L’interview de parent instagrameur : Maman sur l’eau

Ce rendez-vous est là pour vous faire découvrir des super parents. Certains ont même des modes de vie peu communs… Aujourd’hui, je vous fais le portrait de Maman sur l’eau. Et comme son nom l’indique : elle vit sur l’eau avec sa famille ! Sa maison, c’est une péniche. Et elle nous raconte tout cela aujourd’hui sur le blog.

Maman sur l'eau

1- Bonjour Maman sur l’eau. Merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Bonjour Angélique et merci de prendre le temps de vouloir que l’on découvre davantage mon univers. Merci pour ce partage.  
Je suis Aurélie, 35 ans, en couple avec Captain’ Papa que jai rencontré…sur un bateau 😌 et maman de Benjamin un petit bonhomme de 2017. Nous partageons notre quotidien entre une vie sur l’eau sur notre bateau et une vie au bord de l’eau à notre domicile a Sète. 
Je suis adepte du faire soi meme et j’apprécie particulièrement les richesses de la nature. 

Maman sur l'eau


2- Tu as un mode de vie peu commun en vivant sur une péniche. Peux-tu nous raconter un peu ton quotidien?

Effectivement nous sommes une famille un peu atypique. Notre mode de vie s’apparente à celui de nomades en somme.  
Nous nous deplaçons au fil des voies d’eaux françaises et de Belgique afin d’acheminer des marchandises (blé pour les moulins, orge pour les brasseries, granulats pour le BTP, la voirie…) un peu à la façon du train ou du camion mais sur l’eau. 
Sinon pour presenter un peu plus notre quotidien en lui meme, il faut savoir que nous faisons le plein d’eau aux écluses mais elles ne fournissent pas toutes ce service alors économiser l’eau pour la planète, pour nous c’est un geste naturel. 
Aussi, souvent amarré au milieu de nulle part, on a pas tous les jours la possibilité d’aller faire des courses et d’acheter des produits frais alors je m’essaie à trouver des recettes gourmandes de cuisine du placard, ce qui me permet aussi d’exercer ma créativité. 

Maman sur l'eau


3- Comment se passe la scolarité de ton fils en habitant sur une péniche? Comment vous organisez-vous? 

Avec notre métier itinérant Benjamin n’a pas une scolarité classique c’est sûr. 
J’avais toujours pensé opter pour l’ief mais en rentrant en contact avec la personne de l’ académie s’occupant des familles de voyageurs, une école et une maitresse de notre domicile ont accepté de nous suivre. 
Je me suis dis que c’était une bonne option pour qu’il voit un autre environnement.
Il est donc accueilli lorsque nous rentrons et suivi en distanciel lorsque nous sommes au bateau. La maîtresse m’indique quelques activités à réaliser avec lui tout en me laissant une large part d’autonomie dans mes choix, ma façon de faire. J’adore avoir la possibilité de chercher et de préparer des jeux et des exercices. 
Cette année donc ça marche comme cela. 
Je peux aussi opter pour le Cned réglementé qui est gratuit pour les familles itinérantes. 
Et à partir du CP,  il y a plusieurs internats qui accueillent les petits bateliers dans le nord et en IDF mais je ne pense pas envisager cette option qui est loin d’être une évidence pour moi. 

Maman sur l'eau


4- Je suppose que sur une péniche, on ne peut pas se surcharger d’affaires. Et pourtant, tu arrives à proposer plein d’activités manuelles à ton fils. Tu dois donc surement être efficace dans le matériel que tu utilises. Comment t’organises-tu?

Si tu entends par là, le manque de place qui revient fréquemment dans les idées que l’on peut se faire d’un bateau, il faut savoir que notre logement sur la peniche fait un peu plus de 50m2. Sans parler de l’espace buanderie et atelier. Donc ça va quand même! 
Je te décris un peu l’aménagement. Benjamin a sa chambre avec un lit mezzanine ce qui permet de n’avoir que l’espace jeu au sol. Et il a une autre pièce où se trouve son bureau et le coin lecture, très important! Et des petites astuces permettent d’optimiser; comme le tableau ardoise que je lui ai fabriqué sur une porte de placard. Sinon niveau matériel je ne suis pas forcément fan de sur consommation donc j’aime bien détourner des objets et utiliser des emballages. On se sert aussi beaucoup d’éléments de la nature au fil des saisons et Benjamin adore. 

Maman sur l'eau


5- Pour toi, quels sont les avantages et les inconvénients de vivre sur une péniche?

J’adore le fait de tomber sur de petits coins sympas au bord de l’eau auxquels on ne s’y attend pas. De jolis endroits que j’aimerai beaucoup faire découvrir.
C’est d’ailleurs une ‘chronique’ que j’envisage de présenter prochainement.😉
Le plus difficile c’est sans doute le bruit du moteur qui est quand même assez présent car il est pile en dessous du logement. A l’avant du bateau, sur le pont, j’aime aller écouter le bruit de l’eau, beaucoup plus calme et apaisant. 
Aussi, H24 et 7/7 avec homme et enfant, j’avoue que parfois on voudrait un peu plus de temps pour soi, seule. 
Mais je me rattrape quand on rentre à Sète. 😁

Maman sur l'eau


6- Et pour finir, quels sont tes comptes Instagram chouchous?

On a le droit d’en citer combien? 😁 Il y a tellement de comptes avec de supers contenus inspirants et avec de chouettes personnes derrières. 
Je pense d’abord à ma copine également bateliere @les_activites_de_thiago  
La page de @rdvyakadiy Alexane nous réunit autour de challenges créatifs et qui finance elle même les lots pour récompenser les meilleures propositions. C’est d’une telle gentillesse! 
@cocon_schooling et ses merveilleuses idées pour varier les supports pour apprendre en s’amusant 
@jahyart, la première que j’ai connue à proposer des rendez vous lecture et son univers nature que j’aime particulièrement 
Toutes les instacopines avec qui j’anime le #partageonslescreasdecheznous qui ont de belles idées et avec qui j’échange tous les jours.   
Et tellement d’autres!

MAman sur l'eau

Merci beaucoup à Maman sur l’eau de s’être prêtée au jeu des questions/réponses. Maintenant que vous en savez un petit peu plus sur elle, abonnez-vous à son compte si ce n’est pas déjà fait. En attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

L’interview de parent instagrameur : Voici mes p’tits secrets

C’est mercredi, voici donc le rendez-vous que vous êtes nombreux à attendre : l’interview de parent instagrameur. Aujourd’hui, j’avais envie de mettre en avant un petit compte qui mérite de la lumière car on y trouve plein de jolies idées. Il s’agit de Voici mes p’tits secrets. Une Maman que j’ai découverte en participant à des challenges créatifs. Vous allez voir, elle fait plein de choses de ses 10 doigts (et fais faire plein de belles choses à ses enfants).

Voici mes p'tits secrets

1- Bonjour Voici mes p’tits secrets. Merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Bonjour Angélique, et merci d’avoir pensé à moi pour cette interview, je suis très touchée.

