Interview de parent Instagrameur : Journal d’une Maman Geek

Ce que j’aime dans ce rendez-vous hebdomadaire, c’est le fait de vous faire découvrir des gros mais aussi des petits comptes. Je voulais vous présenter aujourd’hui une Maman très inspirante qui mérite plus d’abonnés. Adepte du portage, de l’allaitement, de l’éducation bienveillante ainsi que des activités créatives, voici Journal d’une Maman Geek.

Journal d'une Maman Geek

1- Bonjour Journal d’une Maman Geek, merci à toi d’avoir accepté de répondre à cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Bonjour et merci de m’accueillir sur ton blog. 
Je m’appelle Diana, j’ai 33 ans. J’ai deux louloutes de 4 ans et demi et 1 an. Je suis actuellement en congé parental pour pouvoir profiter à 100% de mes filles. Nous vivons dans le sud avec Papageek qui travaille à la maison.

2- Je sais que tu es une adepte de la motricité libre pour les enfants. Peux-tu nous en dire quelques mots? Qu’est-ce que c’est exactement et comment mets-tu cela en place?

Le concept de motricité libre a été proposé dans les années 60 par la pédiatre Emmi Pickler. L’idée centrale est que dès le début, le bébé est capable de se développer seul, sans l’intervention de l’adulte. Concrètement on évite les objets qui contraignent l’enfant dans ses mouvements, on évite aussi de le mettre dans des positions qu’il ne maîtrise pas et on le laisse se mouvoir et explorer librement son environnement.
Chez nous, j’ai décidé de sécuriser au maximum, dès la naissance ma puce avait un grand tapis pour bouger librement. Au début, elle préférait rester un portage et n’y passait que quelques minutes et puis petit à petit elle a gagné en confiance et en motricité et a pris plaisir à explorer le salon. 

En motricité libre, on évite de faire à la place de l’enfant, mais le rôle du parent est central, le bébé n’est pas livré à lui-même, j’ai passé des heures par terre avec elle allongée sur le tapis à jouer ou à lui parler. 
Mes filles me suivent librement, regardent ce que je fais, touchent à tout, participent aux activités de la vie quotidienne. Nous pratiquons aussi le bain libre, mes puces ont toujours adoré barboter librement dans la grande baignoire.

Journal d'une Maman Geek
Journal d'une Maman Geek

3- Je sais que tu es également une pro du portage. Peux-tu nous en parler? Comment bien choisir sa méthode de portage?

Je ne dirai pas vraiment que je suis une pro du portage, mais clairement j’y suis accro. À 1 an ma seconde a été 3 fois en poussette dans sa vie. Que ce soit le papa ou moi nous portons notre louloute chaque jour que ce soit pour se déplacer, l’apaiser, l’endormir, ou même pour l’allaiter… 
Pour bien choisir son mode de portage, il faut déjà respecter l’âge, le gabarit et les capacités motrices de l’enfant. Un moyen de portage peut-être présenté comme physiologique mais ne pas être adapté à un nouvel né ou à un bambin. Il ne faut vraiment pas hésiter à faire un atelier de portage pour tester différents modèles tout ne convient pas à tous le monde. Personnellement, avec un nouveau né, j’adore le sling, c’est bien enveloppant et très facile à installer. Si on le souhaite, une fois que le bébé se met assis et qu’il a un bon écartement des jambes, on peut partir sur un préformé très rapide à installer, facile à installer devant ou dans le dos. Par contre, même si certains modèles le permettent il est préférable de ne pas porter bébé face au monde.

Journal d'une Maman Geek
journal d'une maman geek

4- Ce que j’aime aussi sur ton compte c’est tous ces petits ateliers créatifs que tu fais avec tes enfants. Où vas-tu chercher toutes ces idées?

