Les secrets de la nature – Larousse Jeunesse

Nous vivons une période particulière… Et plus que jamais, je trouve qu’il est nécessaire de se reconcentrer sur l’essentiel et les choses simples. Aujourd’hui, je vous présente un livre magnifique qui va émerveiller petits et grands « Les secrets de la nature » sorti chez Larousse Jeunesse.

Les secrets de la nature - Larousse Jeunesse

Autant vous dire que ce livre est magnifique. Je crois que je n’exagère même pas quand je dis que c’est un vrai objet d’art. Il a un petit côté « à l’ancienne » avec des dessins d’une pure beauté et des coloris qui apaisent.

En tout 50 petites histoires pour prendre le temps de s’émerveiller. Savez-vous que le Museum National d’Histoire Naturelle a mené une étude qui montre qu’observer la nature apporte bonheur, diminue le stress et donne envie de prendre soin du monde qui nous entoure? En même temps rien d’étonnant me direz-vous… Mais donnons de bonnes armes à nos enfants pour être bien dans leur vie.

C’est un véritable coup de cœur. Dans ce livre chaque double page vous explique le déroulement de la vie dans la nature… Les secrets qu’ils s’y cachent… Je ne peux pas vous donner les 50 thèmes abordés par ce livre, car il faut vous laisser du mystère. Mais je peux vous dire par exemple qu’on va découvrir comment se forme un arc-en-ciel, ce qui se passe dans une ruche, comment les fougères se déroulent au soleil, ou encore comment un pic-vert se met au travail.

C’est parfaitement documenté et chaque fois que vous tournez une page, vous allez vous émerveiller avec le travail d’illustration de Freya Hartas et en savoir plus sur la nature avec les textes de Rachel Williams.

Ce livre coûte 17,95 euros, mais je ne trouve ça franchement pas cher par rapport à la qualité de cet ouvrage. « Les secrets de la nature » est un livre qui accompagnera votre enfant dans le temps. Je dirai même que c’est une véritable encyclopédie de la nature. À avoir absolument chez vous !

Expérience scientifique : faire du plastique avec du lait

Ha oui ça paraît étrange n’est-ce pas?! Et pourtant, c’est possible : avec un peu de lait et aussi du vinaigre, vous pouvez fabriquer du plastique chez vous. En quelque sorte, on peut dire que c’est du plastique bio. Et celui-ci ne met pas 5000 ans pour se désagréger. Cela porte un nom : la galalithe. Toutefois, il est amusant de fabriquer des petits objets à la maison, mais cela ne pourrait pas remplacer la fabrication de plastique synthétique par les grands industriels. En effet, cela représente un surcoût énergétique important. Mais pour faire de la science à la maison, c’est amusant comme tout.

Expérience scientifique : faire du plastique avec du lait

Comment procéder?

Il vous faudra :

  • 30 ml de lait demi-écrémé
  • 4 cuillères à soupe de vinaigre blanc
  • 1 entonnoir
  • 1 bas en nylon
  • 1 filtre à café
  • 1 haut ou une petite bouteille en plastique si vous avez (nous n’en avons plus à la maison c’est pourquoi j’ai utilisé un verre mais une bouteille en plastique peut être plus simple)

1- Faites chauffer le lait pendant 1 minutes 30 au micro-onde.

2- Versez le vinaigre dans le lait chaud et mélangez.

3- Placez votre entonnoir sur un haut verre (ou bouteille en plastique). Recouvrez-le avec votre bas en nylon, puis placez-y votre filtre à café

4- Versez votre mélange dans l’entonnoir. Vous allez alors voir tout le liquide couler dans votre verre/bouteille et une matière qui ressemble à de la ricotta dans le filtre à café.

5- Récupérez votre mélange « ricotta » et moulez-le dans des moules en silicone (ou même des emportes-pièces) de votre choix. Ici, nous avons choisi un moule cigale pour rappeler la Provence.

Si le cœur vous en dit, vous pouvez aussi ajouter une touche de peinture acrylique dans votre « ricotta » ou mélangez avec une pointe de colorant alimentaire. Ici, nous y avons mis un peu de peinture jaune.

Il ne vous reste plus que quelques jours à attendre pour cela sèche pour récupérer votre objet en plastique de lait.

Mais au fait, pourquoi cela fonctionne? Alors attention, je ne suis pas scientifique donc si je fais une erreur, n’hésitez pas à me le dire. Mais en fait dans le lait, il ya des sucres, du gras, des protéines et de l’eau. Et lorsque l’on rajoute le vinaigre, ce mélange ne fonctionne plus. Les protéines de caséine s’emmêlent. Et du coup quand ça sèche, cela forme une sorte de plastique. C’est une explication un peu simplifié, j’espère que cela vous ira.

N’hésitez pas à me dire si vous testez l’expérience à la maison et pourquoi pas m’envoyer vos réalisations via Instagram. Je les repartagerai en story !

Hugo prend son envol – Le Robert

Cette année Petit Écureuil a fait ses premiers pas au primaire. Et forcément, on a goûté au calvaire des devoirs. J’avoue que sa maîtresse en donne peu… Mais voilà, la covid est passée par là et elle n’est pas là depuis le mois de décembre… Les remplaçants se succèdent et ils n’ont pas du tout la même politique que sa maîtresse et on arrive à avoir une quantité folle de choses à faire le soir en rentrant de l’école. Je suis même plutôt surprise de la charge de travail pour des petits bouts qui viennent à peine de sortir de la maternelle. Les devoirs peuvent devenir, dans de nombreux foyers, une source d’angoisse. Heureusement Anne-Marie Gaignard a pensé à tout et nous a sorti un conte pour les enfants pour les aider dans leurs tâches à la maison : « Hugo prend son envol » sorti chez Le Robert.

Hugo prend son envol

Le principe est plutôt bien pensé : Hugo est un élève de primaire qui en a marre des devoirs. Comme chaque jour, il rentre à la maison et jète son cartable dans l’entrée. Il a beau faire des efforts, il se sent complètement dépassé par tout cela.

Mais c’est sans compter Nina. Nina est une petite fée qui va l’aider, avec un peu de magie, à reprendre confiance en lui. Elle va lui donner des conseils pour qu’il arrive à travailler efficacement en toute autonomie et même prendre du plaisir à faire ses devoirs.

L’enfant va donc trouver dans ce livre toutes les ressources nécessaires pour mieux s’organiser. Il y a bien sûr la partie histoire qui permet au lecteur de s’identifier mais aussi des fiches techniques dédiées aux enfants mais aussi aux parents pour gérer ce temps de travail.

Anne-Marie Gaignard n’est pas à son coup d’essai vis à vis de l’aide scolaire. Elle a déjà sorti plusieurs ouvrages d’Hugo pour aider les élèves dans leurs apprentissages. « Hugo et les rois Être et Avoir » pour maîtriser les fautes d’accord, « Hugo et la roue des mots difficiles » pour maîtriser (comme son nom l’indique) les mots difficiles, « Hugo et les clés de la concentration » pour savoir se concentrer (bon c’est logique aussi vu le nom^^), « Hugo et les secrets de la mémoire » pour mémoriser facilement et durablement, mais aussi « Hugo et la machine à remonter les mots » pour en finir avec les fautes d’orthographe. Des ouvrages bien pensés pour les 7-11 ans afin d’amener vos enfants à la réussite scolaire. Notons également que cela convient parfaitement aux élèves Dys avec une police d’écriture adaptée.

Hugo prend son envol

« Hugo prend son envol », un conte pour apprendre à travailler seul. Vous le trouverez en librairie pour 15,90 euros. Et je vous offre un exemplaire sur mon compte Instagram. Alors connectez-vous sur mon compte pour tenter votre chance.

Le voleur d’histoires – Éditions Kimane

Je ne vous cache rien en vous disant que je suis une passionnée de livres jeunesse. Et forcément, j’ai mes petites préférences dans les maisons d’éditions. Et l’une que j’apprécie tout particulièrement c’est Kimane. Tout simplement parce que leurs ouvrages sont toujours magnifiques avec des illustrations qui font rêver ainsi que des textes très bienveillants. Aujourd’hui, je voulais vous parler de l’une de leurs nouveautés : « Le voleur d’histoires » de Graham Carter.

Le voleur d'histoires - Éditions Kimane

Nous faisons donc connaissance d’Olivia. Olivia est une petite fille timide, qui ne quittait que très rarement la petite île où elle habitait, à part pour aller chercher des livres à la bibliothèque avec son Papa. Mais un jour, un de ses précieux ouvrages tomba par dessus bord… Et le voilà qui coule, coule, coule….

Ce livre réveilla un étrange animal qui se demandait bien ce que cela pouvait être… Cela n’avait pas l’air de se manger, ni même de se porter… C’était si intrigant que le poulpe voulu en savoir plus et décida de suivre le bateau duquel était tombé ce mystérieux objet.

Il fut très surpris de voir qu’il y avait plein d’objets similaires à celui qui lui était tombé sur la tête. Et Olivia les gardait comme si c’était de précieux trésors. L’animal se demandait pourquoi la petite fille semblait si heureuse grâce à cela et il décida d’en dérober pour en savoir un peu plus. Mais il ne s’arrêta pas à ce simple vol et devint un véritable voleur d’histoires en arrachant de précieux ouvrages à de nombreuses personnes. Mais, au fin fond de sa grotte, le poulpe ne comprenait toujours pas à quoi cela servait.

Pendant ce temps là, les habitants de la petite île étaient bien bouleversés par ces vols. Olivia décida alors de mettre en application tout ce qu’elle avait appris dans ces livres et partit en mer récupérer ses précieux ouvrages. Mais à sa grande surprise, le poulpe géant eut peur d’elle. La petite fille eu pitié de lui et décida de lui lire une histoire. Forcément, ce fut LA RÉVÉLATION pour l’animal qui découvrit tous ces merveilleux récits. C’était magique !

Il comprit donc pourquoi les livres étaient si précieux. Il décida de rendre les livres aux habitants qui lui pardonnèrent. Il resta habiter avec les humains et apprit à lire et bientôt il devient le meilleur conteur d’histoires que l’île n’ait jamais connu.

« Le voleur d’histoires » est un ouvrage vraiment magique pour les amoureux des livres. C’est doux et magique. Et en même temps, je partage cet avis : quoi de plus précieux qu’un joli livre ? Vous le trouverez en librairie pour 13,50 euros. Un tarif très raisonnable pour une telle qualité.

« Il y a un Orang-Outan dans ma chambre » aux Éditions Gründ

L’autre jour, nous étions en voiture et Petit Écureuil regardait par la fenêtre, quand tout un coup il nous dit « J’ai hâte d’avoir un drone car comme ça je pourrai prendre des photos de tous les déchets et les montrer à tout le monde pour qu’ils arrêtent de polluer ». C’est pour vous dire comme le sujet de l’écologie est quelque chose qui tient à cœur à notre fils. Autant vous dire qu’il a fortement accroché au livre « Il y a un orang-outan dans ma chambre » paru aux Éditions Gründ.

Il y a un Orang-Outan dans ma chambre

La maison d’édition a décidé de lancer une collection « Green Gründ » afin d’éveiller les enfants à la sauvegarde de l’environnement. Et je peux vous garantir que c’est une réussite. C’est percutant avec des illustrations magnifiques signées Frann Preston-Gannon et des textes bien documentés écrits par James Sellick.

Nous faisons donc la connaissance d’une petite fille qui découvre dans sa chambre un orang-outan et ça ne lui fait pas du tout plaisir. Il lui chipe toutes ses affaires, il fait peur à ses poupées… Il a l’air très énervée en voyant son chocolat, son shampoing et même ses biscuits. Mais pourquoi donc ?

Tout simplement parce que dans ces produits, nous trouvons de l’huile de palme. Cette huile qui transforme l’habitation de l’orang-outan en un véritable cimetière. Tous les jours des hommes saccagent la forêt afin de planter des rangs de palmiers.

La petite fille comprend et décide d’écrire une lettre aux grandes marques afin qu’elles prennent conscience qu’il faut arrêter ce massacre. Cela a fortement touché notre fils qui m’a demandé d’en faire autant. Je pense que dans les prochains jours, nous allons écrire à plusieurs marques en y joignant à chaque fois un dessin de notre fils. Ce livre est bien pensé car il y a un exemple de lettre à écrire. Ne pensez pas que cela ne sert à rien. Si nous sommes nombreux à leur envoyer un courrier, peut-être remplaceront-ils leur huile de palme contre une autre huile moins destructrice.

Notons que ce livre est d’ailleurs en collaboration avec Greenpeace et la préface est écrite par l’actrice Emma Thompson qui est une grande militante pour l’écologie.

C’est un livre à mettre dans les mains de tous les enfants et je dirais même plus : également de tous les parents. Il est grand temps de changer nos habitudes. Je sais qu’on achète rarement de la pâte à tartiner, mais lorsque nous en achetons, nous optons par exemple pour Nocciolata au lieu de Nutella. C’est bio, c’est meilleur et c’est sans huile de palme. C’est un exemple parmi tant d’autres. Il faut qu’on apprenne à décortiquer nos étiquettes pour faire les bons choix.

« Il y a un orang-outan dans ma chambre » un formidable ouvrage que vous trouverez en librairie pour 13,50 euros.

Le livre audio de Gaston – Mon recueil à écouter

Décidément, cette semaine je suis à fond dans les livres-cd à vous présenter ! Après « Le bruit des nombres » il y a quelques jours à peine, je vous présente aujourd’hui le livre audio – Mon recueil à écouter de Gaston de Aurélie Chow Chow Chine sorti récemment chez Hachette.

Le livre audio de Gaston - Mon recueil à écouter

Vous devez certainement connaître Gaston, la licorne des émotions. Je vous en ai parlé plusieurs fois sur le blog (ici, ici ou encore ici). Gaston est une petite licorne comme toutes les autres ou presque! Il a quelque chose de magique: sa crinière. Quand tout va bien, sa chevelure prend les couleurs de l’arc-en-ciel. Sinon, elle change de couleur en fonction de ses émotions.

Ce livre audio reprend donc 3 histoires de Gaston qui sont déjà sorties indépendamment ou même dans d’autres compilations de Gaston. Nous retrouvons donc « Je boude », « J’ai peur » et « Je n’arrive pas à dormir ».

3 histoires pour 27 minutes d’audio. Ce que j’ai apprécié dans ce cd c’est qu’il y a une petite clochette qui retentit lorsque la page a fini d’être lue. Ce qui permet aux enfants non lecteur de savoir quand tourner la page et de pouvoir écouter leur livre en toute autonomie, sans avoir besoin d’un adulte pour dire quand il faut changer de page. Ce n’est pas le cas dans tous les ouvrages avec un cd, alors je voulais le préciser.

La particularité des ouvrages de Gaston, c’est la présence de mouvement de respiration pour retrouver son calme et sa sérénité. Dans la version audio, cette partie sophrologie est un peu plus expliquée que dans la version livre. Avoir une voix accompagnatrice est aussi plus facile pour les enfants de comprendre à quel rythme inspirer et expirer.

La seule remarque que je ferais c’est que je trouve dommage que ce ne soit pas des inédits de Gaston. Nous avons déjà une multitude de livres de Gaston à la maison (on l’aime vraiment beaucoup cette licorne des émotions). Petit Écureuil aurait préféré retrouver des histoires qu’il ne connaissait pas déjà. Mais malgré cela, il a apprécié pouvoir se laisser bercer par la voix féminine du cd.

Si vous cherchez un ouvrage donc pour accompagner les émotions de votre enfants, n’hésitez pas à vous le procurer. « Le livre audio de Gaston – Mon recueil à écouter », un fantastique livre que vous trouverez en librairie pour 14,95 euros.

Cram cram – Le magazine jeunesse qui voyage

Vous connaissez mon amour pour les lectures jeunesse… Mais vous ne le savez peut-être pas : je suis aussi une passionnée de voyages. Normalement, chaque année on essaye de voyager et visiter un maximum. Du haut de ses 5 ans, Petit Écureuil a déjà fait plusieurs voyages en Italie, en Corse, le tour de France, les Antilles, les Etats-Unis, le Portugal, etc.. Nous devions aller à Bali en 2020, mais vous connaissez tous l’actualité sanitaire du moment et pas la peine de vous faire un dessin… On n’a pas pu partir! Ce que j’apprécie dans les voyages, c’est découvrir d’autres paysages bien sûr, mais aussi d’autres cultures. Alors à défaut de prendre l’avion pour visiter le monde, voyager à domicile avec Cram Cram.

Cram cram

Cram Cram est un magazine pour les 7-12 ans. Et je vous avoue que j’ai eu un coup de cœur pour celui-ci pour plusieurs raisons:

  • On peut presque dire que c’est un journal zéro déchet. 100% des magazines imprimés sont vendus. Ils ont décidé de ne pas passer par les kiosques pour être diffusés car dans ces endroits 50% à 60% des journaux sont invendus et finissent à la poubelle. C’est pourquoi, ils ont choisi une distribution dans un réseau de magasin bio (vous trouverez la liste sur leur liste internet) et par abonnement.
  • Vous ne trouverez aucune pub dans le journal Cram Cram. Ils estiment qu’on est suffisamment influencés à droite à gauche. Il est donc bon d’avoir un magazine qui ne pousse pas les jeunes lectures à avoir envie de dépenser des sous pour acheter telle ou telle chose.
  • C’est un magazine qui ne juge pas. C’est ni raciste envers les cultures des autres pays et ce n’est pas non plus misogyne. Deux valeurs qui sont très importantes pour moi.
  • C’est un journal collaboratif. Les familles qui le souhaitent peuvent très bien contacter la rédaction pour partager leurs récits de voyage.
  • C’est un magazine breton ! Oui bon là, je vous l’accorde, c’est surtout mon chauvinisme qui ressort.. Je sais que ce n’est pas un critère premier mais moi ça me plaît !

Bon et on y trouve quoi dans Cram Cram?

  • Des reportages. Chaque numéro se consacre à un pays et vous allez pouvoir en savoir plus sur une partie du monde. Nous suivons des familles qui sont partis en voyage et nous racontent ce qu’ils ont vu et vécu. Mais aussi la faune et la flore du pays mis en avant.
  • Des blagues. Au programme : devinettes, blagounettes, et des citations pour amuser les enfants.
  • Zoom également sur un animal du pays à l’honneur
  • Une belle histoire qui se déroule dans le pays mis en avant.
  • Le coin des curieux pour approfondir ses connaissances sur la destination du numéro.
  • Du DIY et vous savez comme j’aime cela ! Il y a des petits choses à fabriquer avec ses mains mais aussi des recettes de cuisine
  • On finit par une page encyclo avec des définitions propres au pays que l’on visite.

Cram Cram est vraiment un magazine complet ! Il est bi-mensuel et ce que j’aime également c’est qu’il est peu cher. Comptez 5,90 euros. Vraiment, je suis heureuse de vous l’avoir présentée. Il mérite d’être mis à en avant. Je suis convaincue qu’il plaira à vos enfants.

Le bruit des nombres – Benjamins Media

Si vous aimez les livres-cd, il y a vraiment une maison d’éditions qui se démarque des autres. Il s’agit de Benjamins Media. En 2020, malgré la pandémie, ils ont réussi à sortir 4 nouveautés dont « Le bruit des nombres » que je vous présente aujourd’hui.

Le bruit des nombres

Pour ceux qui ne le savent pas déjà, je suis une ancienne animatrice radio. Et de fait, je suis très sensible à la qualité sonore. Et je peux vous assurer que dans cette maison d’éditions, ils ne font pas les choses à moitié. C’est plein de petits sons pour vous plonger directement dans l’atmosphère de l’histoire, un univers musical qui varie en fonction des livres et toujours un(e) interprète qui fait vivre les textes.

Pour « Le bruit des nombres », c’est donc Alexandra Mori qui pose sa voix sur le texte de Jeanne Boyer et illustré par Julien Billaudreau. Cet ouvrage fait suite au « Bruit des lettres » sorti en 2018 également chez Benjamin Medias.

Dans ce livre, l’enfant va pouvoir intégrer les nombre de 1 à 30 en faisant l’inventaire de tout ce que l’on peut trouver dans une école maternelle. « Dans mon école, il y a 1 grand couloir et derrière moi, une main qui me dit au revoir… 2 vestes accrochées aux portes-manteaux….3 petits bancs pour être ensemble… 4 étiquettes pour faire la météo…. »

Des textes très simples mais l’accompagnement sonore et visuel permet à l’enfant d’être vraiment plongé dans son école maternelle. Petit Écureuil prenait goût à compter les objets sur chaque page.

C’est vraiment un livre qui permet l’intégration des nombres. Je ne suis pas psy ni institutrice, mais mon expérience de Maman me dit qu’il est plus facile d’intégrer l’alphabet. Les nombres après 10 sont parfois abstraits pour les plus jeunes. Cela sera donc un très bon outil pour aider l’apprentissage et le dénombrement, que ce soit à l’école ou à la maison.

Et pourquoi pas un appel à construire ensuite son propre « livre des nombres »? C’est intéressant de composer sa propre histoire et de prendre des objets pour illustrer les chiffres et les nombres.

Je voulais souligner également que chez Benjamins Media, ils pensent à tout le monde. Ce livre également disponible en version braille et gros caractères.

Tout cela pour vous dire que je suis une fan absolument de cette maison d’éditions et de vraiment tous leurs ouvrages. C’est à chaque fois un vrai bonheur. Mais c’est compliqué en ce moment pour les éditeurs indépendants comme eux à cause de la crise sanitaire. Chômage partiel, les salons littéraires qui s’annulent… Soutenons-les ! Allez faire un tour sur leur site pour voir tous leurs beaux ouvrages.

« Le bruit des nombres », un fantastique livre que vous trouverez au prix de 19,90 euros.

Un jour mon prince viendra – Talents Hauts

C’est vrai que je vous présente très peu souvent des livres que nous prenons à la bibliothèque. Cela arrive, mais un peu trop rarement… C’est un tord car j’y déniche souvent de petites pépites. Aujourd’hui, j’avais envie de vous présenter un ouvrage qui parle d’un sujet très peu abordé auprès des jeunes lecteurs : l’homosexualité. Voici donc « Un jour mon prince viendra » de Agnès Laroche illustré par Fabienne Brunner , sorti chez Talents Hauts.

Un jour mon prince viendra - Talents Hauts

Nous avons tous un jour entendu l’histoire de la belle et jolie princesse qui embrasse un jour un crapaud et celui-ci devient un beau prince. Forcément, ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Cette fois-ci, nous nous plaçons du point de vue du batracien. Il était une fois donc un crapaud qui s’appelait Philémon. Il vivait sur un rocher confortable, au bord d’un étang, avec plein de mouches et de moustiques pour satisfaire ses repas. Il avait tout pour être heureux ou presque…

Ses parents lui ont toujours dit qu’un jour, il recevrait un doux baiser qui ferait de lui un prince charmant. Il en a vu des princesses… Elles ont toutes défilées pour l’embrasser. Mais à chaque fois le même constat: rien ne se passa… De plus, elles n’étaient pas toujours bienveillantes envers lui en le voyant rester dans sa peau de crapaud.