Je m’appelle Vanessa, j’ai trente…ah non, 43 ans déjà ;-), je suis en couple depuis bientôt 25 ans et je suis maman de 3 enfants, Manon 16 ans, Nathan 13 ans et Baptiste 5 ans. Nous habitons dans un petit village près d’Orléans, à 30 minutes du château de Chambord. Je suis développeur informatique en journée, mais on ne peut pas dire que je sois une maman geek. J’adore cuisiner et en particulier la pâtisserie, il faut dire qu’on est gourmands ici, mais j’aime aussi essayer tout un tas de chose. J’ai commencé  à apprendre la guitare il y a 3 ans, j’aime tester toute sorte de loisirs créatifs,  et j’ai enfin appris à coudre ( merci le confinement et les masques)…

Voici mes p'tits secrets

2- Qu’est-ce qui t’a donné envie d’ouvrir ton compte Instagram?

 J’ai découvert les réseaux sociaux quand ma fille a commencé à s’y intéresser.  J’ai donc ouvert un compte Instagram sans but particulier, juste pour savoir de quoi mon ado me parlait :-). C’est là que j’ai découvert des comptes de mamans très inspirantes, j’ai aussi fait de belles rencontres, et tout ce partage m’a donné envie de me lancer dans l’aventure, et de partager « les petits secrets » de notre vie. 

3- Tu as des enfants d’âge très différents. Sont-ils toujours tous partants pour faire des activités manuelles avec toi? N’est-ce pas difficile de trouver des activités qui conviennent à tous les âges?

Clairement, il est difficile de proposer une activité manuelle qui plaise  à tout le monde, et ce n’est pas ce que je recherche. J’ai bien compris que les ados avaient d’autres préoccupations. Mais souvent, ils participent d’une manière ou d’une autre. Je les surprends à vouloir participer à la création de l’activité, à tester, à aider leur petit frère, ou même à proposer leurs idées.

Nathan partage beaucoup de moments avec son petit frère autour de jeux de construction. Manon lui propose souvent de faire des gâteaux, ou des activités créatives. Mais s’il y a bien quelque chose qui fédère tout le monde, même les deux ados en guerre, et malgré la différence d’âge , ce sont les jeux de société ! J’essaie d’ailleurs de partager sur Instagram les différents jeux que nous avons, on adore ça ! Les ateliers cuisine sont aussi un bon moyen de réunir mes 3 gourmands.

Voici mes p'tits secrets

4- Où trouves-tu ton inspiration pour les activités que tu proposes à tes enfants?

Moi qui ne connaissais ni Instagram ni Pinterest il n’y a encore pas si longtemps, j’y ai pris goût ! On y trouve souvent de très bonnes idées, que j’adapte en fonction de ce que j’ai sous la main ( le carton c’est la vie !), et de l’envie du moment. La plupart du temps c’est de la totale improvisation ! Je pars souvent de quelque chose à recycler, un carton,  coquille d’œuf…et je cherche ce que je pourrais créer pour proposer une activité ludique et pédagogique. Il n’y a souvent pas de thème prédéfini, l’activité peut-être en lien avec un livre qu’on vient de lire, une question du Mini, un évènement, la saison…

5- Tu nous montres également souvent de jolies recettes que tu réalises à la maison. Aurais-tu une petite recette à nous proposer pour ravir nos papilles?

Haha, mon petit doigt me dit que je ne suis pas la seule à être gourmande ici ;-).

J’ai une petite recette qui me vient à l’idée, une recette toute simple que beaucoup doivent connaître mais qui a un succès fou chez nous, qui permet d’utiliser les blancs d’œufs, et que les enfants peuvent faire seuls : les rochers coco.

Il suffit de mélanger 1 blanc d’œuf avec 40 grammes de sucre et 50 grammes de coco râpée. Les plus gourmands peuvent ajouter des pépites de chocolat ou des smarties. On dispose des petites boules sur une plaque, puis 15 minutes au four à 180°. 

Comme on adore le chocolat, on les trempe souvent dans du chocolat fondu pour leurs faire une base chocolat.

Bon appétit.

Voici mes p'tits secrets

6- Et pour finir, quels sont tes comptes Instagram chouchous?

Il y en a tellement  ! 

Je commencerais par @dinette_paillettes qui fut ma première belle rencontre.

Il y a aussi @whattodowithrasemoquette et @anis.et.compagnie qui proposent des activités incroyables et avec qui j’aime échanger. Je pense aussi à @pepites_and_fun et @alice_et_romanette et leur folie créative, @crearire_recycledandnature pour  tous ses diy recyclage et nature. Mais aussi @mamansurlefil, @bricolokids et tant d’autres…

Et puis il y a quelques gros comptes que j’aime suivre comme celui de @cheregemme @minireyve @onjoueaquoimaman .

Et sans oublier celui de @mamanecureuil chez qui je découvre de merveilleux livres jeunesse 😉 !

Voici mes p'tits secrets

Merci beaucoup à Voici mes p’tits secrets d’avoir joué le jeu des questions/réponses. Maintenant que vous en savez plus sur elle, foncez vous abonner à son compte. Avant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

Interview de parent instagrameur: Le Cartable Maman

C’est mercredi, le jour de l’interview de parent instagrameur. Et aujourd’hui, je voulais vous mettre en avant une Maman de deux enfants qui est exerce également une très belle profession : elle est institutrice. Je veux parler du Cartable de Maman. Une Maman très sympathique, avec qui j’ai plaisir à parler en MP. Une interview très intéressante où elle nous parle de ses choix de vie, de sa profession/passion et des enfants à haut potentiel.

 Le Cartable Maman

1- Bonjour Le Cartable de Maman. Merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te décrire en quelques lignes?


Hello, moi c’est Marion aka le Cartable de Maman. Je suis une jeune maman d’un âge situé entre 90 et 2000 donnez moi celui que vous préférez haha. Je suis également enseignante spécialiste de la maternelle et sur mon compte je vous partage mes activités, mes projets tout ce qui touche à mon environnement sur l’éducation des enfants mais également le co-schooling que je pratique avec mon fils et bientôt avec ma petite choupette. Je fouine, je lis, je crée tout ceci tranquillement dans mon métier et ma vie bien remplie.


2- Tu es maîtresse. Un très beau métier. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’exercer cette profession ?


Je ne sais pas trop où se situe mon envie de devenir maîtresse mais ça a commencé très jeune. J’ai eu de merveilleux enseignants plus jeune qui partageaient leur savoir avec dynamisme envie et passion. Plus tard je suis tombée dans la marmite de l’animation parallèlement à mes études puis la formation d’animateur puis la direction et ça n’a fait que confirmer mon désir de devenir enseignante et de transmettre encore et encore pour toujours. C’est même plus un métier pour moi mais une réelle passion je vois ça comme un plaisir et non une contrainte même s’il en existe. 

 Le Cartable Maman


3- Je sais qu’en ce moment la situation est compliquée à vivre car tes enfants sont loin de toi et la covid ne permet pas de te déplacer comme tu le voudrais. Comment te sens-tu ? (je t’envoie plein de hugs)


Merciiii beaucoup ! Je te renvoi les calinous cette situation nous affecte tous. Je dirais que je passe par différents stades d’émotions mais que j’ai fini par vivre avec l’acceptation. La décision de départ était claire. Nous quittons tout pour la région parisienne. Bye le Nord bonjour Paris (yeaaaaah) et trouver une nounou ou une crèche relevait de l’impossible dans cette région et une école pour mon fils plus simple mais avec son potentiel j’avais peur qu’il revive ce qu’il a vécu scolairement auparavant et je le refusais. Donc nous avons décidé de les envoyer chez leurs grands parents au Maroc. La décision fut difficile, douloureuse pour mon coeur de maman mais finalement quand je vois à quel point ils sont épanouis, heureux et qu’à chaque visio-moment avant de les retrouver c’est un réel moment de bonheur, de douceur et de partage. Je ne regrette rien. Parfois j’ai des coup de blues, surtout depuis que papa a décidé de rester avec les enfants et que les frontières ont subitement fermées me laissant seule dans mon année de folie mais bon. Je suis heureuse pour eux cette expérience nous fera tous grandir et permet de solidifier encore plus nos liens, notre famille et l’amour qu’on a chacun les uns pour les autres.


4- En tant qu’enseignante, que vois-tu comme impact sur les enfants de cette situation sanitaire? Et comment pouvons-nous aider d’avantage nos enfants à mieux vivre l’école avec ces contraintes?


Franchement, le début d’année scolaire m’a vite fait comprendre et surtout en maternelle que la crise passée avec le confinement avait été particulièrement dévastatrice chez certains élèves et il a fallu passer par tout une phase de consolidation, de réajustement, de progression pour pouvoir les faire redevenir élèves. Plus tard j’espère qu’ils se souviendront positivement de cette période et comment ensemble on s’est battus pour qu’ils réussissent. On fait du mieux qu’on peut. Les armes on les a mais il a fallu les utiliser dans un environnement numérique très instable et avec des nouvelles quotidiennes qui changeaient du tout au tout. Les enfants sont des héros dans cette crise. Ils l’ont vécue de plein fouet confinés du jour au lendemain sans rien demander et ils ne s’en sont pas plaints. De vrais guerriers. Désormais c’est vrai on a l’impression que l’école n’est plus la même. Pour ma part je pense que le dialogue, en parler ouvertement permet aux enfants d’être plus libre et de leur dire que même si ça fait longtemps que la situation dure, elle n’est pas éternelle et on doit tous croire à un avenir meilleur. Je pense que les pensées positives et le soutien quotidien les aideront à se sentir mieux surtout pour les plus grands. J’y crois moi en tout cas ! 

Le cartable de Maman


5- Il y a quelques jours, tu nous as fait un live sur l’hypersensibilité et le haut potentiel. Un sujet qui te tient à coeur (j’avoue qu’à moi aussi…). Aurais-tu des conseils à donner aux parents d’enfants dit « précoces » avec ton regard d’enseignante ?


Oh que oui très très à coeur et un sujet dont on ne parle pas assez souvent malheureusement mais cela tend à changer en tout cas 😀 Quand je vois les enfants arriver à l’école je pars du principe où chacun arrive avec une valise dans laquelle il y a son histoire et que je vais devoir faire avec 20/25 valises différentes. Pour les enfants précoces pas de recette magique mais plus un mot d’ordre : l’ADAPTATION. Je pense qu’il faut s’adapter, moduler le temps, remodeler les apprentissages si nécessaire et surtout communiquer avec l’enfant, lui demander. Pour moi il faut que l’enfant soit conscient de ce qui l’entoure et de ce qu’il est avant de l’amener quelque part. Rien qu’en lui demandant de s’exprimer sur une envie, sur le pourquoi du comment, le faire se sentir à sa place lui permettra de rester focalisé et surtout de se sentir valorisé. Elle est nécessaire dès le plus jeune âge pour lui permettre de se construire dans la vie pas seulement à l’école mais également dans le monde qui l’entoure et on sait que ce monde là n’est pas toujours facile avec ses enfants SUPER héros.  

6- Et pour finir, quels sont tes comptes Instagram chouchous?


J’en ai tellement… bon allez je me lance : il y a tonyapprendavecmaman , apprendreetjouermamanecureuilmaitresseenbasketsnotreptitmondeief, mes3zebulonssnisi68lacavernedanais, agrisouris3sourislibreIEF, meidala et tant d’autres mais si je commence à toutes les citer je n’ai pas fini la soirée mais en tout cas toutes les personnes avec qui j’échange ont de jolis comptes pépite chez qui il faut absolument cliquer et liker 🙂 

Merci à Le Cartable de Maman d’avoir joué le jeu des questions/réponses. Maintenant que vous en savez un petit peu plus sur elle, foncez vous abonner à son compte. En attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

L’interview de parent instagrameur : Les Idées de Maman

Quand j’ai commencé les interviews de parent instagrameur, je ne pensais pas que ça allait durer si longtemps… Et puis le concept vous a beaucoup plu et j’ai tellement de comptes que j’aimerais vous présenter que je ne pouvais finalement pas m’arrêter. Aujourd’hui, je voulais vous présenter une Maman qui a décidé de prendre un nouveau départ en famille. Il s’agit de Les Idées de Maman. Elle va vous raconter tout cela.

Les Idées de Maman

1- Bonjour les Idées de Maman. Merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Moi c’est Divina, j’ai 31 ans et je suis maman d’un garçon de 7 ans et demi que j’élève totalement seule depuis ses premières semaines. Nous faisons l’ief depuis 2 ans, car l’école ne s’est jamais bien passée pour lui.

Les Idées de Maman


2- Il y a peu, vous avez décidé de tout plaquer avec ta petite famille pour prendre un nouveau départ. Peux-tu nous en parler?

Il y a bientôt 2 semaines, nous avons tout plaqué pour partir faire un tour de France. Voyager est une façon de s’évader et de lâcher prise. Le voyage est également très enrichissant pour les petits comme les grands, cela permet de se rendre compte que le monde est vaste est va au-delà de ce que l’on voit. J’avais personnellement besoin d’un nouveau départ et de sortir de ma zone de confort pour me donner du courage. Nous profitons de chaque instant même si financièrement le contexte actuel ne m’a pas permis de travailler correctement ces derniers mois, et donc pas permis de partir avec le budget nécessaire envisagé.

Les Idées de Maman


3- Est-ce compliqué de faire de tels projets de road trip avec les situations sanitaires? Comment vous organisez-vous?

Tout était réservé jusqu’à mi-juin (camping essentiellement) mais le soir même où j’ai rendu les clés de mon appartement, un 3ème confinement s’est annoncé. Il a fallu rebondir assez vite et nous sommes actuellement au Danemark. Est-ce compliqué de préparer un road trip avec le contexte actuel ? Je dirais que non. Il y aura toujours des éléments contre vous, peu importe le projet. On apprend à s’adapter à lâcher prise lorsque nous n’avons pas le contrôle et rebondir. Il faut garder un état d’esprit positif et regarder le bon côté des choses.

Les Idées de Maman


4- Ton fils a toujours été en IEF? Ou a-t-il déjà à l’école? Qu’est-ce qui vous a poussé à faire ce choix d’éducation?

Plusieurs éléments m’ont conduite à prendre cette décision, et surtout suite à la demande de mon fils qui a vu un documentaire sur les familles qui pratiquaient l’instruction en famille. Cette façon de vivre me permet de mieux respecter son rythme qui est très intense pour les enfants scolarisés. Nous ne prenons plus le temps de faire attention à la quantité de sommeil dont ont besoin les enfants, au temps qu’ils ont besoin pour qu’on les écoute, pour observer les petites choses de la vie ….

Les Idées de Maman


5- En ce moment, nous sommes tous confrontés à l’école à la maison. Quelque chose que tu connais bien dans ton quotidien. Aurais-tu des conseils à donner pour que tout se passe au mieux?

L’école à la maison contraint par le contexte actuel peut être très compliqué pour certaines familles sûrement pas préparées à instruire son enfant. Dîtes-vous que c’est tout comme lorsqu’ils étaient tout petits et que vous leurs appreniez à compter, à reconnaître les couleurs…. Ils apprendront avec plaisir si vous prenez plaisir également à leurs transmettre vos connaissances. Ne prenez pas cela comme une corvée mais comme une continuité de votre rôle éducatif.Et surtout lâcher prise.

Les Idées de Maman

6- Et pour finir, peux-tu me citer tes comptes Instagram chouchous?

Sur Instagram j’ai pu faire de merveilleuses rencontres.Choisir parmi quelques-uns est assez compliqué par contre !J’aime beaucoup celui de :

Et bien d’autres encore, car toutes ces personnes partagent des valeurs que j’ai. Que ce soit l’éducation bienveillante, la nature, le potager, le développement personnel et l’écologie 🙂

Les Idées de Maman

Merci encore à Les Idées de Maman d’avoir joué le jeu des questions/réponses. Si vous ne la suivez pas encore, n’hésitez pas à vous abonner. Et en attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

Interview de parent instagrameur : Je lis comme je respire

Etant une amoureuse des livres jeunesse, forcément j’aime les comptes Instagram qui parle de ce sujet. Aujourd’hui, je voulais donc vous mettre en avant une Maman qui est pour moi incontournable dans ce domaine. Elle nous présente chaque jour des ouvrages soigneusement choisis, je veux parler de Je lis comme je respire. Faisons donc un peu plus connaissance…

Je lis comme je respire

1- Bonjour Je lis comme je respire et merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Bonjour à tous, je m’appelle Mélanie et je suis maman de trois enfants. Je suis graphiste indépendante et travaille pour des maisons d’éditions de littérature adulte, d’où ma passion pour le livre…

Je lis comme je respire


2- Je remarque que tu notes dans ta présentation que ta petite famille est bilingue. Quelle autre langue parlez-vous? Est-ce que tes enfants lisent également dans d’autres langues? 

Papa est espagnol, nous parlons donc deux langues à la maison. Depuis leur naissance, les enfants sont habitués à entendre les deux langues, même s’ils ne répondent pas encore en espagnol à leur père. L’aîné commence à bien s’exprimer lorsque nous allons en Espagne en vacances… Mais ils comprennent absolument tout ! Et c ‘est un joli cadeau qu’on leur a fait ! Merci qui ? 

😁
😁
Je lis comme je respire

3- D’après toi, quels sont les livres qu’il faut absolument avoir chez soi, dans la bibliothèque de ses enfants?

Pour moi il n’y a pas de mauvais livre. Mon aîné de 8 ans peut aussi bien lire Harry Potter que le T’Choupi de sa sœur… Celle-ci veut toujours que je lui imprime des coloriages Harry Potter car l’univers lui a été conté par son grand frère… Notre cadet préfère lui les Caracola (version espagnole des Belles Histoires) et les documentaires sur le sport… Roman, magazine, documentaire, cahier d’activités, nous avons de tout et dans tous les recoins de la maison, et surtout dans les lits… 

Je lis comme je respire

4- En tant qu’amoureuse des livres, te mets-tu « un budget livres » chaque mois? Combien dépenses-tu en ouvrages tous les mois? 

Oh là là ! La question qui fâche ! Je ne me mets pas de budget par mois, mais globalement je pense que nous lisons entre 80 et 100 nouveaux livres par mois. Entre les échanges entre copains, les virées à la bibliothèques (nous sommes inscrits dans 2 bibliothèques différentes ), les sorties en librairies, les vide greniers, les cadeaux de la famille et les services de presse, je mets les livres au cœur de l’éducation de mes enfants : un enfant qui lit est un adulte qui pense ! 

😍
Je lis comme je respire

5- Sur ton compte, tu nous partages des livres pour les enfants. Es-tu toi aussi une grande lectrice? Si oui, quels sont les styles de livres adultes que tu préfères?

J’ai beaucoup lu quand j’étais plus jeune, mais aujourd’hui je n’ai plus trop le temps. Avec mon métier je suis amenée à avoir besoin de lire des livres, mais je n’ai plus ce côté « plaisir », c’est avant tout pour mon travail, je préfère réserver mon « temps lecture » pour lire des livres à mes enfants.

Je lis comme je respire

6- Et pour finir, quels sont tes comptes Instagram chouchous?

 Des comptes de livres bien sûr 

😂

 

J’adore l’univers de @livresetmerveilles tout en douceur et en poésie, mais il y en a tellement pleins d’autres ! J’aime beaucoup découvrir des nouveautés sur d’autres comptes dédiés à la littérature jeunesse : @la_cabane_des_diplodocus @mamanfouine@souslefeuillage @liyah.fr @val.et.ses.livres @labibliodegaspard, et tant d’autres !

Je lis comme je respire
Je lis comme je respire

Merci à Je lis comme je respire d’avoir pris le temps de répondre à ma série de questions. Maintenant que vous en savez plus sur elle, n’hésitez pas à aller vous abonner à son compte. En attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédents portraits:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

Interview de parent instagrameur : Ani Couni Chaouni

Vous commencez à me connaître maintenant, j’aime vous faire découvrir tous les mercredis des parents qui valent le détour. Et aujourd’hui, plus qu’une Maman, je voulais mettre aussi en avant une super jolie profession : celle d’assistante maternelle. Et un compte qui est pour moi incontournable Ani Couni Chaouni. Faisons donc un peu plus connaissance !

Ani Couni Chaouni

1- Bonjour Ani Couni Chaouani. Merci d’avoir accepté de répondre à mes questions. Peux-tu te décrire en quelques lignes?


Bonjour tout d’abord merci je suis très flattée de faire partie de ton rendez vous du mercredi. Je m’appelle Mélanie, j’ai 41 ans, bientôt 42… J’habite à Niort dans les Deux-sèvres où j’exerce le métier d’assistante
maternelle depuis 3 ans. J’ai deux enfants : Lilian, qui va fêter ses 9 ans dans moins d’un mois et Alice qui a 6 ans.

Ani Couni Chaouni


2- Peux-tu nous expliquer comment tu as choisis ton pseudo?


Anicounichaouani c’est une « berceuse » que j’ai chanté à Lilian quand il était bébé (et que je lui chante toujours ! ce petit rituel lui est resté). « Berceuse » entre guillemets car à l’origine c’est une danse
iroquoise qui évoque les esprits et le sorcier. J’ai découvert cette chanson il y a très longtemps quand je travaillais en centre de loisirs. Pour moi elle est douce et j’adore sa sonorité. Lorsque j’ai voulu trouver un pseudo pour mon compte instagram, ça a fait tilt quand j’ai pensé à mon
prénom MélANIe, ANI, ANIcounichaouani…. Cela évoquait à la fois mon prénom et en même temps ce lien avec l’enfance, les chansons, les comptines que je chante aux enfants…

Ani Couni Chaouni


3- Tu es assistante maternelle, une véritable vocation. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’exercer ce métier ?


J’ai toujours travaillé auprès d’enfants, de jeunes enfants. J’ai commencé en centre de loisirs, puis en maison de quartier, en école maternelle puis en crèche. J’ai à chaque fois adoré ce que je pouvais y proposer et tout ce que les enfants m’ont apporté. Ce sont des expériences qui m’ont enrichies et quim’ont beaucoup appris. Et encore plus la dernière en crèche où j’ai découvert entres autre une approche davantage bienveillante de l’enfant, la communication gestuelle associée à la parole, le fait de mettre des mots sur les émotions de l’enfant… J’ai adoré mais il me manquait quelque chose… J’avais envie d’une approche plus personnalisée et proximale de l’enfant, d’avoir une continuité dans son
accompagnement, d’être davantage disponible et à l’écoute des besoins. J’ai longtemps travaillé en collectivité et j’avais ce besoin de proximité.
Et puis, j’avais besoin de pouvoir m’exprimer davantage, de créer… Je suis quelqu’un de très manuelle, j’ai d’ailleurs été à mon compte 2 ans en tant que créatrice de bijoux, que je vendais sur les marchés. J’ai
eu l’opportunité, mais j’avais soif de plus… J’avais envie de proposer davantage d’activités manuelles ou sensorielles…

Ani Couni Chaouni

4- Tu pratiques des activités Montessori avec tes enfants et les enfants que tu gardes. Qu’est-ce qu’évoquent pour toi toutes ces pédagogies alternatives?


Ce que je propose est davantage une inspiration, par exemple des petites activités individuelles de motricité fine ou de transvasement où l’enfant est autonome. Pour moi c’est surtout l’observation de l’enfant qui est importante afin de répondre à ses besoins. Aussi, ces propositions d’ateliers autonomes permettent à l’enfant d’apprendre en faisant des expériences, en manipulant… Il est acteur de ses apprentissages et c’est là tout l’intérêt. J’aimerai davantage me former à cette pédagogie pour l’approfondir afin de la proposer au quotidien aux enfants que j’accueille.

Ani Couni Chaouni

5- Tu fais également beaucoup de recettes très gourmandes qui donnent l’eau à la bouche. Tu aurais une petite recette à nous donner? 


Oh oui j’adore cuisiner ! Surtout des petites douceurs ! Ma recette fétiche ce sont les craquelins. Parce que les enfants adorent l’effet de craquelage avec le sucre glace et aussi parce que c’est une tuerie !!! Il faut 1 œuf, 50 gr de sucre roux, 25 gr de beurre fondu, 50 gr de chocolat fondu, 100gr de farine. Fouetter l’œuf avec le sucre puis y ajouter le beurre et le chocolat fondu. Ajouter la farine avec une cuillère à café de levure. Mettre le tout dans un saladier recouvert d’un film plastique au frais pendant 1 heure le temps que la pâte durcisse. Et oui il faut être patient ! Puis faire des boules grosses comme une noix et les rouler dans le sucre glace. Cuire 10 minutes à 180° Voilà ! C’est une recette du site 750 gr.

Ani Couni Chaouni

6- Et pour finir, quels sont tes comptes Instagram chouchous?


Cela fait bientôt 2 ans que je suis sur Instagram et je suis toujours autant émerveillée de découvrir de fabuleux comptes ! Bon forcément autour de l’enfance, des activités…Je suis beaucoup d’assistantes maternelles et d’ailleurs je suis vraiment contente d’avoir « rencontré » de si belles personnes avec qui j’ai des échanges (pour certaines quotidiens) qui m’apportent beaucoup… J’adore suivre leveildespetitsloups, lesptits_petons, christine_francisco, cissou.etses.zouzous, au_doux_rythme_de_bebe_assmat, lapetiteenfance, les_filous_de_nounou, happyassmat et douxcocondesbabylous qui créent des jeux à imprimer juste top ! j’adore aussi suivre manouwendy, lilo_merveilles et mamanpaupau que j’ai découverte récemment. Lecarnetdespassionsdemilie qui me donne envie avec ses photos de goûter juste trop appétissants ! 2 comptes autour de signe avec bébé : littlebunbao et lyla_signes
Des comptes de mamans aussi comme bonheurdemaman, mamansurlefil
Et enfin, un compte qui me donne fait du bien au moral : etsionsouriait
Et il y en a tellement d’autres encore….
Quand j’ai commencé sur insta, je ne pensais pas avoir autant d’échanges au quotidien sur un réseau.
Les échanges, les partages, les soutiens dans des moments difficiles, c’est vraiment un rayon de soleil
dans une journée.

Ani Couni Chaouni

Merci encore à Ani Couni Chaouni d’avoir joué le jeu des questions/réponses. Maintenant que vous en savez plus sur cette super Maman, je vous invite à vous abonner à son compte. En attendant de découvrir la prochaine personne interviewée, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

Interview de parent instagrameur : Monde2maeana

Aujourd’hui, je voulais vous mettre en avant une azuréenne comme moi. Elle est Maman de deux enfants et elle est pleine de créativité, je veux parler du Monde2maeana. La petite anecdote amusante: elle est en ce moment en plein déménagement et elle s’installe à quelques pas à peine de mon bureau. Alors j’espère qu’on arrivera à se croiser un jour ! Car si peu de kilomètres (et j’ai envie de dire: si peu de mètres…), ça serait bête de ne pas les faire pour se rencontrer en chair et en os!

Monde2maeana

1- Bonjour Monde2maeana, merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Bonjour à tous ! Tout d’abord je souhaite te remercier sincèrement de m’avoir invitée à répondre à ton interview du mercredi, que je suis depuis mes débuts sur Instagram il y a maintenant un an. Je suis vraiment flattée d’être parmi tous les jolis comptes que tu as déjà interviewés ! Je m’appelle Aurélie, j’ai 30 ans, j’habite juste à côté de Nice et je suis la maman de Maélie 4 ans et demi et Léana 16 mois. J’ai un master enseignement, mais j’ai échoué à deux reprises aux oraux du concours pour être professeure des écoles. Actuellement, je suis donc démonstratrice pour une marque de prêt-à-porter enfant et je suis en ce moment en congé parental.

Monde2maeana

2- Qu’est-ce qui t’a donné envie d’ouvrir ton compte Instagram?

J’avais pour habitude de partager les photos de mes filles, nos sorties, activités, etc… sur Snapchat, dans un cadre privé, afin que notre famille qui est plus ou moins éloignée puisse suivre tout ça. Un jour, au tout début du premier confinement, mon amie Pauline du compte a.b.c.maitresse m’a conseillée de plutôt poster sur Instagram, que nos idées pouvaient intéresser d’autres mamans, maîtresses et j’ai foncé ! Le jour-même, le compte était créé et l’aventure commençait !

