Comment élever les enfants les plus heureux du monde. Les recettes du bonheur danois.

Je vous fais partager un livre coup-de-cœur aujourd’hui « Comment élever les enfants les plus heureux du monde. Les recettes du bonheur danois ». Pour être entièrement honnête avec vous, j’ai un peu hésité à l’acheter au départ. Je trouvais la couverture niaise avec cette couleur rose pétante prédominante. Mais les critiques étaient bonnes. Je me suis donc laissée tenter et je ne suis pas déçue.

Savez-vous que depuis 40 ans les danois sont les plus heureux de la planète ? Et pourtant, ce n’est pas un pays où il y a beaucoup de soleil et les impôts sont excessivement élevés. Alors pourquoi vont-ils mieux que nous ? Tout simplement grâce à leur éducation.

Le livre est compartimenté en 6 parties fondamentale de l’éducation danoise :

L’empathie. Apprendre à son enfant à comprendre les émotions des autres. Essayer en tant que parents de décrypter pourquoi votre petit ne va pas bien au lieu de lui crier dessus car il pleure.

Le recadrage ou devrais-je dire : l’optimisme réaliste. Apprendre à ne pas voir le verre à moitié vide mais plutôt à moitié plein. Les danois ont une façon très positive de voir la vie. Il pleut ? Ce n’est pas un problème, il faut se dire qu’on est alors bien contente d’être au travail et non en vacances. Ils ne pensent pas que tout est soit noir ou blanc, mais qu’il y a une nuance au milieu sur laquelle il faut se cadrer.

Laisser l’enfant jouer seul. Cela permet à l’enfant de devenir un adulte plus résilient et mieux intégré socialement.

L’authenticité : au Danemark, on ne dit pas: « Mais Qu’est-ce que tu es intelligent ! » qui pourrait frustrer l’enfant ensuite quand il n’y arrive pas et se reposer sur ses lauriers. . Mais plutôt privilégier des phrases comme « tu as fait des efforts et tu as réussi. ».

L’absence d’ultimatum. On nous parle dans ce livre qu’il est préférable d’éviter les rapports de force mais plutôt d’ouvrir la discussion. On connaît tous cette scène : on est un peu fatigué. Notre enfant fait des siennes car il ne veut pas se préparer. On stresse car on va arriver en retard et on commence à crier « Je te préviens, si tu n’es pas prêt dans 5 minutes, ça va mal aller ! ». Pourquoi ne pas trouver pourquoi il ne veut pas se préparer et chercher des solutions fermées. « Préfères-tu mettre ton pull avec le dinosaure ou celui avec les pompiers ? » On ouvre la discussion, l’enfant se calme et on gagne du temps et de la sérénité.

Le hyggye (terme danois qui signifie le cocooning). C’est une philosophie typiquement danoise qui consiste à prendre du temps ensemble en famille sans stress. Une soirée jeux de société autour d’un feu de cheminée, rien de plus hyggye.

Alors forcément, ça paraît un peu simpliste quand je vous explique ce livre en quelques phrases. C’est forcément bien plus développé dans cet ouvrage. Mais je voulais vous dégrossir leurs fondamentaux. Finalement, c’est un livre pour les parents pour apprendre à éduquer avec bienveillance. Mais il est aussi à mettre entre les mains de personnes qui n’ont pas d’enfants pour apprendre à déstresser et voir le bon côté des choses. Car n’est-ce pas tout simplement la recette du bonheur : S’écouter, se parler et positiver ? « Comment élever les enfants les plus heureux du monde » que vous trouverez au prix de 16 euros.