Il commençait à avoir le moral dans les chaussettes. Puis un jour, un charmant prince lui rendit visite. Il s’agissait du Prince Arthur de Belle-Allure. Il était un peu déboussolé lui aussi car il ne trouvait personne à aimer. Philémon se proposa de lui présenter des princesses… Après tout, il en connaissait un rayon avec toutes celles qui venaient l’embrasser, en vain. Mais le Prince Arthur de Belle-Allure lui avoua que les princesses ce n’était pas pour lui.

Il décida donc de tenter sa chance et d’embrasser notre batracien préféré. Et voilà… En un doux baisé Philémon s’est transformé en prince charmant. Ce fut comme une évidence entre eux et ils décidèrent alors de se marier et d’avoir beaucoup d’enfants.

Je sais que ce sujet peut être tabou dans certaines familles. Et pourtant, pourquoi avoir peur ou honte de l’amour ? C’est le plus doux et délicieux des sentiments. Je trouve cela important ce genre de lecture à faire avec son enfant. Cela permet d’ouvrir la conversation. Vous savez, j’aime me servir des livres pour appuyer notre éducation. Il sait ainsi que s’il aime un jour un garçon, il n’y a rien de mal et nous ne serons pas là pour le juger. Mais s’il est hétéro, il est aussi bon qu’il respecte l’autre. Ne pas avoir peur de ceux qui ne nous ressemblent pas. C’est la base d’un monde meilleur, d’un monde plus aimant et avec moins de violence.

Il y a tant d’ados ou de jeunes adultes qui se font rejeter par leurs parents… Maltraités par les autres… Le harcèlement engendre parfois des drames qui pourraient être évités.

Je suis donc heureuse de vous présenter ce livre qui est, à mon sens, d’utilité publique ! « Un jour mon prince viendra », un ouvrage que vous trouverez au prix de 14 euros.

Ma toute première enquête – Larousse Jeunesse

Je ne sais pas si c’est le cas pour vos enfants, mais Petit Écureuil est un fan absolu des livres-jeux. Il voue une passion à cela. Il faut savoir que c’est un enfant qui joue rarement seul… Fils unique, il ne veut pas s’occuper seul… Sauf: pour les livres-jeux ! Il peut y passer un temps fou en toute autonomie. Et son dernier coup de cœur est « Ma toute première enquête » de chez Larousse Jeunesse.

Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse

Ce livre s’adresse aux p’tits Sherlock à partir de 5 ans (bon vous savez que pour moi les âges c’est subjectif. C’est ce qui est indiqué mais c’est en fonction du développement de l’enfant).

Ce n’est pas juste une succession de jeux au fil des pages, il y a une vraie histoire ! Un mystère a eu lieu à la ferme, et Sherlock Holmes a confié l’enquête à son fidèle Voyou. Mais le chien détective a besoin d’aide… Alors Il y a bien sûrs ces camarades: Maki, Kéké et Ficelle, mais Voyou a besoin également de votre enfant pour arriver à trouver le voleur.

Notez également la présence d’une loupe filtrante qui sera fortement utile aux jeunes enquêteurs pour trouver de précieux indices et découvrir qui est le coupable. En plus, cette loupe est très pratique car elle est attachée au livre avec une longue ficelle de couleur. L’enfant ne risque donc pas de la perdre et il pourra s’en servir en marque-page.

Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse
Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse
Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse

Au programme de cet ouvrage : des points à relier, des labyrinthes, des rébus, des différences, des sudokus, des cherche-et-trouve, et j’en passe… Votre enfant trouvera bien sûr toutes les réponses pour s’auto-corriger en fin de livre.

Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse
Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse
Ma toute première enquête - Larousse Jeunesse

Petit Écureuil était déçu d’une seule chose: que ça se termine à un moment ! Dès le réveil, il était dessus… Et il avait hâte de rentrer de l’école pour retrouver son livre-jeux ! J’espère qu’ils sortiront prochainement un nouvel ouvrage dans la même collecetion. En attendant, n’hésitez pas à vous procurer celui-ci. Vous trouverez « Ma toute première enquête » au prix de 14,95 euros.