Monde2maeana

3- Tu fais du coschooling avec tes enfants. En quoi cela consiste et comment l’appliques-tu à la maison? 

Je pratique le coschooling avec Maélie et l’accompagne dans ses apprentissages en parallèle de l’école. Elle est en moyenne section de maternelle donc on s’exerce par exemple à découper, tracer, compter de plus en plus loin, écrire de mieux en mieux, connaître l’alphabet, découvrir le monde, … Pour cela, on utilise des livres, des livres d’activités, des jeux de société, des supports que je créé mais aussi elle apprend beaucoup lors de nos sorties ! Rien de mieux que les apprentissages concrets qui parlent beaucoup plus aux enfants !

Monde2maeana

4- Tu fais beaucoup de belles activités artistiques avec tes filles. C’est vraiment super choux bravo. Où trouves-tu toutes ces idées?

Je te remercie ! Très souvent je trouve les idées sur Pinterest ou Instagram et je les arrange à ma convenance ! Et parfois, j’invente complètement les activités.

Monde2maeana

5- Et les coulisses de ces ateliers que tu proposes… Est-ce que tes filles sont toujours partantes pour faire des choses de leurs mains? Ce n’est pas compliqué de mettre en place des activités avec deux enfants?

Pour le moment, je n’ai pas encore réalisé d’activités telles que celles que je propose sur mon feed à Léana. Cela reste très simple : dessins, puzzles, livres, gommettes, … Quant à Maélie, elle adore ça et est toujours partante ! Sauf que cela n’est possible que lorsque sa sœur dort… En effet Léana est toujours en demande d’attention et fait toutes les bêtises inimaginables si je ne la surveille pas une seconde. Du coup je t’avoue que c’est hyper compliqué à gérer, je prévois toujours au moins cinq ou six activités dans chaque thème que je souhaite aborder pour au final n’en faire parfois que deux !! 

Monde2maeana

6- Et pour finir, peux-tu me citer tes comptes Instagram chouchous?

Il y en a beaucoup, pour n’en citer que « quelques uns » :

a.b.c.maitresse

the.mother.of.two

anis.et.compagnie

whattodowithrasemoquette

kiddozadventures

alice_et_romanette

lepetitmonde_a_doucette

blondiymathilde

corazon_dorado26

ainsi que le tien bien-sûr !

Monde2maeana

Merci énormément à Monde2maeana d’avoir joué le jeu des questions/réponses. Maintenant que vous en savez un petit peu plus sur elle, n’hésitez pas à vous abonner à son compte ! Et en attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

Interview de parent instagrameur : Maîtresse Gé

J’avoue que j’avais envie de mettre en avant une magnifique profession qui a la vie rude en ce moment: les professeurs des écoles. La crise sanitaire est là et ce n’est pas simple aujourd’hui d’enseigner! Je voulais donc vous présenter une super maîtresse: Maîtresse Gé ! Elle est maîtresse en CE1. J’aime personnellement beaucoup son compte qui donne plein de bonnes idées. Et en plus, elle met également beaucoup de choses à disposition sur son blog. Faisons donc un petit peu plus connaissance.

Maîtresse Gé

1- Bonjour Maitresse Gé et merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te décrire en quelques lignes ?

Je m’appelle Géraldine, je suis maman de 2 enfants, une fille de 6 ans et un garçon de 2 ans. Je suis professeur des écoles depuis 5 ans, suite à une reconversion professionnelle. 

J’aime passer du temps avec mes enfants, je profite de chaque minute car le temps file trop vite. J’aime faire des loisirs créatifs avec eux, de la couture et de la pâtisserie. J’aime regarder des séries télé, tout en créant des jeux ou des ateliers pour ma classe (parce que oui, si je regarde simplement ma série… je m’endors en moins de 5 min !).

J’ai toujours plein d’idées en tête, je ne supporte pas de perdre mon temps. J’aime écouter et aider les autres et je déteste l’hypocrisie et le mensonge.

Maîtresse Gé

2- Tu as un très joli métier. Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir maîtresse?

J’ai toujours aimé enseigner. J’ai commencé en donnant des cours particulier quand je faisais mes études. Puis, à la fin de celles-ci, j’ai choisi de faire ce que j’aimais en combinant l’enseignement et la recherche scientifique. Mais à un moment donné, il a fallu faire un choix : après 10 ans dans l’enseignement supérieur scientifique, j’ai passé le concours pour être professeur des écoles. Je pense que j’avais besoin de faire autre chose, de changer de voie. Et puis, cela correspond aussi au moment où j’ai eu ma fille ; disons que je pense que mes priorités ont changé, je suis restée dans l’enseignement mais pour les enfants cette fois.

Maîtresse Gé

3- Tu as aussi un super blog où tu mets à disposition les fichiers pédagogiques que tu concoctes. Merci énormément pour cela. Cela doit te prendre un temps fou. Qu’est-ce qui t’a poussé à ouvrir ce blog?

J’ai créé mon compte instagram en juillet 2019 pour échanger avec des collègues, pour me remettre en cause dans ma pratique pédagogique. Puis j’ai commencé à créer des documents… Plusieurs collègues m’ont demandé de les partager. Au début, je les envoyais par mail à chacun. Puis comme les demandes étaient de plus en plus nombreuses, j’ai commencé à mettre mes documents dans un drive. Et puis, un an après avoir ouvert ce compte, j’ai crée mon blog pour organiser mieux ses documents, écrire des articles plus complets etc… 

Maîtresse Gé

4- Tu es aussi proche de la nature et du zéro déchet. Qu’est-ce que cela implique dans ton quotidien? Est-ce des points que tu travailles également avec les enfants? 

Oui, j’ai fait des études scientifiques ; j’ai appris le fonctionnement du corps humain, son fonctionnement si précis et si parfait. A la naissance de ma fille, dès que je l’ai eu dans les bras, j’ai pris conscience de ce petit miracle, ce petit bébé que mon corps avait été capable de fabriquer. C’est à partir de ce moment là que j’ai changé ma façon de procédé à plusieurs niveaux. Je suis loin d’être parfaite mais j’essaye de m’améliorer et de trouver des solutions : j’achète le plus possible en vrac, je couds mes lingettes démaquillantes… On essaye au maximum de réduire les déchets, de consommer moins mais mieux d’une manière générale. Cela consiste à manger des fruits et des légumes de saison, d’utiliser des gourdes réutilisables plutôt que des bouteilles d’eau en plastique … 

Et oui, bien sur ! C’est aussi un point que je travaille en classe. C’est mon thème de classe depuis 3 ans. Cela se concrétise par l’utilisation de crayons de couleurs pour  le tableau plutôt que des feutres, par la récupération des piles, des bouchons, des cartouches d’imprimante etc….pour les filières de recyclage, par la réduction des déchets de la classe (réutilisation des feuilles pour faire des feuilles de brouillon), utilisation de gourdes réutilisables… Nous avons aussi un jardin dans lequel nous gérons les fruits et les légumes mais aussi un compost.

Maîtresse Gé

5- Comment vis-tu la situation sanitaire dans ton métier? Cela n’impacte pas trop ton travail? Comment le vivent les enfants?

Je n’arrive pas à travailler comme je le voudrais !  Je suis respectueuse des règles et du protocole sanitaire, ce qui me bouscule dans ma pratique. J’étais plus dans une démarche et une réflexion de classe flexible mais cela n’est pas faisable comme j’aimerai. Je prends mon mal en patience, mais cela commence à être long. 

Les enfants de ma classe (je suis dans une école en Réseau d’éducation prioritaire) ont beaucoup souffert du premier confinement, parce que cela a été soudain mais pas seulement. Les parents ont eu beaucoup de mal à faire classe à la maison et les enfants ont ressenti le besoin de venir à l’école. Ils sont donc super content d’être là, ils acceptent de porter le masque et de faire des efforts pour ne pas se retrouver dans la même situation que l’année dernière. Je fais tout ce que je peux pour qu’ils aient une vie « comme avant » mais ce n’est pas tjs facile.

Maîtresse Gé

6- Et pour finir, quels sont tes comptes instagram chouchous?

Je suis assez peu de comptes, car j’aime bien regarder les storys et cela me prend du temps.

J’aime suivre des comptes de parents comme ceux de @melogommettes, @maviedepapagay, @maviedewondermaman et bien d’autres… J’aime particulièrement le compte de Iris et Sarah @deuxsoeursunagenda, qui tiennent un blog et publient des podcasts géniaux.

Je suis en très grande majorité des comptes de maitre/maitresse. J’aime les ateliers et les réflexions pédagogiques de @maitresse.maladroite, @maitresses_en_baskets, @maitresselili_lh @ecoledecrevette, @maitresse.a.poudlard, @entrez.en.maternelle, @sandramaternelle@seveillernaturellement, @cenicienta_ig, @boutdegomme, @lutinbazar @maitresse_megane… il y en a tellement c’est difficile de n’oublier personne. C’est vraiment une liste non exhaustive !

Maîtresse Gé

Merci énormément à Maîtresse Gé d’avoir joué le jeu des questions/réponses. Et maintenant que vous en savez plus sur cette super Maman et maîtresse, foncez vous abonner à son compte si ce n’est pas déjà fait. En attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

Interview de parent instagrameur : Anis et compagnie

Vous le savez maintenant dans ce rendez-vous hebdomadaire, j’aime en savoir plus sur les comptes un peu plus connus mais aussi vous mettre en lumière des pépites qui méritent un coup de pouce. C’est le cas aujourd’hui d’Anis et compagnie. Une Maman créative très douce que j’apprécie tout particulièrement. Faisons donc plus ample connaissance.

1- Merci Anis et Compagnie. Merci d’avoir accepté de répondre à mes questions. Peux-tu te décrire en quelques lignes?

Un grand merci Angélique d’avoir pensé à moi pour ce rendez-vous hebdomadaire ! Je suis Sabah, 36 ans, maman à temps plein de trois enfants de presque 15, 11 et 3 ans. Je partage sur Instagram, depuis quelques mois, un peu de notre univers via nos activités : ateliers manuels et créatifs, expériences scientifiques et supports pédagogiques handmade en tous genres. 


2- Qu’est-ce qui t’a donné envie de créer ton compte Instagram ?

En fait, j’ai toujours pratiqué le coschooling avec ma tribu. Une de mes priorités en terme d’éducation est de permettre aux enfants d’accéder à une vision globale du monde, à une ouverture d’esprit et au respect des différences, de s’éveiller à notre environnement , de s’émerveiller des diversités culturelles, historiques,…  
Lors du premier confinement en 2020, il y a eu une floraison de comptes de mamans qui partageaient les activités pédagogiques et créatives avec leurs loulous. Ça m’a énormément inspiré et aidé. Par la suite, je me suis dit pourquoi pas, à mon tour, partager ce que nous faisons à la maison, en toute modestie, pour donner des idées à d’autres familles. Je suis vraiment enchantée de cette aventure Instagram. J’y reçois beaucoup plus que je n’offre : bienveillance, encouragements, soutien. 


3- Si je ne dis pas de bêtises, tu as été victime d’un hack sur Insta et ton compte a été désactivé. Tu as du reprendre tout à zéro. Sais-tu ce qui s’est passé? Comment l’as-tu vécu? Est-ce que tu as eu envie de tout abandonner?

En effet, après 6 mois sur Instagram, mon compte a été désactivé d’une minute à l’autre pour « activité suspecte détectée » . Je n’ai jamais eu plus de précisions de la part de la plateforme mais apparemment je n’étais pas la seule dans cette situation. Pour être honnête, j’ai voulu tout arrêter car le réseau social est excessivement chronophage et énergivore. Mais j’ai été très émue de savoir que plusieurs mamans demandaient où était passé « anis_et_compagnie », et les échanges bienveillants avec elles me manquaient. 
D’autre part, j’ai senti la déception de mes deux aînés, parce que finalement, c’est aussi un peu leur compte. Ils m’ont même lancé un :  » Allez maman ! Tu ne peux pas baisser les bras.  » Quel exemple je veux être pour mes enfants ?! Très vite, je me suis décidée : un nouveau compte pour un nouveau départ.

4 – Tu as 3 enfants d’âge différents. N’est-ce pas compliqué d’organiser des activités manuelles pour tous? Sont-ils toujours ok pour tous participer aux activités que tu proposes?

C’est vraiment le challenge principal auquel je suis confrontée au quotidien : comment capter l’attention et susciter l’intérêt d’un ado, d’une pré-ado et d’un bambin en même temps ? Réponse : ça n’est pas possible ! Seules les expériences scientifiques font l’unanimité. Alors il faut ruser. Pour certains supports, j’adapte le niveau de difficulté ou je les pense de manière évolutive. Pour les activités manuelles, j’ajuste les consignes selon l’âge et les compétences de chacun. Etc…
Ma fille est vraiment le moteur des activités, toujours partante, et elle est même à l’initiative de bon nombre d’entre elles. Quant à mon benjamin, je lui propose des ateliers. S’il est réceptif, je le laisse faire en autonomie où je l’aide. Sinon je ne le force pas. Mon aîné m’aide parfois à la création des supports, mais on trouve d’autres manières de passer du temps de qualité ensemble : visionnage de documentaires, jeux de société, cuisine, … 


5- Le confinement le week-end prend de l’ampleur en France. Les parents vont donc être en recherche d’idées de choses à faire à la maison. Aurais-tu quelques idées d’activités faciles à mettre en place avec ses enfants?

Comme je le disais précédemment, les activités expérimentales sont toujours très appréciées, quel que soit l’âge des enfants. Avec du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc, des colorants alimentaires, on peut réaliser toutes sortes d’expériences et même récolter des « wahou !  » : volcan en éruption, arc-en-ciel, lampe à lave entre autres. 
Les bacs sensoriels et transvasements en tous genres aussi ont un succès certain. 
La pâte à modeler (qu’on peut faire maison avec très peu d’ingrédients et être sûr de la composition) occupe également les petites mains pendant des heures. 
Bref, mon message récurrent : même avec un budget modeste, et sans tomber dans la surconsommation, avec ce qu’on a tous dans nos placards et quelques cartons et emballages pour du surcyclage créatif, on a largement de quoi occuper et éveiller les petits (et grands ) curieux ! 