De base j’adore les loisirs créatifs, le bricolage, les sciences. Alors, redécouvrir tout ça avec mes filles m’apporte beaucoup de joie. Je passe pas mal de temps sur Pinterest, sur Instagram, ou des sites comme la tête à modeler, aussi pour piocher des idées de départ et ensuite j’essaye d’inventer quelque chose d’original. 
J’apprécie les ateliers qui demandent peu de matériel et qui utilisent un maximum de fournitures de récup, parce que j’aime proposer des activités abordables, faciles à réaliser avec ce qu’on trouve chez soi. Apprendre à donner une seconde vie aux choses est une des valeurs que j’aimerais transmettre à mes filles.

Journal d'une Maman Geek
Journal d'une Maman Geek

5- Récemment, tu nous as parlé de ton deuxième accouchement sur ton compte Insta… L’accouchement a été difficile et traumatisant. Merci à toi d’avoir ouvert le débat, qui est parfois tabou alors qu’il ne le devrait pas. Peux-tu nous raconter ce qui t’es arrivé?

Après une première césarienne, je voulais absolument tenter la voie basse, je voulais vivre mon accouchement à 100%, le plus naturellement possible. 
Le travail a commencé spontanément la nuit juste avant qu’on doive me déclencher. J’étais sur un nuage, mon projet allait se concrétiser. 
Malheureusement rien ne s’est passé comme je l’espérais. Après 12h, on m’a forcé la main pour la péridurale car les choses n’allaient pas assez vite et qu’on ne pouvait pas faire n’importe quoi sur un utérus cicatriciel.
À partir de là, envolé mon espoir d’accouchement physiologique, les actes de plus en plus invasifs et douloureux ce sont enchaînés, en total désaccord avec mon projet. 
La menace de la césarienne planait, je n’ai rien lâché, je ne voulais pas avoir enduré tout ça pour rien. Après 24h de travail, 2h de poussée ma fille est enfin née, la joue blessée par les spatules. 
Alors que j’aurais dû me sentir grandie d’avoir menée à bout cet accouchement dont j’avais tant rêvé,je me sentais blessée tant physiquement que moralement. 
J’ai compris plus tard, que tous les accouchements n’étaient pas comme ça, que certaines choses ne s’étaient pas passées comme elles l’auraient du. 
Aujourd’hui encore, tout ce qui a trait à l’accouchement, aux violences gynécologiques, au post partum reste tabou. Les témoignages d’autres femmes en dessous du mien m’ont bouleversée, j’ai compris qu’on était trop nombreuses à s’être senties utilisées, maltraitées ou infantilisées lors d’accouchement difficiles. 
Je n’en reviens pas qu’on en parle si peu. Peut-être que si j’avais été mieux informée j’aurais pu reprendre le contrôle. 

Journal d'une Maman Geek

6- Et pour finir, peux-tu me citer tes comptes Instagram chouchous?

En comptes orientés activités enfants, j’aime beaucoup @mamandecouvre_12, @corazon_dorado26@agrisouri_3sourislibres_ief.
Plus orienté parentalité, j’aime beaucoup les comptes de @madame_captain, @educpassion
Je suis également beaucoup comptes en rapport avec l’allaitement et le portage car ses deux sujets me tiennent très à coeur. Je préfère les comptes à taille humaine avec de vraies belles personnes derrière comme @charlieetsully ou @happysunnybabies.

Journal d'une Maman Geek

Merci encore à Journal d’une Maman Geek d’avoir répondu à ce petit jeu de questions/réponses. Foncez vous abonner à son compte. Et en attendant l’interview de la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes:

Journal d'une Maman Geek

5 réflexions sur « Interview de parent Instagrameur : Journal d’une Maman Geek »

  1. Coucou,

    C’est un rendez-vous sympa !
    Je ne connaissais pas cette personne, il faut dire que je suis moins de compte mamans de bébés qu’avant !

    Belle journée,
    Laura – Happy Lobster

  2. J’aime beaucoup, elle a répondu sincèrement au question. C’est vrai que la question des accouchements est tabous et ne commence que seulement sortir de l’eau pour en parler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *