mot « ami ». Il va comprendre qu’il y a successivement 3 sons: « AAAA » « MMMM » puis « IIII ».

Pour intégrer tout cela, il est conseillé de regarder le DVD la Planète des Alphas pendant quelques temps avant de faire des petites activités autour des lettres et des sons. Il est conseillé entre 6 et 8 semaines. Je sais qu’il y a des anti-écrans, mais c’est pour la bonne cause. Personne ne vous a demandé de le laisser toute la journée à regarder les Alphas. Mais une fois par jour ne fait pas de mal. Le DVD dure une vingtaine de minutes.

Vous allez donc faire la connaissance d’un petit garçon qui s’ennuie. Il va rencontrer Cosmopolux qui va le faire aller sur une drôle de planète : celle des Alphas. Il faut les sauver de la vilaine sorcière qui veut les transformer en Bêtas. L’avantage du DVD, c’est que les sonorités sont bien accentuées. Laissez votre enfant manipuler les figurines pendant qu’il regarde son dessin animé. Il sera ravi de jouer avec ses personnages préférés.

Attention, il est conseillé de ne pas parler de « lettres » à votre enfant mais d’ « Alphas ». Et chacun à son propre nom. Les voyelles sont plus faciles à identifier, ce sont donc des Messieurs ou des Madames (Monsieur A, Madame I, Monsieur O…). Les consonnes sont des objets. Nous ne devons pas appeler l’Alpha « Monsieur F » ou « Monsieur Fusée ». L’Apha en question s’appelle Fusée. Il est même recommandé d’appuyer sur le « F » quand vous prononcez le nom « Fffusée ».

Une fois que votre enfant aura bien intégré tous les Alphas et les sons liés, vous trouverez dans le fascicule de nombreux petits jeux pour apprendre à lire. Et pour être honnête : Pinterest est une mine d’or pour cela également. J’y ai trouvé de nombreuses activités à mettre en place pour s’amuser à apprendre à lire.

Connaissiez-vous la méthode des Alphas ? Est-ce quelque chose que vous avez employé à la maison ? L’apprentissage de la lecture fut-elle facile ? Dites-moi tout en commentaire.

Tuto pour faire de jolis dessins en sel.

Comment occuper son enfant pendant les longues journées d’hiver, et d’autant plus durant les vacances ? Nous sommes tous à la recherche d’activités à mettre en place pour nos chers rejetons. L’idéal ce sont des petits ateliers rigolos et faciles à exécuter. Nous ne sommes pas tous doués de nos 10 doigts, alors faisons simple et efficace ! Aujourd’hui, je vous parle de dessins à faire avec du sel.

dessin avec du sel

Du sel ?! Mais comment pouvons-nous faire des illustrations avec du sel ?! J’avoue que j’ai un peu « piqué » l’idée aux coffrets Sablimage. Vous savez, ces kits qui vous permettent de décoller des surfaces préencollées et d’y saupoudrer du sable coloré. Avec trois fois rien, vous pouvez reproduire un peu le même esprit à la maison.

Il vous faudra pour cela :

  • des pochoirs de votre choix (ici des dinosaures, car vous avez bien compris avec mes articles précédents q/ue notre Petit Écureuil est un fan absolu de ces grands lézards)
  • De la colle en stick
  • Des feuilles de couleur
  • Du sel

1- Demandez donc à votre enfant de placer le pochoir de son choix sur une feuille de couleur (blanc sur blanc, ça ne donne pas grand chose. Donc choisissez des couleurs bien tranchées).

2- Il faut ensuite mettre de la colle dans les trous du pochoir.

dessin avec du sel

3- Il ne vous reste plus qu’à saupoudrer de sel puis enlever le pochoir. Et le tour est joué !

dessin avec du sel

C’est tout bête à faire mais le rendu est plus que sympa. Notre fils s’est beaucoup amusé à reproduire ses gros dinos en sel. Et j’avoue: il a également beaucoup apprécié ensuite de se lécher les doigts… J’ai utilisé ici du sel, mais finalement libre à vous d’utiliser d’autre chose : du sucre, ou pourquoi pas de la semoule. N’hésitez pas à me faire part si vous testez l’expérience à la maison.