6- Et pour finir, peux-tu nous citer tes comptes Instagram chouchous?

Question très difficile ! Si je suis un compte, c’est qu’il me plaît, m’intéresse, m’apporte quelque chose. Je suis abonnée à plus de 200 comptes autour de la parentalité : conseils, activités manuelles, cuisine, enseignants, littérature jeunesse, ief. 
Pour n’en citer que quelques uns dans l’univers des activités pour enfants : 
@family_213ief

@graines_de_malice

@whattodowithrasemoquette

@the.mother.of.two

@kiddozadventures

@cocon_schooling

@leveilsurunplateau

@lacaverne.danais

@dinette_paillettes

@mummy.n.k.a.ief

@maman_a_lecole

@littlejoy.III

@seveillernaturellement

@alice_et_romanette

@pepite_and_fun

@nos_instants_creatifs


Et une multitude d’autres !! D’ailleurs, je partage régulièrement en story les coups de coeur ♥️

Merci énormément à Anis et compagnie d’avoir joué le jeu des questions/réponses. Maintenant que vous en savez plus sur elle, n’hésitez pas à vous abonner à son compte. En attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020

Interview de parent instagrameur : Maman Disney IEF

Mercredi oblige, je vous fais le portrait d’un parent instagrameur autour de 6 questions/réponses. Aujourd’hui, je voulais mettre en avant une azuréenne tout comme moi: Maman Disney IEF. Comme l’indique son pseudo, elle a décidé de faire l’école à la maison avec ses enfants et elle va nous raconter son quotidien. Une super Maman à suivre de toute urgence.

Maman Disney IEF

1- Bonjour Maman Disney IEF, merci d’avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Oui avec plaisir !
J’ai 32 ans, je vis dans le sud et je fais l’école à la maison à mes trois filles depuis plusieurs années maintenant. J’adore apprendre et partager ce que j’ai appris, je suis passionnée d’histoire et de voyages (je voulais d’ailleurs être égyptologue à la base 😅). Je suis secrétaire médicale mais j’ai arrêté de travailler lors de la naissance de mon aînée pour me consacrer à plein temps à mon rôle de maman.
J’ai ouvert ma page Instagram pour partager les supports et les activités que nous faisons avec les enfants, et pour garder une trace de tout ce nous faisons ensemble 🙂

Maman Disney IEF

2- Tu es donc une Maman qui a choisi de faire l’instruction en famille. Pourquoi ce choix et comment cela a été mis en place?

Alors même si pour moi, c’était évident, on ne l’a pas mis en place de suite. Mon mari était réticent, avait peur que garder nos enfants à la maison ne les rendent pas sociables. Du coup, nous avons mis notre aînée à la maternelle où elle est restée deux ans. Mais nous avons constaté que le rythme ne lui convenait absolument pas elle était plus fatiguée, plus irritable. Du coup pour la dernière année de maternelle on a pris la décision de tester l’école à la maison et que si cela ne se passait pas bien on la remettrait au CP à l’école. Mais l’année s’est vraiment très bien passée et notre fille a demandé à continuer à rester à la maison. Nous avons donc continué naturellement après avec nos deux autres filles.

Et quand on les voit épanouies et pleines de joie de vivre, on se dit que c’est le vraiment le choix qui convenait à notre famille.

Maman Disney IEF

3- Peux-tu nous parler de ta journée d’école à la maison type? Comment t’organises-tu?

Alors en gros c’est école le matin 4 jours par semaine et jeux libres et sorties l’après-midi. Hors pandémie, nous faisions beaucoup de musées de sorties culturelles avec d’autres familles mais c’est aussi le moment où nous faisons nos activités créatives ou de découverte. Nous allons nous promener dans la nature, nous faisons de la pâtisserie, bref mes enfants prennent le temps de vivre.

Nous faisons des voyages dès que nous en avons l’occasion pour rendre l’apprentissage amusant : par exemple pour aborder la préhistoire avec Minnie 2, nous avons emmené les enfants en Ardèche à la grotte de Chauvet. Pas très loin, il y avait un château qui permettait de reaborder et le moyen âge et les guerres de religion. Ma grande a révisé ainsi certains points de son programme d’histoire. Pour les sciences, elles ont fait un cahier ou elles dessinaient les plantes typiques d’Ardèche et où elles peignaient certains paysages qu’on avait vu… c’est ça surtout l’école à la maison! Apprendre autrement !

Question pratique: je fais un programme à peu près sur l’année pour savoir quelles notions doivent être apprises et ensuite j’affine ce programme toutes les trois semaines.
Mon aînée a son agenda avec tout ce qu’elle doit faire jour par jour, et commence à se gérer seule, ce qui me permet d’enseigner à mes deux plus jeunes. Mais je reste à côté d’elle, si elle a besoin d’aide. En gros, pour mon aînée c’est 2h30 de travail par jour, 1h/1h30 pour ma fille en gs/cp et moins d’une heure pour ma dernière, le reste se faisant en informel.

Maman Disney IEF

4- L’État mène la vie dure en ce moment aux familles qui font l’IEF. Comme le vis-tu?

Nous avons été vraiment très stressés et angoissés à l’annonce qui a été faite. Mais comme dit mon mari nous n’avons pas vraiment de pouvoir sur ça. On s’est rendu compte qu’il ne servait à rien de stresser pour des choses qui ne sont pas encore actées, qui peuvent changer.
Pour l’instant nous avons quand même eu à chaque fois affaire à des inspecteurs bienveillants qui étaient contents des enfants, qui nous ont en plus donné de bons conseils pour continuer notre aventure. Donc maintenant nous le prenons au jour le jour. Là nous avons eu notre inspection le mois dernier qui s’est bien passée donc nous repartons pour un an, les enfants et nous sommes ravis et on se concentre sur ça.

Maman Disney IEF

5- Une question qu’on doit te poser souvent: comment gères-tu la vie sociale de tes enfants? 

Finalement il n’y a eu aucun problème de ce côté là  puisqu’elles voyaient le mercredi et les week-ends les copines scolarisées ainsi que le reste de la semaine d’autres enfants qui comme elles font l’école à la maison. 
Actuellement c’est plus dur bien sûr, mais les enfants se font des séances jeux par zoom, partagent leurs lectures, et de temps en temps nous voyons des amis (enfin famille par famille) en plein air et en respectant les gestes barrières pour que les enfants jouent ensemble.

Maman Disney IEF

6- Et pour finir, quels sont tes comptes Instagram chouchous?

Il y en a tellement! 
Je dirai les comptes style charlotte mason comme 
@the.silvan.reverie 
@im_the_simon
@littlepinelearners
Mais aussi d’autres comme
@cocon_schooling
@monminipourlavie
@the.mother.of.two
Et tellement d’autres…

Maman Disney IEF

Merci énormément à Maman Disney IEF d’avoir joué le jeu des questions/réponses/ Maintenant que vous en savez un petit peu plus sur elle, foncez vous abonner à son compte. En attendant de découvrir qui sera à l’honneur la semaine prochaine, n’hésitez pas à lire ou relire les précédentes interviews:

Interview de l’année 2021:

Interviews de l’année 2020